toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Shlomo Sand sa dernière « oeuvre »: « comment j’ai cessé d’être juif ». Comme ça c’est réglé.


Shlomo Sand sa dernière « oeuvre »: « comment j’ai cessé d’être juif ». Comme ça c’est réglé.

Shlomo Sand sa dernière « oeuvre »: « comment j’ai cessé d’être juif ». 

Demain ce ne sera plus un juif-israélien qui parlera d’Israël sur les plateaux de monsieur Taddei, mais un français  dans la peau d’un non-juif. (cocorico?)
Shlomo Sand arrive à la fin de son long parcours de déconstruction identitaire, il n’est à présent plus rien ou un peu tout: un résident avec permis de séjour, ni israélien  ni français. En Israel il n’est ni juif, ni israelien, palestinien  ni vraiment arabe. Shlomo Sand ou l’archétype de la décomposition moderne impulsée par la gauche Selbsthass (haine de soi). 

Sand a touché le bout de l’abyme intellectuelle, que peut-il encore nier si ce n’était par exemple son genre, sa couleur de peau, sa propre existence…  

En est-il plus libre?

En effet, rien ne nous oblige à une quelconque identification à un groupe humain accolée à une certaine idée de soi, rien ne nous oblige au respect ou à la fidélité à une filiation. Aucun juif n’est véritablement forcé d’accueillir cette identité complexe et d’en faire sien. Etre juif, est-ce être pieux, traditionaliste, gardien de la mémoire,  pratiquant respectant les commandements et les mitzvots (bonne action), philosophe, communautariste, pro-israélien ?

Shlomo Sand balaye tout d’un revers de main et choisit de mettre son énergie dans le rejet de son identité. Il n’a pas seulement décidé de l’évacuer de son quotidien, il décide de la nier, de l’effacer et l’éradiquer publiquement. Il cesse d’être juif, « ce peuple qui d’ailleurs n’existait pas issu d’une terre qui n’est pas la sienne ». 

Objectivement à une époque pas si lointaine, Shlomo Sand aurait exprimé son mal être identitaire devant un professionnel. Mais à l’ère de la médiatisation anti-israélienne, Sand a eu l’honneur de venir s’égosiller sur différentes chaines du service public, mais aussi dans la presse et dans les radios. 

 

Article sur le livre: Comment j’ai cessé d’être juif

« Comment j’ai cessé d’être juif » de Shlomo Sand est d’ailleurs sorti en version française avant la version originale hébraïque qui devra encore attendre un mois avant d’être offerte au public israélien. Les Français peuvent se réjouir d’avoir le privilège d’être les heureux bénéficiaires de cette primeur printanière, troisième « Comment… *».

Sûr qu’un titre pareil ne manquera pas de plaire aux détracteurs d’Israël et des Juifs et contribuera à augmenter le statut de « vedette internationale » (dixit Taddeï) de Sand, qui démissionne de cette « ethnie fictive ».

Ce n’est pas à l’émission télévisée « Ce soir ou jamais » dont il sera certainement la vedette une fois son livre plus connu, mais à l’émission de radio de France culture « Tête à Tête »,  que Sand, encouragé par les rires complices de Taddeï, passe la première demi-heure à réexpliquer avec fougue les thèses de son premier livre, à savoir que le peuple juif n’existe pas et que juif désigne seulement une religion. Dans ce cas, il y a longtemps que Sand n’est plus juif, puisqu’il est athée, et il est donc inutile de venir trompeter une décision qui n’en est pas une, mais un fait établi de longue date selon ses propres critères.

Mais non, ce n’est pas si évident, il fallait que le monde entier sache que l’honneur de Sand était atteint, et que pour le regagner, il s’est définitivement débarrassé de l’étiquette infamante de juif :

« Supportant mal que les lois israéliennes m’imposent l’appartenance à une ethnie fictivesupportant encore plus mal d’apparaître auprès du reste du monde comme membre d’un club d’élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif (…) Je rédige ce texte comme une tentative désespérée de me libérer de cette étreinte déterministe, aveugle et aveuglante, grosse de dangers pour mon avenir et celui de tous ceux qui me sont chers.

Il existe un lien étroit entre l’identification des juifs en tant qu’ethnie ou peuple-race éternel et la politique d’Israël à l’égard de ceux de ses citoyens considérés comme non-juifs, à l’égard également des travailleurs immigrés venus de contrées lointaines, et bien évidemment de ses voisins privés de droits et soumis à un régime d’occupation depuis bientôt cinquante ans.

Il est difficile de nier une cuisante réalité : le développement d’une identité juive, essentialiste, non religieuse, encourage chez beaucoup, tant en Israël qu’à l’extérieur, la perpétuation de positions ethnocentristes et racistes. »

 

Voilà une profession de foi qui sera accueillie avec joie par les antisémites et tous les antisionistes radicaux de France et du monde qui se réjouiront une fois de plus d’y trouver des arguments pour justifier leur souhait de voir disparaître l’état juif et pour légitimer leur antisémitisme.

 

Il est clair que pour Sand, la revendication d’une identité juive, même partielle, est essentialiste et ethnocentriste.

Dans son tête à tête avec Taddeï, Sand reprend, de façon malhonnête pour quiconque, mais encore plus pour un historien, un argument déjà présent dans son second livre « « Comment la terre d’Israël fut inventée » », à savoir la comparaison d’un état « juif » avec un supposé état français « gallo-catholique », comme si l’histoire des Juifs était semblable à celle des Français, et comme si Israël était entouré de pays paisibles comme la Belgique, l’Italie, l’Espagne, et l’Allemagne, et non de pays ennemis ou plutôt ennemis, et comme si Israël ne vivait pas, petit caillou, dans un océan de pays où l’appartenance à l’islam figure dans l’article premier de nombre de constitutions.

Une autre malhonnêteté argumentaire, récurrente chez Sand, c’est le recours à l’idée que les Juifs prétendent former une race en se définissant par des critères biologiques. Sand entretient ainsi la confusion entre peuple et génétique aussi bien dans ses livres que dans ses déclarations chez Taddeï ou ailleurs.

Les Juifs n’ont jamais prétendu qu’ils formaient une race, c’est l’idée de Gobineau et d’Hitler, mais ils partagent  le sentiment d’une continuité à travers les âges.

L’argument favori de Sand, plusieurs fois utilisé de manière à faire rire ses auditoires, c’est raconter son étonnement devant l’hétérogénéité physique de ses  étudiants israéliens, « ce qui indique bien qu’ils ne forment pas une race ». Des blonds, des bruns, des noirs, des frisés « comme on peut le voir aussi chez les Français » dit-il. De cette hétérogénéité lui est alors venue l’idée qu’il n’y avait pas de peuple juif. Logiquement, il n’y a pas donc pas de peuple français !

 

Sand se défend d’éprouver ce sentiment qu’on appelle la haine de soi, mais pour faire valoir ses convictions, il alimente avec ardeur quelques mythes judéophobes, dont celui du business de la Shoah. À Taddeï qui souhaite lui faire dire  qu’il abandonne son identité juive parce qu’il ne veut pas être un Juif privilégié en Israël, il répond en bouillonnant que cela va bien au-delà, et que même les Juifs français sont des privilégiés en France, parce qu’ils usent et abusent de leur capital de souffrance. Pour quels privilèges ? Il ne le dira pas.

Il existe bien des historiens de valeur en Israël. Leurs livres ne sont pas traduits en français et ils ne font pas la une de nos médias.

Pourquoi Sand ? Parce que nier et rejeter l’identité juive fait vendre ?

C’est ça la question.

 ALLEGRA / Axel Rehov’ (intro) pour Europe-Israel.org 

Source: http://lavissauve3.blogs.nouvelobs.com/





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “Shlomo Sand sa dernière « oeuvre »: « comment j’ai cessé d’être juif ». Comme ça c’est réglé.

    1. jankel

      Il ne lui reste donc que son pool génétique et sa filiation génétique haplogroupale. C’est en effet suffisant pour un cheval et un cochon, mais un peu court pour un humain. Comme presque tous les humains sont des mélanges extraordinaires d’origines on va pouvoir « sélectionner » les Majoritaires en ceci ou en cela.
      Moi je suis 100% européen Sud et Nord Est et Ouest…c’est déjà un beau reste de voyages aventureux de l’époque romaine…A part cela j’ai Aussi des Idées avec lesquelles je suis plus en accord que ce pauvre band. mais face à un monde juif sou-vent aberrant faux cul et collaborationniste, on peut comprendre sa décision d’Isolement dans son cosmopolitisme. Cependant cela semble plus une déception juive qu’un trahison conversive….
      Je pense que s’il est à plaindre, lea Juiverie en son ensemble coresponsable l’est aussi.Et là est mon inquiétude pour elle. (moi je m’en fiche, je suis bientôt mort…)

    2. jankel

      L’absurdité de Sand :peuple Français justifié dans son hétérogénéité absolue et peuple juif aussi hétérogène (sauf que bien des pseudo scientifiques juifs israéliens ou américains soient d’authentiques Racistes juifs…) non justifié…???? montre à quel point cet homme est psychiquement malade…..Qui perd tout sens logique alors même qu’il est un Universitaire israélien…????????

    3. JL

      Si Sand n’est plus ni juif, ni israélien, à l’avenir ses déclarations n’auront pas plus de valeur que celles du premier venu.

    4. Blot

      Ce monsieur aura beau le clamer, le hurler, le rejeter, il est et restera pour l’histoire des peuples issu du peuple juif .Rien à voir avec la Foi. En somme c’est un être qui éprouve la haine de soi .Comment peut-il se raser le matin devant une glace , il doit être horrifié d’y voir … Un Juif ! On peut tout à fait ne pas croire à la Religion, aux lois ordonnées etc etc MAIS il est impossible à l’humain de gommer le fait indéniable qu’il vient de là d’où sont venus ses pères et mères, depuis la nuit des Temps .

    5. MisterClairvoyant

      Sholomo Sand, a fait la pirouette, car il ne s’aime pas et ne se comprend plus, il es passé à l’ennemi pour « vendre » son livre et avec lui son âme, si c’est qu’un jour il l’a eu une.
      Quand Rome ne pouvant pas venir a bout de derniers espagnols résistants réfugies dans la ville de Numancia, et ils ont eu recours à la ruse, en achetant les services d’un traître, mais quand le traître est allé pour toucher le prix de sa trahison le général roman (Scipion) lui à dit. « Rome ne paie pas les traîtres à son pays » et le fut exécuter.
      Je pense que c’est cela qui risque de lui arriver Sholomo Sand, qu’il vend les siens, et à la fin il sera méprisé de tous. Car les ennemis d’Israël ne son pas à un « pitre » ni a un menteur de plus ou de moins.
      Israël n’est pas non plus à un traitre de plus ou de moins, son histoire étant ainsi faite. Flabius Joseph, qui fut un chef juif et par ailleurs un historien remarquable, il passa à l’ennemi, après il fit plus riche et malgré tout, ne fut pas bien heureux dans sa vie

    6. Hirondelle de rivage

      Pauvre de lui !!!
      Le Peuple Juif n’y perd rien, au contraire !
      A-t-il pense a bien s desinfecter avec quelques litres de javel ?
      Dites-moi, « Shlomo »… ca fait juif aussi ! Qu’attendez-vous pour effacer ce nom ? Vous pouvez aller vous faire baptiser. On vous immergera dans de l’eau benite, vous vous sentirez tellement beau apres, tellement bien dans votre peau ! Pourtant vous resterez, que vous le vouliez ou non – et cela me derangerait beaucoup plus que vous-meme – celle d’un juif ! (Hitler n’aurait pas fait la difference !!!)

    7. Aaron

      Ce sinistre personnage semble oublier d’où il vient et où il ira.
      Juste une goutte de semence humaine et retour à la poussière…et le Jugement devant le Tribunal Céleste.

    8. Claude Germain V

      Un ancien Rabin du Pays Basque m’avait dit un jour , « quoi que vous fassiez quand on est juif c’est pour la vie  » ..

      Pour Hirondelle , je vous en prie ne faites pas d’amalgame avec l’eau bénite , l’eau bénite et cela dépend par qui pour moi est sacré .
      Dites moi que l’église de Rome a trahi le monde chrétien , là je serais a 100% d’accord avec vous , moi j’ai visité Israël il y a 6 ans , j’ai réalisé un rêve vieux de 40 ans , alors que certains pour l’argent ou je ne sais quoi d’autres vendent leur âme en ignorant surtout la chance qu’ils avaient de naitre dans cette Grande famille ….

    9. MisterClairvoyant

      OK, j’ai vous ai compris à tous, et à Hirondelle aussi.
      Oui, les chrétiens ont livrait les juifs à la haine de la hiérarchie et du peuple manipulé. De nous jours il y a peu de chrétiens qui se reconnaissent comme « chrétiens antisémites », depuis a coulait beaucoup d’eau sous les ponts. Par-contre, il y a des alliances politiques, des gauchos-intellos avec les monde islamiste, qu’il y a dix ans étaient très minoritaires, mais de nos jours, ils ont des médias publics à leur disposition plus des financements subversifs et tentent de manipuler et d’islamiser des foules dans le monde entier, et dans certains pays en particulier, car; quand on ne peut pas lui offrir du pain ni un avenir décent, on peu lui vendre les mirages de la démocratie et de la vérité infuse de certains, (juifs et pas juifs), « il y a de tout pour faire un monde » et je peux vous dire aussi de tout « pour détruire le Monde, physiquement et psychologiquement. Luttons ensemble contre le « mal » des dictatures religieuses, politiques et pseudo-intellectuelles.

    10. Chaim

      Je ne suis pas d’accord avec un aspect de cet article, si certes Schlomo Sand a son angle de vision sur la perception de l’identité juive historiquement erronée soit exagérée, chez certains israéliens on fait de même en exagérant le type juif, franchement quand je lis :  » que peut-il encore nier si ce n’était par exemple son genre, sa couleur de peau « .

      J’ai 50 ans, je suis moi-même de souche ashkénaze-polonaise par mon père et polonaise non juive par ma mère, croyez-moi que de toute ma vie je n’ai jamais vu un seul, pas un seul ! juif ashkénaze qui avait la peau mate pourtant très courant chez la plupart des peuples du proche-orient, cela provient selon moi de deux facteurs fondamentaux, 1. la distribution raciale du Proche-Orient qui au cours des deux millénaires a fortement changée 2. comme pour tous les peuples à certaines époques plusieurs vagues de métissages ont considérablement transformées les populations juives.
      En effet, je pense qu’il existe chez beaucoup de juifs une propension à systématiquement dénicher au sein des ashkénazes(mais aussi plus largement chez d’autres juifs) un pseudo-type judéo-oriental imaginaire qui n’existe pas (en réalité résiduel), en effet, comme si l’idéologie sioniste avait à son tour besoin de la vieille caricature antisémite du juif pour justifier l’existence de l’état d’Israël. Combien de fois n’ai je pas remarqué qu’on attribue ce type à des ashkénazes en réalité de type judéo-allemand ou judéo-polonais, c’est à dire globalement de type européen, au dépit du bon sens, c’est notamment le cas pour S.Sand (de type polonais courant un peu mêlé, croyez-moi que je m’y connais) et qui ressemble à tout sauf à un proche-oriental.

      Si je déplore les raccourcis de S. Sand je déplore aussi avec vigueur l’idéologie ethno-centriste israélienne à orientation messianique et religieuse qui enferme les esprits dans une perception biaisée et imaginaire de la réalité juive en niant sa variété ethno-morphologique, et même parfois culturelle, pourtant évidente, comme si tous les français se ressemblaient en se baladant avec un béret basque et une baguette sous le bras. Je regrette, mais sur ce point S.Sand a entièrement raison, les juifs sont d’aspect aussi variés que les français ou les allemands même si plusieurs tendances s’en dégagent, il suffit en effet à n’importe quel observateur non-juif ou juif séfarade de se promener ne fut-ce-que un quart d’heure dans le quartier ashkénaze d’Anvers(population juive de souche polonaise qui n’a rien avoir avec les juifs-français pour la plupart originaires d’Afrique du nord) qui côtoie la quartier marocain pour se rendre compte de l’abîme ethno-racial qui sépare ces deux populations sensées être issues du même pol génétique géographique oriental, c’est à dire sémitique. Pour dire, même lors de la vague antisémite de l’entre-deux guerres qui frappa la Pologne on vit beaucoup d’antisémites polonais qui se plaignaient des juifs-polonais assimilés vestimentairement aux polonais car il devenait alors impossible de les reconnaître.

      Israël, pays nouveau bâti sur de l’ancien, n’est pas le réceptacle d’une sorte de juif standard imaginaire, mais le réceptacle de plusieurs variétés de juifs(un peu comme les corses, les alsaciens ou les bretons pour les français) qui malgré la forte endogamie et leur origine commune ont au fil des deux millénaires passés considérablement été malaxés culturellement, mais aussi génétiquement. Il suffit pourtant de prendre les résultats des nombreuses recherches génétiques sur les juifs pour s’en rendre compte et avoir la preuve formelle que globalement les juifs sont aussi disparates que les autres peuples.
      Est-ce une constatation importante à souligner? Personnellement je pense que oui, et ce sur deux points : 1. la plupart des racismes naissent du visuel puis se prolongent dans l’imaginaire 2. Il faut que le juif d’aujourd’hui se trouve une assise identitaire forgée dans le réel et sorte définitivement de cette prison mentale(curieusement entretenue par certains juifs) de la caricature antisémite.

    11. Lemoine

      il n’est pas facile d’être et de rester juif , Sand n’a pas tenu le coup
      il n’a donc jamais été des nôtres , pour cela , en tant qu’homme, il aurait fallu qu’il en ait, mais il n’en avait pas .

    12. nadjar hubert

      bon debarras je l avais deja annone que c est un gars qui court apres le pognon mais bon y a la tchouva

    13. Paul

      Il sera certainement invité prochainement par l’ignoble Mermet Daniel sur France inter, la promotion de son livre sera assurée dans l’Huma. Il se vendra comme des petits pains…
      Quand on est un intellectuel médiocre, le seul moyen d’être adulé est de cracher sur Israel ou le judaïsme… avec un lectorat si réceptif.

    14. hann burt

      Shlomo Sand qui se dit historien juif israélien – désormais pas pour plus longtemps-.Il est devenu la coqueluche des médias français. Ses idées et la conception de ses thèses d’histoire, apportent de l’eau fraîche au moulin des nouveaux philosophes, intellectuels et athéistes , anti monothéistes, antisémites, et antisionistes. Ses théories fleurent bon la mode des courants déviationnistes, négationnistes, chargés de gros mensonges et imposteurs avérés. Bientôt ses livres se verront fièrement rangés parmi « Mein Kampf » et « les Sages du Protocole de Sion » peut- être même sera-t-il sollicité pour le prix Nobel de littérature ? En fait , cet homme souffrant de « Selbsthass » commence à perdre la raison. Il dit qu’il « veut cesser d’être juif ». Mais pourquoi doit-il le clamer publiquement ? Chacun sait que des milliers de juifs européens choisissent des cimetières non juifs pour y être enterrés, discrètement, anonymement,sans son ni trompette. Et dans ce cas aucun juif ne leur en veut ! Shlomo Sand n’est pas intelligent parce que dés le moment qu’il quittera l’identité juive, plus aucun éditeur ni public de lecteurs ne s’intéressera à ses ouvrages. Car a-t-on idée de l’énergie et d’ardeur que déploient les médias européens du seul fait de l’existence de l’Etat d’Israël ! C’est démentiel ! Un Etat sur lequel tous les yeux sont suspendus, 24h sur 24 h ! Et tous les jours, cité à hue et à dia ! Alors Shlomo, est –tu si sot de te priver du pactole que ton statut de juif antijuif te rapporte ? As-tu bien réfléchit ? Shlomo n’est qu’un historien marionnette, rejeté par ses pairs , en Israël il n’en manque pas d’ historiens de valeur, alors il vient en Europe diffuser ses idées sachant qu’il séduira ses lecteurs naïfs et friands de slogans anti israéliens à gogo. Il sait malicieusement qu’elles sont « politiquement correctes ». Car l’Europe a hélas bien progressé dans son antisionisme insidieux et pervers. Là, il est à la mode, mais comme dit la célébre Demoiselle Mme Chanel: « La mode c’est ce qui se démode » Sa propagande personnelle ira un jour s’archiver dans la grande poubelle de l’Histoire. Chateaubriand a dit : « les siécles passent, le peuple juif demeure ». Edmond Fleg qui a fait sa « Techouva » nous a légué ce vibrant message :« je suis juif, parce que né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi plus vivant que moi-même ».

    15. Frank Adam

      Ceux qui est absolument claire c’est que le Gestapo aurait envoyer Sand a etre tue par raison de son origine familiale; et le NKVD de Staline aurait fait de meme parcequ’il est devenu, « cosmopolite deraciné. »

      En tiers, Hamas le tuera comme kaffir insolent.

    16. Yaacov

      Bon debarras mais S.Sand est fait de telle sorte que s’il etait a court d’argent il serait capable de retourner sa veste et de redevenir JUIF et ecrire TOUT LE CONTRAIRE que ce qu’il a ecrit dans sa pauvre vie. Cet imb….le sait parfaitement que meme s’il se badigeonnait la peau en noir et s’il se mettait des frisettes dans les cheveux, son ame aete, est et restera juive quell que soit l’habillage externe. Alors oui je renie mon passé, je renie mes origines, je renie mes ascendants et tout ce qui constitue mon passé et j’en fais quoi ??????….. mon fonds de commerce. C’est juteux, cela ne coute rien et CA RAPPORTE BEAUCOUP!!!! Malheureusement la nostalgie le ramenera au bercail. On n’en est pas reellement debarasse. Too bad !!!!

    17. zeglany

      A Hirondelle de rivage:

      Ce n’est pas de l’eau bénite qu’il faut à Monsieur Sand,parce que le Christianisme authentique prend ses racines dans la Loi et les Prophètes (le Judaïsme). Jésus était juif,les disciples de Jésus étaient Juifs,les Apôtres étaient Juifs. Les vrais Chrétiens d’aujourd’hui (Chrétiens Evangéliques)sont plus près des Juifs que ne le sont beaucoup de Juifs de l’espèce de Monsieur Sand. Ce qu’il faut à Monsieur Sand,c’est prononcer la « chaâda »(confession de foi islamique),faire sa valise,abandonner ses biens aux Palestiniens et aller vivre dans un pays musulman,il sera accueilli à bras ouverts.

    18. sarah

      Aller c’est bon ;casse toi pauvre con.Nous on te vomit,bien plus que tu nous detestes.Israel n’a que faire de trou du cul pareil.Une déjection de moins en Israel,le beau pays des juifs.Mais vois tu sale nigaud on se fiche de ce tu penses ! Tu es sûrement heureux d’être l’ami des voyous « genre le hamas ,ahmadinedjad,les salafistes nazislamistes, etc etc « ,grand bien te fasses!!!!OUST,prends ton pied avec chacals….et basta debarasse le plancher.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap