toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La « houtspa » (l’effronterie) des Européens, par Daniel Haïk


La « houtspa » (l’effronterie) des Européens, par Daniel Haïk

L’attribution du Prix Nobel de la Paix semble avoir gonflé les chevilles des Européens. Une fois de plus les voici installés dans le rôle qu’ils préfèrent : Celui de donneurs de leçons.

Impotents face aux massacres de la population syrienne par Bachar El Assad, passifs face à l’islamisation radicale de l’Égypte, incapables de mesurer la menace que ce même islam fait peser sur leur propre « Vieux Continent », divisés sur de nombreux autres dossiers, les Européens, plongés dans une crise économique sans précédent, ne sont tombés d’accord que sur un seul point : Pointer, à nouveau, un doigt accusateur en direction d’Israël.

Oubliant qu’ils ont été les complices d’une violation flagrante du processus d’Oslo en soutenant la reconnaissance d’un État palestinien à l’ONU, les voici une fois de plus en train de fustiger la « politique de colonisation » d’Israël. Comme si, malgré les discours incendiaires d’Abbas et de Mashaal de ces derniers jours, ils persistaient dans leur refus de comprendre que, depuis bien longtemps, le cœur du conflit n’est pas cette « colonisation », mais le refus systématique et avoué des Palestiniens, du monde arabe et de l’Islam de reconnaitre une présence juive sur la Terre promise.

Loading...

Une fois de plus, l’Europe, qui restera à jamais le plus grand cimetière juif de l’Histoire et qui, bien avant d’obtenir le Nobel, a été le principal théâtre des deux guerres mondiales, a la « houtspa » de venir donner des leçons au seul état démocratique d’une région dans laquelle la raison du plus fort est toujours la meilleure.

Au lieu de sanctionner les coupables du terrorisme le plus abject, l’Europe tance les victimes de ce terrorisme.

Au lieu d’expliquer comment un seul état palestinien peut naitre de deux mouvements aussi opposés que le Hamas et le Fatah, l’Europe fait montre de complaisance envers eux et fustige Israël.

Ces dernières années, les Européens ont pris l’habitude de condamner Israël pour ses réactions « disproportionnées ». Ils feraient bien, cette fois, de se renvoyer à eux-mêmes ce « compliment ».

Source : Hamodia, par Daniel Haïk





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “La « houtspa » (l’effronterie) des Européens, par Daniel Haïk

    1. azoi

      j’ai vu les dirigeants de l’europe recevoir leur trophée, ils avaient l’air content d’eux,fiers et repus de leur importance…

    2. serge027

      L’Europe était GARANTE des accords d’Oslo qui stipulaient CLAIREMENT qu’aucune décision unilatérale ne devait être prise par une des parties et que seules des négociations directes pourraient faire force de loi! Qu’est devenue cette garantie? Les pays européens ont voté en masse pour la démarche unilatérale de Abbas à l’ONU.
      Au moment du désengagement de Gaza en 2000 l’Europe a envoyé des contrôleurs aux points de passage pour s’assurer que la bande ne recevrait pas d’armes! Qu’est devenue cette garantie? Les contrôleurs se sont égayés au premier coup de feu du Hamas.

      Alors quand l’Europe vote pour « deux états pour deux peuples  » et que les palestiniens arabes crient sur tous les toits qu’il veulent un état arabe et islamique de la méditerranée au Jourdain, que valent les garanties de l’UE?
      Même pas le prix de l’encre de leur signature!

    3. Hubert

      Eh oui voilà ou cela mène l envie, le fric avec toutes les promesses du Quatar et autres pays du golfe, avec leurs millions, et surement tous les cadeaux, à tous et à toutes les rédactions, journalistes et responsables politiques de tous bord. Comment voulez vous que la morale l emporte! À moins que tout le monde Juif et Israël achète avec encore plus d argent et de cadeaux tout ce ( bo-monde) ou vraiment ce vilain monde. Et la comme par miracle le ciel bleu peut devenir vert, la mer bleu, jaune, et la tout sera normal au yeux de tout le monde. comme quoi la vérité vrai ce sont eux qui la font !!

    4. Esaïe

      Le prix Nobel de la paix peut-être donné a n’importe qui a partir du moment ou il n’exige aucun résultats comme dans les domaines scientifiques, la preuve, Obama a reçus le prix Nobel sans qu’on sache exactement la raison, il devait bien rigoler, bien au contraire les résultats sont catastrophiques, vu ce qui se passe dans le monde arabes et l’économie aux états unis, il ont mis la charrue avant les bœufs, j’espère que l’octroi du Nobel de la paix a UE ne provoquera pas de grandes catastrophes.

    5. Frank Adam

      La meilleure facon de combattre ce phenomene est de se resoudre a la tactique arabe de reprocher les votes supportant Israel aux EU a des electeurs juifs dans les grands circonscriptions des EU (Californie, Illinois et New York surtout).

      Dans nos temps d’ordinateurs il ne peut pas etre trop difficile a trouver les circonscriptions aux grandes populations musselmane et d’attaquer les elus de dependre de leurs voix arabes quand on les pose des questions a sujet du conflit des arabes contre Israel a qui ils evitent de repondre clairement ou plus important honnetement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *