toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des perspectives de vie en Europe? NON. Pour les juifs c’est le moment de quitter l’Europe, selon l’avis des experts.


Des perspectives de vie en Europe? NON. Pour les juifs c’est le moment de quitter l’Europe, selon l’avis des experts.

C’est la fin de la route.  La vie juive en Europe « s’éteint lentement »
Il est grand temps de partir affirme le Professeur Robert Wistrich, l’un des meilleurs spécialistes des questions d’antisémitisme. Lui qui pourtant rejette l’affirmation que les 150 millions de citoyens de l’Union qui diabolisent Israël sont antisémites.

Quand le vice- premier ministre turc  Besir Atalay a accusé cette semaine la “diaspora juive” d’orchestrer des manifestations  anti-gouvernementales dans son pays, presque toute la communauté juive s’est élevée contre ce propos [accused the “Jewish Diaspora”]. Oskar Deutsch, le président de la communauté de Vienne, est allé jusqu’à lancer un appel à l’Union Européenne, pour qu’elle suspende les négociations d’entrée d’Ankara dans l’UE.

Mais l’antisémitisme s’est manifesté aussi la semaine dernière au coeur de l’Europe: Les éditeurs du journal allemand Süddeutsche Zeitung ont admis que la peinture d’un Moloch affamé était l’illustration parfaite de l’histoire d’Israël [painting of a ravenous moloch]. Des critiques ont fait valoir que ce choix pouvait soulever quelques problèmes, cependant le journal a répondu pour commencer  « qu’un monstre à cornes affamé n’a rien à voir avec les clichés antisémites » puis seulement un peu plus tard, s’est excusé  [apologized].

 Il ne fait aucun doute : les tendances antisémites en Europe sont vivaces et agressives.  
Quelle est leur ampleur et leur gravité?

Selon un chercheur de Jérusalem, la situation est désastreuse et il prétend avoir un chiffre qui le prouve : 150 million d’européens adultes ont des opinions antisémites affirme-t-il, en ce sens qu’ils croient qu’Israël mène une guerre  d’extermination contre les palestiniens. « Des données numériques à partir de différentes études indiquent qu’il y a bien 150 millions de citoyens de l’Union Européenne adhérant à une vision diabolique d’Israël, » écrit Manfred Gerstenfeld, ancien président du Centre d’Affaires Publiques de Jérusalem  dans son nouveau livre « La diabolisation d’Israël et des Juifs » (‘Demonizing Israel and the Jews’)

Bien que le chiffre soit élevé et justifié de manière curieuse, certains experts pensent qu’il pourrait être juste. D’autres, tout en estimant que l’argumentation de Gerstenfeld n’a pas grand sens d’un point de vie scientifique, soutiennent néanmoins que l’antisémitisme est devenu une tendance irréversible qui rendra bientôt la vie insupportable pour ceux des juifs qui restent sur le continent. Les responsables européens hésitent à faire tout commentaire, et certains se disent stupéfaits d’entendre de telles statistiques. L’UE est actuellement en train de compiler sa première étude complète sur l’antisémitisme, dont les résultats préliminaires indiquent un nombre alarmant de juifs relatant avoir été victimes de harcèlement.

 

Manfred Gerstenfeld (photo credit: Courtesy)

Manfred Gerstenfeld (photo credit: Courtesy)

Gerstenfeld, qui a immigré en Israël depuis de nombreuses années est originaire des Pays-Bas, et fonde ses affirmations controversées  essentiellement sur une étude de 2012, dirigée par l’université de Bielefeld et publiée par la Fondation Friedrich Ebert basée en Allemagne [a 2012 study conducted by the University of Bielefeld]. L’étude qui couvre 8000 personnes à travers huit états membres de l’UE, estime  « qu’environ 40% des personnes interrogées dans la plupart des pays participants ont un jugement sévère à l’égard de l’état d’Israël qui selon eux mène une guerre d’extermination contre les palestiniens. » [The study]

En Pologne, 63% des personnes interrogées sont d’accord avec cette affirmation.  Près de la moitié des allemands interrogés  – 48% – ont approuvé cette affirmation.  Ce nombre est de 49% au Portugal, 42% en Grande-Bretagne, 41% en Hongrie, 39% en Hollande 38% en Italie.

« L’ensemble de ces sept pays représente plus de la moitié de la population de l’UE » écrit Gerstenfeld, dont le travail méritoire de toute une vie d’étude sur l’antisémitisme a été consacré en 2012 par la revue sur l’antisémitisme Journal for the Study of antisémitism . [Journal for the Study of Anti-Semitism’s 2012 Lifetime Achievement Award].    
« L’UE compte plus de 500  millions d’habitants. Plus de 80% d’entre eux – soit 400 millions de personnes ont seize ans ou plus. On peut  supposer – compte tenu de l’étude de l’université de Bielefeld – que dans l’ensemble de l’UE le pourcentage moyen de ceux qui détiennent des croyances délétères sur Israël représentent environ 40% de la population. Ainsi, on obtient le chiffre de plus de 150 millions de citoyens européens qui considèrent Israël comme une nation génocidaire. »

« D’autres études menées individuellement pays par pays en Europe au cours de ces dernières années produisent des résultats semblables. » écrit Gerstenfeld. Par exemple, il cite une enquête de 2011-2012 qui montre que 38% des norvégiens « sont d’accord avec l’affirmation qu’Israël se conduit envers les palestiniens de la même manière que les Nazis se sont conduits envers les Juifs. »

La définition de l’antisémitisme dont l’UE se sert dans ses travaux, comprend « des comparaisons de la politique actuelle d’Israël, avec celle des Nazis » raison pour laquelle Gerstenfeld parle de 150 millions d’antisémites dans l’UE.[working definition of anti-Semitism]

 

« Je veux bien croire qu’il y a 150 million d’imbéciles dans l’Union Européenne. Mais je n’en déduis pas nécessairement qu’ils sont tous antisémites. »

Mais selon le professeur Robert Wistrich de l’Université hébraïque, l’une des sommités au monde sur la question de l’antisémitisme, de telles conclusions ne peuvent être validées.[leading authorities on anti-Semitism]. Le fait que 40% des 8000 personnes interrogées disent qu’Israël extermine les palestiniens ne prouve pas que150 millions de personnes soient  antisémites, explique-t-il.

« Un individu affirmant qu’Israël mène une guerre d’extermination contre les palestiniens est :
a/ un imbécile complet
b/ ne sait pas ce qu’est une guerre  d’extermination et
c/ ne sait absolument rien de l’Holocauste ou du conflit Israélo-Palestinien.
Cela ne m’indique pas qu’il est antisémite; cela m’indique que c’est un parfait imbécile et un ignorant complet. » dit Wistrich, qui dirige le Centre International Vidal Sassoon pour l’étude de l’antisémitisme (Vidal Sassoon International Center for the Study of Antisemitism).   « Et je veux bien croire qu’il y a 150 millions de crétins dans l’Union Européenne. Mais je n’en déduis pas qu’ils soient nécessairement tous antisémites. »

D’un autre côté, le Rabbin Abraham Cooper, vice-doyen du Centre Simon Wiesenthal de Los Angeles a dit que l’idée des 150 millions d’européens antisémites ne le surprenait pas et ne le choquait pas non plus.  [Simon Wiesenthal Center
« Je pense que les statistiques qui sont présentées sont alarmantes; elles ne sont pas alarmistes. Elles sont profondément troublantes » dit-il en parlant de la thèse de Gerstenfeld. « Si nous voulons collectivement être honnêtes avec nous-mêmes, les statistiques qui sont citées se rapprochent probablement plus de la réalité que beaucoup d’entre nous veulent bien l’admettre. »

« Les européens dans leur grande majorité, ne pensent pas quotidiennement à Israël et aux juifs car ils ont d’autres soucis » dit Cooper, dans une interview pour le livre de  Gerstenfeld. « Les seules fois où ils entendent parler du sujet  c’est dans les bulletins d’information – qui souvent injustement –  ne relèvent de la politique d’Israël que ses actions vis-à-vis des palestiniens », explique-t-il. « L’infection à bien des égards est en train de prendre. Cela ne veut pas dire qu’elle soit irréversible. Cela ne veut pas dire qu’elle soit accablante. Mais si rien n’est fait, elle va empirer » dit Cooper.

 

 Robert Wistrich (photo credit: courtesy)


Robert Wistrich (photo credit: courtesy)

Même Wistrich, qui n’est pas convaincu par le chiffre de 150 millions d’européens antisémites dépeint une situation sombre. Sur tout le continent, le climat de l’opinion est « très, très hostile à Israël, et automatiquement, cela affecte les juifs » dit-il. « Les seuls juifs qui ne sont pas affectés sont ceux qui de manière audible et ostentatoire dénoncent Israël. Pour l’heure tout va bien pour eux, mais cela aussi finira par changer… C’est une tendance irréversible de notre époque. »

D’autres chercheurs mettent en garde contre une position aussi “défaitiste”. « Bien qu’il puisse être fallacieux de penser qu’en investissant massivement dans la diffusion de l’information factuelle sur Israël on pourrait avoir un effet durable sur l’image d’Israël, il ne faut pas nécessairement prendre pour acquis qu’en raison d’un antisémitisme endémique, les européens ne soient pas  capables de changer d’état d’esprit et de devenir plus favorables à Israël » a écrit récemment Dov Maimon, éminent chercheur à l’Institut de Politique de la Communauté Juive dans un document confidentiel au ministre des affaires stratégiques d’Israël : « La théorie que l’Europe est perdue décourage les amis d’Israël en Europe et au-delà, à faire quoi que ce soit, et cela réduit les ressources internationales disponibles pour investir dans des activités pro-Israël en Europe. »

Winfried Kretschmann, le premier ministre  de l’état allemand du Baden-Württemberg et président du Bundesrat (Conseil fédéral) a dit qu’un antisémitisme significatif existe toujours en Europe. « C’est inquiétant et nous devons le prendre au sérieux » a-t-il dit au journal The Times of Israel à Jérusalem la semaine dernière. Cependant, des études comme celles citées par Gerstenfeld ne « devraient pas être surestimées » a-t-il averti.

 

The president of the German Bundesrat, Winfried Kretschmann, with President Shimon Peres in Jerusalem, June 26, 2013. (photo credit: Mark Neyman/GPO/Flash90)

Le président du Bundesrat allemand, Winfried Kretschmann, avec le Président Shimon Peres à Jerusalem, 26 juin 2013. (photo credit: Mark Neyman/GPO/Flash90)

«Nous ne pouvons pas toujours réagir avec un degré d’extrême alarmisme devant de telles enquêtes. Cela ne servirait à rien non plus. Nous devons plutôt éduquer les gens et leur présenter les faits. Être horrifiés ne nous conduit nulle part; nous devons examiner comment de tels préjugés en viennent à naître. » Si tant est que l’antisémitisme et le racisme devraient être combattus, il n’y a pas lieu de paniquer suggère Kretschmann. En Allemagne, ajoute-t-il, l’antisémitisme « n’est pas présent au coeur de la société, » et il n’y a aucun grand parti politique qui accepterait des prises de positions anti-juives. [no major political parties that would accept any anti-Jewish positions]. Chaque fois que l’antisémitisme montre sa face hideuse, il est « forcément combattu » a-t-il affirmé.

L’antisémitisme s’est-il ou non développé au cours des 12 derniers mois ?

Cependant, selon une enquête annuelle du Centre Kantor pour l’étude contemporaine du judaïsme européen et la base de données Moshe Kantor pour l’étude contemporaine de l’antisémitisme et du racisme à l’université de tel Aviv, l’année 2012 a vu “une escalade considérable “ d’actes violents contre les juifs d’Europe.

Selon une étude, le nombre d’actes violents et de vandalisme contre des individus juifs, des institutions  juives  et leurs biens privés ont augmenté de 30% après deux ans de lente rémission suite au pic de 2009. Aujourd’hui la situation est particulièrement inquiétante en Hongrie, en Grèce, en Ukraine et en France s’inquiètent les chercheurs.

Les diplomates de l’Union Européenne contactés pour cet article ont refusé de commenter  le compte-rendu. Dans des conversations privées, cependant, certains d’entre eux ont dit “qu’ils étaient surpris” et “épouvantés” d’entendre des statistiques suggérant qu’il pouvait y avoir 150 millions d’Européens antisémites. « C’est la première fois qu’une étude se sert d’un sondage représentatif et le traduit en chiffres irréfutables. C’est une façon inhabituelle de présenter les choses » a dit un diplomate confus.

L’UE est en train de finaliser son tout premier rapport sur les expériences et les perceptions que des personnes juives ont de l’antisémitisme, des crimes motivés par la haine et la discrimination, fruit d’une enquête auprès des juifs dans neuf états membres et qui doit être publiée en octobre. Lors d’un congrès international sur la lutte contre l’antisémitisme le mois dernier à Jérusalem, Sandra de Waele, le chef de la Section Politique et d’Information auprès de la délégation de l’UE en Israël a présenté quelques résultats préliminaires.

L’étude a trouvé par exemple que plus d’un juif sur quatre affirme avoir été « l’objet de harcèlement au moins une fois au cours des 12 mois qui ont précédé l’étude.» Environ un tiers des personnes interrogées avait « subi une forme de harcèlement antisémite » au cours des 5 dernières années et 7% ont dit avoir connu « des formes d’attaques physiques et des menaces au cours des 5 dernières années ». Selon l’étude, entre 40% et 50% des personnes interrogées en Belgique, France, et Hongrie ont dit qu’elles envisageaient d’émigrer parce qu’elles ne se sentaient plus en sécurité.

« La Commission Européenne continuera à bien faire comprendre aux autorités compétentes nationales qu’elles doivent condamner fermement  toutes les conduites xénophobes et racistes et activement lutter contre elles avec tous les moyens à leur disposition. »  déclare de Waele. « Dans le cadre de ses compétences à l’intérieur des traités de l’Union et en accord avec la législation européenne en vigueur…… la Commission continuera à combattre  l’antisémitisme s’il se manifeste dans les media et la vie publique »

  Portrait of Hungarian far-right lawmaker Marton Gyongyosi (depicted with a Hitler mustache), at a mass protest against Nazism in Budapest, December 2, 2012. (photo credit: AP/MTI, Laszlo Beliczay)


Portrait du juriste d’extrême droite Marton Gyongyos (avec une moustache à la Hitler),lors d’une manifestation contre le nazisme à Budapest, 2 décembre 2012. (photo credit: AP/MTI, Laszlo Beliczay)

Pour beaucoup de juifs qui ont combattu l’antisémitisme, de telles déclarations sont louables mais insuffisantes. Wistrich, spécialiste de l’Université hébraïque, par exemple, dit que l’atmosphère en Europe est devenue si polluée de haine que les juifs ne pourront plus tenir longtemps.

« Tout juif sensé et clairvoyant, qui a le sens de l’histoire, devrait comprendre que c’est le moment de partir. » dit-il et d’ajouter que dans deux ou trois décennies l’histoire des juifs dans l’Europe d’après-guerre aura atteint son terme. « C’est fini » dit-il.   « C’est une mort lente. » Les nombreux efforts pour contrer l’antisémitisme sont importants mais sont à l’image de Sisyphe en ce sens qu’il n’y a aucune chance pour qu’ils puissent contrecarrer les forces grandissantes de la haine, dit-il. »

« Ces tendances sont bien plus puissantes que ce que les gens peuvent même commencer à comprendre » dit Wistrich. « A cet égard, je suis résigné. »

En même temps, il affirme que le peuple juif survivra certainement à ce courant de haine. « Nous finirons par surmonter ». L’antisémitisme finira  par régresser pour un temps, puis il recommencera pour de nouvelles raisons et dans d’autres circonstances. Et nous devons l’accepter »

Par RAPHAEL AHREN  – 8 juillet, 2013
Traduction Nancy Verdier
http://www.timesofisrael.com/jewish-life-in-europe-dying-a-slow-death/

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Follow Raphael Ahren on Facebook and Twitter.

 Copyright © Israël Flash – Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source

Article de Paul LANDAU : « « 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Des perspectives de vie en Europe? NON. Pour les juifs c’est le moment de quitter l’Europe, selon l’avis des experts.

    1. Israel Eden

      Notre Grand Poete National, « BIALIK » avait deja prevenu les juifs d’europeavant la Shoah, il avait demandés aux communautés de quitter l’europe en vue de ce qui se preparait contre les juifs… 76 ans apres aucune leçons n’ont eté tirés de l’histoire, l’europe n’a pas changée, pire elle a continué d’allaiter la bete immonde. La france pourait meme etre le premier pays qui engendrera un antissemitisme violant à l’image du IIIe reich, vous ne le savez pas mais elle a deja commencé, vous n’avez plus de droit de réponse pour denoncer les injustices « philippe Karsenthy CONDAMNE, Manifestation contre une exposition terroriste, INTERDITE, Boycott de produits israeliens, noms de place et de rues à des terroristes notoires, Reception par les plus hautes instance de chefs terroristes qui reparte avec des valises d’argent » pendant ce temps Israel ET les juifs sont montrés du doigts et accusés de tous les maux de la terre, presque de crime rituels… Le monde dans cette attitude est juste en train de s’auto detruire, et nous seront toujours debout, alors oui juifs d’europe revenez vite à la maison la catastrophe est proche, n’attendez pas qu’elle s’abatte sur vous, les chiens sont affamé de votre sang, et il commence à roder pres de vos foyers

    2. Robert Davis

      Je pense exactement comme Gerstenfeld mais ma conclusion est tout AUTRE: si 150 m.d’européens pensent qu’Israel mène une « guerre d’extermination » contre les « palestiniens » cela veut déjà dire que les 3/4 ç-à-d 450 m.ne le pensent pas.Alors pourquoi dire que le verre est à un quart vide et non à trois quarts plein? 2. Notre travail ne consiste pas à FUIR A TOUTES JAMBES mais à faire face en faisant de la contre-propagande pour montrer,prouver,convaincre les européens que ce n’est PAS vrai.Les meilleurs arguments sont a)San Remo b) l’impérialisme arabe 3. LA REPETITION INCESSANTE DE CES ARGUMENTS et la PATIENCE un certain temps pour laisser AGIR ces arguments dans l’esprit des gens.Est-ce si difficile à comprendre? enfin et surtout virer les arabes!cela montrera qu’on ne veut pas les tuer mais seulement RECUPER NOS TERRITOIRES. Je suis étonné de constater à quel point de nullité politique les Juifs sont arrivés après 2 millénaires de vie dans les ghéttos européens. Que diriez vous d’une armée qui ne songerait qu’à FUIR au premier coup de feu???

    3. Robert Davis

      Israel Eden : navré mais vous affirmez des SORNETTES! D’abord hitler au début ne voulait PAS tuer les Juifs,il voulais s’en débarrasser. Malheuresement aucun nation de m.sur cette terre n’en voulait et il s’est trouvé contraint de les tuer puisqu’il voulait s’en débarrasser A TOUT PRIX. La situation n’est plus DU TOUT la même.Non seulement contrairement à ce que vous dites la majorité des français n’est pas antisémite mais le fait d’une mnorité en particulier la gauche qui veut faire PRESSION SUR ISRAEL.C’est évident pourtant. En admettant même qu’il faille un jour s’en aller si FH était réélu 10 FOIS DE SUITE(comme c’est vraisemblable!)
      Dieu merci Israel est toujours là. Il n’y a pas le feu au lac comme disent les suisses!ce n’est pas parce que vous voyez le bout d’un canif qu’il faut PANIQUER et courir partout en prévenant qu’une bombe nucléaire est sur le point d’exploser sur Paris!

    4. gilberty

      Moi et ma petite famille , nous n avont aucune chance de faire une alyia . Mais de tout mon coeur je souhaite aux juifs d europe , de ne plus hesiter , et de rejoindre ce magnifique pays , malgré qu en israel il y ai aussi beaucoup de problemes , c est un pays puissant , grace a d ieu tres puissant , et tout les pays savent qu aujourd hui attaquer israel , signifie leurs pertes , et je parle aussi des pays qui se disent super puissance .POUR VOS ENFANTS N HESITEZ PLUS REJOIGNER CE PAYS DE VOS REVES . Avant que l europe , france en tete,vous reserve la surprise, d une deuzieme shoah.

    5. Professeur David Ruzié

      Cessez de véhiculer ou plutôt – heureusement – de tenter de véhiculer la peur, parmi les Juifs d’Europe.
      Je ne nie pas la montée de l’antisémitisme en Europe, sous la poussée de l’importante minorité musulmane (maghrébine et/ou noire), mais il n’y a pas lieu de prétendre que nous sommes en danger en Europe. Même Israël a tout intérêt à avoir de vrais amis en Europe, qui ne manquent pas de réagir aux provocations anti-israélmiennes et/ou antisémites (les unes servant de paravent aux autres).

    6. scharbach

      Première remarque à l’intention de robert davis: Si Hitlera toujours eu l’idée de tuer ou plus exactement d’exterminer les Juifs et cette idée est clairement exprimée dans Mein Kampf sous le terme « ausrotung der schmarhotzer » (extermination des parasites)ou encore « ausrottung des unrats » (extremintion de la vermine).Les termes parasites et vermine serabt à nous qualifier. Quant aux nations démocratiques la conférence d’Evian Thonon en 1936 a éyé la dernière abdication des occidentaux face aux nazis quant au devenir des Juifs Européens.Tout le monde était conscient de la monstruosité du système nazi mais tous étaint trop couards pour s’en débarasser à temps.
      Le même phénomène semble se reproduite près de 80 ans plus tard en Europe.
      La différence avec l’époque précédente est que cette fois l’antisémitisme est devenu une banalité du « politiquement correct »inspitré par des « penseurs » de gauche et d’extrème gauche afin de neutraliser toute
      tentative de contradiction ou de résistance dans l’opinion.Le chiffre de 150 millions d’Européens ayant des tendances antisémites n’st sans doute pas exagéré. Mais ce qui est beaucoup plus grave est l’inertie, le manque de réactivité, l’indifférence des autres Européens qui sont (encore) majoritaires. Devant cette situation et en raison de sa probable évolution je ne peux que répéter l’avertissement de Zv Jabotinski en 1936 aux Juifs d’Europe  » partez, partez, partez avant qu’il ne soit trop tard »

    7. IG

      Ce n’était pas si facile de partir , la Palestine sous mandat britannique était bloquée par les accord d’Hitler et du Mufti; et par les quota des Anglais, la France interdisait aux anciens combattants de 14-18 de quitter le sol français, les pays d’Amérique donnaient des visas pour 3 semaines mais qui expiraient pendant la mise en quarantaine. Les juifs étaient piégés sans pouvoir se battre!

      Actuellement, c’est le choix entre partir en Israël ET se battre , ou rester en Europe ET se battre,

    8. Maxo

      Arrêter de générer cette panique artificielle, il y a tjrs eu de l’antisémitisme et il y en aura tjrs!
      Par contre donner comme solution de partir en Israël est à la fois aberrant et irresponsable!
      Regarder donc ce qui se passe là-bas en ce moment! Il se prépare une crise économique de première ampleur, les conditions de vie y deviennent de + en + difficile, et c’est loin d’être un pays ou il est facile de vivre (la partie sécuritaire antiterroriste étant le moindre des problèmes). Le printemps israélien peine à démarrer et ce depuis deux ans aujourd’hui même, le nouveau gouvernement a pris des mesures d’austérité dures, les fermetures d’entreprises se multiplient, les licenciements et le chômage augmentent et la corruption règne en maitre:

      http://www.haaretz.com/news/national/world-corruption-survey-most-israelis-believe-government-agencies-influenced-by-ulterior-motives.premium-1.534780

      « World corruption survey: Most Israelis believe government agencies influenced by ulterior motives
      Some 73 percent of Israelis believe state agencies bow to outside pressure; 12 percent of Israelis have reportedly bribed a government agency in the past year, according to the survey. »

      Tout ce bruit autour de l’antisémitisme en Europe fait plutôt penser à de la propagande pour créer un climat d’insécurité en Europe pour le s juifs. Au lieu de se sauver, il vaut mieux se battre!

    9. Serge Belley

      En Pologne, 63% des personnes interrogées sont d’accord avec cette affirmation. Près de la moitié des allemands interrogés – 48% – ont approuvé cette affirmation. Ce nombre est de 49% au Portugal, 42% en Grande-Bretagne, 41% en Hongrie, 39% en Hollande 38% en Italie.

      CURIEUX car tous ces pays ont quelque chose qui les relie a la SHOAH ils ont a divers degrés contribué a l’extermination des juifs. Une particularité pour la grande-Bretagne est que durant WW2, elle savait ce qui se tramait en Europe contre les Juifs, bien sûr elle n’en a pas assassiné en tant que tel mais a laisser faire, c’est aussi pire.
      BRAVO LES EUROPÉENS, pas tous heureusement POUR VOTRE RACISTE.
      Il ne reste plus beaucoup de temps avant que n’éclate la troisième partition soit la WW3. J’ai seulement un SOUHAIT et c’est que L’AMÉRIQUE ne retraverse l’Atlantique pour LIBÉRER ce tas de connards.

    10. Robert Davis

      Les Juifs ont trop tendance à la victimisation car ils ne veulent pas voir les choses d’un peu plus HAUT qu’au ras du sol.Si même un tiers des européens « croient » qu’Israel veut « exterminer » les « palestiniens »,le seul moyen de leur prouver que c’est faux est d’EXPULSER lea arabes et ainsi Israel aura montré 1. que ce n’est pas le cas 2. qu’il n’y a aucun risque que cela se produise dans l’avenir puisque l’accusation est basée sur l’ AVENIR et non au présent. Tant que les arabes seront en Palestine Occidentale les européens de gauche pourront toujours faire semblant hypocritement de CRAINDRE l’extérmination(c’est ce qu’ils auraient fait EUX dans un tel cas et même avec beaucoup moins de raisons de le faire). Je suis persuadé que l’anti-sionisme et l’antisémitisme disparatront presque totalement le jour où Israel se décidera à expulser ces « palestiniens ». En outre les Etats arabes voisins feront la paix avec Israel n’ayant plus l’espoir de le remplacer par un pays arabe. C’est la seule chose à faire,il faut traiter ce problème comme un cancer. Se le faire enlever au lieu de pleurnicher.

    11. Robert Davis

      M.Scharbach : mein kampf était un essai et ausroestung(extermination)est une façon de parler pour faire FUIR les Juifs sinon hitler l’aurait fait dés 1940 et n’aurait pas attendu 42 jusqu’à ce qu’il se rende compte que les Juifs étaient malheuresement PIEGES en europe! En outre où voyez-vous un abruti comme hitler aujourd’hui? de couards il y en a toujours eu et ce sera toujours le cas mais il faut une « locomotive atomique »comme hitler pour exterminer des millions de gens autrement que,par les ADM que non seulement les antisémites ne peuvent pas utiliser surtout quand ils ne les ont pas mais en plus sachant que c’est Israel qui les a! La situation actuellement n’a RIEN de chez RIEN à voir avec les années 30 c’est même ridicule de comparer! Aujourd’hui c’est une campagne d’intimidation dirigée contre…Israel,rien d’autre. Le jour où Israel aura un dirigeant et une opinion publique qui le comprendront,ils expulseront les arabes en RIGOLANT et TOUT SERA DIT immédiatement.En attendant il faut supporter un PEU la douleur.Ce problème s’est posé il y a 50-100 ans même pour les espagnols,les portugais et autres travailleurs des pays pauvres et méprisés d’europe du sud!Ce n’est pas si grave et je suis d’accord avec les lecteurs précédents qui disaient que la situation économique d’Israel ne permet pas un afflut de millions de Juifs.Il faut tenir bon et se battre comme des HOMMES qui veulent gagner le RESPECT même des cons.

    12. Elia

      Mais ne paniquez pas restez y et battez vous contre les 15 millions de musulmans aujourd’hui, demain 20, après demain 30 + les gauchistes et le gouvernement actuel qui collaborent avec cette racaille.

      Pour ceux qui ne voient pas où va la France et l’Europe, je dirais comme je lis dans l’article, sont des ignorants ou des ………!

      Et ce n’est pas Marine qui pourrait changer cette tendance, elle est bien entamée et se poursuivra inlassablement jusqu’à inversion de forces puisqu’il n’y a aucune volonté politique ni en France ni en Europe pour inverser celle-ci. Les frontières sont grandes ouvertes, et l’islam se donne à coeur joie d’en profiter.

    13. Esaïe

      Je suis d’accord avec certains pour dire qu’une troisième shoah n’est possible que si Israël venait a disparaître, hash vé shalom, aucun pays au monde ne serait assez fou pour s’attaquer a Israël ou aux juifs dans le monde sans prendre le risque fou des conséquences désastreuses que celà impliquera pour cet état, il y’aura toujours des attentats contre les juifs malheureusement, mais une shoah, non.

    14. Robert Davis

      Non seulement il n’y a aucun risque de Shoah actuellement en europe où la france mène le combat contre les Juifs et essaye de rameuter le plus possible d’Etats contre Israel en faisant pression sur les Juifs puisque ses pressions sur Israel ont échoué.De même ses pressions contre les Juifs vont échouer que les Juifs soient assez bêtes pour se laisser intimider et partir ou non. De toutes manières ces pressions cesseront lorsqu’elles s’avéreront INEFFICACES.En outre hollande ben couscous ne restera plus longtemps au pouvoir surtout si l’économie se dégrade contrairement aux mensonges éhontés dont il est coutumier car il n’y a plus d’investissements pour diverses raisons(fuite des riches,volonté de ne plus prendre de risques pour ne faire gagner que l’etat,volonté de faire tomber fh,absence de capitaux etc.)et dans ce cas àpart le 15% de l’extrême gauche tout le monde quittera fh.Quant à l’ump elle sera obligée de s’allier avec le fn pour faire une politique anti-arabes et les choses redeviendront normales dans 1 ou 2 ans.Si fh n’est pas assassiné entretemps ou dans l’incapacité de gouverner sans majorité.

    15. Robert Davis

      Elia : vous appliquez à la politique une méthode « scientifique » qui s’exprime par »si toutes choses sont églales » ce qui veut dire que même en matière scientifique on admet que les choses ne sont pas toujours égales. Or en politique elles ne sont JAMAIS EGALES. C’est même exactement le contraire : après avoir éxagéré d’un côté le balancier des évènements se RETOURNE et même éxagère dans l’autre sens. En outre pourquoi dites-vous que Marine est incapable d’inverser les évenements,attendons de voir. Ce qui est sûr c’est que INVERSER EST TRES TRES FACILE contrairement à ce que vous semblez croire. Supprimons les allocs et vous verrez tous les rats quitter le navire sans parler de bien d’autres mesures possibles. Evidemment ce n’est pas fh qui le fera!

    16. Clairon

      Vous croyez que 150 millions c pas assez par rapport a 450 millions, alors attendez patiemment les 226 millions et la il seront majoritaire, et il sera trop tard pour vous, une deuxième chose, nous voyons tous qu’en europe c’est les minorités d’extrémiste et de voyous qui font peur aux autres, le reste ce sont des moutons, alors attendez patiemment qu’il soit trop tard, et après vous viendrez pleurer auprès de l état d Israël pour que l on vous sauve, mais devant l ampleure de la tâche Israël sera trop petit pour vous sauver la mise a vous tous en même temps, sans compter les gauchos israéliens qui vont tout faire pour ne pas aller vous sauver, regardez ce qu’ils font en ce moment avec la Alya et avec le ministère de la Hazbara,
      Que la chance soit avec vous et n’attendez rien des autres, surtout pas des politiques européens
      Eric

    17. Robert Davis

      Clairon : Bien sûr 25% de la population ce n’est pas si peu mais il faut voir le CONTEXTE créé par la propagande française qui a ameuté le monde entier contre Israel avec la conséquence sur l’antisémitisme. Si une telle propagande se déchainait contre la france et prétendait du matin au soir que tous les français ont des cornes sur la tête et une queue fourchue comme celle que l’imagerie religieuse prête au diable et que la presse française ni le gouvernement ni qui que ce soit ne réagissait à ce type d’âneries pendant 30 ou 40 ans je crois qu’il y aurait PLUS que 25% des européens qui le croiraient et se mettraient à hair les français.En fait pour moi le principal responsable c’est le gouvernement israélien qui d’après certains agiraient selon une « stratégie » pour moi démentielle(ils attendraient que les arabes s’entretuent…quand on sait qu’ils sont 250 millions on peut attendre longtemps et si on se croise les doigts en attendant,ce n’est pas les « michons syriens »qui vont nous avoir mais le monde entier…big deal!)fameuse stratégie de c.!Avec un cumul de c.de cette envergure oui,150m. ce n’est pas énorme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap