toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Oui, le Hezbollah est bien une organisation terroriste


Oui, le Hezbollah est bien une organisation terroriste

L’Union Européenne doit cesser de se voiler la face

 

Contrairement à ce que croit l’Europe, la botte secrète d’Israël, ce n’est pas Shimon Peres, mais la belle Rita. En attendant que les grands de ce monde trouvent comment s’y prendre pour doucher les ardeurs belliqueuses de Mahmoud Ahmadinejad, Israël a balancé une bombe de charme à l’ONU : la chanteuse Rita, une voix ample, chaude, vibrante. Le 5 mars, elle a chanté à New York la paix, l’amour et la vie en hébreu, en anglais et en farsi devant un parterre de personnalités comprenant le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, des diplomates et des représentants de la communauté juive et iranienne. Rita est une chanteuse populaire, une Israélienne d’origine iranienne, comme 250 000 de ses compatriotes qui ont été chassés de chez eux par les mollahs.
Ce n’est pas la première fois qu’Israël tente une démarche innovante contre le va-t-en guerre iranien qui menace la paix du monde. Entre la cyber-guerre avec piratages informatiques et kits d’espionnage façon inspecteur Gadget dont le virus Stuxnet n’est qu’un exemple, les kidnappings et les éliminations ciblées, les Services Secrets (israéliens ou pas) ont de beaux jours devant eux. Toutes ces péripéties sont autant de tentatives d’Israël qui visent à ralentir le programme nucléaire iranien sans porter atteinte aux populations civiles.
Des populations civiles qui ne pèsent guère aux yeux de certains dirigeants et esprits politiques au Proche-Orient. En effet, le cours de la vie s’est fortement dévalué ces temps-ci en Syrie et le Hezbollah, allié d’Ahmadinejad et de Bachar Al-Assad, trempe une main sanglante dans le massacre de la population syrienne  — saluons au passage l’impuissance de l’ONU et le grand silence des ONG. Après deux ans de tuerie, où est la courageuse flottille pour les enfants de Syrie, voire pour les camps de réfugiés syriens en Turquie ou en Jordanie ?
L’Iran soutient le terrorisme, et le Hezbollah est son bras droit. Implanté dans le sud du Liban, cette organisation terroriste sape les fondements de l’Etat libanais, elle participe au gouvernement mais possède sa propre armée. Faut-il laisser ces assassins en liberté ?
Liban-Syrie-Jordanie-Israël : C’est une région où les frontières se chevauchent de toutes parts, où tout le monde se marche sur les pieds. Vingt-et-un observateurs de l’ONU au Liban ont été enlevés sur le Golan le 6 mars dernier par des rebelles syriens qui les ont relâchés le 9… en Jordanie.
Le 18 juillet 2012, c’est en Bulgarie que le terrorisme a débarqué sur les côtes européennes, télécommandé par l’Iran. Ainsi, l’été dernier, le Hezbollah a importé sur notre continent ses méthodes sanglantes, un attentat suicide tuant à Burgas cinq vacanciers israéliens (dont une femme enceinte) et un Bulgare, le chauffeur du car. Certes, comparé aux deux attentats de Buenos Aires, en 1992 en 1994, qui ont fait 29 et 84 morts et, à chaque fois, plus de 200 blessés, c’est un chiffre modeste. Mais la Bulgarie est membre de l’Union européenne depuis 2007, cet attentat a eu lieu sur son territoire, et ne pas réagir serait sans aucun doute un aveu de faiblesse coupable.
Le Hezbollah lève des fonds en Europe, se livre au trafic de la drogue et recrute des agents. Mais l’Union européenne attend le feu vert de la France et de l’Italie pour l’inscrire sur la liste des organisations terroristes. Difficile situation pour ces deux pays engagés au Liban dans une mission de la paix avec la Force intérimaire des Nations unies au Sud Liban (FINUL), et particulièrement pour la France, qui entretient depuis toujours des relations privilégiées avec le Liban.
Le président israélien passe actuellement une semaine à Paris, Strasbourg et Bruxelles, et plaide pour que l’Europe inscrive le Hezbollah libanais sur sa liste noire. D’autres pays, comme les Etats-Unis, le Canada et l’Australie l’ont fait. Peres réclame aussi des sanctions plus efficaces contre l’Iran qui poursuit son programme nucléaire et s’équipe de missiles longue portée.
L’Europe prétend distinguer une branche militaire d’une branche politique du Hezbollah, et craint de déstabiliser la région en affaiblissant cette dernière. Bien entendu, les craintes de représailles sont légitimes, car le “Parti de Dieu” pourrait alors activer ses cellules dormantes en Europe (il y aurait 900 agents en Allemagne) et sérieusement compliquer la tâche à la FINUL au Liban. Seuls en Europe, les Pays-Bas l’ont résolument proscrit de leur territoire et incitent le reste des membres de l’UE à l’imiter. Quant à la Grande-Bretagne, elle propose de n’inscrire au tableau noir que la soi-disant branche militaire. Plus consensuelle, cette solution mi-chèvre mi-chou serait un pas en avant mais resterait certainement insuffisante pour mettre un terme à l’infiltration de nos banlieues par une organisation terroriste.
Faut-il baiser la main qu’on ne peut mordre ou appeler un chat un chat ? À l’heure où la France est engagée au Mali pour combattre le terrorisme, comment peut-elle tolérer qu’on pactise avec le terrorisme sur son propre territoire et que le Hezbollah ait pignon sur rue dans nos villes ? Si nous n’avons pas le courage de refuser que les terroristes abordent en Europe, que font nos soldats au Mali ? Pourquoi les exposer au nom de la lutte anti-terroriste si nous ne sommes pas en mesure de lutter chez nous ?

*Photo : ninjawil.

 

Source: causeur.fr





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Oui, le Hezbollah est bien une organisation terroriste

    1. KELEMEN

      SHALOM!Cher Compatriot!Mazel Tov!Sans aucun doute que le Hezbolah est un réseau terroriste similaire au Hamas,je serai satisfait si Paris mais é galement Rome signerai et approuverai comme les autres pays et reconaitre enfin que le Hezbolah sont des terroristes serai temps que la France et Italie ouvrent un peu les yeux,en ésperant que avant l’été le ferons c’est pour le bien de la démocratie et du monde et pour chaqu’un de nous que ont serai en sécurite car le terrorisme peu frapper n’importe ou dans l’Europe a moyen ou plus court terme ont a du ce rendre compte deja non???Vaut mieux éviter cela je suis convaincu,USA l’EUROPE et ISRAEL doivent travailler ensembles l’union fera la force,que DIEU nous aident pour la comunion fraternelle et nous pourons avoir des tres bon résultat uniquement ensembles YAHVE SHAMMA Ezechiel 48:35!!!

    2. azoi

      je me pose une question : comment l’ue peut-elle déclarer terroristes un mouvement qu’elle finance au moins indirectement tout en le sachant et en plus avec ashton dont l’anti israélisme (pour ne pas dire autre chose) est patent depuis longtemps ?

    3. AAZAM-ZANGANEH

      J’AI VISIONNE LE REPORTAGE DE L’ONU ET JE L’ENVOYÉ A BEAUCOUP DES SUISSE ET IRANIEN POUR MONTRÉE UNE FEMME D’ORGINE IRANIEN COMMENT LE SANS NATIONALISME DE RITA EN FAVORE DE LA PAIX ET IRAN MONTRE SON COMBAT POUR UNE DOCIMASIE ET DROIT DE L’HOMME,
      IL EST TEMPE QUE LES IRANIEN APPRENDRE LE COURAGE ET LE COMBAT DE RITA POUR RENVERSE LES OBSCURANTISME SANGUINAIRE DES MOLLAH CORROMPUE .
      SI VOUS REGARDE MON FLOCKBOOK IL Y A RITA LA VÉRITABLE JEAN D’ARC IRANIEN.

      J’ESPÈRE POUVOIR ÉCOUTÉ SON CONCERT EN EUROPE OU EN SUISSE,
      FEREIDOUN.AAZAM-ZANGANEH. GENÈVE.

    4. AAZAM-ZANGANEH

      si je ne me trompe pas en avril 1979. MOHAMED RINGO fils d’ayatollah MONTAZERI , il attaque la banque centrale iranien avec 30 personne et il remplisse de l’argent en devise avec les même groupe il monte dans les avion
      Iran-air pour partir a BIROUTE, et crere les groupe HEZBOLAH. c’est a dire
      2 mois apre arrive de KHOMINI. alors on constate que neutralise l’arme du shah et
      installe khomini au pouvoir créer HEZBOLAH. verse de l’argent a Hamas sont tous planifie et prépare par C.I.A et M5 pour créer des tension en moyen orient et ruines l’Iran, plus absorbé les intellectuelle et savant iranien
      a l’étranger,comme exilé
      on pause la question ( organisation illuminati- try lateral-club Bildelberge
      et mondialisme.ou la mafia des pétrole et trafiquant d’arme?????????????)

    5. ali

      Ils ont toujours été des factions terroristes, contre Israël, mais aussi contre tout ce qui représente le christianisme. Tous ces groupuscules se mélangent entre eux pour la guerre sainte mondiale. Ils prendront dans les années à venir des visages différent, pour mieux séduire la majorité des gouvernements occidentaux. Le laxisme des nations et leur hypocrisie favorise le développement de ces mouvement guerrier religieux.
      Rien ne m’étonne personnellement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap