toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’article d’un professeur négationniste de l’Université Columbia, censuré par la direction du site d’Al Jazeera


L’article d’un professeur négationniste de l’Université Columbia, censuré par la direction du site d’Al Jazeera

Un acte de censure pro-Israël ?? La direction d’Al Jazeera exige que l’article de Joseph Massad soit retiré de son site. 

C’est un fait sans précédent  qui a conduit à la censure par Al Jazeera Anglais d’un article du « distingué » professeur de l’Université de Columbia, Joseph Massad, dont la publication très controversée avait provoqué d’intenses critiques de la part des cercles pro-Israël.   

Massad a averti le site The Electronic Intifada qu’il avait reçu confirmation de son éditeur  Al Jazeera Anglais que  “la direction retirait l’article.” The Electronic Intifada a confirmé de manière indépendante le dimanche 19 mai, que  l’article était retiré.

Loading...

L’article, “ Les derniers des Sémites,” publié le 14 mai, a été retiré du principal site anglais d’Al Jazeera le dimanche matin ; le lien redirige à présent vers la page officielle du site. Il a aussi disparu de la page personnelle de Massad.

L’article a été l’un des plus consultés, renvoyé par mail et re-tweeté des centaines de fois.

Al Jazeera n’a toujours pas à ce jour fourni d’explications publiques sur son activité. 

Que disait l’article de Massad ?

Le Professeur Joseph Massad est aveugle ou ne veut pas voir la réalité en face.  Son anti-sionisme virulent le conduit à prendre des positions ridicules et risibles : Dans “Les derniers des Sémites” Massad veut nous faire croire que l‘effort des sionistes pour faire sortir les juifs d’Europe dans les années 1930 et 1940  est de même nature que l’antisémitisme des nazis.
Il est clair que le seul but de l’article de Massad est de délégitimer Israël. Cette propagande n’est que la manifestation ressassée de mille et une manières, de la jalousie et de la déroute des dogmes marxistes englués dans leur mésalliance avec l’islam radical. Cette fois Massad essaie une nouvelle ficelle caricaturale, sans qu’un seul fait ne corrobore ses affirmations pleines d’invraisemblances et d’omissions.

Massad ne veut pas admettre que les juifs sont revenus sur leur terre ancestrale et que la reconstitution de l’Etat Juif est inscrite dans le marbre et dans une loi internationale de 1920.  

Learn Hebrew online

Voici quelques unes des âneries que ce professeur de Columbia ne se prive pas d’affirmer :

  • Le lien ancestral du peuple juif avec la terre d’Israël a été concocté par la Réforme protestante.  
  • La plupart des juifs étaient opposés au sionisme jusqu’en 1940.
  • Lord Balfour était anti-sémite.
  • Les nazis et les sionistes avaient des « similitudes idéologiques » 
  • Le totalitarisme inhérent au nazisme et au communisme sont le fait de la propagande américaine.
  • Ce que l’on appelle par dérision “ la civilisation judéo-chrétienne” a été le produit de la suprématie blanche européenne et  américaine qui à présent combat les arabes et les musulmans.
  • Les relations actuelles entre l’Allemagne et Israël sont dans la continuité des politiques nazies anciennes.
  • Israël et le sionisme n’ont pas été victimes des nazis parce que  “les nazis ont tué une majorité de juifs ennemis du sionisme”
  • Les palestiniens sont les seuls “sémites” qui restent et le dernier bastion contre l’anti-sémitisme
  • Les juifs “n’ont rien à voir avec la Palestine”
  • Le projet sioniste est agressif, colonialiste, impérialiste et infesté de “discrimination raciale”
  • Les juifs avaient leurs “nations” en Europe avant de « prendre par la force la terre d’un autre peuple »
  • La revendication qu’Israël est la terre du peuple juif  est  “la revendication la plus anti-sémite qui soit”

 

Et à qui Massad fait-il appel pour conforter son merveilleux récit ?
A Yasser Arafat et à son infâme discours de novembre 1974 à l’ONU, peu après les détournements d’avions, le massacre des Jeux Olympiques de Munich, le meurtre des écoliers de Ma’alot, – actes de terrorisme commis par l’OLP et ses acolytes. C’était la première fois qu’un leader terroriste était accueilli et applaudi à l’Assemblée Générale de l’ONU.
Arafat a ressorti tous les poncifs marxistes (agression, impérialisme, colonialisme, racisme etc…) qu’il avait appris avec zèle auprès de ses dresseurs du KGB pour travestir la vérité et la réalité et faire passer Israël et les Sionistes pour des criminels de guerre.  
C’est à cet exercice de révisionnisme, sur le modèle d’Arafat que Massad se livre aujourd’hui dans ses écrits, ses publications sur internet et ses conférences  universitaires.  Quand  Massad déclare que « les palestiniens ont toujours soutenu que la patrie des juifs se situait dans les pays européens et non en Palestine » il se réfère à l’article 20 de la Charte Nationale de l’OLP (1968).  Qualifier les sionistes de nazis et proposer les palestiniens comme défenseurs de l’humanité ne lui pose aucun problème malgré la Charte du Hamas.  
En écho aux propos d’Arafat La scandaleuse équation sionisme = nazisme lancée à l’Assemblée générale de 1975 (résolution 3379) a inauguré l’ère de la machination systématique contre le sionisme, mouvement légitime national du peuple juif. Les juifs européens devenaient des « colonialistes », des « colons » sur leur propre terre, malgré les efforts de reformulation  de la résolution en 1991. La haine anti-juive n’a pas faibli depuis.  Elle a pu s’afficher dans toute sa perversité  à la Conférence de Durban en 2001.

 

Quelles  sont les raisons pour lesquelles la direction d’Al Jazeera a fait supprimer l’article de Massad?

Loading...

 

Il est connu que la ligne rouge d’Al Jazeera a toujours été la critique du Qatar ou de son Emir. Cependant, Massad a publié sur Al Jazeera Anglais plusieurs articles  sévères  à la fois contre la politique étrangère du Qatar et contre l’Emir lui-même, sans être jamais censuré, ainsi qu’une foule  d’articles  très nocifs envers les israéliens et les mouvements sionistes.

 

Tout indique que la décision de retirer l’article de Massad a été prise au plus haut niveau à Doha. Quelle en est la raison ?

Une interprétation possible  du retrait de l’article pourrait être le changement dans la ligne éditoriale étant donné que le réseau lance sa nouvelle chaîne, Al Jazeera America qui s’appuiera sur un accès aux systèmes câblés et recherchera un développement de son audience et de sa crédibilité conforme aux bonnes relations forgées avec les élites américaines.     

Chicago  dont le maire est Rahm Emanuel – l’ancien chef du personnel de Barack Obama – doit  accueillir  le siège principal d’Al Jazeera en Amérique.
Emanuel, personnage puissant au sein du parti démocrate au pouvoir, est aussi connu pour son attachement à une ligne dure de défense des positions  d’Israël.
Le responsable des opérations internationales d’Al Jazeera, Ehab Al Shihabi, chargé de l’implantation aux USA  s’est lié d’amitié avec Emanuel. On ne peut savoir pour le moment si Al Shihabi a eu une influence quelconque sur le retrait de l’article de Massad, mais la relation qu’entretiennent  les deux hommes laisse pressentir que les Qatari ont pu faire un geste pour impressionner l’hôte américain et le lobby sioniste. 

Al Jazeera, la chaîne du Qatar est souvent critiquée et à juste titre pour ses prises de positions en matière de politique étrangère. La censure de l’article de Massad pour des raisons politiques est sans précédent parce que le site  anglais jouit  d’une indépendance  éditoriale complète.

 massad

“There are some ideas so stupid that only an intellectual could believe them” (George Orwell)

“Il y a des idées tellement stupides, qu’il faut être un intellectuel pour y croire » disait George Orwell.

 

John Podhoretz, rédacteur en chef du magazine néo-conservateur  anti-palestinien et sioniste  a tweeté à propos de  Massad: “Félicitations aux donateurs de l’Université de Columbia, pour leur contribution aux salaires de tels monstres  de stupidité et d’indigence”

Les réactions ont été spécialement  intenses précisément parce que  Massad  touchait au Coeur même de la réalité d’Israël et de sa raison d’être qui est de représenter les juifs.  Ses attaques contre  Israël et le sionisme accusés d’antisémitisme et de nazisme et sa tentative de démontrer une connivence avec l’antisémitisme et le nazisme qui a détruit les juifs d’Europe  démontrent sans équivoque que l’anti-sionisme  est de l’anti-sémitisme et que le lobby palestinien à court d’arguments se perd dans des contradictions et d’affligeantes inversions de la réalité.

La thèse de Massad selon laquelle  sionisme et anti-sémitisme  sont les deux faces d’une même pièce est exposée  en 2006   dans le livre ‘ La  Persistance de la Question  Palestinienne’, puis dans  ‘Les Derniers des Sémites’ qui débute ainsi :

Les opposants  juifs au  sionisme ont compris que le mouvement  dés son origine partageait les préceptes de l’anti-sémitisme dans le diagnostique qu’il faisait sur  ce que les européens non juifs appelaient « La question juive ». Ce qui exaspérait les juifs anti-sionistes , cependant, était que le sionisme  partageait aussi  la ‘solution’ à la Question Juive qui avait  toujours été défendue par les anti-sémites, à savoir, l’expulsion des juifs d’Europe.

 “Les derniers des sémites” est à la base une série de conférences  que Massad a données  à Stuttgart.

 

Nancy Verdier – divers sources Frontpagemag dont Salomon Benzimra co-foundateur de Canadians for Israel’s Legal Rights.

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’article d’un professeur négationniste de l’Université Columbia, censuré par la direction du site d’Al Jazeera

    1. manitou

      Plus con tu meurs,et plus con encore,les Américains qui embauchent des négasionistes,des tueurs de milliers d’américains et d’avoie élu le muzz obamerde qui a affaibli le pays et livré celui ci aux terroristes arabo-musulman

    2. René

      Ce type qui a repris le flambeau d’Eduward Said, encore un Palestinien infiltré, comment se peut-il que ce pervers maître en distorsion soit encore autorisé à « enseigner » dans une université autre qu »à Gaza?

    3. J.Danon

      Dans tous les cas aussi stupide que soit Massad,toutes ces âneries montrent bien que toutes les attaques contre Israel et contre les Juifs n’ont qu’un but : dissuader Israel d’expulser les « palestiniens » dans l’espoir que ceux-ci finiront par s’emparer de la Palestine Occidentale. Le refus des gouvernants d’Israel d’expulser ces arabes est à la base de TOUT CECI et il est inadmissible de continuer ainsi simplement parce qu’un Bibi a peur de se faire « engueuler » au téléphone par par un autre « bibi fricotin »!!! Qu’il fasse ce qu’il a à faire quitte à se faire engueuler,une engueulade ce n’est pas si grave que cela.obama ne va quand même pas lui manger le nez maintenant qu’il a de quoi « bouffer »…Cette histoire de « palestinisme »commence à bien faire et tout cela pour un premier ministre qui ne sait pas lacer un soulier…N’importe quel autre pays aurait liquidé cette histoire depuis trés trés trés longtemps. Je sais que les gouvernants israeliens ont une peur bleu de la prétendue « opinion publique »(comprendre la presse de gauche) mais là cela commence à prendre des proportions pathologiques!

    4. Richard C.

      aL jAZEERA n’est pas stupide au point de publier des articles caricaturaux qui se retourneraient contre cette chaine!
      Ainsi pourrait s’expliquer cet étrange paradoxe de la censure de cet article à la gomme!
      En revanche on peut s’étonner que les universités embauchent des incapables comme ce professeur. Ceci démontre que les diplômes ne sont pas gage de culture d’intelligence et de compétence. Ceci est vrai aux USA, de l’Europe, et ailleurs… Mais là, je déborde du propos !

    5. Ixiane

      C’est ce qu’il faut : des professeurs tellement stupides qu’ ils se ridiculisent !!
      Les gens finiront par se poser les vraies questions, et la vérité finira par éclater : que ISRAEL est le pays des Hébreux depuis 3000 ans
      que les Romains ont assiégé le pays, détruit le temple, changer le nom d’ISRAEL en PALESTINE en 132 aprè J-C pour effacer tout Judéité de la mémoire des gens.
      que les Ottomans ont usurpé le Mont du Temple en construisant leur verrue dorée.
      que les Juifs ont recouvré leur pays et Jérusalem ,leur capitale Eternelle et n’en partiront plus .

      Voilà ce qu’il faut savoir, le reste coulera de source!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *