toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hollande rend hommage au prix Nobel François Jacob, et fait une impasse…


Hollande rend hommage au prix Nobel François Jacob, et fait une impasse…

François Jacob, Compagnon de la Libération, Prix Noble, Académicien, est mort le 19 avril 2013, à l’âge de 92 ans. François Hollande lui a rendu hommage au cours d’une cérémonie d’honneurs militaires tenue dans la Cour d’honneur des Invalides.
Le président a fait un étrange oubli. Oubli, omission?

Jean-Pierre Lledo a relevé l’impasse du Président Hollande :

François Jacob vient de nous quitter.

Loading...

Voici ce que m’inspire le discours de François Hollande, le Président de la République française…

 

Selon le Président, voilà ce qu’était François Jacob (citations ) :

– un grand homme, un homme exceptionnel qui a donné à notre pays tant de raisons de croire en lui-même.

– à 20 ans, en juin 1940, il s’embarqua en direction de l’Angleterre, abandonnant ses études de médecine, sa famille, ses proches … et s’engagea dans les Forces françaises libres.

– Médecin militaire sur les champs de bataille  il s’est battu, en soignant, en délivrant, en apaisant.

– Son corps fut meurtri par des éclats de mortier, le 10 mai 1943. C’était dans les sables tunisiens. Puis un an plus tard, le 8 août 1944, par des dizaines d’éclats de grenade : il allait en souffrir toute sa vie.

Learn Hebrew online

– Des titres prestigieux lui ont été attribués : la Croix de guerre, la Légion d’honneur, Compagnon de Libération par le Général de Gaulle.

Un médecin qui consacra sa vie, non seulement à soigner, mais à chercher. Ce fut son combat – la science. La recherche pour François Jacob, c’était l’investigation, sans autre but que de trouver pour chercher encore, chercher toujours.Ce qu’il voulait, c’était … comprendre la vie, son origine, son fonctionnement, ses mécanismes. Il s’est tourné, à la fin des années cinquante – et il fut un précurseur – vers la génétique.

– Il fut un écrivain, un grand écrivain, élu à l’Académie française au fauteuil de Paul Valery.

Loading...

 – C’est avec André Lwoff et Jacques Monod que François Jacob reçut, en 1965 – il avait 45 ans – la plus haute de toutes les distinctions à laquelle un scientifique peut imaginer un jour accéder : le prix Nobel. 

 – Membre du Conseil consultatif national d’éthique, il s’alarmait des dérives possibles des manipulations génétiques. Sans doute en référence à l’histoire qui avait bouleversé sa jeunesse, il s’interrogeait sur le pouvoir des scientifiques.

Il fut, de ce point de vue, mais pas seulement comme chercheur, un esprit rebelle, rebelle aux dogmes, un savant étranger à toutes les idées préconçues. J’ai retenu une phrase qui peut servir encore aujourd’hui, y compris pour l’action publique : « J’aime les idées fixes, disait-il, à condition d’en changer ».

 – Voilà ce qu’était François Jacob : un grand chercheur, un grand résistant, je l’ai dit, un grand homme, un combattant sur les champs de bataille d’abord, dans les laboratoires ensuite, dans la société toujours.

 En somme François Jacob avait toutes les qualités…

Sauf apparemment celle d’être Juif. Pourtant par ces temps mérahiens, était-ce inutile de le signaler ? Faire l’impasse sur un nom pareil, Jacob, fallait le faire quand même !

Il est vrai qu’à un moment, j’ai pensé que…
Redonnons la parole au Président :
 »Même dans les heures les plus sombres de cette période, il ne perdit jamais sa « foi ». Sa foi dans la patrie, sa foi dans la victoire, sa foi dans les idéaux qu’il portait et aux premiers rangs desquels la liberté.

Toutes les ‘’fois’’ donc sauf celle de ses géniteurs qui ont eu quand même une certaine responsabilité, au moins, génétique c’est entendu, mais on peut aussi le supposer, pas que ‘’génétique’’, malgré le Nobel du fiston…

Je nous laisse imaginer le couple, si le Prix Nobel en question, français comme il se doit, s’était appelé Omar Ben Mohamed :
 »Par ces temps d’islamophobie généralisée, la disparition de ce Musulman discret qui fut de tous les combats, nous renvoient à la magnifique convivencia andalouse, et nous appellent aujourd’hui à refuser de nous en prendre à une foi, celle de 6 millions de nos concitoyens, que tous les extrémistes réunis ne pourront désenoblir… »

25 Avriel 2013

Jean-Pierre Lledo

 

PS : Aussi familier du monde arabe et qu’ignare de l’histoire des Juifs français, un ami vient de m’alerter : les parents de Jacob se seraient délestés de leur fardeau juif. Je ne vois rien dans ce sens sur Internet. Par contre je lis que le grand père, Albert Franck, a été le «premier juif à atteindre le grade de général de corps d’armée»…

Quoi qu’il en soit, si tel était le cas, reste que le Président aurait pu alors ménager un paragraphe supplémentaire à son oraison, dans le genre : ‘’Président de tous les Français, quelle que soient leurs origines, je ne veux pas passer sous silence le sort qui fut réservé aux Juifs dans ce pays, comme dans toute l’Europe, avant même la plus que regrettable ‘’Affaire Dreyfus’’ qui poussa de grands intellectuels juifs, artistes ou savants, à se convertir, changer de nom, mais en vérité, et  je dois aussi le dire, sans jamais renier leur filiation.’’

© Jean-Pierre Lledo

 

 source

 Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Hollande rend hommage au prix Nobel François Jacob, et fait une impasse…

    1. Mfeivel

      Je ne crois pas qu’il faille mentionné le religion de quelqu’un lors d’un discours de cette nature. La religion est du domaine privé. De plus, vous auriez été offusqué si en d’autres circonstances, un officiel mentionne : voici monsieur Untel, juif. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent de celui-ci.

    2. Ixiane

      Tout le monde sait que les « Têtes », la plupart des prix Nobel de la Science , voire de la littérature, sont des juifs ! Alors n’en parlons pas, on pourrait vexer leurs ennemis jihadistes qui , eux aussi, ont leur spécialité..

    3. Redomier

      C’est vrai qu’il était Juif . Mais le revendiquait ?

      Ne peut on pas dire la même chose de Raymond Aubrac , grand chef de la Résistance ,commissaire du gouvernement à Marseille , nommé par De Gaulle puis grand médiateur dans le conflit en Indochine et ami de Kissinger et de Ho Chi Minh (parrain de son garçon , l’oncle Ho )?

      Que de gens qui se sont détachés du Judaïsme , ont négligé la matrice de leurs succès….

      Autant en emporte le….. vent .

    4. Suzanne

      Jacob est un nom juif, tout le monde le sait. Meme après plusieurs générations de convertis, on saura que l’origine est juive. Comme me le disait un scientifique juif de l’académie des sciences dont tous les enfants sont christianisés, nous « essaimons » chez les goyims.Nous les fécondons de notre esprit.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *