toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les « noces estivales » (prostitution islamique) fleurissent en Egypte sous le règne des Frères Musulmans


Les « noces estivales » (prostitution islamique) fleurissent en Egypte sous le règne des Frères Musulmans

De Now Lebanon:
Traduction Nancy Verdier

De riches ressortissants des pays du Golfe se rendent à Hawamidiyya, surtout l’été, pour contracter des mariages à durée déterminée en échange d’une maigre somme d’argent, dont une partie va au courtier. Le reste va à la famille de la jeune femme, le plus souvent une vierge de moins de 18 ans, de sorte qu’un homme riche du même âge que son père peut avoir des relations sexuelles avec elle durant des vacances en Egypte.
Au cours des années qui ont précédé la révolution de 2011, des organisations féminines et de défense des droits de l’homme en Égypte en lutte contre de telles pratiques, ont suivi plusieurs pistes d’action avec notamment des marches de sensibilisation dans les zones où le « tourisme du mariage temporaire» est populaire, afin de diffuser les dangers qu’il implique. Des groupes de défense des droits de l’homme ont également préconisé la promulgation d’une loi criminalisant le mariage si l’un des conjoints est âgé de moins de 18 ans. Cependant, ces efforts ont régressé après la révolution et ces pratiques sont revenues en force, dans un contexte de crise économique et de faiblesse des autorités locales. Des pratiques illégales, comme celles qui consistent à changer l’âge de la jeune femme en falsifiant des preuves médicales pour attester qu’elle est âgée de plus de 18 ans deviennent également très répandues.

Ce phénomène croissant du «tourisme nuptial» dans les gouvernorats et les villes d’Egypte a été présenté dans le dernier rapport annuel du Département d’État américain sur la traite des personnes, qui a estimé le nombre de ces mariages à plusieurs centaines. Selon le rapport, «ces mariages temporaires sont contractés en échange d’argent entre des jeunes filles mineures et des touristes arabes du Golfe au cours de l’été» ou avec « des jeunes filles mineures prises en esclavage sexuel et forcées de travailler comme domestiques. »

Dr. Hoda Badran, présidente de l’Union des femmes égyptiennes, a déclaré au journal Now Lebanon que la pauvreté est le principal facteur de propagation de ce phénomène, et a affirmé que «le tourisme nuptial est une forme d’esclavage ou de commerce de femmes. » Mme Badran a expliqué qu’elle a rencontré plusieurs « épouses d’été», dont certaines avaient donné naissance à des enfants et qui depuis se débattaient pour informer le mari de sa paternité. Des victimes du « tourisme nuptial » risquent de devoir abandonner leurs nouveau-nés dans un orphelinat ou une garderie d’enfants pour ne pas devenir paria au sein de leur propre famille, dont certains membres ont été à l’origine du commerce de leur corps.

Nouhad Abu al-Qomsan, présidente du Centre égyptien pour les droits des femmes, a déclaré à Now Lebanon: «L’esclavage et la servitude ont acquis une couverture légitime dans certains pays, et c’est le cas du mariage d’été, qui s’est répandu dans de nombreux villages égyptiens, pas seulement à Hawamidiyya, en raison de la pauvreté et d’autres prétextes ». Qomsan remarque que, dans de nombreux cas, une fille est mariée plusieurs fois dans un court laps de temps sans qu’il soit tenu compte de la période d’attente habituelle, ce qui peut créer une confusion quant à l’identité du père de l’enfant.

Qomsan a fait valoir que certains islamistes veulent «transformer les pauvres en réservoirs d’abominations, bons à être échangés sur le marché du plaisir, avec des clients en quête de multiples épouses ou de mariage à la carte pour le plaisir. » Elle a également souligné le phénomène consistant à épouser des femmes syriennes déplacées en Egypte.
Ce problème existe depuis des années, mais il y avait eu quelques avancées en réaction contre ce phénomène avant l’arrivée des islamistes au pouvoir en Egypte. Mais désormais on assiste à un retour en arrière.

 

Nancy Verdier pour Europe-Israel.org
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Les « noces estivales » (prostitution islamique) fleurissent en Egypte sous le règne des Frères Musulmans

    1. Moshé007

      Dans le fond, les islamistes parlent de cacher le visage des femmes musulmanes, il ne parlent pas tellement du reste !

      Allez en Iran et vous trouverez plus de prostituées dans les rues et boulevards que de fourmis dans une fourmilière, plus un pays est islamiste et plus les femmes se prostituent, comme quoi l’islam amène à la prostitution, c’est tout !

    2. michel boissonneault

      ce n’est pas de la prostitution islamique , c’est uniquement
      de l’esclavage et qui prouve encore une fois que cette religion
      écrit dans le coran ….qu’il faut aider les plus pauvre

      ils sont des menteurs , manipulateurs et des esclavagistes

      que disent les gauchistes pro-musulmans …. RIEN

    3. Suzanne

      j’ai toujours pensé qu’un pays à les dirigeants qu’il mérite. Si les égyptiens ne sont pas encore mures pour une démocratie éclairée, eh bien, tant pis pour eux. Ce qui ne veut pas dire que je ne les plains pas de tout mon coeur puisque c’est avec eux que j’ai grandi. Mais c’est à eux de faire le boulot.

    4. Ixiane

      Le Coran dit  » il faut aider les plus pauvres  » …ben oui ,c’est ce qu’il font, un mariage obligatoire à durée déterminée contre quelques pièces à la famille; c’est bien ce que dit le Coran dans la sourate de la famille : l’homme a le droit d’épouser et répudier à sa guise.

    5. thom

      Au risque de m’attirer les foudres de tout le monde, comment peut-on lié islam et prostitution? En occident le trafic d’être humain n’est pas imputable aux chrétiens que je sache.
      Et en règle général, pourquoi réduire les musulmans et leurs fautes a leur seul religions?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap