toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A Gaza les réseaux de tunnels terroristes s’étendent et se ramifient




L’information est tenue secrète, et n’est fournie qu’en cas de besoin. A Gaza, les propriétaires terriens peuvent gérer leur propre terrain, peuvent même avoir connaissance de l’existence d’un tunnel sous leurs pieds, mais ils ne connaissent ni le parcours du tunnel, ni ses points d’entrée.  

 La vie sur la bande de Gaza  se déroule en surface et en sous-sol. Le phénomène des tunnels de contrebande à Rafah est bien connu, et on sait aussi qu’il existe à Gaza, des tunnels à usage militaire, conduisant en divers endroits, mais cette information   a été et est toujours fournie uniquement en cas de besoin, bien gardée à l’abri du public.
Les tunnels remplissent plusieurs fonctions: des cachettes pour les terroristes, des caches d’armes et de fournitures de base et un lieu de refuge pour de longs  séjours en cas de danger. Ils sont camouflés pour tromper l’adversaire durant les combats  et prêts à servir dans le scenario d’une invasion israélienne au sol. Au cours des dernières années, certains tunnels ont été reconvertis en base de lance-rocket. Si nécessaire une fenêtre s’ouvre et le lanceur de rockets émerge puis revient immédiatement derrière sa fenêtre camouflée après le tir.

 La transformation des tunnels en base de lance rockets a commencé peu de temps après que les leçons de l’Opération Plomb Durci soient tirées par de hauts responsables militaires à Gaza.  Ils ont compris que les lanceurs de rockets étaient devenus des cibles faciles pour l’armée israélienne grâce à la supériorité technologique d’Israël.

 Au départ, ils avaient essayé de tirer depuis des zones peuplées, depuis l’intérieur des écoles et même depuis des cimetières. Mais les efforts pour contrer les activités  terroristes exigèrent de trouver d’autres solutions. La transformation des tunnels a fourni des lieux de cachettes et d’abris pour les terroristes et a rendu les tirs de rockets plus efficaces, tout particulièrement durant l’Opération Pilier de Défense.   

Tandis que les sites de lancements se déployaient sur toute la surface de la Bande de Gaza,  un réseau souterrain complexe fut crée. Entre les tunnels sont prévus de larges espaces destinés à préserver la capacité des terroristes à tirer des rockets après une attaque de Tsahal, même si un tunnel est touché. Selon des sources à Gaza, cette méthode  d’organisation des secteurs de tirs s’est révélée utile au cours de l’Opération Pilier de Défense puisqu’ il n’y eut pas de victimes dans les puits de tirs.  

 La personne  responsable du tir, en fait, est aussi celle qui creuse le tunnel et qui agit selon les décisions de ses commandants.

 Le système des tunnels de Gaza est organisé, bien structuré  et ne permet pas à des opérateurs indépendants d’entrer en jeu. Tous les tunnels sont coordonnés au sein des différentes ailes militaires et sont spécifiquement inscrits sur un registre. Le dédale des  tunnels et les moyens d’y pénétrer sont enregistrés  et suivis au jour le jour.

Les tunnels sont répartis sur quatre districts: Nord, Gaza City, Centre et Sud. En cas d’invasion par voie terrestre, le chef de chaque sous-district avec ses homologues est chargé de la définition  du périmètre d’activité. Chaque tunnel est sous la direction d’une seule personne.  De façon à assurer la confidentialité, le nom du chef du tunnel est gardé secret, comme l’est le parcours du tunnel. Seuls ceux qui ont creusé le tunnel et le  responsable du sous-district connaissent cette information.

Toutes les factions militaires à Gaza peuvent creuser  un tunnel, mais uniquement en  coordination avec le  responsable du district. En moyenne les excavations durent quatre mois et la plupart sont creusées à la main la nuit. Chaque tunnel  est calculé avec précision.

Learn Hebrew online
 Les factions militaires se sont mises d’accord pour que tout le territoire de Gaza soit légitimement  consacré au creusement de tunnels pour les besoins militaires. Quand un tunnel est creusé près d’une ligne de frontière ceux qui sont chargés de la planification, informent le propriétaire du terrain  des considérations de sécurité, et mettent l’accent sur les séparations  inhérentes au système : tout ce qui est au-dessus appartient au propriétaire du terrain; tout ce qui est sous-terrain est de la responsabilité de la faction militaire.

 L’excavation prévoit aussi des compensations financières si nécessaires. La fragmentation de l’information existe à tous les stades de la création du tunnel, si bien  que si des propriétaires savent qu’il existe un tunnel sous leur terrain, ils n’en connaissent pas l’itinéraire.

 Par Elior Levy – Adaptation Nancy Verdier

Source: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4389218,00.html

 © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “A Gaza les réseaux de tunnels terroristes s’étendent et se ramifient

    1. Moshé_007

      Ne pas s’inquiéter avec ce balagan, des milliers de salafistes pénètrent dans Gaza, ils préparent une petite fête aux pro-iraniens !

    2. J.Danon

      Tant qu’il y aura des arabes à Gaza-Judée-Samarie,il y aura la guerre même sous souveraineté israelienne. Le seul moyen d’avoir la paix est de les transférer les uns au sinai les autres en Palestine Orientale. Personne ne peut s’y opposer sauf en paroles et tout a déjà été dit.Il faut maintenant procéder au transfert.Ceux qui croient que cela déclenchera…au fait quoi? encore du blabla? même pas,sitôt les arabes transférés ils ne se donneront même plus la peine de discuter. Alors…qu’est-ce qu’on attend? une nouvelle donne rendant la chose difficile?

    3. Youssef

      D’accord avec J.Danon,

      Le problème c’est que le nombre de réfugiés Arabes vivants en Palestine, terre d’Israël ne cesse de croître exponentiellement, de façon inattendue et tout à fait spontanée.

      Le nombre de réfugiés arabes en 1948 était de 725 000,

      Actuellement ils sont au nombre de 7 737 268, suivant le décompte ci-dessous:

      Réfugiés officiels enregistrés par l’UNRWA estimation au 31 décembre 2012 + 5 271 893

      & Réfugiés non enregistrés: Arabie Saoudite 500 000 + Koweït 400 000 + 255 000 aux Etats Unis + 80 000 en Egypte + 107 000 en Europe + 1 027 400 Amérique du Sud + 50975 Canada + 45000 Australie ………… Soit au total 7 737 268

      Le monde a ainsi créé des générations de réfugiés arabes de Palestine, c’est un puit sans fin !

      Par contre personne ne parle des 900 000 réfugiés juifs expulsés des pays arabes dans les années qui suivent la création d’Israël. Parmi eux, 600 000 se réfugient immédiatement en Israël.

      Pourquoi avoir passé sous silence tous les réfugiés juifs ?,…. Et pourquoi n’y en a t-il plus ?

      Une précision tout de même, c’est que conjointement au retrait du mandat Britannique, la Cisjordanie fut occupée par les Jordaniens, et la Bande de Gaza fut occupée par l’Egypte. Jusqu’à ce jour, personne n’a pu faire la différence entre les Jordaniens de Cisjordanie et les arabes de Palestine. De même qu’entre les Egyptiens de la Bande de Gaza et les arabes vivants en Palestine terre d’Israël. D’où viennent ces bandes armées et autres mercenaires qui colonisent la Cisjordanie et la Bande de Gaza ?

      Pour l’Europe, tout arabe vivant sur l’un des deux territoires est un arabe de Palestine.

    4. Youssef

      En 1948 la population Française est de 42 080 000 habitants
      En 2012 la population Française est de 65 281 000 habitants …… Soit 1,55 fois ceux de 1948

      Si nous comparons la population des réfugiés arabes de Palestine depuis 1948 qui s’élevait à 725 000 personnes au nombre actuel recensé par l’UNRWA c’est à dire à 7 737 268 soit 10,67 fois plus.

      Si nous comparons ce pourcentage à celui de la population Française nous devrons obtenir non pas 65 281 000 de Français en 2012, mais 42 080 000 X 10,67 = 449 081 707 MILLIONS de Français…… Ce qui est vraiment énorme !

      Vous voyez bien qu’il y a comme un problème !

      Surtout que cette population de (Soi-disant) réfugiés ne vit pas dans les meilleures conditions, malnutrition, manque d’hygiène et manque de soins, et qu’une importante partie s’est faite décimée par les Jordaniens et les phalanges Libanaises.

      Alors d’où sortent tous ces réfugiés arabes de Palestine ?

      Qui sont ces mercenaires colonisateurs arabes ?,…… D’où sortent-ils ?

      L’Europe n’en a que faire, elle continue à leur envoyer des centaines de millions d’Euros sans discernement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *