toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les islamistes à Ramallah veulent un Grand Califat mondial… avec l’argent des européens.


Les islamistes à Ramallah veulent un Grand Califat mondial… avec l’argent des européens.

Manoeuvre ou faux pas de l’Autorité Palestinienne ? Mardi, l’Autorité Palestinienne a laissé le champ libre aux islamistes radicaux pour qu’ils défilent dans les rues de  Ramallah en réclamant le rétablissement du Califat.

La direction de l’Autorité  Palestinienne  utilise des musulmans radicaux pour effrayer les donateurs occidentaux afin qu’ils continuent ou peut-être qu’ils augmentent leurs aides financières au gouvernement palestinien de la Rive Occidentale.

Ce qui s’est passé mardi à Ramallah – souvent considéré comme le bastion des palestiniens laïques et modérés – sert à rappeler que l’islam radical est parvenu à se frayer un chemin jusqu’à cette ville de la Rive Occidentale.

Loading...
Les islamistes radicaux rassemblés à Ramallah, mardi 5 juin 2013 pour réclamer la restauration du Califat.

Les islamistes radicaux rassemblés à Ramallah, mardi 5 juin 2013 pour réclamer la restauration du Califat.

Des centaines de musulmans fondamentalistes ont parcouru les rues mardi pour marquer le 92ème anniversaire de la chute  du Califat.

L’Autorité Palestinienne, qui dans le passé avait conduit des opérations de répression contre le  Hizb-ut-Tahrir [Party de  la Liberation], l’organisation radicale qui menait le cortège, a donné ordre aux forces de sécurité de ne pas intervenir, même quand le porte-parole de l’AP a condamné les efforts de relance des pourparlers de paix entre  palestiniens et Israël du  Secrétaire d’Etat John Kerry.

Hizb-ut-Tahrir  est une organisation politique islamiste radicale qui exhorte les musulmans à s’unifier au sein d’un état islamique contrôlé par la loi islamique, la Charia  et un Calife. La marche de  Ramallah était organisée par des membres de sa branche palestinienne  qui à l’instar des adeptes fondamentalistes déplore l’ancienne décision de la Grande Assemblée Nationale d’Angor en Turquie, qui a déposé  le Calife Abdul Medjid  Effendi et a aboli le Califat.

Les résidents palestiniens de Ramallah ont exprimé leur surprise devant la décision de l’AP de laisser des centaines de musulmans fondamentalistes  défiler dans les rues de leur ville, en des scènes qui rappellent celles des rue de Gaza, contrôlé par le Hamas.

« Depuis quand l’AP laisse-t-elle les partisans d’Al-Qaeda organiser des manifestations dans nos villes ? » a demandé un commerçant palestinien.

Une autre remarque est venue d’un étudiant universitaire palestinien, témoin de l’évènement : « Aujourd’hui,  j’ai l’impression de me trouver en Syrie ou à Gaza.  Il semble curieux que l’AP qui arrête des gens pour avoir posté des commentaires critiques sur Facebook, autorise les extrémistes  musulmans à défiler dans Ramallah, en réclamant le rétablissement du Califat. »

Learn Hebrew online

Tout en scandant des slogans en faveur de la  restauration du Califat, les musulmans fondamentalistes  ont lancé des appels aux armées islamiques pour qu’elles
 « marchent  en direction de la Palestine afin de libérer la  Mosquée  Al Aqsa et le reste de la Palestine. »

Les fondamentalistes ont aussi hurlé des slogans de soutien aux  terroristes jihadistes engagés sur le front syrien contre le régime du Président Bashar Assad.

Baher Saleh, un haut responsable de Hizb-ut-Tahrir, a dit à la foule qu’il était temps pour les armées musulmanes de « libérer la Mosquée Al Aqsa des mains des sales juifs. »

Loading...

Saleh et d’autres membres de l’organisation ont aussi condamné la direction de l’AP pour avoir failli dans sa mission qui était de suivre  leur idéologie et de mobiliser le monde islamique pour faire la guerre à Israël.  

Les responsables de l’AP n’ont fourni aucune  explication quant aux raisons pour lesquelles Hizb-ut-Tahrir, dont les membres sont fréquemment visés par les forces  de sécurité palestiniennes sur la Rive Occidentale ont eu l’autorisation de tenir un rassemblement en  faveur du jihad [Guerre sainte] contre Israël.

Certains palestiniens, cependant, ont dit que la décision d’autoriser les fondamentalistes à défiler à Ramallah avait pour but d’envoyer un  message à Kerry sur les défis et menaces qui pèsent sur  l’AP.

La direction de l’AP, selon sa théorie, utilise les musulmans radicaux pour effrayer les donateurs occidentaux et les amener à continuer ou peut-être à augmenter leurs aides financières au gouvernement palestinien de la Rive Occidentale.

Mais en même temps l’AP se tire une balle dans le pied. Hizb-ut-Tahrir est une  organisation qui ouvertement méprise les dirigeants de l’AP, les qualifiant de traîtres et de collaborateurs avec les ennemis de l’islam.  

 Par Khaled Abu Toameh – Traduction Nancy Verdier

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les islamistes à Ramallah veulent un Grand Califat mondial… avec l’argent des européens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *