toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La demande palestinienne de reconnaissance comme Etat non membre de l’ONU


La demande palestinienne de reconnaissance comme Etat non membre de l’ONU

Demain, la France va voter « oui », à la demande palestinienne de reconnaissance comme Etat non membre de l’ONU. 
Nous ne nous faisons pas d’illusions sur l’issue de ce vote. Il paraît clair que l’Autorité Palestinienne obtiendra la majorité, à l’Assemblée générale de l’ONU. 

Rappelons pourquoi cette action est plus populiste que constructive, et pourquoi elle rendra la situation plus compliquée pour tout le monde, y compris pour les Palestiniens :

1 – La paix

Israël aspire à atteindre un accord de paix viable avec ses voisins palestiniens. Israël sera le premier pays à reconnaitre l’Etat palestinien, à condition qu’il soit issu de négociations directes, comme l’a déclaré le Premier ministre Netanyahou.

2 – Statut juridique

Une résolution de l’Assemblée générale sera seulement une mesure symbolique et de procédure. Cela ne changera en rien la situation sur le terrain. Rehausser le statut des Palestiniens à un statut d’Etat non membre des Nations Unies ne signifie pas pour autant une reconnaissance de grande envergure, ni même la reconnaissance bilatérale d’un Etat palestinien souverain. Un tel Etat ne peut voir le jour que comme le résultat final de négociations directes entre Israël et les Palestiniens.

3 – Violation des accords signés

L’action palestinienne aux Nations Unies constituera une violation des accords signés entre Israël et l’OLP depuis 1993. Selon ces accords, le statut final devra être réglé par des négociations directes entre les parties.

4 – Violation de résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU

L’action palestinienne à l’ONU va à l’encontre des résolutions 242, 338 et 1850 de l’ONU, ainsi que de la feuille de route et des déclarations du Quartet, qui rejettent les actions unilatérales et soutiennent la résolution du conflit par des négociations directes.

5 – Compromettre le futur du processus de paix

La paix exige de la confiance. Israël renonce à des actifs tangibles en échange de promesses.  Une violation des accords signés, endommage fortement la confiance et la capacité future à parvenir à un accord.

6 – La stabilité de la région

Il existe un danger qu’un sentiment de déception gagne la population palestinienne. Quand les Palestiniens réaliseront que le vote de l’ONU n’améliorera pas la réalité sur le terrain, cela pourrait provoquer des violences

7 – Coopération avec Israël

L’autorité Palestinienne ne peut pas prendre des mesures hostiles contre Israël, dans l’arène politique internationale, et espérer en même temps, qu’Israël continue de la soutenir financièrement et dans la pratique.

8 – Contrôle effectif

L’Autorité Palestinienne ne remplit pas la condition du contrôle sur la bande de Gaza, dans laquelle vivent 40 % des Palestiniens. Ce territoire est sous le contrôle d’une entité terroriste et 1500 missiles ont été tirés depuis Gaza sur Israël, ces deux dernières semaines.

9 – Le Droit d’Israël à la sécurité et le droit d’Israël de se défendre

D’un côté l’Autorité Palestinienne appelle à une reconnaissance en tant qu’Etat, mais de l’autre côté, elle refuse de prendre la responsabilité des actes agressifs émanant de la population palestinienne.

A l’heure de ce vote de l’assemblée générale de l’ONU, nous souhaitons que par soucis d’honnêteté, lorsque les évènements du futur viendront frapper à nos portes, chacun se souvienne du contenu de ces 9 points.

Ambassade d’Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “La demande palestinienne de reconnaissance comme Etat non membre de l’ONU

    1. Abram

      C’est extraordinaire, nous vivons une époque qu’on pourrait appeler « l’âge d’or du mensonge », à moins de l’appeler la planète des Bonobos. Les Nations Unies, les gouvernements,les élus, les médias, les intellectuels universitaires, normaliens ou de simples lambda, les zombies de la Télé, tous articulent ou avalent des mensonges,quotidiens pour soi-même ou entre tous.L’Histoire, les documents et faits historiquement prouvés, les traités de paix , les juridictions déterminantes, sont bafouées honteusement. Les discours dans les enceintes internationales stupéfient de paroles fausses et mensongères tournées essentiellement contre les juifs à titre individul ou collectif, contre Israël, « le juif des Nations » principalement. Précisément, l’entité palestinienne en particulier a développé considérablement le mensonge.
      Israël comme aucun pays au monde n’accumule autant de condamnations automatiques prononcées contre lui par les nations enmenées par la civilisation autoritaire et soumissioniste de l’Islam. La civilisation occidentale corrompue et en déliquescence, se soumet sans inertie ignominieusement à ses demandes . Cette soumission déshonore et piètine l’Occident en hypothéquant dangereusement son avenir. Le fond du probléme est occulté et couvert d’anomie.Il en résulte une entropie galopante dans les sociétés libres et démocratiques. Les esprits sont formatés et deviennent labiles. L’intention de l’Islam est claire : affaiblir ces sociétés en les plongeant dans le regret et la culpabilité , en rapport avec l’êpoque coloniale de leur passé. En exigeant d’eux des excuses ou une repentance ex, le cas de l’Algèrie vs France.

      Les violations des droits de l’homme, des lois internationales, des violences quotidiennes contre leurs citoyens, des tueuries sauvages, des liquidations sommaires ,ignobles et injustes, en Syrie, Irak, Iran, Mali, Soudan etc ne titillent point les pays dits civilisés. Israël est le seul point de mire des jugements et condamnations de ces derniers. Les biens pensants et les zombies ont constamment la face tournée contre Israël. A juger par la réaction de la rue, Israël est le diable de la planète. Aucun pays au monde ne suscite tant de haine et de jalousie. Jusqu’à quand le monde se laisse-t-il berner par la Takiya islamique ?

    2. lea seneor

      L’Europe, la France en tête, sont les « garants » des accords d’Oslo! Néanmoins, d’une voix quasi unanime l’Europe applaudit à deux mains à la violation de ces accords par le chef de l’entité palestinien (qui au passage nie la Shoah).
      Et la France, comme le reste de l’Europe, voudrait qu’Israel fasse encore confiance.!
      Lorsque ces pays se comporterons de manière digne, alors, peut-être, ils pourront faire entendre leur voix. En attendant, Israel n’a que faire des critiques et des menaces de rappel d’ambassadeur ou autres. Notre défense et notre sécurité ne peuvent être laissées à la merci de leur bon vouloir. L’histoire nous prouve chaque jour que nous, les Juifs, ne devons compter que sur nous-mêmes pour rester en vie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap