toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Unesco a peur de condamner les « palestiniens » pour destruction de patrimoine


L’Unesco a peur de condamner les « palestiniens » pour destruction de patrimoine

Silence de l’UNESCO suite à l’utilisation par le Hamas du patrimoine mondial comme terrain d’entraînement terroriste.

On ne peut pas nier, que l’Unesco aura tout fait pour ramper devant les arabes afin d’obtenir quelques subsides, accepter le vol de patrimoine en laissant transformer des lieux saints Juifs en mosquées, en étant complice des détournements, en laissant le Waqf détruire un patrimoine unique concernant le mont du Temple, j’en passe et des meilleures…. et aujourd’hui en ne condamnant pas les « palestiniens » pour destruction de patrimoine antique afin de servir leur idéologie sanguinaire.

Bukova est une fossoyeuse du patrimoine de l’humanité non une gardienne

Loading...

Lire aussi :Jérusalem : La destruction des antiquités sur le Mont du temple par les Musulmans

Rédac

par unwatchenfrancais

La destruction partielle de l’ancien port d’Anthédon – qui comprend les ruines d’un temple romain ainsi que des vestiges archéologiques des époques perses, hellénistiques et byzantines – survient exactement un an après que la région soit désignée comme appartenant au patrimoine mondial par l’Etat palestinien, nouvellement « Etat » membre de l’UNESCO.

UN Watch a demandé à la Directrice générale Mme Bokova de porter la question devant le Conseil exécutif de l’UNESCO qui se tenait la semaine passée à Paris.

Bien que la réunion bisannuelle de l’UNESCO, qui se déroule jusqu’au 26 avril, contienne cinq points dans l’ordre du jour concernant des questions palestiniennes – que l’ambassadeur américain M. Killion a décrites comme « hautement politiques » et conçues de façon « à pointer Israël du doigt » – il n’y a actuellement aucune discussion prévue pour aborder la question de la destruction au bulldozer par le Hamas d’une partie du patrimoine de l’UNESCO dans le but de développer une zone d’entraînement militaire.

Learn Hebrew online

Comme c’est la règle à l’UNESCO, Israël est le seul pays critiqué à cette session du Conseil exécutif. L’an dernier, c’est seulement suite à une importante campagne de UN Watch que  l’UNESCO a exceptionnellement condamné la Syrie. Pourtant, rien n’est prévu en ce qui concerne la Syrie pour la session en cours ; au contraire, le meurtrier régime d’Assad continue de détenir l’un des 30 sièges convoités au Comité des droits de l’homme de l’UNESCO, lui permettant ainsi de façon absurde de juger la situation des droits humains dans d’autres pays.

C’est ainsi que la lettre d’urgence de UN Watch adressée à l’UNESCO le 15 avril met l’accent sur le fait que le Comité exécutif a jusqu’ici échoué à faire figurer dans son ordre du jour l’utilisation cynique et la destruction de son site par le Hamas, soulignant ainsi la tragique politisation et le détournement de la mission de l’organisme de protection de la culture et du patrimoine mondial.

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “L’Unesco a peur de condamner les « palestiniens » pour destruction de patrimoine

    1. MisterClairvoyant

      On sait bien combien de destructions du patrimoine se sont faites par les passé. Car on a bien du mal à retrouver des traces de certains pharaons, et de certains rois d’Israël et d’autres pays et cultures; tellement les vainqueurs se sont employés à effacer les traces des rois ou des peuples ennemis vaincus, car ils pensaient, que s’ils laissaient quelques traces sur le sol, un jour ils allaient revenir réclamer leur patrie.
      Alors, il faut chercher très profond pour retrouver des traces enfouies ou des cachettes qui ont échappées au voleurs et aux destructeurs.
      Parfois c’est vraie, l’UNESCO ne fait pas bien son travail, mais de la politique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *