toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’association « Coexister » n’est plus d’intérêt général


L’association « Coexister » n’est plus d’intérêt général

L’association Coexister n’est plus jugée d’intérêt général par la direction générale des finances publiques (DGFIP).

Cette association créée en 2009 dont le but est de favoriser le « Vivre ensemble », l’amitié entre les différentes religions, les compromis (et l’hypocrisie)  vient de prendre une claque financière. Selon la direction générale des finances publiques,  » l’association ne peut se prévaloir d’un caractère éducatif ne mettant pas en oeuvre d’actions de formation permettant la transmission réelle d’un savoir ».
L’association conteste par un communiqué et fait prévaloir son droit à la subvention d’Etat pour avoir « organisé quatre opérations de solidarité, une dizaine de programmes de dialogue et plusieurs centaines de sensibilisations au cours desquelles nous avons rencontré plus de 7000 jeunes, lycéens ou étudiants. »

Dans le détail, cela donne quoi?

Coexister c’est l’association du compromis :

Dès la première année l’association crée un programme de rencontre répondant au doux nom de « KIF » (mot inspiré par la langue de Molière) : Kulturel Interreligieux et Fraternel. Ces journées de rencontres permettent une balade dans un lieu de culte et un débat au café.

Coexister c est aussi et surtout des voyages.

Et comme le rappel Samuel Grzybowski (le président et catholique de la fratrie) en 2012, la radicalisation des tensions entre les communautés religieuses a provoqué la mort de sept personnes dans la région toulousaine dont trois dans une école juive, l’occupation de la mosquée de Poitiers, le vandalisme de cimetières et d’église ».

Si on reprend les faits énoncés plus haut:

– Assassinat par un musulman de juifs et de patriotes français – affaire Merah.

– Vandalisme de cimetières / églises chrétiens attribués majoritairement à une « jeunesse défavorisée' » (cliquer ici, ici ou encore ici)

Il semble logique que les juifs et les chrétiens en tremblent de colère. Bien évidemment, la direction de Coexister, afin de calmer les coeurs devrait alors proposer une voyage vers une terre d’Islam fraternelle et accueillante… Que nenni !

Trois destinations font l’objet de toutes les attentions de cette association de touristes: 

1 – Jérusalem, la capitale du peuple juif revendiquée ardemment par l’islam politique.
2 – Cordoue, une ancienne colonie musulmane, symbole d’une victoire arabe sur l’occident.
3 – Auschwitz, symbole de la barbarie européenne, permettant de mêler les mémoires et faciliter les glissements rhétoriques du genre: « les musulmans d’aujourd’hui sont les juifs d’hier ».

Aucun voyage pour Alger, ville fraîchement décolonisée par les puissances chrétiennes ou encore de voyage dans les implantations (pourquoi pas?) afin de découvrir avec quel naturel des arabes de judée samarie aiment travailler avec et pour les pionniers.

Pourtant il y a tant d’autres idées à proposer à Coexister pour ces juifs et ces chrétiens en colère:

– Un voyage à la Mecque ? (Pas possible, cette ville interdit la présence de non musulmans).
– Un voyage sous le soleil de l’Egypte? En Syrie? En Tunisie? En Libye? En banlieue ?

 

Un voyage à la Mecque ?

Un voyage à la Mecque ?

 

L’essentiel des associations liées à Coexister, sont des associations pro palestiniennes. Aucune surprise là encore, la paix avec l’Islam se signe sur le dos des juifs. Faire la démonstration que « le peuple palestinien » a été crée pour permettre à la Jordanie de récupérer les territoires perdus pendant la guerre de 67, serait au sein de cette fratrie, impossible à évoquer. Rappeler que les juifs n’ont qu’un seul pays, là où les musulmans en ont plus de 57,  risquerait de créer du ressentiment chez les adeptes de la Pax islamia. Mieux vaut au contraire les flatter.

Grâce à l’association Coexister, nous pourrions donc KIFer ensemble au Kosovo – symbole d’une des dernières victoires islamiques sur le monde chrétien, KIFer dans la bande de Gaza céder pour plus de terrorisme, nous pourrions KIFer autour d’un film prônant le métissage culturel (en faveur du nouvel arrivant bien évidemment) soulignant la grandeur de la civilisation islamique.

Peut être faudrait il rappeler au jeune Benjamin Bitane ou au président de Coexister Samuel Grzybowski que l’islam et la chrétienté (aujourd’hui l’Occident) sont deux civilisations différentes, qui se combattent depuis 13 siècles. Ces deux mondes sont en opposition pour des raisons doctrinales, des raisons historiques et des raisons psychologiques.

Pour ce qui est des questions doctrinales, Mahomet a dit aux chrétiens qu’ils avaient tout faux : Jésus n’était pas le fils de Dieu, il n’est pas mort sur la croix et il n’a pas ressuscité… Il a dit aux chrétiens que leur histoire de Trinité c’était de la polygamie et que l’islam lutte ardemment contre la polygamie : Dieu n’a pas d' »associés »!

En matière historique, les cavaliers d’Allah sont allés, à la mort du Prophète, conquérir l’empire romain qui était chrétien depuis 380, allant jusqu’à Poitiers. Puis il y eut les croisades pour reconquérir des terres chrétiennes et Jérusalem. Ensuite Saladin chassa les croisés des terres où ils s’étaient installés. Puis il y eut les Seldjoukides qui allèrent conquérir l’Europe orientale : ils arrivèrent jusqu’à Vienne qu’ils assiégèrent par deux fois ; les papes lancèrent contre eux des croisades, mais en vain ! Et les musulmans prirent ensuite Constantinople en 1453. Par la suite les Turcs furent repoussés et finalement l’empire ottoman fut démantelé par les occidentaux.

Il y eut en sens inverse au XIXeme siècle la colonisation par les pays européens des pays musulmans : Afrique du nord, Libye, Egypte etc. Et ces luttes furent généralement très dures. Au siècle suivant il y eut les luttes pour chasser les occidentaux des leurs colonies, luttes qui s’achevèrent par la guerre d’Algérie.

Au plan psychologie, tous ces événements ont eu des répercutions énormes : les musulmans reprochent aux occidentaux les croisades, l’expulsion des Morisques d’Espagne, la colonisation au XIXeme siècle, le pillage des ressources des pays arabes, et la non reconnaissance par les occidentaux des apports a leur civilisation faits par la civilisation musulmane aux Xeme, XIeme et XIIeme siècles. Sous les avatars sirupeux des mots comme « Partage, Vivre ensemble, fraternité ou encore le fameux : Nous sommes tous des humains » n’importe quel prosélyte adepte de la charia peut se payer une tranche de notoriété et nous proposer  la PAIX : Inchallah !

Je me réjouis donc personnellement de la disparition de ce type d’association qui ne vit que de slogans et de la manne étatique et qui, en effet:

« ne peut se prévaloir d’un caractère éducatif ne mettant pas en œuvre d’actions de formation permettant la transmission réelle d’un savoir », et c’est justement de cela dont aurait besoin la jeunesse déboussolée – d’un réel savoir.

Une dernière idée: pourquoi la création d’une association telle que Coexister ou l’équivalent, n’ont jamais traversé l’esprit d’un  Samuel Grzybowski quand il s’agissait d’organiser la paix entre chrétiens et juifs?  Parce l' »on ne fait la paix qu’avec ses ennemis ».

 

Axel Rehouv

 





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “L’association « Coexister » n’est plus d’intérêt général

    1. Rémi

      Du grand n’importe quoi. Cette association prône un dialogue inter-religieux constructif, fait la promotion de la paix et du vivre ensemble, fait entrevoir un idéale de tolérance, de respect et de connaissance de l’autre. Il faut vraiment être débile pour refuser de telles initiatives, pour condamner les tentatives de dialogue sur l’hôtel de croisade et de conquêtes d’un autre siècle !!! Je suis moi même juif, et au delà des conflits politiques, il serait peut-être temps de se positionner sur ce que nous voulons réellement. Si c’est la paix que nous voulons alors nous devrions encourager les associations tels que Coexister. Parce que la Mecque est interdite aux non-musulmans, parce que la bande de gaza est entre les mains du Hamas alors les entreprises de dialogues sont à condamner ? Il faut être d’une hypocrisie sans nom pour oser prétendre aspirer à la paix tout étant opposé au dialogue inter-religieux.
      Le parallèle entre la visite à Auschwitz et la bande de gaza est tout simplement odieux. Petite question à l’auteur de cet article : selon vous comment accélérer les processus de paix (si toutefois c’est à la paix que vous aspirez) ? En refusant tout dialogue avec les musulmans sous prétexte que que le terrorisme existe chez eux? Il est de bon ton de dire qu’il ne faut pas importer le conflit au moyen orient, pourtant vous semblez en être le porte étendard.
      Dialoguer ne signifie pas renoncer à ses intérêts et son identité.

    2. Bernard

      Remi, c’est votre réponse qui est du grand n’importe quoi. Vous éludez tous les arguments et les choix douteux de cette association heureusement moribonde et vous y allez de votre couplet humaniste qui pue la fausse naïveté (ou la vraie bêtise crasse des gens incultes).
      Tenter un dialogue avec l’Islam, pour les Chrétiens, sur le dos des Juifs, bouc-émissaires bimilénaires vous semble nouveau et plein d’espoir? C’est juste la confirmation que vous êtes soit très très inculte, soit très très con (soit les deux..)
      Il est bon, quand on prétend proposer une analyse, avoir 3-4 cellules grises sur soi, quelque connaissance du sujet ça évite les diarrhées verbales irrationnelles.

    3. Rémi

      j’élude les arguments? quels arguments? le fait que chrétiens et musulmans se reprochent des invasions mutuelles est un argument? Un voyage à Jérusalem et Auschwitz sont des initiatives à condamner lorsqu’elles viennent d’une association visant le dialogue inter-religieux? « Tenter un dialogue avec l’Islam, pour les Chrétiens, sur le dos des Juifs » non mais on croit rêver…dans quel monde vivez-vous? essayer de penser outre votre carcans d’idéologies paranoïaques et extrémistes svp. Vous qui parlez d’analyse, mettez donc en route ces 3-4 cellules grises que vous prétendez posséder et proposez nous un réel argumentaire prouvant la malhonnêteté de Coexister, et je vous en pris pas de plaidoyer manichéen et victimaire arguant des arguments d’un autre siècle.
      ps: une attaque ad-hominem ne constitue pas un argument. tentez quelque chose de constructif.

    4. Axel - Europe-Israel.org

      @Rémi,
      On ne fait pas la paix avec des fascistes, on les combat. Point.
      Si « tes copains musulmans » sont si éclairés, qu ils s en aillent combattre leurs barbus. Si ils préfèrent nous laisser la joie de fumer du salafiste, alors qu ils s écrasent et mettent tout en ordre pour ne pas déranger Israel.
      Mais ce n est pas exactement ce qu ils font. Ils font exactement la meme chose que les membres du Hamas, c est a dire, du grignotage territoriale.
      Ils font croire que nous avons besoin de faire la paix avec eux, alors que c est a eux de faire la paix avec nous.

      Les juifs n ont jamais produit de génocides, de massacres, de perversions contre les autres peuples. Jusqu a ce jour, c est donc à l’islam, idéologie agressive, de faire repentance et de nous lâcher les baskets.

      On ne signe pas de paix avec des fascistes, qu ils soient en costume ou en uniforme.
      « Coexister » a d’ailleurs disparu et B’H, toutes les autres suivront bientot.

      L’instinct est plus fort que l’idéologie. les gens sentent et savent à qui ils ont a faire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *