toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quai d’Orsay: le scandale de ce ministère pro-palestinien continue, cette fois il ampute Jérusalem pour le donner aux palestiniens avec l’argent des contribuables


Quai d’Orsay: le scandale de ce ministère pro-palestinien continue, cette fois il ampute Jérusalem pour le donner aux palestiniens avec l’argent des contribuables

La France serait-elle en guerre contre l’Etat d’Israël pour se permettre de faire de l’ingérence sur la capitale de l’Etat Hébreu ? La France veut elle violer le droit international pour « donner » Jérusalem aux palestiniens ?

Un parallèle ? Imaginez un peu le Quatar venant reconnaître et apporter son soutien pour que la banlieue parisienne s’auto proclame « territoire islamique »…

Contre le droit International, et en contradiction totale avec les accords signés entre le gouvernement israélien et l’entité terroriste arabo-palestinienne, désignée à l’époque comme partenaire viable, mais qui a donné toutes les preuves du contraire, la France signe un contrat de « coopération » avec le « Gouvernorat de Jérusalem autoproclamé ».

Loading...

De quel droit la France se permet-elle d’amputer la capitale de l’Etat d’Israël, et de financer des projets à hauteur de 800 000 € (argent des contribuables français) qui visent à renforcer l’Industrie de haine dans les écoles gérées par les propagandistes haineux du Fatah et consorts ? 

Quel est se double langage de ce nouveau gouvernement ?

D’un côté François Hollande reçoit Netanyahu et lui indique que la France veut que reprenne des négociations bilatérales, seule solution au conflit. D’un autre côté, la France et le Quai d’Orsay en particulier poussent les palestiniens à une déclaration unilatérale à l’ONU et à faire de Jérusalem la capital d’un hypothétique Etat palestinien !

D’un côté la France déplore la montée de l’antisémitisme musulman et de l’autre côté le Premier Ministre va récompenser une association qui prône la destruction d’Israël !

Quelques petits rappels par Aschkel :

Selon le Fond Monétaire International, en 2009 la croissance de l’économie palestinienne a été de 7% alors que partout ailleurs sur la planète on se débattait avec la crise économique. Cela n’empêche les dirigeants de Ramallah de pleurer à tous les coins de porte-monnaie en évoquant des crises financières catastrophiques à répétition

Learn Hebrew online

La France, par l’intermédiaire de ses différents intervenants, consacre 7M€ par an aux collectivités arabes en Israël : 2 M€ sont mobilisés annuellement par les collectivités françaises pour financer des projets, et 5M€ par l’Etat, via l’Agence Française de Développement (AFD).

Avec les benêts occidentaux, on est surs que les gang des malfaiteurs et terroristes de Ramallah ont de beaux jours devant eux ! Ca se déchire pour les sous, rien à faire des arabo-palestiniens, qui peuvent crever dans les camps par encore démantelés et gardés en l’état pour faire pleurer les chaumières dans les territoires gérés par Ramallah –

La preuve ! > Mafia arabe : Où va l’argent de l’Autorité palestinienne ? Fortune personnelle d’Abbas plus de 100 millions d’euros détournés
Fini le temps des chameaux et des ânes qui tirent des charettes ! La preuve > Abbas : 300.000 $ par mois pour que Monsieur aille travailler chaque jour ! et 2 millions de $ pour ces déplacements à l’étranger par mois

Loading...

Où passent les millions d’euros offert si généreusement par la France, l’Europe et le monde au président Abbas, président d’un Etat fantôme ?… > petits indices ! >France : Hollande et Fabius ont déjà dilapidé 10 millions d’euros – Scandale d’un détournement de fonds

L’art et la manière de détourner des centaines de milliers de dollars grâce au Mausolée du sanguinaire Arafat. Quand les élèves dépassent le Maître ! La preuve ! > Autorité palestinienne corrompue : la tombe d’Arafat a couté 2 millions $ enfin aurait couté, encore un gros scandale financier!

Echange de bons procédés dirons-nous ! Le Qatar finance grâce à la manne pétrolière, la France finance sur le dos des contribuables français.a Diffuser ! Le Conseil d’Ile de France déleste de 300.000 euros les contribuables français qui se verront  ainsi obligés de financer une fois encore les arabes visant à faire de leur capitale Jésualem La preuve ! > France/terroristes : le Qatar finance les banlieues françaises, la région Ile de France finance les terroristes arabes.

Le ministère des Affaires étrangères, a réprimandé  le Consulat général Français  à Jérusalem en raison de remarques faites par Frédéric Desagneaux, le consul général de France à Jérusalem. Celui-ci a déclaré qu’il: «refuse le lien entre le peuple juif et la terre d’ Israël . Donc la France et son collègue, n’ont pas de difficultés à spollier le patrimoine des Juifs !

Le Consul Général de France à Jérusalem collabore à la négation de l’histoire des Juifs en Israël

Alors après cette petite mise en forme

Voici texto l’annonce sur le site du Consulat de France à Jérusalem.

Accord de coopération Ile-de-France – Gouvernorat de Jérusalem? Que sa quo ?

Une délégation du Conseil régional d’Ile-de-France s’est rendue dans les Territoires Palestiniens du 8 au 12 novembre 2012 afin de signer un accord de coopération avec le Gouvernorat de Jérusalem (????).

Le Consul Général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, a reçu lors d’une réception vendredi 9 novembre au soir, la délégation, dirigée par Roberto Romero, Vice-Président de la région chargé des relations internationales, et composée d’élus du Conseil régional : Mme Marie-José Caysac et MM. Jacques Picard, Pierre Kanuty, Clément Ortega, François Delapierre, de deux conseillères du cabinet du Président et de la Directrice des relations internationales. Le gouverneur de Jérusalem et des personnalités de la société civile palestinienne ont également été conviées à la réception.

Lors de la signature de l’accord de coopération entre Adnan Husseini, Gouverneur de Jérusalem (Ah voilà c’est donc lui ! ) et Roberto Romero, vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France qui a lieu le samedi 10 novembre, étaient notamment présents : le Consul général de France, la Ministre palestinienne de l’Education, plusieurs personnalités politiques palestiniennes, le grand mufti de Jérusalem, le patriarche grec orthodoxe, Salah Hamouri (terroriste franco-FPLP – tentative de meurtre contre un des plus Grands  Rabbins d’Israël Ovadia Yossef) et des représentants d’associations culturelles de Jérusalem-Est.

Petite citation au passage de ce soit-disant gouverneur expert en propaagande et negationnisme !

« Malheureusement, le nombre de toxicomanes et de consommateurs [de drogues] dans la ville de Jérusalem et ses environs est de plus de 15 000. Cela fait partie de l’attaque systématique de l’Etat d’occupation [Israël], qui cherche à détruire la [plus jeune] génération palestinienne, pour la noyer dans un cycle de violence et d’aliénation de l’identité nationale, et déclarer la guerre à la morale et la bonté. »
[Al-Hayat Al-Jadida (Fatah), le 8 juillet 2010] 

La coopération entre la Région Ile-de-France et le Gouvernorat de Jérusalem se concentrera sur les domaines de la formation professionnelle, la santé, l’action sociale, la culture et l’appui institutionnel. Les premières actions en 2013 seront notamment centrées sur Jérusalem-Est, avec par exemple un appui au centre Yabous et à l’ONG Caritas.source : consulfrance-jerusalem

Le commentaire de David Ruzié – 

professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Le Consul général de France à Jérusalem et le ministre du Plan palestinien ont signé, pas plus tard que lundi dernier, au ministère du Plan à Ramallah, une convention d’un montant de 800 000 euros portant sur le financement du projet d’Appui à la réforme des institutions de l’Autorité palestinienne.

Car, depuis 1993, comme l’indique le site officiel du Consulat général, la France « appuie politiquement, techniquement et financièrement le processus de réformes conduisant au renforcement des institutions du futur Etat palestinien ». Lors de la Conférence de Paris de décembre 2007, dite « Conférence internationale des donateurs pour l’Etat palestinien », l’appui à la construction de l’Etat de droit et à la bonne gouvernance des institutions palestiniennes avait été identifié comme l’un des domaines prioritaires de la coopération française en « Palestine ».

NDLR – depuis des décennies, les dirigeants arabo-palestiniens se sont bâti de véritables fortunes grâce aux deniers versés par les dirigeants occidentaux notamment français qui reversent une partie des impôts de leurs contribuables, pour permettre aux corrompus de Gaza et de de Ramallah de se payer maisons, voitures, yatch de luxe et remplir leurs comptes déjà bien fournis à l’étranger…

(..)Mais de là à voir le Consul général de France à Jérusalem, nommé, d’ailleurs, par le précédent gouvernement, recevoir à l’occasion de la « visite » de la délégation du Conseil régional d’Ile de France non seulement la ministre palestinienne de l’éducation mais surtout le « Gouverneur de Jérusalem », il y a une marge.

Recevoir le « gouverneur de Jérusalem », alors que la ville est jusqu’à plus ample informé partie intégrante de l’Etat d’Israël nous paraît du plus parfait mauvais goût et surtout contraire aux règles les plus élémentaires de la courtoisie diplomatique.

Que la France conteste la souveraineté d’Israël sur Jérusalem est une chose, mais qu’elle reconnaisse d’ores et déjà une souveraineté palestinienne sur la ville en est une autre.

Ce n’est pas à Paris de dicter le statut futur de la ville, mais aux deux Parties directement concernées.

Et il est évident que la Partie palestinienne ne manquera pas de se prévaloir de cette « reconnaissance » de l’autorité palestinienne sur la ville, pour peser lors des négociations qui ne pourront pas ne pas s’engager, si l’on veut que la paix s’établisse, un jour, dans la région.

Autrement dit, contrairement à ce que le gouvernement français prétend généralement, il ne maintient pas la balance égale entre les deux Parties.

Chacun sait – et Israël en a, apparemment, pris son parti – que le Consul général de France à Jérusalem est l’ « ambassadeur officieux » de France auprès du futur Etat palestinien, mais il n’a pas le titre d’ambassadeur.

Et pourtant – et la nouvelle que nous commentons en est une preuve – il agit « comme si » en établissant des relations avec des instances administratives d’un « Etat » encore en gestation.

Et c’est là où le bât blesse, car l’initiative du Consul général ne fait qu’encourager des initiatives intempestives.

Ce n’est certes pas la première fois qu’une instance régionale française déborde des limites de ses compétences.

Car on a beau apprendre sur le site officiel plusieurs fois cité que « la coopération entre la Région Ile-de-France et le Gouvernorat de Jérusalem se concentrera sur les domaines de la formation professionnelle, la santé, l’action sociale, la culture et l’appui institutionnel » on est en droit de s’interroger sur l’intérêt que peut présenter, plus particulièrement, le « Gouvernorat de Jérusalem » pour la Région Ile de France.

D’ailleurs les questions institutionnelles d’un futur Etat étranger ne nous paraissent pas entrer dans les compétences d’une région.

Mais, surtout, ce qui nous paraît inquiétant c’est la précision donnée selon laquelle « les premières actions en 2013 seront notamment centrées sur Jérusalem-Est ».

Autrement dit – et le titre du « Gouvernorat » le laisse clairement entrevoir, l’action à « Jérusalem-Est » ne sera qu’une étape, au même titre d’ailleurs que pour bon nombre de Palestiniens, au premier rang desquels de nombreux dirigeants, l’objectif des Palestiniens n’est pas seulement d’obtenir la création d’un Etat, mais leur but ultime est de s’emparer de l’Etat d’Israël.

Et s’agissant de Jérusalem, dans un premier temps ils se « contenteraient » de Jérusalem-Est pour réclamer, ensuite, la totalité de la ville.

Et apparemment, ils peuvent compter sur le Conseil régional d’Ile de France.

Tout cela nous paraît poser quelques problèmes quant à la légalité de l’initiative de la Région Ile de France, y compris quant à ses implications financières, sur lesquelles la Chambre régionale des comptes devrait être invitée à se pencher.Source : desinfos.com

Pour le dessert , un point sur LA GRANDE GENEROSITE des FRANCAIS pour les CORROMPUS et TERRORISTES de RAMALLAH et GAZA

Donc, c’est la crise et il va falloir  s’hyper serrer la ceinture ! Augmenter les impôts, bref des lendemains qui ne chantent pas forcément, sans compter qu’en plus il faut financer sa propre islamisation et destruction, ce qui coûte la peau des fesses aux contribuables depuis des années, et en plus fournir clé en main un pseudo état, aux plus feignants de la terre !

Gaza/France : une petite enquête à faire frémir les « Gaulois » les vrais, où comment leurs politiques les prennent pour des Imbéciles !

 

Par Aschkel pour israel-flash





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Quai d’Orsay: le scandale de ce ministère pro-palestinien continue, cette fois il ampute Jérusalem pour le donner aux palestiniens avec l’argent des contribuables

    1. Salomé

      La France va t elle si bien qu’on ait le temps de s’occuper de ce qui se passe à l’étranger ? Surtout quant on regarde le résultat de notre ingérence : la Tunisie, l’Égypte, bientôt la Syrie puis pour finir Israël et enfin le monde sera dominer par les islamistes, quel progrès l’humanité aura t elle fait !!! Je crains pour l’avenir car nos dirigeants sont corrompus, je ne vois pas où est notre chance dans le multiculturalisme.

    2. Charles DALGER

      L elimination de l ordure francaise a Jerusalem est plus imperieuse encore que celle du gros dechet a Aza. Mais ni le gouvernement israelien ni l armee n ont besoin de s impliquer dans le nettoyage de cette dejection. Nous sommes des milliers de francophone plus qu impatients de nous en charger ! ! !

    3. Seknadje

      C est insupportable évidemment mais je pense
      Que nous devrions écrire nombreux à mr huchon
      Pour lui signifier notre désaccord : nous n avons pas assez d argent pour nous, on nous pressure de plus en plus. Et pourquoi: pour distribuer de l argent à tort et à travers à des gens qui en plus
      Considèrent les français comme des benêts.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *