toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une information capitale, oubliée dans l’affaire Al Dura


Une information capitale, oubliée dans l’affaire Al Dura

Le 23 mai 2013, le journaliste Arnold Roth a publié sur son blog « This ongoing war » une information capitale, qui est restée inaperçue depuis 6 ans, sur les positions journalistiques du journaliste de France 2, Charles Enderlin concernant l’affaire Al-Dura.

Charles Enderlin, le correspondant de France 2 en Israël, est celui qui a personnellement monté et commenté la vidéo de ce qui fut présenté comme la « mort » supposée de Mohammad Al Dura, atteint par des tirs des soldats israéliens. Cette vidéo fut diffusée dans le monde entier le 30 Septembre 2000.

Enderlin a été interviewé dans le quotidien Haaretz le 1er Novembre 2007, à l’occasion du septième anniversaire des événements connus sous le nom de l’affaire Al-Dura.

Loading...

C’est une longue interview menée par le journaliste du journal israélien HAARETZ, Adi Schwartz. Elle est publiée à la fois en hébreu et en anglais. Les deux versions sont toujours en ligne aujourd’hui: en hébreu («בואו נראה את זה שוב » : « revoyons tout ceci à nouveau ») ici et en anglais  »In the footsteps of the al-Dura controversy »:  » sur la piste de la controverse Al_Dura ».

Le journaliste, après avoir examiné la controverse sur la question de l’origine des tirs sur Mohammad Al Dura, et de la façon dont certains médias se sont prononcés, a posé la question suivante à Charles Enderlin:

« Avec le recul, est-il possible que vous étiez trop empressé ce soir-là? »

Voici la version dans Haaretz de la réponse en anglais :

« I don’t think so. Besides, the moment I saw that nobody was asking me anything officially, I started feeling more strongly that the story was true ».

Ce qui se traduit en français :

Learn Hebrew online

« Je ne le pense pas. Par ailleurs, du moment où j’ai constaté qu’officiellement personne ne m’a posé de question [ndlr qu’il n’y a pas eu d’enquête], j’ai commencé à me renforcer dans l’impression que l’histoire était vraie ».

Or le début de la réponse de Charles Enderlin au Haaretz, en hébreu à la même question:

לא חושב. אם לא הייתי אומר שהילד והאב היו קורבנות לירי שבא מכיוון עמדת צה »ל, בעזה היו אומרים, איך אנדרלן לא אומר שזה צה »ל?

Loading...

Ce qui se traduit en français:

« Je ne le pense pas. Si je n’avais pas dit que le garçon et le père ont été victimes de tirs émanant de la direction de la position israélienne, à Gaza ils auraient dit:  «Comment se fait-il qu’Enderlin ne dit pas que c’était l’armée israélienne ? »

Puis Enderlin explique que le fait de n’avoir pas été questionné officiellement par les autorités israéliennes a renforcé son sentiment sur la véracité des faits rapportés – ce qui constitue le seul élément de la réponse (tronquée donc), qui apparaît dans la version en anglais.

S’il fallait une illustration du prêt à penser journalistique et du faible souci déontologique ou du minimum de respect des règles professionnelles, ces deux versions de la même interview en apportent la confirmation.

Pour rappel, le 30 Septembre 2000, pendant ces affrontements au carrefour de Netzarim à Gaza, Charles Enderlin se trouvait dans son bureau de Jérusalem. L’unique élément de preuve visuelle à sa disposition était cette vidéo envoyée par transfert numérique par son cameraman cameraman palestinien, Talal Abu Rahma sous-traitant à Gaza.

Charles Enderlin a-t-il scrupuleusement vérifié qu’il s’agissait d’un document authentique ? A-t-il pris le temps de le faire ? Ou bien a-t-il obéi au souci du scoop autant qu’à son estimation de la vérité des faits, nommée par lui même « la vérité du contexte » ?

Compte tenu de de la précision relative de l’information factuelle provenant des deux côtés du conflit entre Israéliens et Arabes palestiniens, a-t-il eu le moindre doute ? A-t-il cherché à vérifier cette information de façon indépendante ? A-t-il sollicité un deuxième avis ? A-t-il questionné d’autres photographes qui étaient présent là bas au même moment où la vidéo fut tournée à Netzarim ? A-t-il demandé aux agences de presse ?

Enderlin n’a pas cherché à vérifier les faits parce qu’il estimait que toute enquête de sa part serait nuisible à sa position ou à son image auprès du côté palestinien.

Ha’aretz semble avoir délibérément aseptisé cette partie de l’interview pour son auditoire anglophone et francophone, c’est pourquoi cette double écriture n’a pas été remarquée par qui que ce soit jusqu’à la semaine dernière.

Enderlin, de son propre aveu, a confirmé les doubles standards journalistiques qui consistent à ne pas prendre la peine de revérifier les faits quand ces récits cadrent si bien avec la dénonciation de la criminalité d’Israël.

Afin de mieux comparer le standard du journalisme d’investigation à celui adopté par Enderlin, Arnold Roth prend pour exemple le crime récent de Woolwich.

web-woolwich-itv

Alors que le monde entier a pu visionner la vidéo montrant le criminel agitant une machette et les mains ensanglantées, revendiquer et expliquer les raisons de son crime au nom de l’islam, Associated Press a présenté le communiqué suivant :

Associated Press a examiné la vidéo afin d’en vérifier son authenticité. AP a comparé les images de la scène aux images aériennes, il a vérifié la position de la voiture derrière le suspect, l’apparence du corps, et la voiture qui se trouve au fond de l’image. [Source: Associated Press,  London terror attack leaves 1 man hacked to death, two suspects hospitalized].

Enderlin, en revanche, nous explique dans l’interview qu’il a décidé d’accuser l’armée israélienne du « crime », par peur de ce qu’on dirait de lui à Gaza s’il ne le faisait pas ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sylvain Rémissac pour www.Dreuz.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Une information capitale, oubliée dans l’affaire Al Dura

    1. Ben

      Les corps de dizaines de Palestiniens tués durant la guerre de 1948, ont été découverts dans un cimetière arabe en Israël.Un responsable du cimetière du quartier de Jaffa, à Tel-Aviv, a précisé que cette fosse commune pleine de squelettes avait été découverte mercredi lors de travaux de rénovation.Un pêcheur, Attar Zeïnab, 80 ans, a affirmé à l’AFP avoir aidé à ramasser les corps de Palestiniens tués au sud de Jaffa dans les derniers mois de la guerre de 1948 pour les enterrer à la hâte dans ce cimetière. “J’ai amené au cimetière une soixantaine de corps en trois ou quatre mois”, a-t-il indiqué, expliquant qu’il s’agissait souvent de cadavres d’inconnus ramassés dans la rue et inhumés de manière expéditive en raison des combats.

      Les Palestiniens et la minorité arabe d’Israël ont marqué le 15 mai la “Nakba” (“catastrophe”) représentée pour eux par la création d’Israël en 1948, et l’exode de 760.000 Palestiniens qui s’en est suivi, point de départ de la question des réfugiés, dont plus de 5 millions sont actuellement recensés avec leurs descendants (sur plus de 11 millions de Palestiniens dans le monde).

    2. Ben

      En réponse, d’abord il faut que vous sachiez que je ne suis ni arabe ni occidental,je suis africain, et je suis ce conflit depuis de lurettes et j’ai constaté que que vous cherchiez à fuire la vérité. Si nous comptons les morts parmi les Palestiniens et les libanais touchés par les bombardements de l’aviation Israëlienne depuis 65 ans comme vous le dite et puis qui fuis et évite les négociations pour la paix ? Les Etats Arabes n’ont-ils pas précisés la terre contre la paix? alors le gouvernements Israëliens soit de Natenyahu ou Yhud Barack refusent de sieger pour conclure cette paix. C’est bien dommage pour les Israëliens car la guerre va continuer et va se durcir à l’avenir avec les noiuveaux régimes arabes et musulmans (Islamistes) qui ne réculent devant rien, observez ceux que soutenait Israël en Syrie ! la Nosra !! Tous le monde sait que le conflit Syrien a été créé par des extra israëliens, depuis l’assassinat de Imad Moghnia le chef militaire du Hizbolla, ce n’est plus un secret Israël a tous tentée pour disloquer la Syrie de Bachar du pacte de défense commune signé entre la Syrie et l’Iran.
      Mais une seule chose est très sûr, si demain le gouvernement Israëlien et les Palestiniens trouveront un consensus pour la paix, toute la région trouvera la paix et la stabilité. Sauf si Israël veut annexer le Golan, et refuse de se retirer aux frontières de 1967, dans ce cxas Dieu seul sait comment sera l’avenir dans cette région. Notre devoir et de prêcher la paix et éviter que la nouvelle génération ne s’enflammera pas avec ce conflit qui n’a que trop duré.

    3. Tamara

      Il semble que Ben récite la propagande qui sévit depuis une quarantaine d’années. Une victime de plus mais la Vérité doit être sue et nous devons la dire , à savoir que la Ligue Arabe qui ne veut pas d’un pays Juif, légitime pourtant, et les Russes en premier pour leurs intérêts, et le reste du monde ensuite depuis les années 1970 en raison du pétrole qu’il n’avait pas, ont lancé une guerre contre le seul pays, légitime , démocratique humaniste et philanthrope. Tamara qui connait le terrain, elle.

    4. Youssef

      Une grave erreur historique de la part de BEN, puisque le mot « Palestiniens » désignant les arabes vivants en Palestine terre d’Israël, ne fait son apparition qu’après la mort de Gamal Abdel NASSER, après 1970. Pas une seule fois, quelque soit ses discours, NASSER ne prononce pas une seule fois le mot de « Palestiniens » pour parler des arabes. Car il sait très bien que les arabes envahisseurs de la Bande de Gaza sont pour la plupart des Egyptiens, et ceux de CisJordanie, des Jordaniens.

      Tu n’as qu’à visionner tous les reportages jusqu’en 1970, pas une seule fois n’est prononcé le mot de « Palestiniens », pour parler des Arabes vivants en Palestine terre d’Israël.

      D’autre part, la « Nation Arabo-palestinienne » n’a jamais existé. Cette nation spontanée fut inventée par l’Europe en 1974, juste après le premier choc pétrolier de 1973. L’Europe a pris peur pour son approvisionnement en pétrole. L’Europe n’en a que faire des juifs, puisque c’est elle qui a inventé les chambres à gaz.

      Voilà comment les mercenaires du HAMAS traitent les arabes vivants en Palestine: http://youtu.be/1EbVztW3uQg

      D’autre part, ni le HAMAS, ni Mahmoud ABBAS n’ont intérêt à faire la paix avec Israël, vu le soutien qu’ils ont de l’Europe et des Pays Arabes, avec une manne financière qui tombe par centaines de millions d’euros, sans aucun contrôle, et à fonds perdus…… Ils n’ont pas de pétrole, mais ils ont trouvé beaucoup mieux !

      Leur boulot, ils le font à merveille. Pour se faire plaindre, ils entretiennent l’animosité, les revendications, la victimisation, ils jouent aux martyrisés, et la population des réfugiés soit disant « Palestinienne » ne cesse de croître d’années en années.

      Ils ont fait fuir tous les chrétiens de la Bande de Gaza, de même que 80% des chrétiens de CisJordanie. Arafat l’égyptien les a remplacé par des colonisateurs arabes venus d’ailleurs, dans le seul but de se battre et d’en découdre avec Israël. D’ailleurs les chrétiens de Palestine refusent de vivre sous le joug des lois islamiques et de la charia. Ils ne demandent et ne souhaitent que vivre sous la protection Israélienne.

      Si un jour le Pays d’Israël doit faire la PAIX, il le fera seul. La démocratie Israélienne n’a pas de prix, elle n’est pas à vendre.

    5. Ixiane

      Ben

      Et le nombre de juifs tués par Hitler et les musulmans, représentés par le grand mufti de Jérusalem ????
      des millions grâce à l’aide des musulmans !!
      Ces musulmans qui ont rejeté les juifs qui voulaient se réfugier sur LEUR TERRE, la Terre d’Israël depuis 3000 ans !!
      Alors, s’il vous plait, chercher l’erreur!!!

    6. Amram

      Que de polémiques inutiles et stériles les ‘Ben’ on les croise tous les jours, déni de vérité et d’honnêteté, lire l’article de Ben Gourion.
      Ouvrir les yeux et les oreilles, affaire Mérha, affaire Halimi condition de détention du dernier Soldat Israélien et sa libération  »UN JUIF POUR 1000 arabes » quelle honte pour les combattants de Dieu….y’a du pétrole mais pas beaucoup d’honneur!
      Golda Meir avant même la naissance de Heretz Israël n’avait cessé de contacter les chefs arabes pour une entente entre les deux peuples, idem pour Shimon Peres et tant d’autres et tout cela en vain.
      Alors on ne discute plus avec la vermine qui ne pense qu’à voler et détruire, l’affaire Aldura je m’en tape, les soit disant combattants palestiniens n’ont qu’à protéger leurs enfants au lieu de s’en servir comme bouclier.
      Sadate que certains font passer pour un héros n’était qu’une infâme ordure, il se disait croyant et religieux et il attaque un jour de Kippour (je pensais qu’on avait tous un même Dieu et aussi un même père Abraham…
      Quant aux frontières d’avant 67 et pourquoi pas 48 , ils peuvent se la dorer les frères barbus, ils n’ont cessé de déclarer des guerres et les ont toutes perdues, alors tant pis pour leur gueule.
      Quand aux velléités de certains de voir disparaitre Israël lors du prochain conflit, le monde entier le sait et les grandes puissances en particuliers, si Israël disparait c’est tout le moyen orient qui sera effacé définitivement, alors messieurs tirer les premiers et vous serez la premiers à rejoindre Hallah, il vous attend ave 90 vierges pour chacun d’entre vous, bande de naz

    7. Youssef

      Ce que le monde entier oublie trop facilement, c’est que les réfugiés arabes ne sont pas les seuls, ils y a eu encore plus de réfugiés juifs expulsés des pays arabes.

      REFUGIES ARABES et REFUGIES JUIFS

      La guerre d’indépendance, à laquelle les historiens font référence en tant que Guerre de Palestine de 1948 s’accompagne de l’exode de près de 725 000 Arabes vivants en Palestine, pour la moitié qui fuient les conditions de guerre et qui pour l’autre moitié ont été expulsés de force par les forces israéliennes.

      Dans les années qui suivent la création d’Israël, 900 000 réfugiés juifs des pays arabes fuient ou sont expulsés des pays arabes. Parmi eux, 600 000 se réfugient en Israël.

      Pourquoi avoir passé sous silence tous les réfugiés juifs ?

      Quelle aide a été apportée par l’Europe à ces réfugiés juifs ?

      Où sont les générations de réfugiés juifs victimisées ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *