toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Hamastine : Un cadeau de l’ONU pour Khaled Mashaal !, par Amin Farouk


Hamastine : Un cadeau de l’ONU pour Khaled Mashaal !,  par Amin Farouk

Ainsi, grâce à l’aide internationale de l’ONU, l’acceptation officielle de la « Palestine » remettra la Cisjordanie (Judée et Samarie !) du Fatah au Hamas, faisant devenir la « Palestine » le premier État terroriste créé et reconnu par l’Europe et les Nations Unies.

Dans un champ à proximité de l’Université islamique – où les sujet de thèses sont notamment : « Le rôle de la mère musulmane à préparer ses fils pour devenir chahids [martyrs] de la résistance » — à Gaza, la forteresse de la Fraternité musulmane, le Hamas et les autres organisations terroristes ont organisé en plein air récemment un grand rassemblement pour glorifier, célébrer, et promouvoir l’antisémitisme et le génocide.

Parmi les 2.500 personnes présentes, s’y trouvaient des représentants des pays islamiques, des représentants de Cisjordanie (Judée et Samarie !), des terroristes qui avaient été libérés des prisons israéliennes, et une délégation du Fatah.

Loading...

Sur la scène, il y avait un énorme modèle de roquette M-75, qui s’est ouverte pour présenter le chef des terroristes, Khaled Mashaal et son entourage, marchant en se prélassant au soleil de l’adulation de Gaza. Des plaisantins israéliens ont dit qu’ils avaient recruté toute une école maternelle de Gaza comme bouclier humain pour se protéger d’une attaque israélienne.

À côté de Mashaal, se tenait, son adjoint Moussa Abou Marzouk, qui, comme le Président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, a des diplômes universitaires américains dans son carquois.

Levant les poings pour faire connaître ses intentions très claires, et naviguant sa main de bas en haut pour insister sur un point, Mashaal n’a pas mâché ses mots : Il a réveillé son public en appelant à la destruction d’Israël !

Avec franchise, il a révélé l’ordre du jour du Hamas, perfectionné par lui-même et ses collègues de la Fraternité musulmane : Il a indiqué la roquette derrière lui et s’est vanté « de la pluie de missiles » que les organisations terroristes de Gaza avaient lancé sur les civils israéliens, particulièrement sur Tel-Aviv et sur Jérusalem, où la mosquée Al-Aqsa, le troisième site le plus saint de l’Islam, est localisé.

Il a appelé à l’annihilation des Juifs et la destruction de leur patrie, pour la poursuite des tirs de roquettes et des attentats terroristes, des enlèvements de soldats de Tsahal, pour le « retour » des réfugiés palestiniens, et pour le jihad jusqu’à la libération de toute la « Palestine ».

Ironiquement, alors qu’il prêchait le génocide des Juifs en Israël, il accusait les Juifs israéliens de « racisme » !

Learn Hebrew online

Mashaal s’est adressé aux fidèles dans la bande de Gaza et dans le monde, avec son thème familier : La haine des Juifs.

Il reproduit la version politiquement correcte européenne de l’antisémitisme, l’antisionisme, prétendant que le Hamas ne se battait pas contre les Juifs, mais n’a voulu qu’exterminer les « sionistes » – « seulement » six millions de Juifs en Israël. Ce fut un moment qui rappelle la tentative finale d’Hitler pour exterminer les Juifs d’Europe.

Mashaal, debout à côté des ruines des bureaux du Hamas – le Reichstag de la bande de Gaza – appelant à assassiner les Juifs.

Loading...

Mashaal a appelé les pays internationaux — ces mêmes chrétiens passionnés par l’ONU, qui venaient de donner au « président » Mahmoud Abbas la reconnaissance de l’état de la «Palestine» — à aider à chasser les sionistes de la « Palestine » par des moyens pacifiques, de crainte qu’ils soient obligés de subir le destin amer qui les attendait.

Depuis le VIIe siècle, lorsque Mahomet lui-même, l’homme parfait, a tué les Juifs de Khaybar, le massacre de Khaybar a non seulement servi dans la justification de l’héritage islamique pour assassiner les Juifs, mais il a été également le modèle des organisations terroristes islamiques d’aujourd’hui, y compris le Hamas, le Jihad Islamique Palestinien et les Comités de résistance populaire.

La « Palestine », a crié Mashaal à son auditoire, était arabe, islamique, de la Méditerranée au Jourdain ; son auditoire scandait son soutien. Les « sionistes racistes », selon lui, avait volé la terre et l’histoire, ils n’avaient pas leur place en « Palestine ». Se rendant compte qu’il pourrait y avoir d’autres forces à traiter, il a dit : « Cette terre est le pays du peuple arabo-islamique où seuls les musulmans et les chrétiens y vivent ».

Avec un geste de la main, il balaya l’histoire du peuple juif, ses droits à la terre, l’histoire du Temple construit par le roi Salomon, les prêtres qui le servaient, et Jésus, le Juif de Nazareth qui, prêchait à Jérusalem, la capitale des Juifs, qui a jeté les bases du christianisme.

Mashaal a mis en évidence les racines religieuses de l’ancien antisémitisme, qui se présente actuellement comme propalestinisme, et a appelé « les musulmans et les chrétiens à vivre en tant que partenaires dans une Palestine libérée ».

Il a soigneusement oublié de mentionner, cependant, que les chrétiens étaient méthodiquement persécutés, assassinés et subissaient un nettoyage ethnique en Afrique, au Moyen-Orient et dans l’Autorité palestinienne. Les résidents des anciens bastions chrétiens – les Coptes en Égypte, les chrétiens à Bethléem – sont chassés, leurs églises incendiées, leurs biens pillés, leurs femmes violées, et des communautés entières forcées de se déplacer vers l’Occident.

Si Khaled Mashaal avait été honnête avec les chrétiens – comme il avait été honnête lors de l’annonce de son désir de la destruction des Juifs en Israël – il aurait dit que, selon l’Islam, les chrétiens étaient des infidèles, des croisés, des envahisseurs, qui devaient soit se convertir à l’islam ou mourir par l’épée.

Selon Mashaal « l’idylle Islamique », le vieux proverbe islamique tient toujours : « Nous commencerons le samedi et finirons le dimanche » : « D’abord nous en finirons avec les Juifs et ensuite nous en finirons avec les chrétiens »

L’Autorité palestinienne n’a pas été épargnée non plus : Mashaal l’a indirectement accusé de trahison – elle avait empêché la réalisation d’attaques terroristes contre Israël depuis son territoire. Il a déclaré qu’il était prêt pour un accord entre la bande de Gaza et la Cisjordanie (Judée et Samarie !), mais à la condition que la campagne armés continue ; que le droit d’Israël à exister soit sur la table, et que l’OLP aligne sa charte sur la charte du Hamas.

Apparemment, en ce qui concerne Khaled Mashaal, l’autorité palestinienne cessera d’exister et sera rapidement remplacée par le Hamas.

Pour conclure, il s’avère que les pays occidentaux, qui ont respecté l’appel de Mahmoud Abbas et ont reconnu « la Palestine » en tant qu’État observateur non-membre à l’ONU, n’ont pas été seulement déraisonnables mais également irresponsables.

L’Autorité palestinienne du Président Mahmoud Abbas – qui peut à peine contrôler la Cisjordanie, qui utilise ses médias pour diffuser des chansons militaristes exhortant à arracher des mains israéliennes « toute la Palestine », qui a peur d’entrer dans la bande de Gaza, et qui n’a ni mentionné ni condamné les tirs de roquettes visant des civils israéliens ou les menaces de Mashaal à détruire Israël – annonce non seulement que l’Autorité palestinienne n’arrêtera plus les membres du Hamas, mais également – malgré la reconnaissance de l’ONU – qu’elle n’était pas intéressée à négocier la paix avec Israël.

Ismail Haniya, le responsable de l’administration du Hamas, essayant probablement d’exploiter la dynamique européenne pour promouvoir les Palestiniens, a exigé que l’Occident supprime le Hamas de ses listes d’organisations terroristes.

La semaine dernière, il y a eu des manifestations en Cisjordanie (Judée et Samarie !) en soutien au Hamas, où des manifestants ont réalisé des modèles de missiles et ont appelé à une troisième intifada.

La population palestinienne sait que l’Autorité palestinienne continue d’exister seulement en vertu des injections périodiques d’argent qu’elle reçoit, que la sécurité est fournie par Israël, et que la Cisjordanie (Judée et Samarie !) finira par tomber dans le giron du Hamas. Ainsi, grâce à l’aide internationale de l’ONU, l’acceptation officielle de la « Palestine » passera des mains du Fatah à celles du Hamas en Cisjordanie (Judée et Samarie !) – faisant de la «Palestine» le premier état terroriste créé et reconnu par l’Europe et les Nations Unies.

La prochaine étape sera iranienne – et les missiles fabriqués par les Syriens tirés sur l’aéroport International Ben-Gourion, sur Jérusalem et Tel-Aviv – un tremplin sur la route de la libération de la « Palestine ».

Khaled Mashaal et ses associés se cachent derrière leurs propres civils, en les utilisant comme boucliers humains, tout en attaquant délibérément les Israéliens. Ce sont des criminels de guerre. Ils complotent, planifient et prennent des mesures pour l’anéantissement des Juifs en Israël, ils le font ouvertement, sans relâche, jour et nuit. Ils le font à partir du territoire considéré comme faisant partie du nouvel État palestinien, reconnu comme la « Palestine » par l’ONU, qui se transforme rapidement en « Hamastine », et ils le font pendant que tout le monde regarde.

Khaled Mashaal et ses associés doivent être jugés par la Cour Internationale des Crimes de guerre à La Haye pour avoir délibérément tirer des roquettes (plus de 1800 uniquement en 2012) sur la population civile israélienne, pour le lancement d’un missile anti-char dans un bus scolaire le 7 avril 2011 , pour l’envoi de 147 kamikazes ayant l’intention de se faire exploser dans les autobus publics, une discothèque, au cours d’un mariage, sur les marchés, dans les restaurants et les centres commerciaux entre 2000 et 2010 ; pour avoir égorgé une petite fille de trois mois le 11 mars 2011, et pour s’engager publiquement à assumer la responsabilité d’essayer de mener à bien le génocide des Juifs en Israël, en violation directe de la Convention de 1948 des Nations Unies sur la prévention et la répression du crime de génocide.

L’Occident, qui se tient à l’écart et tolère leur criminalité par l’inaction, devrait prendre en considération le fait que finalement Israël sera contraint de prendre des mesures fermes contre les organisations terroristes palestiniennes dans la bande de Gaza, comme les Alliés l’ont fait, notamment, contre Dresde. Quand cela se produira, l’ONU ferait bien de ne pas se plaindre: Israël a le droit de se défendre, tout comme, lors de la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont eu le droit de se défendre – puisque tout pays a le droit de se défendre.

Hamastine audio pour les malvoyants ou ceux qui ne veulent tout simplement pas lire le texte, écoutez-le.

Source : Israël-Chronique-en-ligne, par Amin Farouk via Middle East and Terrorism. Adaptation française : Hanna Lévy





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Hamastine : Un cadeau de l’ONU pour Khaled Mashaal !, par Amin Farouk

    1. DANY83270

      je ne vois pas pourquoi, Israël ne mettrait pas en application la Convention de Genève qui stipule que le pays occupant d’un territoire est autorisé à tuer les individus qui le menacent, dont Khaled Meschal et ses terroristes du Hamas font partie; il ne faudrait pas qu’Israël renonce à ce droit essentiel pour sa survie en donnant l’impression de capituler par crainte des réactions internationales qui sont restées silencieuses quand les juifs étaient exterminés par les nazis avec la collaboration des Arabes.

    2. yacotito

      Je pense qu’Israel craint une guerre « civile » puisque près de 20% de sa population est musulmane. C’est une cinquième colonne dont il faudrait se débarrasser ou tout au moins diminuer.

      Comment ?
      En supprimant la nationalité Israélienne des fauteurs de trouble et leur famille en les expulsant d’Israel.

      Cela nous débarrassera des plus irréductibles et cela calmera les autres.

      En outre, comme je l’ai dit ailleurs, une pierre ou un cocktail Molotov est une arme mortelle. Je ne comprends pas pourquoi nos soldats sont obligés de subir sans riposter.

      retenue = faiblesse chez les arabes.
      Faiblesse = encouragement à l’agression

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *