toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pourquoi l’Union européenne traite Israël avec mépris


Pourquoi l’Union européenne traite Israël avec mépris

L’Europe n’a pas réussi sa Shoah, plus de 6 millions de morts Juifs ne lui suffisent pas, elle s’est ralliée avec les arabo-musulmans pour que ces derniers finissent le travail. Elle finance les terroristes sans aucun égard pour la vie et la dignité. L’Europe n’en finit pas de mourir !

Par Joseph Puder

Israël est l’avant-poste  de la civilisation occidentale, ou ce que nous considérons comme l’Occident. Sur ses frontières, Israël est directement face et est frappé de plein fouet par les forces anti-occidentales, le fanatisme et l’intolérance islamique à savoir, l’autoritarisme antidémocratique, le chaos, l’analphabétisme et l’arriération économique.

Et pourtant, Israël est une démocratie, avec des valeurs occidentales, la liberté religieuse, les droits civils et humains, l’inventivité technologique, une culture vivante et une économie prospère qui fait que ce pays est méprisé par les Européens et de plus en plus par l’administration Obama.

La raison de ce mépris est née peu après  la Seconde Guerre mondiale.

Pour les nations d’Europe occidentale les dommages causés par le nationalisme enragé sur le continent, ont fait que la cause était la division inhérente à la structure Etat-nation en Europe.

Selon leur raisonnement, les entités distinctes, basées sur des identifications ethniques, religieuses le particularisme, le capitalisme et la concurrence coloniale, ont conduit l’Europe à la guerre.

Du point de vue des élites européennes, le concept de nation-Etat est dépassé, et donc elles ont considéré comme nécessaire pour la paix et le progrès qu’une structure plus globale et universaliste était nécessaire, à savoir le Marché commun, qui a évolué pour devenir l’Union européenne.

Pour les Juifs cependant, la Seconde Guerre mondiale et la Shoah, où plus de six millions de Juifs ont été assassinés par les Européens, simplement parce qu’ils étaient juifs, ont conduit à une conclusion différente.

Faute d’un foyer national pour les protéger contre les ravages de l’antisémitisme, les Juifs se sentaient impuissants et vulnérables. Ils avaient besoin de leur propre Etat dans le but de vivre en sécurité et de poursuivre leur propre destin. Israël, donc, est devenu un état, non seulement par un vote du Conseil du sécurité en 1947 sur la partition de la Palestine, mais également par les sacrifices consentis par ses fils et filles sur les champs de bataille de l’état naissant. Avec le temps et surtout dans les dernières décennies, les élites européennes (et dans une certaine mesure les anglophones Etats occidentaux du Canada États-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande et la Grande-Bretagne) se sont ralliéS à l’idée que l’Etat-nation a doit être remplacé par une structure plus universaliste (‘UE et ONU). Israël, pour ces élites, est devenu un anachronisme, si ce n’est pas un affront.

Les sondages d’opinion en Europe montre quel point l’Etat Juif est méprisé, et est considéré, selon l’enquête de l’UE tel que rapporté par le journal The Guardian comme une menace pour la paix. Le sondage de la Commission européenne a affirmé que « 60% des Européens considèrent Israël comme la plus grande menace à la paix mondiale. » 7.500 personnes dans 15 pays de l’Union européenne ont déclaré qu’Israël était une plus grave menace pour la paix mondiale que l’Iran, la Corée du Nord et les Etats-Unis

En réponse à l’enquête, Nathan Sharansky, le ministre des Affaires de la  diaspora a déclaré: «Le fait que la majorité des Européens considère Israël comme le principal danger est une preuve supplémentaire que derrière la critique de la politique d’Israël existe un pur antisémitisme.

L’UE, qui se montre sensible sur les questions de droits de l’homme, ferait bien de cesser le lavage de cerveau et la diabolisation généralisée à l’égard d’Israël avant que l’Europe ne se détériore davantage et à nouveau dérive dans les zones sombres de son passé. «

Les talents des élites et des intellectuels de l’Union européenne pour son « relativisme moral », en plus de la louange du multi-culturalisme est au cœur de son mépris pour Israël.

Ce continent mère des théories racistes est maintenant engagé dans la conviction que l’humanité tout entière est la même.

Cela explique aussi pourquoi le particularisme Juif dérange tant les Européens. Les Israéliens, au moins une majorité d’entre eux, célèbrent leur différence  et choisissent d’honorer leur culture et honorer leur propre patrimoine plutôt que la culture supposée universelle que l’Occident a adopté. C’est pourquoi par exemple, dans les Etats de l’UE, les églises sont remplacées par des mosquées, et  donne de la crédibilité à l’affirmation selon laquelle l’Europe sera musulmane d’ici quelques décennies.

Le Telegraph a publié sous le titre «musulman en Europe: La bombe à retardement démographique qui transformera notre continent », que « la Grande-Bretagne et le reste de l’Union européenne ignorent une bombe à retardement démographique: un afflux récent dans l’UE des migrants, y compris des millions de musulmans, changera le visage du continent au cours des deux prochaines décennies, et les décideurs politiques n’en parlent pas ou n’osent en parler … les chiffres sont alarmants.

Seulement 3,2% de la population espagnole était née à l’étranger en 1998. En 2007, il était de 13,4%. La population musulmane d’Europe a plus que doublé au cours des 30 dernières années et aura encore doublé en 2015 … A Bruxelles, Mohamed est le prénom le plus donné aux petits garçons … l’Europe a un faible taux de naissance de blancs, les mariages mixtes avec des migrants se multiplient, et changera fondamentalement la culture et la société européenne.

Le succès d’Israël à tenir la violence et la  haine des hordes arabo-musulmanes militairement et son succès économique contraste avec les difficultés économiques de l’UE, et ajoute une dimension supplémentaire au mépris ressenti par les Européens  envers Israël.

L’expérience multi-culturelle dans les pays de l’UE tels que la Belgique, la Norvège et la Suède, pour n’en nommer que quelques-uns, a été un échec lamentable. Les taux de criminalité ont augmenté en flèche, taux qui n’existait pas il y a une génération. La Suède, par exemple, a le plus haut taux de viols en Europe a déclaré l’auteur Naomi Wolf sur le programme de la BBC Newsnight récemment.

L’engouement pour l’Europe et les Etats de l’UE pour le multi-culturalisme et la longue impasse sur les modes sociaux et philosophiques sont devenus coûteux.

Le socialisme sans entraves a déjà ruiné certains États de l’UE.

Le communisme de l’Europe centrale et de l’est ont enchaîné les Européens et les ont privés de liberté.

Avec le temps, on peut espérer que les peuples de l’Europe reconnaîtront qu’une structure de type universel n’est pas un substitut pour une culture nationale et l’Etat-nation.

Israël représente l’argument selon lequel l’État-nation n’est pas une mode, mais plutôt une vision ancienne et toujours convaincante de l’humanité, mais, pour le moment, Israël est méprisée et maltraitée par ses « amis » pour ne pas se conformer aux prétentions de l’UE.

Un article de Gerald Steinberg dans le Wall Street Journal (6 mai 2008) suggère que certains des financements cachés de l’UE sont employés pour des organisations « humanitaires » anti-israélienne. Alors que cette même Europe  est censée promouvoir la paix et la coexistence, ces associations sont souvent porteuses de division et de confrontation.

Steinberg  ajoute que  L’UE a également été l’un des bailleurs de fonds du Forum des ONG de l’infâme conférence de Durban en 2001. A la base conçue pour lutter contre le racisme, elle est devenue l’un des spectacles les plus méprisables de l’antisémitisme moderne.

Le Forum a accusé Israël de nettoyage ethnique et de génocide, et a appelé à une politique d’isolement complet et total d’Israël comme un Etat d’apartheid à travers le boycott, le désinvestissement et les sanctions.

Le vote par les principaux États de l’UE pour améliorer le statut de l’Autorité palestinienne le 29 Novembre 2012, est révélateur de l’hostilité de l’UE envers Israël, en utilisant les droits humains palestiniens et le statut politique comme une excuse. La contradiction inhérente à la position de l’UE est évidente. Tout en cherchant à remplacer l’Etat-nation en Europe (et méprisant un Etat ethnique juif), l’UE préconise un état arabo-palestinien État-nation qui lui se veut Judenrein.

Le déclin politique de l’UE, économique et démographique contraste avec un état florissant Juif.

L’union multiculturelle et supranationale connu sous le nom de l’UE est un échec. D’autre part, le rassemblement des exilés dans leur patrie juive a produit une culture israélienne riche et unique que seul un État-nation peut fournir.

Israël est une réussite malgré le mépris avec lequel il est traité par l’UE.

L’Europe n’a pas réussi sa Shoah, plus de 6 millions de morts Juifs ne lui suffisent pas, elle s’est ralliée avec les arabo-musulmans pour que ces derniers finissent le travail. Elle finance les terroristes sans aucun égard pour la vie et la dignité. De notre point de vue à nous Israéliens l’Europe n’en finit pas de mourir !

Résumé par Aschkel – source – frontpagemag

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Pourquoi l’Union européenne traite Israël avec mépris

    1. ad

      Parceque Israel uest un Etat colonisateur, qui occupe des terres qui ne lui appartenait pas . Et l’obstination des gouvernements israeliens entraine la foudre de toute les guerres et la prochaine guerre à la population juive pacifiste qui ne cessait d’acclamer la paix. Cett paix que le gouvernement de Tel Aviv croit l’éffacer de son canneva. Il n’ y a que deux solutions ; La Paix entre les deux Etats Palestine sur les frontières de 67 avec Jérusalem Capitale ou la guerre que nous la souhaitons pas mais si elle sera forcée ca sera avec des millions de volontaires arabes, musulmans, et amis occidentaux.
      Alors prechons pour la Paix car pour Israel fini le temps de la superiorité militaire. aujourd’hui c’est un autre monde qui ne peut pas continuer a observer le carnaval d’Israe »l qui se croit tourt permis et bafouer toutes les résolutions des Nations Unis.

    2. Simonai

      Le sang colonisateur se trouve dans leurs veines .Union Européenne.
      il veut faire quelque chose en proche orient on dirait que ,israel est obtacle dans tous qu’il pensent .Alors en vérité .satan connaît bien israel il sait que c’est le pays de Dieu il préfère d’uliser des gens
      pour hair israel ou faire du mal contre israel .TOUTE CETTE HAINE VIENT DE SATAN.IMAGINEZ -VOUS ,MÊME CERTAINS JUIFS HAISSENT ISRAEL TOUT CELA EST LE TRAVAIL DE SATAN,CAR SATAN AVAIT TOUT FAIT DE VOIR VATICAN S’INSTALLER EN ISRAEL,DIEU A NEUTRALISER LEUR INTENTION.SES SATANIQUE EUROPÉENNE VEULENT AUSSI ENTRER EN ISRAEL POUR EN PESTER ISRAEL..MAIS DIEU EST À L’OEUVRE. RIEN NE SE PASSERA EN ISRAEL SANS LA VOLONTÉ DE DIEU.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap