toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les mots « propagande sioniste » sont ils d’Asaf Avidan ou de Sabrina Champenois de Libération?


Les mots « propagande sioniste » sont ils d’Asaf Avidan ou de Sabrina Champenois de Libération?

Comment un israélien, fut il de gauche peut-il utiliser les termes de « propagande sioniste »?
Asaf Avidan, enfant d’Israël lequel aime son pays avec une certaine exigence, peut il avoir évoqué l’expression islamiste de « propagande sioniste »?

Dans l’article de Sabrina Champenois du 23 janvier 2012 paru dans Libération, d’étranges passages semblent sortir du cadre des interviews classiques d’Asaf Avidan. 

Voici un extrait, vous noterez le nombre de guillemets isolant certaines portions de phrases :

Loading...


« Avidan déplore notamment la perpétuation de «la paranoïa» : «Dès le moment où on naît, c’est parti, « ces gens sont nos ennemis, ils ont essayé de nous tuer, ils vont nous tuer, les Juifs devraient se cacher », à quoi s’ajoute la propagande sioniste.»Son père a grandi après-guerre dans un kibboutz, «dans l’opposition à la religion autant qu’au capitalisme», sa mère est issue d’une famille «avec des traditions mais pas vraiment de croyances religieuses», lui-même et ses deux frères n’ont été élevés dans aucun culte. Le passionné de sciences a une théorie :«Seules comptent les différences culturelles, et c’est en agissant sur elles, notamment par l’éducation, que le dialogue avec la Palestine pourrait être relancé. […] Aujourd’hui, les Israéliens achètent des BMW alors que BMW a utilisé des Juifs des camps de la mort comme esclaves : si on a pu surmonter ça, on peut surmonter le conflit Israël-Palestine ! […] »

Assaf Avidan, à l’âge de 18 ans, intègre Tsahal, d’abord comme combattant de la brigade Kfir spécialisée dans la lutte anti-terroriste puis, pour des raisons de santé, comme traducteur dans l’unité des relations internationales de Tsahal. Asaf Avidan se dit patriote. Il n’est ni refuznik, ni pro-palestinien. Un juif laic de Tel Aviv en somme – rien de bien marginal.

Une simple recherche sur google en apposant les mots:
Asaf Avidan + zionist + propaganda (pour l’anglais) ou les mots Asaf Avidan + sioniste + propagande.

Résultat: des dizaines de sites antisémites déclarant Asaf Avidan comme un produit de propagande de l’ « Etat sioniste ». 

Bon nombre de fans d’Asaf Avidan ont été choqué par le contenu de cette interview. L’article de Libération et le professionnalisme de Sabrina Champenois peuvent dès lors être questionnés ouvertement. Il semble que l’envie débordante de cette dernière d’insuffler sa vision anti-israélienne dans la bouche d’Asaf Avidan ait dégouliné entre les lignes censées reproduire fidèlement leur échange.

 

Axel Réhouv

Learn Hebrew online

 

 

 

 

 





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Les mots « propagande sioniste » sont ils d’Asaf Avidan ou de Sabrina Champenois de Libération?

    1. kravi

      Comment, vous osez mettre en doute l’intégrité éditoriale du journal Libération ? Ignorez-vous qu’il est un des tenants — et des garants — de la pensée du bien ? Seriez-vous par hasard contre la liberté d’expression ?
      Ah non ! Je vois, vous êtes un suppôt du lobby juif…

    2. MisterClaivoyant

      Kravi. Vous me faites penser à un communiste qu’en 68 dans l’Amphi de la Sorbonne, nous disait avec le plus grand sérieux, «le journal l’Humanité est ma «bible» et d’une vérité absolue», mais depuis, le communisme de 68 a pris du plomb dans l’aile.
      Si cela ne vous gêne pas que la presse pour vendre de papier, doit vous proposer quelques juifs à croquer tous les matins. Je pense que l’antisémitisme se trouve toujours les fausses-vérités et les faux analyses que vous désirez avaler, tout comme les avalaient les nazillons au temps du nazisme. Vous voulez me faire croire qu’un sioniste qui est un patriote juif, à comparer avec des millions de patriotes en France et dans le monde, qui ne sont pas des fanatiques terroristes, ni habités par la haine contre l’occident ni d’autres pays, (comme les islamistes), que les sionistes sont les pires individus du monde?
      La presse vous manipule et vous vous chargez de manipuler à votre tour, c’est l’effet « boule de neige ». Allez-donc combattre avec les islamistes contre les troupes françaises au Mali et vous vous rendrez compte que vous étés manipulés par une certaine pesse, qui trouve très bien le terrorisme, quand il se fait contre Israël, mais très horrible, quand il se fait contre la France.
      * Il y a une certaine presse, que sans la lire, on sait bien à qui va à manipuler.

    3. kravi

      @MisterClairvoyant,
      je suis consterné par votre réaction, en porte-à-faux total avec votre pseudo.
      Mon discours avait pour seul but de pasticher les donneurs de leçon que les courants de pensée mainstream nous imposent à longueur de colonnes et d’émissions. Je passe beaucoup de temps sur les blogs à combattre la permanente désinformation anti-israélienne.
      Le plus triste, dans tout ça, n’est pas votre méprise. C’est que celle-ci ait été possible à cause de la fréquence de ce type de commentaire antisémite haineux.
      Sans rancune.

    4. Tamara

      Libération et autres journaleux et médias, ne son que Haine que seuls leurs propres « amis » feront taire, si on laisse se propager les mensonges les révisionnistes de la vraie Hisoire, l’Histoire qui a existé et dont sa revendication nous fait grandir l’âme, nous rassure, nous apaise. Mais il faut toujours et toujours qu’on vienne accuser l’éternel bouc émissaire, (que dis-je inventer comme c’est le cas,) les Juifs et Issraël, l’indispensable trait d’union du Monde entre la Paix et les Terreurs. Abominable bonne femme !
      Tamara

    5. MisterClairvoyant

      J’avais répondu à Kravi, en prenant au premier degré, ce qui n’était que de la dérision. Il serai aussi très long de revenir sur tous ces juifs qui sont aussi les pires ennemis des autres juifs.
      Mais au-delà de ces voix discordantes, il faut savoir que les manipulations de la presse de « gauche » est insupportable, car pour vu de «vendre» du papier, ils peuvent lui faire bouffer du «juif», à ses lecteurs tous les jours, dans leurs médias antisémites et nauséabondes.
      Puis, il serai encore plus long d’énumérer toutes les raisons pour lesquelles le monde musulman est toujours en crise d’intégrisme entre-eux et avec les autres religions, comme avec tous les systèmes politiques démocratiques du monde, car au lieu d’évoluer comme toutes les autres religions et systèmes politiques, le monde musulman, lors des « révoltes de palais » ou des révolutions genre «printemps arabe» avec lesquelles on nous manipulent tous, (la gauche et la droite), car cela sont des crises internes, à cause de leur misère et démographie non maîtrisée qui font les crises économiques passées et actuelles, inhérentes à leur intégrisme, qui est fatale, pour les pays qui n’ont pas une «manne» pétrolière abondante. Alors, c’est une calamité! Car mal interprétés ses handicaps et ses besoins, n’ont aucune chance d’être enrayés ni maîtrisés.
      J’ai beaucoup de la peine pour le monde arabe et musulman en générale, (car malgré le fait qui font tant de prières) ils n’ont jamais compris, que la haine, ne se soigne pas avec des prêches haineuses et enflammées.
      Ce sont des faits que la « gauche » manipulatrice ne dénonce pas. Pourquoi?

    6. Jason

      Nô problème libération se casse la figure
      Chers amis puisque nous sommes paranos sauvons nos peaux apprenons l hébreu à nos enfants et l anglais et tchao l Europe ne veut pas de nous pas grave on la laisse a son destin l islamisation ou le racisme avec ceux des juifs qui resteront il est déjà trop tard

    7. pachtiche

      Heuuu, vous parlez du sionisme comme si son acceptation etait indispensable pour etre un « vrai juif ». Faut-il vous rappeler l’impopularité du ZVFD à l’epoque où les juifs d’allemagne n’etaient pas encore montrés du doigt comme etant les vecteurs d’une supposée descente morale de la société allemande ? Ce parti avait autant de succès que le front de gauche aujourd’hui en france, et ce n’etait pas faute de faire un forcing remarquable… en somme, on peut affirmer que le sionisme est une idéologie tres jeune, compte tenue de notre histoire; et qui a connu un essor fulgurant et « coulant de source » suite aux horreurs subies. en gros mes grands-parents n’ont pas eu d’autre choix que d’epouser le mouvement puisque c’est le sionisme qui a mis fin à l’exode; notez bien que je n’ai pas dit « qui a mis fin à la guerre et aux persécutions ». non, on ne mord pas la main qui vous nourris (et vous sauve, accessoirement), mais rien n’oblige à la sympathie. bref, je pense pour ma part que l’on peut tout à fait critiquer le sionisme, et continuer à se considerer comme un etre vertueux et fier de son heritage.

    8. Europe-Israel.org

      Pachtiche une première remarque: ce sont toujours les critiqueurs et les antisionistes qui utilisent de fausses adresses email, hélas pour eux nous avons les adresses IP…

      Pour en revenir à votre commentaire: vous pouvez tout à fait critiquer le sionisme, mais je pense que vous n’y comprenez pas grand chose: le sionisme est simplement l’idée que par la création d’un foyer national Juif, le peuple ne subira plus de pogroms, de shoah ou d’oppression.
      Et cela s’est réalisé: il existe maintenant un foyer national Juif depuis plus de 60 ans, une armé juive et le peuple Juif ne subit plus d’oppression ou de massacre !

      Alors si critiquer le sionisme c’est critiquer l’existence même du droit à un foyer national, permettez nous de considérez que c’est de l’antisémitisme car pourquoi tous les peuples du monde auraient droit à une nation et pas les Juifs ?
      Pourquoi tous les gauchistes, les bobos soutiennent béatement les palestiniens et leur toute nouvelle revendication à un Etat et qu’il critiquerait le fait que les Juifs aussi ont cette revendication qui s’appelle le sionisme ?

      Soit vous ne comprenez rien à l’histoire, soit vous ne savez pas ce qu’est la définition du sionisme mais si vous soutenez l’idée qu’un peuple à droit à un Etat et à son autodétermination alors vous ne pouvez être que sioniste car c’est ainsi que l’on appelle ce droit pour le peuple Juif.
      D’ailleurs cette polémique stupide n’a plus de sens: le sionisme est une idéologie réalisée et aujourd’hui être sioniste c’est défendre l’idée du retour des Juifs dans leur Etat nation.

    9. pachtiche

      ce n’est pas pour me cacher de vous que j’utilise une adresse email bidon, c’est un reflexe… bref. quant aux bienfaits du sionisme, nous sommes d’accord ? il me semble bien avoir dit que le sionisme nous a offert une patrie tangible, seulement je n’adhere pas au reste de la prophétie qui lui est liée, parce que le retour sur la terre promise n’est pas la fin de notre histoire, vous le savez aussi bien que moi. je crois qu’il faut faire la difference entre le sionisme qui est la reponse aux persecutions et effectivement le retour à la source, et le sionisme politique qui utilise le judaisme comme cadastre divin à meme de tout permettre. notez bien egalement que pas une seule fois je n’ai dit qu’israel etait une mascarade ou quoi que ce soit. seule la methode me revulse. et je ne suis pas vraiment d’accord, peut-etre dans un sens suis-je sioniste parce que oui le peuple juif a naturellement droit à son etat; mais comment pardonner l’attitude d’israel, comment peut-on pardonner et meme avaliser cette paranoia qui nous met (enfin plutot les israeliens, je ne suis qu’un français) dans une situation bien délicate avec le reste du monde. l’antisémitisme ne vient pas du néant, que je sache. la plupart des critiques adressées à l’etat d’israel confondent toujours les juifs lambdas et les « decideurs ». n’etes-vous pas fatigués de devoir à chaque fois vous justifier et rappeler que cela ne vous concerne que de loin ? je vous avoue que j’aimerai etre aussi anonyme et plat qu’un breton ou un norvegien (sans vouloir etre insultant).

      et oui, en effet ça se voit, ma connaissance de l’histoire n’est pas parfaite; au moins je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit, je ne fais que donner mon avis. bonne soirée !

    10. pachtiche

      (precision: si je suis passé par ici, c’est parce que j’ai fait quelques recherches sur asaf avidan 🙂 et que je suis tombé sur cet article. je ne connaissait pas ses prises de position. ou prétendue prises de position.)

    11. Lion

      @paschtiche:
      Il faut dezoomer et lever la tête du guidon pour observer le sens et la proportion des critiques faites a Israël et a sa politique.
      – Le mur de protection: -92% d attentats / il devient le mur de la honte qui sépare les humains.
      – la victoire d Israël dur l offensive jordanienne en 67 faisant de la Cisjordanie une territoire israelien est contesté par tous au nom d un peuple palestinien crée sur pièce et dont le leader était… Un égyptien : Yasser Arafat. / israeli devient colon d une terre gagné en mode défensif: que la France rende l Alsace et la lorraine ! C est exactement le même cas de figure.
      – israel est un bijou de pays. Les critiques sont bien souvent infondées la propagande est féroce. Doit on rappeler que la guerre de 1973 a conduit au choc pétrolier transformant définitivement la politique étrangère des pays européens?
      Israel est dans son droit le plus absolu, mais la voie minoritaire est rarement entendue.

    12. Paco

      Je ne suis pas Juif, je passais par là en cherchant à connaître la position d’Asaf Avidan sur la question (car il me semble qu’une forte notion d’indignation traverse sa poésie), je suis choqué par ce que j’ai lu, j’ai le temps, je réponds:
      Avant tout, il me semble que le débat devrait tourner autour du terme « propagande sioniste » qui, il semblerait, a été rajouté par la journaliste de libé. Et je ne tiens pas à choquer, je ne dis pas ça par provocation, j’aime beaucoup ce que je connais des cultures juives – sans parler des apports des penseurs Juifs dans l’intellect occidental, qui sont formidables – je tiens à ce qu’il soit clair que je n’écris pas par colère, et que je ne prendrais jamais position contre l’existence de l’Etat d’Israël. Ce qui me surprend, c’est que vous ayez l’air d’entendre qu’il ne puisse rien exister de tel qu’une « propagande sioniste ». J’écris ces lignes à coté d’un lien menant vers un article nommé « La suède reconnaît l’Etat de Palestine » illustré par un logo Ikea barré. Au nom de la « gauche » qui aime réellement la culture juive, et croit que le peuple juif a droit à une nation dans laquelle il est en sécurité, mais rejette fermement la position israélienne, je voudrais vous faire savoir que c’est exactement ça que l’on appelle de la « propagande sioniste ». Sérieux, vous êtes à deux doigts de vous appeller « camarades », là! « C’est un bon Juif qui aime Israël », ça sonne exactement comme « c’est un bon Allemand qui aime les aryens » ou « c’est un bon Texan qui déteste les homos ». Si vous n’êtes pas des fachos, faites attention à ne pas en avoir l’air, ça vous aidera à vous faire des amis. Et s’il n’y avait pas de propagande sioniste, ce site serait vide.
      Je suis Sud-Africain blanc : chez moi, l’Apartheid s’est terminé il y a 20 ans. On s’y connaît en responsabilité historique. Je peux vous dire deux choses sur ce qui se passe en Israël : d’abord, la paix est de la responsabilité du plus fort, et la continuation de la guerre est donc une faute morale que ses descendants devront porter en son nom (comme je disais, je m’y connais). Ensuite, les « colonies » sont exactement ce que leur nom indique: des colonies. Et, encore une fois, je suis bien placé pour savoir ce qu’apporte la colonisation à un peuple. Tous les pays occidentaux sont coupables de néocolonialisme économique dans le tiers-monde. Israël est le dernier Etat Colonial à l’ancienne. C’est pas pire, mais c’est certainement pas mieux. Il n’y pas de « droit » moral à la colonisation, et il n’y en a jamais eu.

      Aussi, quand on cherche à survivre, il vaut mieux se faire des amis que d’espérer détruire entièrement ses ennemis. Le terrrorisme n’est pas moralement justifiable. Par contre, stratégiquement, il s’explique : c’est une solution économe pour faire face à un ennemi infiniment plus puissant que soi-même. Si vous aimez votre pays, comme vous le dites, il va être temps de le mettre face à sa responsabilité. Et je sais que, s’il y a un peuple dans le monde qui est capable de prendre des décisions grandes et intelligentes, c’est bien le vôtre.

      (accessoirement, j’ai quand même lu quelques interviews d’Asaf Avidan, et j’ai l’impression, dans les grandes lignes, qu’il n’est pas loin d’être d’accord avec cette position – mais ça n’est peut-être qu’une impression…)

    13. Europe-Israel.org

      @ Paco: vous ne semblez pas connaitre grand chose en dehors de ce que vous « sert » France 2 du conflit israélo-arabe !
      – Les seuls « colons » sont ces arabes qu’on appelle « palestiniens mais qui possèdent tous des passeports jordaniens ou égyptiens ou libanais ou syriens.
      – Les juifs vivent majoritairement sur cette terre depuis plus de 3 000 ans.
      – Depuis quand est-ce le plus faible qui dicte les conditions de la paix ??? Dans quel guerre au cours de l’histoire avez vous vu cela ?

      Pour le reste je n’ai pas le temps de vous répondre mais lisez instruisez vous autrement que dans les dépèches AFP et vous apprendrez l’histoire de ce conflit qui n’a pas d »autre origine qu’une guerre religieuse, les musulmans du monde refusant que cette terre d’Israël, enclave occidentale au milieu des barbaries islamistes, existe…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *