toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Du refus de la force à la faiblesse


Du refus de la force à la faiblesse

En ces jours de Hanouca où le peuple juif célèbre la bravoure et la force dans la conviction, certaines images récemment diffusées dans les médias font particulièrement mal. Après l’épisode préoccupant d’une patrouille de Tsahal attaquée par des policiers de l’AP à Hevron et obligée de se réfugier dans une échoppe pour échapper à une foule haineuse, un nouvel incident encore plus inquiétant s’est déroulé vendredi à Kfar Kadum , près de Sichem.

Munis de caméras et d’appareils photos, un groupe d’Arabes palestiniens a tendu une embuscade à des soldats de Tsahal, leur lançant une pluie de pierres et obligeant les soldats à s’enfuir dans tous les sens pour n’avoir pas su utiliser la force nécessaire pour repousser l’agression. Les images rapidement diffusées sur les réseaux sociaux montrent les canailles palestiniennes faisant le « V » de la victoire et fêtant le « succès du petit David palestinien sur le Goliath israélien » en hurlant « Allah ou-Akhbar » alors que les soldats se sont éloignés en rang dispersé.

Ainsi, en une semaine, à deux reprises, des soldats de Tsahal désemparés ont dû fuir devant une foule arabe menaçante et arrogante.

Loading...

Il y a deux raisons principales à ces développements : d’une part le vent favorable ressenti dans la société arabe palestinienne suite à l’Opération « Colonne de Nuée », au vote à l’ONU et aux vives réactions internationales contre la construction juive, et d’autre part la politique de retenue excessive suivie depuis des années par Tsahal au nom de normes éthiques poussées à l’extrême. Dans le cas de Hevron comme celui de Kfar Kadum, les soldats se sont plaints des consignes floues et restrictives d’utilisation de leur arme à feu, alors qu’ils étaient en réel danger.

Israël est un pays fort et Tsahal est la meilleure armée du Proche Orient si ce n’est du monde. Mais à quoi bon être fort si cette force n’est pas utilisée au moment où il le faut ??! La modération et la retenue de Tsahal ont-elles amené un tant soit peu de soutien international ? Tsahal est il montré en exemple dans les forums internationaux pour son sens éthique à nul autre pareil ? Bien au contraire. Une utilisation débridée et sauvage de la violence, comme c’est le cas en Syrie par exemple, serait certes immorale et contraire aux valeurs juives, mais faut-il pour éviter cela en arriver à l’excès inverse ? Dans ce domaine aucun pays au monde n’est en mesure de se hisser au niveau d’Israël et encore moins de lui donner des leçons, même si c’est malheureusement le cas.

Dans la mentalité arabo-musulmane, la force est respectée alors que la retenue est comprise comme une faiblesse. La retenue israélienne, tant chérie par Ehoud Barak, permet aujourd’hui à des terroristes comme Abou Mazen, Khaled Meshaal ou Hassan Nasrallah de se pavaner devant les micros, de galvaniser les foules analphabètes dans des discours triomphalistes et les emplir de fierté en se gaussant de la « peur israélienne de se mesurer à eux ». Alors que ces trois individus ne sont encore en vie que par la volonté des dirigeants israéliens, ils ont machiavéliquement réussi à transformer en faiblesse le refus d’Israël d’utiliser la force comme il se doit.  

Il ne faut pas minimiser l’importance des images à l’ère actuelle et surtout pas au sein de cette population. Celles de soldats juifs apeurés et paniqués, cherchant refuge là où ils peuvent ou fuyant comme des lapins sous les cris « Allah ou-Akhbar » sont inacceptables et resteront dans les consciences collectives. Pour les Arabes, elles représentent le retour bienvenu du schéma traditionnel que l’Islam propose dans le statut du dhimmi : le juif doit craindre le musulman. Pour nous juifs, et surtout en plein Hanouka, elles sont une insulte à tout ce que représentent le sionisme et le message que nous ont laissé les Maccabim : être déterminés dans la justesse de notre cause et ne pas avoir peur de combattre et vaincre l’ennemi. 

Les scènes de Hevron et Kfar Kadum ne feront que pousser les Arabes palestiniens à davantage de provocations. Lorsque le refus d’utiliser la force est synonyme de faiblesse, il devient notre plus grand ennemi.

Shraga Blum © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec un lien vers la source
 

Learn Hebrew online

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Du refus de la force à la faiblesse

    1. Mfeivel

      Il faut simplement équiper les patrouilles de Tsahal de caméras afin de prouver les provocations palestiniennes destinées à faire ouvrir le feu sur eux afin de démontrer les réponses « disproportionnées » d’Israël à de simples escarmouches. Il y a probablement d’autres méthodes pour discréditer ce genre de provocation….

    2. jankel

      deux juifs rentrent chez eux tard dans une bourgade d’Ukraine quand deux Moujiks ivres (pléonasme) commencent à les insulter et menacer.
      L’un des juifs dit à l’autre:
      fuyons, ils sont deux, nous sommes seuls..

    3. yacotito

      Ces vidéo, on doit en retourner lmes effets contre les auteurs:
      Il faut les diffuser internalionalement comme justification d’un durcicement des consignes:
      Une pierre est une arme, et par conséquent, Tsahal doit tirer à balles réelles dans les jambes, en prenant soin, bien sûr d’enregistrer les agressions comme le suggere très justement Mfeivel.

      On ne peut pas retenir ses coup contre un ennemi qui ne se donne aucune limite. Israel se montre trop faible.

    4. Tamara

      Défends-toi Israël, car personne ne le fera à ta place, et ceux qui te demandent d’abandonner ta sécurité et te disent « nous serons là en cas de problème », ne les crois pas. DEFENDS TOI DEFENDS TOI . Tamara

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *