toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Manifestation devant le Consulat de France à Jérusalem, par Par Shraga Blum


Manifestation devant le Consulat de France à Jérusalem, par Par Shraga Blum

Une vingtaine de personnes s’est rendue mercredi 5 décembre à 16H00 devant le Consulat de France à Jérusalem pour protester contre la politique française au Proche-Orient et particulièrement contre celle du Consulat. Meïr Ben-Hayoun, militant infatigable de la cause d’Eretz Israël, a été l’initiateur au pied levé de cette manifestation, et grâce à un appel sur Facebook, des militants ont bravé le mauvais temps pour venir de Jérusalem mais également d’Ashdod ou Ramat-Gan et Raanana.

Etaient également présents des journalistes des médias étrangers dont RFI, Europe1, AFP, Radio France et TF1 ainsi qu’Avraham Azoulay, directeur du P’tit Hebdo et Michaela Benhaim de Méteor magazine d’Ashdod.

Meïr Ben-Hayoun a commencé par rappeler que la révolte des juifs contre l’occupant grec avait débuté grâce à la volonté d’une petite poignée de juifs, la famille des Maccabées –  cinq frères en tout – pour aboutir ensuite à la victoire militaire, objet de la célébration de la fête de Hanouca.

 

Répondant aux journalistes, Meïr Ben-Hayoun a dressé un parallèle saisissant entre l’époque actuelle et celle de la domination romaine sur Eretz Israël. Après avoir maté la révolte de Bar Kochba au 2e siècle, l’Empereur Hadrien avait débaptisé Jérusalem et la Judée pour en déraciner le peuple juif pour l’éternité. C’est ainsi que la ville fut appelée « Aelia Capitolina », et le pays… « Palestina » du nom des Phillistins, peuplade venue par mer depuis la Crête pour s’installer sur la côte au niveau de la Bande de Gaza. « Et aujourd’hui », martelait Ben-Hayoun, « alors que les juifs sont revenus dans leur ancienne patrie et ont retrouvé leur capitale, les Français, héritiers de la civilisation latine romaine, contestent la légitimité juive, veulent recréer la ‘Palestine’ et faire de Jérusalem un ‘Corpus Separatum’ ».

Poursuivant le parallèle avec la Rome antique, Meïr Ben-Hayoun a mentionné que l’empereur Caligula avait nommé son cheval Consul. « Croyez-vous que le Quai d’Orsay a mieux fait ? Ce n’est pas à l’écurie, mais dans la bergerie qu’il est allé chercher Desagneaux pour en faire un consul. » a-t-il conclu.

Toutefois, a tenu à préciser Ben-Hayoun, il ne faut pas tomber dans l’écueil de la personnalisation et s’imaginer que le « méchant » serait le Consul à Jérusalem et le « gentil » serait l’ambassadeur à Tel-Aviv. A un tel niveau de responsabilité, les diplomates exécutent scrupuleusement la politique dictée par le Quai d’Orsay. M. Bigot et M. Desagneaux sont les deux pôles de la seule et même politique arabe du Quai d’Orsay qui tend à ravir Jérusalem du Peuple juif pour y  implanter l’invasion étrangère de la capitale d’un Etat arabe dit « palestinien ». M. Bigot procède avec talent par le rapprochement et la cordialité vis-à-vis du public israélien en n’omettant jamais de déclarer que la France agit pour la solution d’amputer l’Etat d’Israël de Jérusalem et de sa terre au profit d’un Etat arabe. La partition du Consul de France à Jérusalem consiste à une attitude systématique d’atteinte à la souveraineté de l’Etat juif sur la capitale israélienne.

Ben-Hayoun a ensuite lu une pétition appelant notamment le Premier ministre Netanyahou et le ministre des Affaires étrangères Lieberman à expulser sur le champ le Consul de France à Jérusalem, qui est également considéré comme « l’ambassadeur de France en Palestine » et dont l’attitude, dictée par le Quai d’Orsay, est de manière ostentatoire favorable à la cause anti israélienne. Plusieurs exemples ont été cités par l’organisateur et qui démontrent que la politique suivie par le Consulat, à travers les directives administratives ou le style d’événements organisés,  montre que la France ne reconnait pas Jérusalem comme capitale d’Israël pas plus qu’elle ne considère Jérusalem – même sa partie occidentale – comme faisant partie du territoire israélien.

C’est contre cette politique, qui s’est également exprimée par les votes de la France à l’ONU et son offensive diplomatique face à la construction israélienne, que les personnes présentes se sont déplacées pour exprimer leur colère face à leur pays d’origine.

Soulignons que cette manifestation a obtenu un soutien massif sur Facebook et les réseaux sociaux de la part de Juifs et non-Juifs de l’étranger et qu’une pétition lancée par JSSNews (voir ici) en faveur du départ de M. Desagneaux, Consul de France à Jérusalem, a été signée par près de 4.000 personnes.

Meïr a également mentionné un message personnel de soutien à cette protestation par un élu français, le maire-adjoint de Neuilly, M. Philippe Karsenty.

La manifestation s’est achevée par le chant de la « Hatikva » dirigé vers les murailles de la Vieille Ville.

En marge de cet évènement, à 15H00, une heure avant le début de cette manifestation, le personnel du Consulat de France à Jérusalem a été évacué. Gageons que les employés du Consulat, dans leur for intérieur, remercient Meïr Ben-Hayoun de leur avoir permis de  sortir du travail plus tôt

 

Jerusalem24

Pétiton: Expulsons de Jérusalem l´ambassadeur de France en « Palestine »







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Manifestation devant le Consulat de France à Jérusalem, par Par Shraga Blum

    1. gilberty

      Une vingtaine de personnes ont manifestaient ? Ni a t il pas une erreur sur le nombre de personne qui ont manifestaient ?

    2. Abram

      C’est une affaire d’une extrême gravité. Laisser faire, c’est comme nier de soigner prématurément un cancer. Un jour, son étendue deviendrait impossible à éradiquer. Pendant le mandat britannique de 1920, des envoyés de sa majesté cherchaient à nuire aux juifs désireux de s’installer dans leur patrie historique. Plusieurs de ces juifs ont péri sans avoir réalisé « leur rêve de Sion ». Cette démarche fut de nature criminelle, comme celle du Consul français de Jérusalem, car par son attitude, il encourage le terrorisme palestinien à opérer et à s’installer au cœur même de la capitale d’Israël. C’est un crime. Les lois internationales dont il se prévaut sont des lois iniques suscitées par des bas marchandages et de millions de dollars encaissés par la France pour sa contribution majeure à l’entrée, d’abord à l’UNESCO de la « Palestine » puis à l’ONU » même au bénéfice d’un statut factice. Israël est un pays souverain, assis sur une loi de 1947 votée par les Nations Unies. Aujourd’hui, on veut minimiser cette loi au même titre que les accords d’OSLO de 1994. Pour qui donc sont faites les lois ?
      Le Consul de France à Jérusalem doit être dénoncé en tant que « persona non gratta ». Il faut agir vite contre lui. Divers moyens sont à la disposition d’Israël. Sa présence, sa permanence, risque d’entrainer des dizaines de morts innocentes, car les terroristes s’emparent vite des faiblesses de l’ennemi et n’attendent pas qu’on les y invite. Encore une fois, aller au devant de l’adage populaire « la meilleure défense c’est l’attaque ». Du temps de Ehud Olmert, ex maire de Jérusalem, un laxisme épouvantable a régné sur place. Aujourd’hui, les conséquences se font sentir. Il en est toujours ainsi chaque fois qu’Israël lâche du lest. Le gouvernement de Netanyahou doit maintenant redresser la barre, il y va de la sécurité nationale et de l’avenir d’Israël. Ce dernier est capable de faire des guerres à ses ennemis, il faudra ajouter sur cette liste le Consul français de Jérusalem. C’est un criminel caché sous le costume de diplomate. Rien ne dit que l’argent du Qatar ne passe aussi par Jérusalem. Il y a un temps pour les palabres et un autre pour l’action.

    3. jankel

      20 personnes….
      Et qui en Haut pour ruer dans les brancards de la vie politique et mondaine??? Pas UN seul.Quel beau courage juif…!!!!
      ça me rappelle le courage des juifs américains qui attendirent 1987 pour une grande manifestation sans risque en faveur des Juifs d’URSS… Par contre entre 1942 et 1944 on a vu qu’une manif d’un peu d’envergure à New York contre la Shoa en cours et pas un de l’Establishment ne s’est mouillé…Pour ne pas « gêner » leur Cher ami démocrate FDR….
      Pauvres cons de juifs.
      Ah! Jabotinski est bien mort…

    4. Davidex

      Meir Ben-Ayoun est un Juif qui mérite toute notre admiration. Prenons exemple sur lui.

      Jamais trop tard pour bien faire. Pour ce qui est du « pauvres cons de juifs », j’aime à rappeler que, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, on est toujours un con pour quelqu’un. Nul n’y échappe !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap