toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’histoire de Philippe, celle d’un ami d’Israël 


L’histoire de Philippe, celle d’un ami d’Israël 

Combien comme Philippe, sont des ami(e)s auxquels Israël peut avec assurance compter sur l’amitié désintéressée et le soutien brûlant dévorant toutes celles et ceux ayant eu cette réceptivité saine, simple et spontanée d’aimer ce qui est juste et fondé ?

Combien comme lui, peuvent être considérés comme appui sûr, parce que cette passion que l’on ne saurait expliquer, comme un aimant secret indéfinissable, les ont attiré et touché au plus profond d’eux-mêmes.

Cette attirance ne s’est pas reposée sur le racisme ou la haine de l’autre, une islamophobie à la Breivik ou autre philosophie farfelue primaire en mal et ignorance de la moindre cohérence objective élémentaire.

Loading...

L’ Israël dont les vrai(e)s ami(e)s de ce pays aiment et défendent ne connaissent d’ailleurs pas ces éléments étrangers.

C’est une essence en opposition radicale évidente avec cette tare, son fondement et sa valeur, tout ceci, étant en sus bien conforme au droit international.

Ce droit international mis à mal et tenté d’être délégitimé tant à l’intérieur de l’ONU, qu’ailleurs (bds, etc…), et ce, depuis qu’a été enfin reconnu Israël comme Etat.

Vilipendé, nié dans toute sa légitimité historique, morale et spirituelle incontestable.

Soit dit en passant, Israël est unique dans le sens où elle n’a et n’aurait aucunement besoin de dépendre de ce fait.

Sa revendication est fondée comme justifiée dans la moindre de ses aspirations.

Learn Hebrew online

C’est sa terre. Que cela plaise ou non. C’est sa véritable histoire.

Ce n’est pas sa vérité, mais l’authenticité prouvée dans toutes les interstices et les recoins de ce pays.

Mais respectueuse comme elle l’a toujours été, Israël s’accorde et s’harmonise comme une et la Démocratie unique existante actuellement au Proche Orient.

Loading...

Il est toujours utile de le rappeler, de le marteler.

Il suffit de regarder à ce jour l’Egypte, la Syrie, le Liban, et bien d’autres cadres pour non seulement s’en convenir, mais réclamer un minimum d’honnêteté constatant les faits réels.

Israël ? Sa réaction comme action devant les provocations tant du hamas, de l’olp dans ses diatribes habilement déguisées, la Syrie etc…, même si parfois semblant trop retenue à bien des yeux, ou lorsque l’on assiste aussi à ce qui ne serait pas toléré ailleurs dans la violence et haine à son encontre (attentats, actes racistes…), loin d’être de la frilosité, respire l’esprit typique d’un Pays soucieux d’équité, d’équilibre, de réflexion auquel l’intelligence, l’honneur et la justice sont placés au rang premier.

Elle ne le fait pas par crainte du quand dira t on. Elle le fait par nature, par souci du respect de la dignité, de sa dignité et pureté d’esprit, de la considération envers toute vie humaine, qu’elle soit emprunte d’idiotie viscérale ou animée à de meilleures dispositions cohérentes.

israéliens heureuxIsraël possède l’élégance et cette finesse, un courage exemplaire dont peu peuvent se prévaloir d’une telle aptitude que l’on peut hautement affirmer d’héréditaire.

Elle transmet et suscite plus souvent qu’elle ne l’imagine si l’on sort quelque peu des triomphes confirmés technologiques, médicaux et autres succès, l’émerveillement et modèle au sein de nombreux fors intérieurs, qu’il soit sur le plan moral, et autres.

La nomination il y a quelques mois encore (la liste serait tellement longue à énumérer si l’on devait reprendre encore celles et ceux d’aujourd’hui)  d’un Commandant de Tsahal, Musulman, Al-Huzeil, au grade élevé de Lieutenant Colonel, ou le témoignage de ces réservistes Bédouins, démontre le respect profond qu’Israël octroie naturellement envers celui ayant cette même réciprocité de respect.

Combien la réalité serait plus encourageante s’il n’y avait pas cet antisionisme misérable et primaire, cet antisémitisme méprisable, tous deux pariant à une destruction quelle qu’en soit la nature (pourvu qu’elle fonctionne…) de ce petit pays tant convoité.

Et pourtant, malgré tout cela, c’est Israël qui sortira victorieux. Tôt ou tard combien l’apparence criante pourrait donner l’idée du contraire.

Il faut imaginer quel nom d’oiseau on peut à ce moment même qualifier une telle affirmation, une telle assurance ressemblant à folie stupide devant la montagne qui pourrait sembler contredire cette conviction.

Mais c’est bien les pieds sur terre, tranquillité, que cette certitude se forge au delà de la noirceur pestilentielle de ce qu’est réellement  cette judéophobie gratuite et imbécile.

Il y a tout à gagner d’aimer Israël. Tout à gagner de soutenir Israël. Ce gain, c’est la paix et le bénéfice qu’accorde toujours l’amitié véritable entre les peuples.

drapeau_israelMais il y a encore une certitude et condition.

Aimer et soutenir, ce n’est pas pour en prélever des intérêts mercantiles et méprisables.

C’est reconnaître ce qui appartient de plein droit à ce peuple, à ce pays.

Que peut on dire encore d’Israël ? Elle concède même au-delà de l’horreur abjecte ce souci d’équité et proportionnalité typique de son aspiration à la paix et quiétude.

Israël en est vraiment la plus belle incarnation.

Reconnaissons le, elle en fait même de trop souvent.

Mais ses qualités tant dévoyées dans une sorte de délectation machiavélique, ne peuvent, ne méritent pas des pays friands de diplomatie de convenance et d’apparence, ce typique moralisme n’ayant en rien transformée leurs propres contradictions, de voir Israël être taxée d’avarice ou inexistence en cette matière.

Israël pourrait se targuer de n’avoir de compte à rendre à aucun pays, grand ou petit, l’incitant ou réclamant retenues, condescendances honteuses et inacceptables.

Les reproches fait à Israël pour Gaza, Djénine par le passé, avec les monceaux de mensonges les plus rocambolesques qui soient, revues à la baisse mais néanmoins aboyées, n’ont bizarrement pas le même écho si on regarde aujourd’hui le Mali pour ne prendre exemple que sur lui.

Il n’est pas contesté l’action de la France (bien au contraire) face à l’islamisme intégriste trop toléré, mais la similitude de comportement stratégique et, où Israël se voit condamnée lorsqu’elle interdit des journalistes peu scrupuleux, établissant des montages ou suppositions sciemment loin de la réalité, « étonnamment »…, cette normalité s’accorde pour elle même de cette évidence cependant contestée pour Israël.

Inutile de rappeler la proportion de mortalité à chaque frappe… , la méticulosité chirurgicale effectuée d’Israël et ailleurs….

Deux poids, deux mesures…, de là à revoir la définition même d’équité, et cet étrange « humanisme » tant applaudie et élevée au rang justement de grandeur civilisatrice…  Achetez de mon humanisme, qui veut de mon bel humanisme …

Allez comprendre quelque chose là dedans… Deux poids deux mesures…

soeurs 2Et pourtant… Israël… C’est cette foi, cette racine, ce lien puissant et magnifique qui a permis d’endurer tant de haine, de rejet, de jalousie.

C’est la honte et le déshonneur de tant de générations s’étant nourris et se nourrissant pour beaucoup trop encore d’images gratuites et saugrenues sur ce Peuple pour mieux fermer les yeux sur les propres incohérences, gravités et erreurs propres.

Et pourtant… Israël… C’est ce lien extraordinaire dont il faut admirer et montrer la puissance époustouflante qu’elle a donné et insufflé à ce « Juif » tant honni depuis des générations, cette force qui donne et insuffle avec une égale constance sinon plus à tous les Juifs d’Israël et d’ailleurs aujourd’hui ne leur permettant pas seulement d’avancer, mais aussi savoir que seule cette éreintante ligne est la bonne, la plus juste, la plus cohérente au delà des apparences actuelles.

Les ami(e)s d’Israël savent et affirment que ce nom de Juif est synonyme d’une réalité profonde d’humanité et qu’il mérite l’honneur qui lui a été tant spolié.

Chaque enfant d’Israël peut être fier d’arborer cette haute ligne de naissance contrairement à l’acharnement de lui en dénier le contraire.

Elle n’est aucunement la pédance du mépris, l’apologie à une supériorité raciale, mais bien une valeur noble et respectueuse qui a su démontrer de multiples fois l’essence même de la main tendue et aspiration à la paix. Israël peut être fier de son identité.

Son socle ne s’adosse pas sur la détestation de l’autre mais bien sur la saine et propre attention de la dignité et respect envers l’homme, quelle que soit sa couleur, orientation politique, etc…

Cette bonté innée, et largesse n’a hélas, pas toujours été réciproque à son égard malheureusement.

Qu’importe, la dignité et grandeur font partie intrinsèque de cette maturité caractéristique du Peuple Juif et… peu ou parfois bien mal imitée ailleurs.

Pour beaucoup de ces amis, on ne saurait comprendre cet « hasard » mystérieux où eux mêmes, leurs consciences, ne conçoivent pas toujours le pourquoi de cette attirance, mais, cependant, leur donnent ce bonheur inestimable d’avoir eu cette chance, et, disons le : réel honneur d’aimer et défendre ce petit bout de pays tant convoité.

Cette passion ? Tout peut être fait à l’extérieur pour leur extraire cette volonté, elle reviendra toujours. Rien ne peut l’éteindre.

C’est un attachement profond et sincère loin de toute prétention suffisante, loin d’une exaltation flagorneuse d’un mysticisme lyrique à outrance, tapageur et irrespectueux qui justifierait recul et refus, mais bien la réelle amitié envers un peuple réel ! Etre pour, aux côtés, et avec Israël !!!

Pour certains en Israël et à l’intérieur de la Communauté, ce peut être difficile à comprendre, et il y a franchement de quoi.

Après toutes les persécutions, les haines meurtrières, rejets, boycotts, faits de toutes les manières, de la plus grossière à la plus vicieuse, au nom de Dieu, d’Allah, au nom même de l’Athéisme, de raison d’Etat, etc…, on ne peut que comprendre la prudence accompagnant chaque pas de celles et ceux parfois surpris d’un tel engouement.

imagesCA28ZLFYMais lorsque vous avez affaire à cette véritable trempe, sans aucune pensée intéressée ou motivation malsaine, ne cherchez pas envers ces vrais ami(e)s à vous creuser la raison pour comprendre ! Pour beaucoup encore, ils ne savent pas non plus toujours l’expliquer. C’est là et c’est tout. Tout simplement.

Elle est là, cette estime honnête qui donne de cette émotion indéfinissable et non maîtrisable, si forte et douce à la fois lorsque le simple mot d’Israël les retournent intérieurement et font lever à la moindre évocation simple de « juif » (contrairement à ses ennemis), joie et désir d’avancer pour répondre présent !

Elle est là, cette ardeur soudaine balayant découragement face à la haine, l’abattement devant les circonstances dramatiques visibles dont aucun n’est dupe.

Il est là, ce courage malgré la peur, opiniâtreté malgré la fatigue !

Mais qui donc a pu créer cette flamme ardente au-dedans d’eux qui pourrait enfin donner une certaine explication à cette passion loin du fanatisme et mysticisme qui existe en d’autres endroits et dont ils sont comme Israël non seulement étrangers mais également réfractaires ?

Cette amitié réelle ne serait pas si elle se trouvait dans ces profondeurs obscures et néfastes.

Ces sources empoisonnées ont de tout temps utilisées la soif ignorante ou malsaine pour assouvir des sentiments étrangers à la noblesse de cœur et au respect justement de l’autre.

Leur affection ? Elle n’accorde pas bienséance, elle encourage justement et oblige la conservation de ce qui fut si précieusement protégé depuis que le Peuple Juif fut honteusement chassé de son propre cœur : Erets Israël.

Cette affection insiste pour appuyer, et réclamer que rien ne soit ôté leur appartenant pour l’abandonner à des mains étrangères, profiteuses ou/ et remplies de sang.

Cet attachement profond de ces ami(e)s défend son identité, son héritage, son droit, pour Jérusalem affirmée Capitale Eternellement Juive, Une et Indivisible.

Que réclame cette amitié ? Mais justement ! Rien ! Sinon commander à croire que c’est ce qui revient de droit à Israël et au Peuple Juif.

De quel droit d’ailleurs une amitié s’obligerait d’être récompensée ? Elle ne serait plus amitié véritable.

Cette amitié ne déifie pas, elle redonne ce qui appartient de droit encore une fois.

Cet engagement s’est fait pour ces ami(e)s sans contrainte, conscients et en toute connaissance de cause.

Elle exclut avec franchise aucune récupération quelconque pour le profit de quelque pensées philosophiques ou religieuses. Israël appartient à Israël.

Ceci ne peut qu’encourager tout ami(e) Juif(ve) de la certitude qu’il(elle) n’est pas seul(e), et que beaucoup, dans l’ombre comme celles et ceux connus pour leur consécration profonde, en Belgique,Suisse, France, Québec, Etats-Unis, Brésil, et en divers points du globe sont une réalité présente aux endroits et circonstances diverses les plus en vues, jusqu’aux lieux les plus originaux, simples et banals qui soient.

poign mainsisraelAucun intérêt quelconque n’est présent. Le mercantilisme y est proscrit et allogène.

Israël même n’est pas initialement aimé pour ses capacités sur le plan technologique, ou d’autres domaines touchant différents secteurs d’intérêts pour la Société, non.

Israël et la Communauté Juive où qu’elle soit, sont estimés pour eux simplement.

Israël et la Communauté Juive sont aimés par ces ami(e)s pour ce qu’ils sont, étant conscients et sensibles du vécu terrible, de la force qu’il fallut pour traverser l’enfer des millénaires pour enfin connaître et retrouver l’accomplissement de ce vœu et cri si touchant : l’an prochain à Yerushalaïm !

Israël est aimé et soutenu tout simplement.

Beaucoup aujourd’hui le savent, donnant preuve réelle de l’intérêt de nombres de personnes non juives sur les sites et autres.

Mais il convient d’apporter encore cette certitude envers les blessures ô combien à vif pour beaucoup.

La seule récompense aspirée par ces ami(e)s n’est que la faveur d’avoir l’honneur d’être à leurs côtés, pour le meilleur et pour le pire.

Qu’ils soient appréciés ou pas, rejetés ou louangés, seul la passion dévorante compte pour et uniquement Israël, ses droits, son identité.

Gouvernements, politique aléatoire ou douteuse, tout peut changer, mais pour les ami(e)s non juifs, elles, eux, leurs cœurs sont là bas envers et contre tout.

Tel est la véritable amitié auquel Israël peut s’appuyer.

drapeau-israel 2

Quelles que soient les circonstances, Israël pour eux n’est pas un hobby, mais une profonde réalité, n’étant motivé que par le soutien naturel et désintéressé sinon celui d’être à ses côtés.

Ces petits ou grands ruisseaux qui forment rivière encourageante, défendent avec le même objectif qu’Israël et la Communauté Juive ce qui lui revient de droit dans son attente, et dont la réalité du Sionisme n’est que la concrétisation d’une aspiration forte de plus de deux millénaires.

Telle est cette conviction, ce sentiment fort à l’égard d’Israël.

N’y voyons rien d’exceptionnel. Ce ne sont que des femmes et des hommes où, joies, larmes, simplicité, normalité, occupations diverses sont le lot quotidien, avec leurs épreuves, réussites, déconvenues et enthousiasmes.

C’est saluer toutes celles et ceux en Israël comme partout dans le monde, ayant cette flamme identique, avec la complémentarité appartenant à la sensibilité propre à chacun, constructive, encourageante et digne d’exemple.

L’histoire de Philippe comme tant d’autres d’ici ou d’ailleurs est fondée sur ce socle.

En voici donc une preuve encore.

Laurent,

————–

desert-02

Mon amour pour Israël est né en 1967 à… 13 ans ! La guerre des 6 jours a déclenché cette passion qui dure jusqu’à aujourd’hui.

Je suis Breton, d’un père, marin de l’état, viscéralement antisémite!
A 16 ans, j’écrivais à l’ambassadeur d’Israël à Paris pour savoir si je pouvais m’engager dans l’armée israélienne ; la réponse, bien sûr, m’a beaucoup déçue!

Pour me consoler, j’ai continué à m’intéresser au pays, à construire des maquettes d’avion à l’étoile de David et à amasser livres et documentation.
A 17 ans, faute de mieux, je me suis engagé dans l’armée française ! Bien qu’adorant mon métier de chef de patrouille de reconnaissance, je savais qu’un jour je quitterai ma carrière pour partir «là-bas»…

Tsahal 2008 003Les sous-officiers avec lequel je travaillais, m’y ont grandement poussé par… leur antisémitisme et parfois leur hostilité, bien que certains cadres avaient des sentiments envers l’état hébreu, surtout pour son armée «qui foutait souvent la raclée aux arabes»!
Après 7 années sous les armes j’ai donc rendu l’uniforme pour partir en kibboutz…
Volontaire à Sha’ar Hagolan pendant un an j’y suis devenu résident et j’ai suivi un oulpan d’hébreu.
Ne souhaitant pas me convertir, j’ai du pendant les dix années suivantes «jouer» avec les visas en quittant tous les 6 mois le pays puis revenir dans un autre kibboutz ; mon but étant de m’installer à chaque fois dans une région différente et de connaître d’autres israéliens.

Ainsi j’ai partagé la vie des kibboutznikim de Beth Haemek, Ramat Yohanan, Barkaï, Tzova, Tzora.

Bien qu’ayant travaillé au début dans l’arboriculture, j’ai eu le bonheur de travailler plusieurs années comme «métapèl»(mot rarement utilisé à ce mode masculin!) dans les classes des écoles primaires.

Grâce aux enfants mon hébreu s’est grandement amélioré !
J’ai également ramassé des tomates dans l’Arava et aider à l’illustration d’un livre pédagogique pour les enfants au moshav Amirim, en Galilée.
En 1990, ce fut pour moi une catastrophe : le ministère de l’intérieur de l’époque refusait de renouveler mon visa : 10 ans avec des visas touristiques, c’est trop!
Retour forcé à la case départ, moi qui aimait tant ce pays !

Tsahal 2008 054Heureusement, une relation : Charles Hernu, ancien ministre et grand ami d’Israël me fait entrer dans la fonction publique.
Peu après, je réintègre, après examens, l’armée comme réserviste spécialiste du proche-orient et interprète trilingue.

La boucle est bouclée!
Il y a 5 ans, je découvrais par hasard qu’il était possible d’être volontaire pour Tsahal, même si on n’est pas juif !

Ainsi, mon rêve d’ado a pu se réaliser : porter l’uniforme de Tsahal !

Depuis lors, je m’efforce d’effectuer un bénévolat par an en emmenant avec moi des amis non-juifs ; dont certains repartent avec moi avec enthousiasme à chaque fois.
Je suis actuellement brigadier de Police mais une chose est sûre ,

Lorsque je serai à la retraite, on recommencera à me voir plus souvent déambuler dans les rues de Jérusalem où sur la promenade de Tel-Aviv !


Shalom rav lécoulam.

 

Philippe Tanguy,

© Copyright Europe Israëlreproduction autorisée avec un lien vers la source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’histoire de Philippe, celle d’un ami d’Israël 

    1. Atlan

      Notre frère Tanguy est un vrai juif , meme s’il ne l’est pas de naissance !

      Il a un coeur grand et fort pour tous les enfants qu’il adore !

      C’est un vrai JUSTE dans sa tete et ses actions engagées

      Qu’il soit béni et protégé dans sa quete d’ertz israel !

      Prends soin de toi et fais nous encore rever d’un frère comme on n’en a pas tous les jours

      N’oublies pas tes belles photos et ton énergie pour le cinéma Israelien

      Fidèles pensées

      RICHARD ATLAN

    2. maryse

      Merci à Europe-Israel de nous avoir fait connaître cette histoire.

      Philippe, je ne sais si vous lirez ce message et peu importe, sachez que vous avez une deuxième patrie et qu’à ce titre elle vous rendra la sincérité et la loyauté que vous avez envers le peuple d’Israel.

      Votre histoire m’a beaucoup touchée et nous sommes fiers d’avoir parmi notre armée un Homme Juste et visionnaire !

      Bons séjours sur Notre Terre qui vous accueillera toujours avec honneur j’en suis sûre.

    3. MisterClairvoyant

      Merci Philippe, de faire preuve de courage dans un monde menacé par l’islamisme et l’antisémitisme, tu fait partie des «justes» et je t’admire. Israël c’est une étoile qui brille (nuit et jour) dans un Proche-Orient qui sombre dans l’obscurantisme et la haine. Mais cela, ne lui apporte que des malheurs, que je ne souhaite pour personne.

    4. Esaïe

      Je ne connaît pas ce monsieur, mais nous avons un point commun, celui d’avoir vécus au kiboutz Ramat Yohanan dans les années 60, j’en garde le plus beau souvenir de ma vie, sans doute qu’il a du connaître la famille Adlan, Marie et Dany, des amis que je visite a chacun de mes séjours en Israël.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *