toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Du Jeu de Paume au Magazine Rolling Stone


Du Jeu de Paume au Magazine Rolling Stone

Est-ce un coup médiatique du magazine? L’apparition du visage « presque angélique » de Dzhokhar Tsarnaev sur la couverture du dernier numéro de Rolling Stone a créé la stupeur aux Etats-Unis. Les réactions ont été immédiates et essentiellement négatives et les ventes du magazine ont chuté au cours de la semaine. A Paris, le Musée du Jeu de Paume – donc l’Etat français – cautionne l’apologie du Djihad dans une mise en scène macabre qui aligne en cimaises des photos de « suicide bombers », responsables de la mort de centaines d’israéliens. Dans les deux cas, l’indécence le dispute au morbide. La feinte inconscience des directeurs de vente et de communication de ces « passeurs de  fausse culture» n’échappe qu’aux gogos: ici une revue qui pense gonfler son chiffre d’affaire et provoquer une réflexion chez les lecteurs, là un musée qui croit faire oeuvre artistique et propose une réflexion brouillée et brouillonne. Le mercantilisme le dispute à la provocation. L’hypocrisie au mensonge.   

Le poseur de bombe Dzhokhar Tsarnaev fait la une du dernier numéro de Rolling Stone magazine. La photo qui accompagne son histoire intitulée « Le monde de Jahar » présente l’accusé de 19 ans – chevelure bouclée et savamment désordonnée – comme une Rock Star dans la lignée des grands Jim Morrison ou Bob Dylan.

Le numéro sorti aux Etats-Unis vendredi dernier avec pour titre « Le poseur de bombe », analyse quelques interviews de ses amis d’enfance, professeurs, et juristes et selon la rédaction du magazine, tente de montrer comment un jeune homme « plein d’avenir » a été détourné du bien par son milieu familial pour tomber dans l’islam radical et devenir un monstre.

La revue a été immédiatement boycottée et certains distributeurs et détaillants refusent de la vendre par respect pour les victimes. Le Maire de Boston Tom Menino et le Gouverneur du Massachussetts Deval Patrick ont écrit au magazine, l’accusant d’offrir « la vedette » à un terroriste.
« Ce sont les survivants de l’attentat de Boston qui méritent la couverture de Rolling Stone, bien que désormais  je ne sois pas certain que ce magazine les mérite vraiment » a dit le maire.

Rolling Stone, pour sa part a déclaré mercredi que ce numéro reflète « l’intérêt du magazine pour des sujets sérieux qui sont matières à réflexion autour des questions politiques et culturelles du moment. Le fait que Dzhokhar Tsarnaev soit jeune et de la même génération que la plupart de nos lecteurs nous a incités à examiner la complexité de cette question pour tenter de mieux comprendre  comment une telle tragédie peut arriver ».

Dans un blog de mardi dernier, Rolling Stone a détaillé les “cinq révélations” de l’histoire de Jahar comme son attirance grandissante pour l’islam quand il était au lycée, ainsi que la maladie mentale supposée de son frère aîné Tamerlan Tsarnaev, dont la mère disait qu’il serait mieux guéri par l’islam que par un psychiatre.

« En 2008, Tamerlan,  le frère aîné de Jahar avait confié à sa mère qu’il ressentait comme si  ‘deux personnes’ l’habitaient  dit le blog. La mère, Zubeidat, s’en est confiée à un ami proche qui lui a conseillé de le faire suivre par un psychiatre, mais elle a pensé que la religion guérirait mieux les démons qui agitaient son fils. Sa maladie s’est aggravée, provoquant chez lui une grande  instabilité mentale. C’est ainsi qu’il s’est plongé davantage dans l’islam»

Mais les critiques n’ont pas tardé : elles déplorent qu’un journal si populaire diffuse une telle propagande. « Ceux qui ont produit ce numéro de Rolling Stone, portent une grande responsabilité. La couverture envoie un message dangereux aux supporters et admirateurs de Tsarnaev ». Et ce message dit ceci : « Si vous voulez devenir célèbre, il suffit de tuer quelqu’un » dit Jack Levin professeur en criminologie.   

 

>Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Les sympathisants de Tsarnaev, qui croient en son innocence, en dépit des preuves accablantes sont venus l’encourager au tribunal de Boston où il est apparu mercredi dernier. Certains portaient des T-Shirts, avec l’inscription “Libérez le Lion,” tandis que d’autres brandissaient des pancartes “Libérez Jahar”. Ou encore criaient “Rendez la vie à Dzhokhar,”

“Si vous vous intéressiez vraiment aux victimes, vous vous intéresseriez davantage à la vérité” a dit cet autre partisan de Tsarnaev.

La réaction négative à l’égard de la couverture de Rolling Stone a généré une réaction négative sur les médias sociaux. Sur tweeter le mot d’ordre est : « Boycottez Rolling Stone »

D’autres tweets d’internautes indiquaient que jamais plus ils n’achèteraient le magazine Rolling Stone.

Certaines des victimes de l’attentat du Marathon de Boston qui le 15 avril a tué trois personnes et en a blessé 260 autres ont très mal réagi à cette publication, la trouvant « inimaginable » 

Tsarnaev a plaidé non coupable la semaine dernière aux 30 chefs d’accusation du tribunal fédéral. Si le gouvernement décide d’appliquer la peine maximale capitale, Tsarnaev pourrait être condamné à mort s’il est reconnu coupable de l’un des 17 chefs d’accusation pénale.

Pour défendre sa position, Rolling Stone a ajouté : « Notre compassion s’adresse aux victimes de l’explosion terroriste de Boston et nos pensées vont vers elles et leurs familles. » Cette déclaration a été une bien maigre consolation pour James “Bimm” Costello, 30 ans originaire de Malden au Massachussets qui a dû se faire greffer de la peau de cochon sur le bras droit  et la jambe droite. Son corps a été criblé d’éclats métalliques et de clous qu’il a retirés lui-même de son estomac. Trois de ses proches amis ont perdu leurs jambes   et d’autres souffrent de brûlures graves et de blessures occasionnées par les éclats de bombe.

« Si celui qui a écrit l’article avait la jambe arrachée et devait lutter pour sa survie, il verrait mieux qui il doit choisir pour faire la une de sa couverture” a dit Costello à Associated Press.

Par dérision, Pamela Geller - dans le Blog JIhad Watch - propose cette prochaine couverture au Magazine Rolling Stone

Par dérision, Pamela Geller – dans le Blog JIhad Watch – propose cette prochaine couverture au Magazine Rolling Stone

Magnifier des djihadistes fait probablement partie de la folie de notre temps. Par dérision, Fox News a lancé une idée pour la prochaine couverture de Rolling Stone : Tsarnaev affublé d’une moustache à la Hitler. Et Pamela Geller, propose une version plus sanguinolente avec le « décapiteur de Londres ».

Qu’il s’agisse du Jeu de Paume ou de Rolling Stones, tout signe de faiblesse de nos médias et de notre société est un signe d’encouragement pour les meurtriers qui potentiellement interprètent ces signes de faiblesse comme un laissez passer.  


La mise en exergue de criminels notoires agissant au nom d’une idéologie est une dérive significative et symptomatique de ce 21ème siècle balbutiant qui porte en lui les séquelles du Stalinisme et du Nazisme et qui par lâcheté, perte d’éthique et de repères succombe au gauchisme mondial qui se ressource dans le « djihad culturel et guerrier ». Le politiquement correct fait quotidiennement des ravages: il s’applique au camp des victimes qui ne doivent en aucun cas verser dans l’ « islamophobie » ni attribuer « la mort qui rôde » aux méfaits de l’islam.  Nous sommes tous les victimes de ce montage diabolique, victimes avérées disparues dans l’explosion, sur un lit d’hôpital, handicapées à vie ou victimes potentielles. En attendant, des djihadistes  fourbissent  leurs armes et sont mis sur un piédestal par des « idiots utiles et malfaisants », politiciens de tous bords, médias et organismes culturels pratiquant la culture de l’excuse, spécialistes de l’inversion des valeurs et qui se piquent d’interroger l’histoire et surtout de la déformer et de la réécrire à leur manière. En rebaptisant les tueurs sous les traits de « Martyrs » (Shahid) ou « Rockstars » au regard angélique.

Nancy Verdier 

Sources diverses : FoxNews, Itélé, FrontPageMag, Jihad Watch

 © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Du Jeu de Paume au Magazine Rolling Stone

    1. Cat Ola Hadacha

      Inimaginable,en effet. Le manque d’empathie des gens qui n’ont pas craint de presenter cette couverture est tout simplement TERRIFIANT.

    2. Jean Robin

      L’explication donnée par la Rédaction de RS est nulle à chier.
      Une petite chiasse islamiste en Une du RS (même si elle ressemble à Jim Morrison), ne s’explique que par des motifs de ventes et de profits.
      À ce compte-là, RS trouverait de grands avantages financiers à publier (en Une) des photos d’hommes nus ou de pétasses à gros pamplemousses (musiciens ou non), et à continuer de produire des textes pseudo-intello sur « on-ne-sait-trop-quoi » de sociologique lié à la musique et à l’adolescence.
      De toute façon, ce ne sera pas le seul magasine à publier des insipidités et des niaiseries.
      Quant au texte concernant la petite chiasse islamiste, je vais le lire gratuitement sur le Net plutôt que d’acheter l’édition du RS.
      Ce sera ma p’tite protestation à moi…

    3. shoshana

      le monde d’aujourd’hui vit dans la violence. les « heros » sont les tueurs
      les victimes sont rarement un sujet pour les medias.

    4. thom

      il n’y a encore eu aucun procès et pourtant on le qualifie déjà de monstre…c’est pour cette raison aussi que je n’approuve pas cette couverture. DE plus la comparaison a bob Dylan est non-pertinente et parasite le jugement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap