toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Egypte : une jeune fille de 13 ans est morte après avoir été excisée par un médecin


Egypte : une jeune fille de 13 ans est morte après avoir été excisée par un médecin

La barbarie contre les femmes en œuvre :

En novembre dernier, le Dr Mohamed Kandil, professeur d’obstétrique et de gynécologie à la Faculté de médecine de l’Université Menofyia en Égypte, publiait le résultat de ses recherches sur l’excision. Il concluait qu’il n’y a aucune preuve de la nocivité de l’excision pour les femmes.

L’excision est nocive en soi. Elle peut aussi être mortelle. La preuve : Suhair al-Bata, 13 ans, morte après avoir été excisée :

Loading...

Une Égyptienne de 13 ans est morte après avoir été excisée dans un village privé du gouvernorat du Dakalieh au nord-est du Caire, ont rapporté des médias égyptiens dimanche.

«Nous avons laissé notre fille entre les mains du médecin et de l’infirmière. Quinze minutes plus tard, l’infirmière a sorti notre fille de la salle d’opération et l’a installée dans une pièce voisine avec trois autres filles que le médecin avait excisées, a dit Mohammed Ibrahim, un fermier, au journal al-Masry al-Youm. J’ai attendu une demi-heure, espérant que ma fille se réveille, mais hélas, contrairement aux autres filles, elle ne s’est pas réveillée», a-t-il dit.

Le médecin qui a excisé Suhair al-Bata’a avait excisé sa sœur aînée il y a deux ans. «Tout ce que je veux, c’est que le médecin rende des comptes et obtenir justice pour ma fille», a déclaré la mère de la victime, Hasanat Naeem Fawzy, au journal.

La police a convoqué le médecin et ordonné une autopsie pour déterminer la cause de la mort de la jeune fille. Selon le rapport d’un inspecteur de la santé, la mort a été causée par «une chute brutale de la pression artérielle due à un choc traumatique», a déclaré l’avocat de la famille, Abdel Salam, au Masry al-Youm.

Le Conseil national des femmes d’Égypte a condamné cette excision mortelle qualifiée d’acte criminel reflétant une «barbarie extrême», et appelé le gouvernement à enquêter sur l’incident et à punir les coupables. L’UNICEF-Égypte a également condamné l’incident, affirmant que l’excision n’a aucune justification médicale ou religieuse.

En 1996, l’Egypte a criminalisé l’excision, mais de nombreuses familles continuent de faire exciser leurs filles illégalement. En 2009, les autorités égyptiennes ont arrêté un homme pour la première fois depuis l’interdiction de l’excision. Il avait enfreint la loi en excisant une jeune fille de onze ans dans le gouvernorat de Minya, à 600 kilomètres au sud du Caire.

Learn Hebrew online

Source : Poste de veille







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Egypte : une jeune fille de 13 ans est morte après avoir été excisée par un médecin

    1. tor

      Les parents veulent traîner le médecin en justice !! Mais eux aussi , ces barbares, devraient faire de la prison !
      L’excision n’est pas un symbole d’alliance, crairement à la circoncision, son unique objectif est dfe priver les femmes de plaisir .
      Ceci dit, il y a aussi des décès après circoncision et les mohels devraient revoir leur technique, surtout quand ils aspirent et crachent sur la plaie…

    2. Tamara

      Pauvre petite si jolie et si prometteuse si on l’élevait dans l’amour et dans la haine car le fait de faire pratiquer cette coutume ancestrale et singulièrement propre à leur communauté, est révélateur de la mentalité de ces parents qui devraient répondre de leur crime, mais oh naïveté, il n’est pas interdit dans ce pays de faire exciser ses filles ! Et çà veut donner des leçons aux autres ! Pauvres pays où règnent tant de tragédies ! Tamara

    3. JL

      Les parents sont encore plus coupables que le « médecin ». Ils pouvaient protéger leur fille.

    4. dispol

      Ce sont hélas des méthodes barbares qui existent encore dans certains pays et qui devraient etre combattues avec force .Mais hélas tout le monde ferme les yeux pour ne pas choquer car , et c’est toujours pareil , nous avons peur de blesser nos fournisseurs de gaz et de pétrole.A quoi servent les droits de l’homme et toutes ces institutions qui pretendent combattre ces methodes d’un autre ages.

    5. Serge Belley

      Ils vous diraient que c’est la volonté d’Allah.
      Faut être con. Cherchez-moi combien de disciples d’Allah sont venu pour vous raconter combien ils sont bien au Paradis! Sûrement pas cette jeune fille probablement qui se retrouvera avec le harems des vierges pour faire le bonheur des djihadistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *