toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Apologie du terrorisme au Jeu de Paume


Apologie du terrorisme au Jeu de Paume

Richard Rossin commente l’exposition du Jeu de Paume, qui glorifiant le Jihad, met en valeur les photos des terroristes « palestiniens »  prétendument « martyrs » qui ont causé la mort de plusieurs centaines de juifs israéliens. 
Ce qu’on peut voir au Jeu de Paume est stupéfiant! Ce que l’Etat laisse à voir est stupéfiant et en dit long sur la déliquescence de la pensée dans un haut lieu de l’Histoire, les représentants de la Nation y prêtèrent ce serment qui annonçait la Révolution. De l’histoire et de la culture.

Aujourd’hui c’est un lieu d’exposition pernicieusement délétère. La blessure à la liberté commence dès l’entrée: le contrôle de sécurité devenu si banal est la première victoire des terroristes. A l’intérieur, il y en a une autre.

L’exposition intitulée Foyer Fantôme (FF!) a 4 commissaires et une philosophe sophiste. Elle présente des photos subtilement organisées pour faire une apologie du terrorisme. La direction du musée fut obligée de prévenir que les légendes sont de la réalisatrice, font partie de l’œuvre et ne sont pas de sa responsabilité. Jolie leçon de courage. La photographe dit, la direction expose…

L’art qu’on imagine un acte de liberté a souvent été au service des politiques, on se souvient de celui du troisième Reich et de celui de l’Union soviétique. C’était le fait de sociétés à la pensée unique et c’est le cas de cette présentation, elle est au service d’une politique.

L’exhibition commence par des photos de bédouins qui étaient encore au début du vingtième siècle l’essentiel de la population rurale et nomade de la région. Ceux-ci sont volontaires dans l’armée israélienne et sont donc qualifiés de collabos. Ils ne peuvent être de libres citoyens, seulement des collabos pour payer leurs maisons… Premier stade de la déformation mémorielle.
La série suivante s’intéresse aux orphelins polonais. Leur maison est un foyer d’accueil. Leur vie, on la regarde bien sûr avec empathie. La Pologne, le haut lieu du martyr juif lors de la Shoah. Un hasard?

Voilà pour introduire la salle suivante où il est question de la Résistance en France dans la célèbre cité de Tulle (de Gaza à Tulle…) Là, les Nazis pendirent 99 personnes et déportèrent des résistants; une photo de tenue de déportée est là pour interpeller. Et voilà qu’il est annoncé que d’anciens résistants participèrent aux conflits coloniaux de l’après-guerre notamment en Algérie avec d’autres collabos: les Harkis; merci pour eux. Juste de quoi attiser une culpabilisation d’une Europe qui aurait été entièrement fascisante.

Le visiteur est dès lors prêt pour le cœur de l’exposition: « Death, Palestine, 2011-2012 ». On y voit des camps de réfugiés (Balata) dans la zone de l’Autorité palestinienne: ici pas de tente, des immeubles et des maisons en dur, en vérité un quartier de Naplouse pour des réfugiés sur leur propre territoire ! Et sur la tombe d’un « martyr » la carte en statue d’une Palestine du Jourdain à la mer…

On voit surtout donner de la grandeur aux assassins, ceux dont Camus disait qu’ils déshonorent leur cause par le massacre aveugle d’une foule anonyme, et oublier justement les victimes immolées. Des meurtriers rebaptisés Martyrs, bardés d’armes sur toutes les photos, sont vénérés. Les légendes précisent qu’ils sont morts en opération, décodez pour la plupart morts en se faisant sauter au milieu d’une foule… La photographe affirme n’être pas une militante, elle est au moins fascinée par ces semeurs de terreur qui dans n’importe quel Etat de droit auraient été condamnés au moins à perpétuité. Mais pas un mot sur les victimes.

photo d'un terroriste

photo du terroriste Osama Buchkar

Parmi les hommes photographiés, magnifiés tel le responsable de l’attentat du Delphinarium à Tel Aviv en juin 2001 (21 morts dont 16 adolescents et 120 blessés), tel autre de l’explosion de la Pizzeria Sbaro à Jérusalem-Ouest en août 2001 (15 morts dont 7 enfants et 130 blessés graves), tel autre encore du massacre du Park Hotel à Netanya en mars 2002 (29 morts, 140 blessés dont 20 grièvement; les planificateurs ont été libérés pour la libération du franco-israélien Gilad Shalit  en octobre 2011) et encore tel autre de l’explosion d’un bus à Jérusalem en octobre 2002 (19 morts, 74 blessés). Sans oublier les carnages dans des écoles à Jérusalem (2 et 7 mars puis 28 mai 2002, 6 mars 2008) et ailleurs des bus scolaires (7 avril 2011), celui de l’Université Hébraïque en juillet 2002 (9 morts dont un français de 24 ans, 86 blessés)… voilà des hauts faits de ces hommes aux portraits exposés-là, brandissant fièrement leurs armes. A quoi pensent-ils lorsqu’ils entendent le mot culture? Et cette ambulancière meurtrière!

IMG_3568

Les victimes n’ont pas de nom, elles sont trop nombreuses et les handicapés définitifs plus encore. Les victimes ont pour seul foyer la terre de leurs sépultures et le silence du musée. 
Comme explique une guide, « cette exposition est une proposition d’interroger l’événement… » Une affichette précise « afin d’éviter tout malentendu, le Jeu de Paume (…) présente un travail sur les images qui ne constitue ni de la propagande ni une apologie du terrorisme. » Puisque le musée le dit. Et d’ajouter que l’artiste explique « je ne suis pas une militante. Mon travail est de montrer, pas de dénoncer ni de juger ». Dans une conférence de presse aux Beaux-Arts, les envoyés du musée exposent qu’elle refuse sa nationalité israélienne (mais pas les avantages qu’elle lui procure)…

De son côté, Aurélie Filippetti, la ministre de tutelle, vient de déclarer que son prédécesseur « regardait les trains passer; moi, je les aiguille ». On voit ça. Reste enfin que sur le plan de la qualité des images on est loin de Cartier-Bresson. Est-ce de l’art ou du cochon? Une question encore: pourquoi?

Et pour plus de clarté, une manifestation « d’indignés » pour le 7 juillet vient de se voir retirer son autorisation au motif, semble-t-il, qu’elle serait menacée par le groupuscule Euro-Palestine… L’Etat ne protège plus la liberté d’expression des citoyens, il cède au chantage. La violence continue de gagner.

A l’inverse, le 6 juillet, le ministère avait permis à Paris une manifestation en arabe des Frères musulmans en faveur de Morsi; il n’y avait pas à craindre de contre-opinion… probablement.

Richard Rossin est médecin, écrivain, ancien secrétaire général de médecins sans frontières
Publié le 13 juillet 2013 dans Huffington Post

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Apologie du terrorisme au Jeu de Paume

    1. Rehouven - Europe-Israel.org

      Très bel article.
      Terriblement vrai.
      La France veut du sang, elle se nourrit de la mort, elle puise chez le diable les modèles de sa future folie destructrice, elle expose ce dont elle trouvera demain légitime. Des français se feront sauter dans des mosquées, ils égorgeront, ils tueront pour perdre ou vaincre. Mais la France veut du sang, elle veut s’extirper de son sado masochisme qu’elle a appelé un jour:
      « les droits de l’homme » dont elle n a ni les épaules ni l’envie de les porter sur le coeur.
      La France veut s’arracher à son mondialisme amoureux et hypocrite, elle veut s’arracher de son catholicisme veillissant et rêve d’une nouvelle foi légitimant la puissance et le territorialisme.
      La France veut etre Israel: une terre, un peuple.
      La France veut retourner Nation parmi les nations.
      L’empire colonial touche à sa fin. Les indigènes vont etre invité à rentrer chez eux.
      En cela, les juifs devraient en faire autant et le plus tot possible.
      Le PLUS TOT POSSIBLE.

    2. lino

      il faut rentre a 500 personnes enlevé les tableaux et faire disparaître c’est photo (peut être que le musée a était acheté par le Qatar c est pour sa que le gouvernement ne fait rien )

    3. Even

      Je l’ai visite:c horrible,la sanctification du martyrologue d’assassins antisémites de juifs car nés juifs , place
      De la concorde a paris.c la goutte qui fait déborder le vase .il faut agir, il y a des caméras partout et des surveillants
      Partout ,l’otage français qui vient d’être assassiner au Mali est mort car nè français ,tout le monde est horrifié et scandalisé
      Mais pour les juifs , c’ est l’inverse , on glorifie les assassins si proche des assassins de l’otage français
      La seul chose à faire , c’est effectivement de rentrer à 500 en tenant les portes ouvertes mais surtout ne pas abîmer
      Les photos ni les détruire .les prendre et les ramener au mémorial de la Shoah et également les exposer pour
      Montrer ceux qui au 21 eme siècle ont repris le flambeau de l’idéologie nazie d’Hitler et ont su si bien
      Ressusciter le peuple d’amalek. Non ,ne pas bruler les photos ,il y a eu suffisamment d’autodafé du Talmud
      Nous ,juifs , ne pratiquons pas l’autodafè, nous exposons les choses à leurs justes places.
      Quand c’est trop ,c’est TROP.

    4. Robert Davis

      Toujours les mots,philosophie sophiste,horreur etc etc.d’accord il en faut
      et je pense même qu’il faudrait ramener ces photos pour faire des expos anti-« palestiniennes » mais surtout il faut DETRUIRE CETTE EXPO à la main
      ou à l’explosif pour montrer que les juifs savent faire autre chose que…ERGOTER devant l’innomable! Quant à chercher de la philosophie dans cette action dont le commanditaire n’est autre que le couple fh+taubi la ratte c’est leur faire trop d’honneur! la gélatine descend au gré du fleuve(ou du ruisseau c’est difficile à dire pour le moment mais si nous laissons faire c’est sûr qu’il deviendra fleuve,c’est probablement ce que la ratte veut aussi déterminer ou transformer) et se réjouit tout au plus de « contrer » Israel qui ne se laisse plus influencer par la france(s’il le faisait ce serait mille fois pire)et ainsi se venger.Peut-être même que ce tas de gélatine toxique a l’impression de se venger de Sarkozy qui s’était certes montré arrogant à son égard mais qui n’était nullement pro-israélien sauf en paroles fumeuses et sans signification surtout quand il se moquait de Natanyahou en faisant des mimiques imbéciles à obama à qui il disait qu’il ne supporte pas ce type).En un mot « on peut frapper à mort le plus faible surtout s’il est à terre:c’est cela fh.La ratte est une ennemie tout court et bien « en cour »!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap