toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Comment réduire à néant le mythe des « colonies israéliennes »


Comment réduire à néant le mythe des « colonies israéliennes »

Une bonne question à poser à tous ceux qui déplorent les « colonies israélienne: Comment les Palestiniens ont-ils acquis ces territoires, et quand est-ce arrivé ?

Vous verrez que la plupart des gens, peu importe à quel point ils sont perturbés par les « colonies », ne savent pas répondre. La réponse, bien sûr, est que les Palestiniens n’ont jamais contrôlé ces territoires, ne les ont jamais acquis, et qu’ils ne leur ont jamais été accordés. Après 1967, l’ONU a jugé que des « territoires » non spécifiés seraient accordés aux Arabes comme état une fois que la paix serait négociée entre les parties.

Chers Amis,

Loading...

J’étais récemment en visite chez un couple d’amis allemands en Bavière, et la conversation a porté sur Israël.

L’épouse a dit qu’elle était perturbée par les implantations israéliennes sur les terres palestiniennes. Je n’ai pas souvent l’occasion de parler politique avec des Européens libéraux, aussi j’ai décidé que ce n’était pas le moment de me lancer dans une diatribe indignée qui pourrait indisposer mes amis. Mieux valait respirer profondément, poser quelques questions conciliantes et écouter.

Je commençai : « J’ai deux questions à vous poser. Tout d’abord, comment les Palestiniens ont-ils fait l’acquisition de la terre en Cisjordanie, et ensuite quand cela s’est-il produit ? »

Mes amis se regardèrent et haussèrent les épaules. « L’ONU n’a-t-elle pas décidé que les Palestiniens possèdent cette terre? » demanda le mari.

« Eh bien, non, » expliqué-je. « Cette terre a été occupée et revendiquée par la Jordanie à partir de 1949, après la guerre d’indépendance d’Israël, et tous ceux qui vivaient dans cette région ont été déclarés citoyens jordaniens. Puis, en 1967, trois états arabes ont attaqué Israël, mais Israël les a vaincus et a conquis de nombreux territoires alentour — les anciennes terres juives de Judée et Samarie (ou Cisjordanie) prises à la Jordanie, la péninsule du Sinaï et la bande de Gaza à l’Égypte, et le plateau du Golan à la Syrie ».

La célèbre déclaration des « trois non »

Tandis que mes amis écoutaient patiemment, j’expliquais que les Palestiniens n’avaient jamais contrôlé la Judée ni la Samarie, n’avaient jamais eu d’état et n’en avaient jamais demandé jusqu’à ce que les Arabes aient perdu la guerre en 1967. Cependant, poursuivis-je, lorsque l’ONU proposa son aide pour négocier une paix avec Israël en 1967, huit pays arabes convoquèrent la Ligue arabe à Khartoum et émirent leur célèbre déclaration des « trois non »: pas de paix avec Israël, pas de reconnaissance d’Israël, pas de négociations avec Israël.

Learn Hebrew online

Mes amis me regardaient un peu confus et penauds. « Nous n’avions jamais lu cela, » dit le mari. Notre conversation a ensuite dévié sur un sujet encore plus délicat, l’antisémitisme européen, que je partagerais avec vous une autre fois.

Posez mes deux questions : comment les Palestiniens ont-ils acquis ces territoires, et quand est-ce arrivé ? Vous verrez que la plupart des gens, peu importe à quel point ils sont perturbés par les « colonies », ne savent pas répondre. La réponse, bien sûr, est que les Palestiniens n’ont jamais contrôlé ces territoires, ne les ont jamais acquis, et qu’ils ne leur ont jamais été accordés. Après 1967, l’ONU a jugé que des « territoires » non spécifiés seraient accordés aux Arabes comme état une fois que la paix serait négociée entre les parties.

Deuxièmement, faites valoir que ces terres ont toujours été occupées par des Juifs comme par des Arabes, et qu’aujourd’hui, elles sont simplement et clairement des territoires contestés. Israël a montré à plusieurs reprises sa volonté d’échanger de la terre pour la paix — par exemple, la péninsule du Sinaï à l’Égypte et Gaza aux Palestiniens — mais la possession et les frontières de la Cisjordanie doivent encore être établies dans des négociations de paix.

Loading...

Les implantations israéliennes ne sont en rien illégales

Si vous tombez sur des gens qui veulent parler des aspects techniques et juridiques des implantations, FLAME vous propose un article de Michael Curtis, Professeur émérite à Rutgers University. Dr. Curtis est un ami de FLAME et un brillant défenseur de la vérité sur Israël et sur le conflit entre l’Occident et les pays arabes et musulmans.

Prenez quelques minutes pour lire cet excellent article (qui sera publié ultérieurement), qui offre une analyse concise et compréhensible du fait que les implantations israéliennes ne sont en rien illégales.

© Jim Sinkinson, Vice-président de FLAME (Facts and Logic About the Middle East).

Traduction et adaptation, © Voo Doron pour Dreuz.info

Source http://factsandlogic.org/FLAME_hotline_052913.html





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Comment réduire à néant le mythe des « colonies israéliennes »

    1. Charles Etienne NEPHTALI

      Voilà quelque chose qui ne me serait pas arrivé car je n’ai pas d’amis allemands et n’en aurai jamais !

      Par ailleurs, si ces maudits et criminels « accords d’Oslo » n’avaient pas été signés il y a près de 20 ans maintenant par M. Rabin, nous n’en serions pas là avec la délégitimation d’Israël.

      Ensuite, à mon sens, « l’échange de territoires contre la paix » est une fumisterie sans nom car ce qu’il faudrait faire admettre c’est « la paix contre la paix » !

      De plus, pourquoi vers la fin de son article, l’auteur reprend-il le nom « Cisjordanie » et tout au long dudit article utilise-t-il le mot « palestinien » ?

      Parle-t-on de la Cisrhénanie pour désigner L’Alsace et La Lorraine ? Et a-t-on parlé d’Israéliens avant le 14 mai 1948, date de la Déclaration d’Indépendance de l’État d’Israël ?

      Mille excuses pour ces remarques et questions et bien amicalement.

      Charles Etienne NEPHTALI
      Actuellement à Boston

    2. Mendel

      oui mais comme toute ideologie cela ne fait guere avancer le projet

      Demandez aux Indiens des USA aux Aborigenes d Australie aux Bedouins du Maroc comment ils ont acquis leurs terres immenses et ils ne pourront guere vous repondre
      MAIS DE LA A DEDUIRE que ces gens la n ont droit a rien ou pas plus que nous
      il y a un ocean d esprit que la tradition juive ne reconnait pas.

      JAMAIS vous ne pourrez convaincre un indien un aborigene ou un bedoin qu il n est pas chez lui AUSSi aux USA en Australie ou au Maroc
      Car une terre appartient aux gens AUSSI par la maniere dont ils se l approprient dans leur tete
      POUR PREUVE ET MEME CHEZ BOUS AUTRES JUIFS il y a 30 ans en Judee Samarie les gens disaient qu ils etaient sur ce territoire NON PARCE QU IL EST A EUX ET PAS AUX AUTRES mais pour des raisons de SECURITE
      Aujourd hui la nouvelle jeunesse nie tout cela et affirme que seuls nous autres juifs sommes chez nous et que les autres habitant sont de simples invites

      DE TOUTES LES FACONS meme si j affirme que les terres sont juives et que les palestiniens n ont jamais existe et ne sont qu un fantasme
      TOT OU TARD se posera la question de savoir si OUI OU NON les palestiniens des territoires profiteront du bitouah leoumi et du droit de vote et de la liberte de se deplacer dans tout Israel.

      DIRE NON c est legitimer une dscrimination fondee sur quoi?et que fera t on lorsqu un palestinien de Judee epousera une palestinienne de Nazareth et leurs enfants voteront ils? ou lorsque ce palestinien de Judee voudra habiter a Haifa car soit il est israelien soit il l est pas SAUF a inventer une forme de nouvelle population qui ne pourra se marier ni bouger du Judee Samarie

      DIRE OUI c est ajouter 25% de citoyens arabes en Israel qui voteront et adieu veau vache etc

      DANS TOUS LES CAS cela foire.

      ISRAEL connait exactement le probleme qu aurait connu les USA si a ce jour il y avait 7 millions d europeens et 200 millions d Indiens et rien de plus.
      Les nations ont toutes trouve la solution radicale pour que ce qui se passe en Israel ne leur arrive pas
      -arrivee massive d immigrants,en en cela le projet sioniste a echoue
      -extermination de larges pans de la population,sterilisation d autres,etc et cela nous autres juifs ne le pouvons pas sauf a renier ce que nous sommes

      Nous payons donc le prix et nous sommes tous responsables.
      Meme les grands comme le Rabbi de Loubavitch qui ne voulait pas renonocer a 1 cm de terre de Judee n a jamais envoye un seul hassid en Judee et a refuse de donner l ordre aux juifs de monter en Israel en Judee.Il etait le seul a pouvoir influencer l hisotire et il ne l a pas fait
      Il avait le droit de sa politique toutefois en contradiction avec ses discours mais nous en payons le prix

    3. Ixiane

      Charles Etienne Nephtali
      Si vous rencontrez une poignée de français qui en savent plus que ces allemands au sujet d’Israël, vous me le faites savoir !
      Les plus ignorants sont nos concitoyens !
      Quant à l’Alsace , votre remarque est excellente : dorénavant quand on me demande mon adresse, j’ajouterai la région : Cisrhénanie !

      Enfin, laissons les déblatérer, tous ces ignares, pendant ce temps BIBI construit ! et pourquoi ne construirait-il pas sur la terre des Hébreux , personne ne peut lui montrer un titre de propriété, il ne fait que recouvrer ce que les Ottomans ont volé !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *