toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exclusivité: l’Europe vue par les israeliens


Exclusivité: l’Europe vue par les israeliens

Ci dessous vous allez découvrir un reportage en 4 parties sous titré en français. Ce reportage a choqué Israel et a eu pour effet de stimuler le réveil de bons nombres d’israeliens lesquels imaginaient encore l’Europe à l’image de leurs rêves ou de leurs cauchemars: jeune, chrétienne et blanche.

Pour vous voici en 4 parties: l’Europe vue par les israeliens.

Partie 1:

Loading...

Partie 2:

Partie 3:

Partie 4:





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Exclusivité: l’Europe vue par les israeliens

    1. meandother

      Deux heures d’écoute. Rien que je ne sache déjà. Et pourtant cela provoque chez moi une prise de conscience. « Savoir » est utile mais passif. « Réaliser » (la situation) est vitale car cela implique une réaction. Réaction … de survie. Mais laquelle ? Et est-elle encore possible en Europe ? Le reportage ne donne pas de solution. Il est un simple constat du nouvel antisémitisme en Europe et de sa cause.

      La solution d’une alyah générale serait dangereuse pour le Peuple juif et pour Israël. Il me parait plus réaliste que la diaspora se donne les moyens de réagir utilement dans toutes les nations démocratiques. Comment ? Sûrement pas en usant de la force. En Europe, nous ne faisons pas le poids. De plus nos traditions nous inclinent plus aux Etudes qu’à la Guerre (sauf d’y être forcé). Alors ?

      Agir, sans attendre, partout, pour convaincre nos Elus politiques de l’urgence de définir une « ligne rouge » . Ligne qu’aucune Communauté religieuse, civile ou politique ne devra dépasser. Une «démocratie» ne doit pas tout autoriser sur son sol si elle veut survivre : ses pires ennemis utilisent ses failles pour « grandir » avec l’espoir de prendre le « pouvoir » démocratiquement, puis la renverser, la «digérer»… Qu’elle ne craigne pas de perdre sa qualité de « démocratie ». Elle restera une « démocratie » lucide.

      Ne croyez pas qu’il serait difficile, voire utopique, de définir cette « ligne rouge ». Elle doit privilégier le débat, le respect, le « vivre ensemble » en respectant, d’abord, les règles du pays d’accueil. Il resterait à établir les règles régissant le constat d’un dépassement de cette «ligne rouge» et aussi les modalités de mise en œuvre rapide et sévère des sanctions infligées par les Tribunaux existants.

      Alya ? confrontations ? ou « ligne rouge » ? C’est le choix, me semble-t-il, qui est proposé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *