toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Deux ans depuis le massacre à Itamar


Deux ans depuis le massacre à Itamar

Il y a deux ans, cinq membres de la famille Fogel sont assassinés par des terroristes qui ont infiltré la communauté d’Itamar en Judée Samarie. Les coupables – Amjad et Hakim Awad – ont été jugés à perpétuité à cinq reprises par la cour militaire israélienne. L’attentat fut un énorme choc pour la société israélienne et un coup dur pour Tsahal. Aujourd’hui, nous commémorons la mémoire des victimes.

 

Le 11 mars 2011, Amjad et Hakim Awad infiltrent le village d’Itamar vers 20h30 en sautant par dessus la clôture du village. Ils circulent dans le village afin de trouver cibles pour leur attaques et décident d’entrer dans une maison qui s’avère être vide. Ils y trouvent un fusil d’assaut M-16 et des munitions. Ils repèrent ensuite une autre maison où famille et amis fêtent la sortie de chabbat. C’est la maison de la famille Fogel. Les terroristes attendent que les invités sortent et que la famille s’endorme. Les terroristes entrent dans la maison dont la porte était restée ouverte. Amjad poignarde et tue Yoav, 11 ans. Hakim le rejoint par la suite et ils tuent Elad, 4 ans, en le poignardant et l’étouffant.

terroristes-itamar-attenta

Ils se dirigent ensuite vers la chambre des parents. Amjad lutte avec le père de la famille, Udi, avant de le poignarder à son tour à la nuque et au dos. La mère, Ruth, tente de se défendre mais subit le même destin et est tué par un tir de balle à bout portant. Le tir n’est pas entendue par les voisins à cause de la tempête qui règne à l’extérieur. Après avoir entendu la voix d’Adass, nouveau-né de 3 mois, les terroristes poignardent et tuent le bébé. Ils ne remarquent pas deux autres enfants, de 8 et 2 ans, qui dorment dans une autre chambre.

Loading...

En quittant la maison, ils ferment la porte à clé et s’échappent du village par le même lieu où ils y étaient entrés. Vers minuit, Tamar, la fille ainée de la famille, rentre chez elle et découvre la tragédie. Un des voisins appelle à l’aide mais l’équipe de sauvetage arrive trop tard.

Peu après, les forces de Tsahal et la police d’Israël sont déployés sur le terrain pour traquer les terroristes. Vers 3h30, les pisteurs repèrent des traces les menant à El Awarta, un village arabe aux alentours d’Itamar. Suite aux enquêtes conjointes de Tsahal et du Shin Beth (l’Agence de sécurité israélienne), les terroristes sont arrêtés un peu plus d’un mois après l’attentat. 

En ce jour, nos cœurs sont avec Tamar, Roi et Yishai Fogel dont les parents, frères et sœurs ont été si cruellement enlevés d’eux. L’armée de défense israélienne continuera à protéger ses citoyens et agir contre ceux qui cherchent à les nuire.

Armée de défense d’Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Deux ans depuis le massacre à Itamar

    1. hen7

      LES AMES DES 5 VICTIMES INNOCENTES SONT AU JARDIN D’EDEN CELA EST SUR, MERCI A EUROPE ISRAEL DE RAPPELER LEUR SOUVENIR CHAQUE ANNEE, MAIS EN TANT QUE CITOYENNE ISRAELIENNE JE REGRETTE QUE LA PEINE DE MORT NE SOIT PAS EN VIGUEUR DANS DES CAS COMME CELUI-CI, CAR EN DEFINITIVE LES ASSASINS SONT EN PRISON ET NOURRIS PAR LES IMPOTS QUI NOUS SONT PRELEVES!
      TROP DE DEMOCRATIE TUE LA DEMOCRATIE!

    2. alain

      oui c’est une honte pour israel de n’avoir pas appliquer la peine de mort pour ces 2 pourritures qui continuent de vivre au frais des contribuables juifs. Israel est malade de sa démocratie la plus pourrie au monde.
      Les médias n’ont JAMAIS parlé de ce massacre. Par contre hier sur itélé et sur bfm tv ils ont passés en boucle entre les imtempéries en france le texte suivant : l’armée israelienne a tué a hebron un palestinien, et c’est tout on ne sait pas pourquoi. Sans doute que la pauvre victime se promenait gentiment dans la rue et qu’un soldat de tsahal l’a tué parce qu’il ne marchait pas sur le trottoir.

    3. Tabachnik

      J’étais en Israël quand le massacre de la famille s’est produit. J’étais enragée de fureur mais les Israéliens m’ont donné une leçon de dignité. La démocratie, Hen est un rempart contre la barbarie, mais tu as raison à condition de ne pas en abuser.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *