toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Stib (Belgique): « T’es musulman ou juif? »


Stib (Belgique): « T’es musulman ou juif? »

Aux marteau et Taser, à la carabine à plomb et au pavé, aux coup-de-poing américain et cran d’arrêt ! Direction et syndicats se réuniront lundi sur le sujet

BRUXELLES Semaine ultra-violente pour les conducteurs de la Stib…

Vendredi 2 novembre

Un chauffeur de bus de la ligne 86 prend sa pause au terminus situé boulevard Edmond Machtens à Molenbeek. Il est 16 heures lorsque deux jeunes font irruption dans son bus. L’un des deux pointe son abonnement, l’autre non.

« Celui qui ne paie pas commence alors à me regarder fixement et me demande pourquoi je le regarde ? et me dit : Je t’emmerde, je rentre si je veux sans payer, tu n’as qu’à rouler et fermer ta gueule », explique Mohammed, le chauffeur du bus âgé de 25 ans et travaillant pour la Stib depuis un an. “Je lui ai juste poliment répondu que je ne le regardais pas, que cela n’était pas mon problème s’il ne payait pas et qu’il ne pourrait seulement avoir des problèmes qu’avec les contrôleurs, pas avec moi.” 

Les deux énergumènes vont ensuite s’asseoir au fond du bus, parmi la quinzaine de voyageurs présents. Pensant que l’incident est clos et ayant déjà lancé une alerte silencieuse à destination de son service Sûreté et Contrôle, Mohammed quitte son poste de pilotage pour aller à la rencontre de l’un de ses collègues, également en pause. 

Pas de chance, Mohammed ne l’aperçoit pas à proximité de son bus et s’en repart donc vers le sien, mais il est déjà attendu. L’empêchant d’y monter, les deux jeunes le prennent à nouveau à partie : “T’es musulman ou juif ?” lui demandent-ils. Lequel répond que “cela ne les regarde pas” et “c’est à ce moment-là qu’ils commencent à parler fort avec leurs mains en disant : Non seulement, on ne va pas payer, mais en plus on va te casser la gueule”. 

Âgée de 17 ans, une jeune fille, fumant sa cigarette à l’extérieur du bus, tentera alors de calmer le jeu. “Cela ne se fait pas de parler ainsi au chauffeur, il n’a rien fait pour mériter cela” , leur dira-t-elle en substance. “Toi, tu fermes ta gueule”, lui rétorqueront-ils, avant de lui asséner “une gifle, un coup-de-poing et de la projeter sur une toilette mobile réservée au personnel de la Stib ». 

Des passagers interviendront. Mohammed en profitera pour s’enfermer dans son poste de pilotage. Son collègue fera quant à lui rentrer la jeune fille dans son bus pour la mettre à l’abri. Moment où le jeune ayant oblitéré son abonnement brisera à l’aide de son coup-de-poing américain la vitre de sa cabine sur la tête de Mohammed… avant de s’en aller tranquillement. 

Mohammed fermera ensuite les portes de son véhicule, mais l’autre jeune – celui qui n’avait pas payé son voyage – sortira encore son cran d’arrêt “dont la lame mesurait une trentaine de centimètres et menacera le chauffeur de bus de mort”, confirme un témoin : une policière qui n’était pas en service et passait par là.

Et cette dernière de s’insurger : “Le chauffeur faisait vraiment pitié à voir. Il était blanc comme un cachet. On aurait dit qu’il ne comprenait pas ce qui venait d’arriver. Ces jeunes étaient vraiment venus chercher la bagarre. C’est inadmissible une méchanceté gratuite, une telle violence.” 

Blessées, nos deux victimes seront in fine transportés à l’hôpital. 

Mardi 30 octobre

Un chauffeur de bus de la ligne 49 est – vers minuit moins quart – victime, rue Saint-Guidon à Anderlecht, “d’un tir de carabine à plomb – un tir de projectile , selon la Stib – qui a atteint et cassé le carreau arrière de son bus” , se désole Tarek Ben Madhkour. 

“C’était d’ailleurs la seconde fois cette année que cela arrivait à ce chauffeur, poursuit le délégué CGSP. Et quinze minutes plus tard, un autre bus de la même ligne se prenait un pavé au même endroit.” 

Vendredi 26 octobre

Un chauffeur de la ligne 89 se fait brutaliser pour sa caisse alors qu’il prend sa pause aux alentours de 22h30 au terminus situé à hauteur du Westland Shopping Center d’Anderlecht. “L’homme a été assommé et retrouvé inconscient en dehors de son bus”, explique Tarek Ben Madhkour. “Toujours sous le choc, la seule chose dont le chauffeur se souvienne, c’est qu’un individu – voire plusieurs – s’est introduit dans son bus et a directement brisé la vitre de sa cabine avec un marteau. Ensuite, le chauffeur a reçu une décharge de Taser et a été assommé à coup(s) de poing(s).” 

Quant à savoir combien contenait sa caisse. “On ne sait pas encore, mais cela devait être dérisoire », précise le délégué CGSP. 

Aucune interpellation pour ces agressions n’a jusqu’à présent pu avoir lieu. Une réunion entre syndicat(s) et direction de la Stib aura lieu lundi. Objectif : “Faire le point sur les derniers incidents survenus sur le réseau, principalement suite à l’incident survenu en date du 26 octobre, et en tirer des conclusions”, indique Gaétane Verwilghen, porte-parole de la Stib.

 

D. Ha.

© La Dernière Heure 2012





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Stib (Belgique): « T’es musulman ou juif? »

    1. manitou

      De la merde ces muzz rien dans le cerveau et l’on dit qu’ils sont une chance pour la France?celui qui à dit cela mériterait d’être coller à un poteau d’exécution

    2. maujo

      Et surtout on ne mediatise pas ce genre d’info pour ne pas parait-il stigmatiser une certaine population dont une bonne partie est à l’origine de ces incidents violents, racistes et gratuits, oui ces jeunes sont racistes, à quand une grande mediatisation de tous ces faits pour que les peuples Europeens prennent enfin conscience du grand danger qui les guette.
      on peut toujours rever

    3. Lucie

      J’ai pris le train de Narbonne à Nice le 15 septembre. Lorsque je suis rentrée dans le wagon 2 jeunes Arabes étaient assis par terre, particulièrement excités et ont mimé bruyamment le cri du singe. Je me suis assis à ma place réservée. Mon voisin m’a expliqué que c’était comme ça depuis Bordeaux et que le contrôleur n’a rien pu faire vu qu’ils n’avaient ni papiers, ni argent. Tout le long du voyage jusqu’à Marseille où ils sont descendus, ils ont fumé, terrorisé les passagers et le jeune avec son chariot à sandwiches. Une personne âgée d’une soixantaine d’années qui leur demandait d’arrêter le vacarme : ils l’ont insulté, menacé « toi yeux bleus, je t’emmerde et j’emmerde les Français ». Personne ne bronchait et c’est l’un des 2 protagonistes qui a calmé l’autre se rendant compte quand même que la situation tournait mal. Nous n’avons vu aucune police de trains, aucun contrôleur. Est ce de l’incivilité ? Mot pudique à la mode ? Je dirai carrément que c’est du terrorisme puisque tous les passagers ont été terrorisés sans broncher !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap