toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

En Iran, on sait se déguiser…, par Hamodia


En Iran, on sait se déguiser…, par Hamodia

Un avion qui ne décolle pas, un satellite jouet, un char truqué, un sous-marin qui n’en est pas un … L’Iran, la Perse contemporaine, a manifestement pris très au sérieux la coutume de se déguiser. Cette année, la capitale de la Méguilat Esther (« Rouleau » ou Livre d’Esther) et de la Perse d’antan, Chouchan, est devenue aux yeux du monde entier l’objet de toutes les moqueries. Le ridicule des dirigeants iraniens de nos jours semble spécialement orchestré pour le Pourim 5773. Si ce n’était le grand amour pour la tradition juive d’Ahmadinejad, nous en serions presque persuadés …

Encore une de ces « victoires  …

Par où commencer ?

La dernière fois que le monde s’est ému des fourberies perses, c’était il y a à peine quelques jours, lorsque les Iraniens ont révélé à l’humanité, leur dernier avion de combat.
« Nous sommes fiers de vous présenter le dernier modèle d’avion furtif sorti de nos usines », a déclaré le président iranien il y a deux semaines, lors des festivités marquant l’inauguration officielle de l’engin.

L’avion s’appelle « Qaher 313 », ce qui signifie en perse « victoire », quant au 313 qui lui a été accolé, il ne semble avoir aucune signification particulière, si ce n’est la volonté de lui donner un rayonnement particulier, comme s’il s’agissait du dernier modèle d’une série à succès. Ce nouveau prototype a été exhibé sur une scène, alors que son dôme transparent s’ouvrait doucement grâce à une télécommande manipulée par un officier de l’armée de l’air.

Avion furtif iranien

« Qaher 313 », à décollage vertical

Un pilote, vêtu d’une combinaison et d’un casque est entré dans le cockpit. Il a commencé à se préparer, a revêtu le masque à oxygène afin de montrer que le puissant avion est capable de voler à très haute altitude, puis le président Ahmadinejad en personne est entré dans le champ. Les flashs des appareils photo ont crépité, les micros étaient tendus, et le président ne s’est pas fait prier :
« Cet avion possède toute la technologie pour le transformer en avion furtif, qui peut voler sans se faire repérer par les radars et échapper aux satellites de l’ennemi », ont pompeusement annoncé les Iraniens. « L’avion est capable de repérer n’importe quel engin ennemi en l’air, combattre et toucher avec précision n’importe quelle cible au sol, et transporter les armes les plus modernes. ».

Très impressionnant en effet.

Pourtant, rapidement, les railleries ont commencé à se faire entendre suite à cette démonstration. Des spécialistes ont observé les photographies, de simples gens en ont fait autant et se sont vite rendu compte de l’imposture.

Learn Hebrew online

Sa forme curieuse, tout d’abord, les ailes tordues et son aspect général – montrent bien qu’il s’agit d’un canular, d’un jouet, bien loin d’un avion furtif. Certains prétendent même qu’il est incapable de voler et que même si un pilote est entré dans le cockpit, la cabine ne serait en réalité pas capable de se fermer avec un homme à l’intérieur.

« La cabine a l’air bizarre, elle semble faite de plexiglas », affirment certains experts.

« Elle semble très basique pour un avion si moderne, et les outils qu’elle contient sont des éléments d’avions civils. Le bec de l’avion est si petit qu’il semble impossible d’y faire entrer un radar. Quant au moteur, il manque le tuyau d’échappement, ce qui enflammerait l’avion dès son décollage. Et puis l’avion lui-même est trop petit. On dirait un modèle miniature, une maquette, qui ne peut pas vraiment accueillir un pilote. »

L’Iran était si déterminé à prouver au monde qu’il s’agit bel et bien d’un véritable avion qu’elle a diffusé un film où l’on voit un engin semblable à celui de la présentation, en plein vol, derrière un autre avion.

Pourtant, pas besoin d’être un expert pour comprendre que l’on ne voit pas vraiment l’avion en vol. Durant tout le film, on n’en voit qu’une ombre qui rappelle vaguement le modèle exhibé. Il pourrait vraiment s’agir de l’imposture de toutes les impostures. « Si le Qaher 313 pouvait réellement voler, insistent les spécialistes, Téhéran aurait diffusé des images de lui décollant et atterrissant. Le film ne montre rien ! »

Posons-nous la question : L’homme qui s’est assis dans le cockpit, était-il vraiment un pilote ?

L’homme descend du singe ?!

imagesCACQIZEC

 

 

 

 

Avant le cas de cet avion furtif, rappelons-nous quelques jours auparavant …

L’Iran cette fois-ci nous parlait d’un missile et d’un … singe. Que fait un singe dans un missile ? L’objectif était de montrer au monde que l’Iran est capable d’envoyer des êtres vivants dans l’espace et de les faire revenir vivants sur terre. « D’ici 2020, nous enverrons un homme dans l’espace », ont fièrement déclaré les Iraniens, en exhibant le singe tout ému qui revenait soi-disant de l’espace.

Cette expérience soulève quelques interrogations. Tout d’abord, il s’agit d’un missile tout à fait ordinaire, qui décolle vite, sort de la stratosphère, reste quelques minutes dans l’espace, en apesanteur et sans oxygène et retombe sur terre, en pleine mer.

Selon le journal américain The Times, il semblerait que toute l’histoire soit encore une fois une simple imposture. Il n’y aurait peut-être même pas eu de lancement, ni de singe. Enfin, en tout cas, pas celui qui a été montré.

L’agence iranienne a publié des photos d’illustration où l’on voit le missile avant son lancement, alors qu’il est encore posé sur un camion militaire. Aucune image du lancement. Même le petit singe a été photographié durant sa préparation avant le lancement, puis après sa soi-disant sortie de la cabine, une fois revenu sur terre.
Toutefois, la grande question provient justement des photos du singe. Avant le lancement, le singe a l’air tendu et il est possible de le distinguer à cause d’une verrue rouge au-dessus de l’œil gauche. Mais lorsque le singe revient en vie de sa mission dans l’espace, la verrue a tout bonnement disparu. Son visage a l’air différent. Alors une chose est sûre : ou le pauvre singe a perdu la vie dans cette mission historique, et les Iraniens ont remplacé la pauvre bête, ou bien, en réalité, il n’y a eu aucun lancement.

Mais alors, s’il n’y a pas eu de lancement, où est passé le singe avec la verrue ?

Il semblerait donc qu’il y ait bien eu lancement, mais que le singe n’ait pas survécu et a donc été remplacé. Un peu gênant pour les Iraniens …

Et nous nous posons la question : s’ils ont fabriqué un faux avion furtif, n’auraient-ils pas pu fabriquer une fausse verrue ?

Le missile des missiles …

Durant les démonstrations de force iraniennes, de nouvelles armes ultra modernes sont présentées ainsi que des missiles balistiques très impressionnants. Il est vrai que les Iraniens ont une réelle capacité en matière de missiles. Mais pour ce qui concerne les armes, de nombreux experts remettent ces capacités en question.
Souvent, durant les défilés, de gros tubes sont exhibés sur des camions militaires. Ils sont peints dans les couleurs du camouflage militaire, mais il est fort peu probable que ces tubes soient réellement remplis de missiles, mais plutôt composés d’emballages vides.

Même lorsqu’il s’agit d’armes véritables, ce sont en général d’anciennes armes dépassées « déguisées » en armes modernes.

Et nous nous posons la question : est-il recommandé de chercher le singe avec la verrue dans l’un de ces grands tubes ?

Il ne manquait qu’un sous-marin…

imagesCASUC1V0

« Un sous-marin furtif » – avouez que vous n’y auriez pas pensé. Chez les Iraniens, quoi qu’il en soit, il s’agit d’une technologie bien réelle, et révolutionnaire. Les sous-marins iraniens « Gadir » dont l’existence a été révélée début 2010, ne peuvent non seulement pas être repérés par les radars, mais ils sont capables de lancer des missiles mer-terre et même d’agir en eaux peu profondes. Incroyable !

Pourtant, les experts militaires doutent que ces sous-marins puissent même plonger (!), et s’ils en sont capables, ce n’est que pour quelques minutes. Et surtout, ils ne peuvent contenir toute la technologie dont l’Iran se vante, tout simplement parce qu’il s’agit de sous-marins nains de 20 à 25 m seulement.

Et nous nous posons la question : Jusqu’à quelle bassesse l’Iran est-il prêt à plonger ?

Source : Hamodia





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “En Iran, on sait se déguiser…, par Hamodia

    1. kKOLTAN

      BONJOUR À TOUTES ET A TOUS

      POUR RIRE

      AHMADINEDJAB POURRAIT LANCER UNE EXPÉDITION SUR LE SOLEIL AVEC DES GARDIENS DE LA RÉVOLUTION

      POUR QU’ILS NE GRILLENT PAS SUR LE SOLEIL,L’AATTERRISSAGE SE FERA,VOILA L’ASTUCE D’IZNOGOUD,LA

      NUIT ELLE EST BONNE CELLE LÀ

      PORTEZ VOUS BIEN

    2. Richard C.

      c’est sérieux!!!
      Cet avion est tellement furtif que personne ne peut le voir voler!
      Attention, nous pourrions mourir… de rire!

    3. Simonai

      Salut,
      Bizzarre qu’est le pays de l’iran .Vous savez ce que je pense de ce pays,
      pour moi l’iran est devenu ou est né jouet du monde.C’est véritable jouet, je ne comprends pas ce pays .Un comportement difficile à comprendre par les vivants Satan est le maître du désordre,et toutes les facettes imaginaires se trouvent en iran!L’iran provoque non plus la colère dans le monde ,mais aussi le rire!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *