toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ottawa réévalue ses relations avec l’Autorité palestinienne


Ottawa réévalue ses relations avec l’Autorité palestinienne

Le Canada est un allié indéfectible d’Israël, et ce vote de L’ONU le place dans une situation diplomatique que l’on peut qualifier de difficile
En effet, le Canada, proche allié d’Israël, avait déjà assuré l’État hébreu de son soutien alors que ce dernier a lancé des raids meurtriers contre des groupes armés établis dans la bande de Gaza, tuant notamment le chef militaire du Hamas.«Nous croyons fondamentalement qu’Israël a le droit de se défendre et de défendre ses citoyens contre les menaces terroristes», avait alors déclaré le Ministre des Affaires étrangères, John Baird, dans un communiqué.

Le gouvernement canadien annonce le rappel temporaire de ses chefs de mission en Israël et à Ramallah au lendemain de l’obtention par les Palestiniens d’un statut d’État observateur non membre aux Nations unies.

Le gouvernement canadien annonce le rappel temporaire de ses chefs de mission en Israël et à Ramallah au lendemain de l’obtention par les Palestiniens d’un statut d’État observateur non membre aux Nations unies.

Dans un communiqué publié vendredi matin, le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, annonce qu’il rappelle également ses représentants permanents aux Nations unies, à New York et à Genève.

Se disant « profondément déçu, mais non surpris » des résultats du vote remporté jeudi par l’Autorité palestinienne à l’Assemblée générale des Nations unies, John Baird explique qu’il rappelle ces diplomates afin déterminer les répercussions qu’aura ce nouveau statut accordé aux Palestiniens et la politique qu’adoptera Ottawa.

« Le Canada réévaluera maintenant tous les aspects de ses relations bilatérales avec l’Autorité palestinienne. » — John Baird
La délégation palestinienne après le résultat du vote
La délégation palestinienne après le résultat du vote  Photo :  AFP/STAN HONDA
 
 

« La position de notre gouvernement est claire : seule la négociation mènera à une paix juste et durable, et non les mesures unilatérales », a rappelé John Baird dans le communiqué.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté la résolution faisant de la Palestine un État observateur non membre de l’ONU par 138 voix pour, 9 voix contre et 41 abstentions.

Le Canada est, avec Israël et les États-Unis, l’un des neuf pays qui ont voté contre l’attribution d’un statut d’État observateur non membre à l’Autorité palestinienne aux Nations unies.

« Le Canada est fier du soutien qu’il a fourni pour accroître la stabilité et la sécurité de la société palestinienne. La mesure unilatérale prise hier n’apporte rien pour faire progresser le processus de paix au Moyen-Orient. Elle ne changera pas la réalité dans les rues de la Cisjordanie ou de Gaza. Cette démarche unilatérale constitue un obstacle à la paix », explique le ministre John Baird, faisant écho aux propos du premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahou, prononcés jeudi.

« Nous exhortons de nouveau l’Autorité palestinienne et Israël à reprendre les négociations sans conditions préalables, pour le bien de leur population. » — John Baird, ministre des Affaires étrangères du Canada
Que veut dire État observateur non membre?Des États ou des institutions spécialisées peuvent demander le statut d’État observateur. Aucune disposition de la Charte de l’ONU ne prévoit ce statut. Cependant, au fil des années, ce statut est entré dans l’usage de l’organisation.

En 1946, le secrétaire général a accepté que le gouvernement suisse devienne observateur. La Suisse est devenue membre à part entière en 2002.

Plusieurs autres pays ont été membres observateurs avant de devenir membres comme l’Autriche, la Finlande ou le Japon. Les États observateurs peuvent assister à la plupart des réunions et en consulter la documentation.

Par ailleurs, des organismes régionaux ou internationaux ont ce statut. Ils peuvent assister aux travaux et aux réunions annuelles de l’Assemblée générale. On y retrouve l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Union européenne ou la Ligue des États arabes.

Radio Canada
 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Ottawa réévalue ses relations avec l’Autorité palestinienne

    1. Serge Belley

      Oui le Canada est au coté d’Israël mais il y a dans ce pays une province qui est d’abord francophone et qui a comme ami très, très proche la France avec des relations particulières. Il faut bien admettre qu’avec un parti séparatiste et de gauche couche avec le parti de F. Hollande de gauche lui-même, cela n’a pas été très long pour que la chef péquiste aille prendre ses ordres et ou conseils auprès de son protecteur. La stratégie du Québec ressemble a s’y méprendre aux tactiques palestinienne dans plusieurs rapports sauf pour ce qui est de la violence armée, tel obtenir l’indépendance avec son entrée a l’UNESCO, premier jalon ce que le Québec a réussi a obtenir. L’immigration ou cette province a réussi a obtenir le choix des ethnies a faire entrer sur son territoire et pas besoin de chercher longtemps pour dire que la cote va d’abord aux français de France puis naturellement aux mêmes ethnies que la France fait entrer sur son territoire, ce qui fait que d’ici quelques générations nous vivrons ici dans cette province le même scénario que la France, soit l’Islamisation complète du Québec avec tout ce que cela comporte de problèmes qui seront majeurs tout comme la France. Tout ce qui se dit sur Israël ici est du copier collé sur les merdias français et repris en boucle sur différents poste public tel Radio Canada français principal propagandiste contre l’état d’Israël, la ville de Montréal est déjà dans le collimateur des islamistes, on l’a vu lors de manifestations assez imposante d’arabes musulmans et des gauchistes séparatistes tous en faveur de Gaza comme État donc de l’élimination des juifs. Voilà la réalité de cette province diamétralement différente du reste de la majorité canadienne. Il y a tellement de différence que maintenant un parti politique canadien n’a plus besoin de la province de Québec pour gouverner notre grand pays tellement le fossé s’est élargi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *