toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La visite des imams, par Shmuel Trigano


La visite des imams, par Shmuel Trigano

La récente visite des imams sous la conduite de l’imam Chalghoumi au Mémorial de Drancy constitue un événement, sauf vérification de la représentativité des membres de la délégation. N’empêche, cette visite en nombre fait signe. Cependant, l’événement a une portée différente selon que l’on se situe au plan des signes politiques ou à celui des symboles.

Sur le premier plan, la visite enfreint avec audace un tabou idéologique et politique répandu dans le monde arabo-musulman : Le négationnisme de la Shoah qui s’inscrit dans la doctrine du complot juif mondial au profit du sionisme.

Sur le deuxième plan, une question de fond se pose : En quoi « reconnaître » la Shoah ou compatir à sa mémoire constituerait un acte de conciliation, de « reconnaissance » promouvant la fraternité judéo-arabe en France, un acte militant contre l’antisémitisme présent dans le monde arabo-musulman ?

Est-ce que la Shoah constitue le problème central de l’hostilité du monde arabo-musulman envers les Juifs ?

Loading...

Cette question a un « double fond ». Le geste des imams, après tout, se détermine par rapport à une donnée de la réalité, c’est à dire à ce qu’ils entendent des Juifs, de leurs représentants, de l’opinion publique, de l’Etat (Valls le représentait) qui ont donné à penser que c’était là le nœud du problème. Or ce qui est en souffrance dans le rapport islamo-juif, ce n’est pas la Shoah mais la légitimité de l’Etat d’Israël, la reconnaissance de l’historicité et de la liberté d’un peuple juif et du judaïsme.

C’est aussi le contentieux qui résulte de l’antisémitisme dont les Juifs ont souffert pendant des siècles sous la loi de l’islam.

Un million de Juifs ont été chassés du monde arabe au XX° siècle. Le fait que 600 000 d’entre eux aient trouvé refuge en Israël prend tout son sens sous le jour de la guerre d’extermination permanente que le monde arabe livre à Israël.

Mais tout cela est l’objet d’une occultation générale. On peut même craindre que mettre la reconnaissance sous le signe de la Shoah ne fasse qu’approfondir encore plus la haine des « banlieues », car cela revient à poser les Juifs comme victimes absolues alors que le monde arabe, le monde postcolonial se sont engagés dans une concurrence victimaire avec eux, au point même de faire de l’Etat d’Israël l’incarnation du bourreau nazi ou, pour l’extrême gauche, de voir dans le sacré de la Shoah le paravent du « crime colonial ».

Les imams n’ont pas franchi ce seuil. Ils sont restés dans leur rôle au Mémorial : ils ont prié, exalté l’islam, « religion de paix », et la cérémonie a fini par un dîner d’apparat en l’honneur de l’anniversaire du prophète de l’islam – au prix d’une confusion des genres lourde de sens sur le plan symbolique.

Mais les Juifs étaient-ils à leur place ? Leur présence attestait ipso facto que la pomme de discorde judéo-arabe est la Shoah.

Learn Hebrew online

Quant à l’Etat, était-il à sa place ? La politique qui est la sienne depuis 20 ans, instrumentalise les religions pour obtenir la sécurité et la paix civile, alors que cette tâche doit être son privilège. Dans cet événement, on décrypte surtout le fait que la mémoire de la Shoah est devenue un sacré civil et laïque, intégré dans le sacré républicain. Le reconnaître, ce serait faire preuve de civilité et de bonne compagnie. De ce point de vue, la démarche des imams est davantage destinée à l’opinion française et à l’Etat qu’aux Juifs et surtout aux Juifs avec lesquels le monde musulman a un contentieux.

Dans cette gestion symbolique de la Shoah de surcroît, la victime considérée est tenue pour « humaine » et « universelle », anonyme, de sorte que le Juif réel s’y voit escamoté au point que, lorsqu’il s’affirme, il apparaisse comme un bourreau nazi.

Nous avons là un des principaux ressorts du nouvel antisémitisme et une des causes pour lesquelles il n’est pas reconnu pour ce qu’il est, un fait politique, mais abordé restrictivement comme un racisme d’extrême droite ou une inimitié « ethnico-religieuse », une « tension intercommunautaire » face auquel on ne pourrait répondre que par la compassion victimaire ou des cérémonies de pacification communautaire.

Loading...

Source : par Shmuel Trigano, Controverses, à partir d’une chronique sur Actualité juive du 14 février 2013 et Radio J, le vendredi 15 février 2013.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “La visite des imams, par Shmuel Trigano

    1. DANY83270

      la visite des immans n’est qu’un écran de fumée pour masquer la réalité;
      le problème le plus important de l’islam qui est systématiquement occulté c’est que le Coran « religion de paix et d’amour » stipule que tout musulman a le devoir de tuer les juifs et les Chrétiens et cela ne changera jamais puisque c’est Mahommet qui l’a dit; le second problème c’est que le Coran stipule « il n’y a de Dieu qu’Allah et son messager est le prophète Mahommmet » ; de sorte que toutes les autres religions sont condamnées à être bannies de la surface de la terre et, dans ces conditions, comment voulez-vous discuter avec des gens qui ne reconnaissent même pas votre droit à l’existence ?
      il en est de même avec toutes les organisations arabo-palestiniennes ainsi que les Etats Arabes qui refusent de reconnaître le droit à l’existence de l’Etat d’Israël , alors comment pourrait-on discuter avec eux ? je pense que Manuel valls a bien compris tout cela; mais il est obligé de se prêter au jeu parce qu’il a reçu les ordres de Hollande et Fabius, dont la conduite est de plus en plus suspecte depuis qu’ils refusent obstinément de classer le Hezbollah parmi les organisations terroristes alors que de nombreux français ont été assassinés par eux.

    2. Redomier

      Ces commémorations ne servent à rien ou presque . Les anti Juifs ne sont plus les mêmes mais malgré 30 ans et force de commémorations et de « pédagogie « , les actes anti Juifs ont repris de plus belle .

      Ne parlons pas de l’anti sionisme à caractère anti Juif .

      Les immigrés africains et maghrébins , incroyablement nombreux en Europe ,sont eux les grands gagnants de ces lamentations , avec retard , mais répétées comme une messe . Ainsi , l’immigration sauvage continue de plus belle et on fait taire tous ceux qui osent se plaindre de ce démentiel changement de la population européenne

      En rappelant la ……Shoah

      Et se plaindre d’être envahi , ce serait être….. nazi ou vichyssois !!!!!!!!

      Du grand art chez ces voyous mondialistes , répugnants car leur chez soi , lui , n’est pas un asile . Il s’en faut de beaucoup chez ces ordures qui font comme si un pays n’était la propriété de personne et ils ….bâillonnent tout le monde au nom des …Droits de l’homme et du rejet de ce qu’ils appellent, ces enfoirés , la…..  » haine « .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *