toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Affaire Zeitouni : le revirement du suspect


Affaire Zeitouni : le revirement du suspect

Le chauffard qui a reconnu avoir fauché la jeune Israélienne pourrait revenir sur ses déclarations.

Claude Khayat était-il au volant du 4×4 qui a mortellement fauché Lee Zeitouni en Israël en septembre 2011 ? La question se pose alors que, selon les informations du Parisien, le suspect numéro un dans cette affaire envisagerait de revenir sur ses premières déclarations.

Il aurait confié à des proches que le véritable conducteur était en réalité celui qui a été jusqu’alors présenté comme son passager, Eric Robic, un homme d’affaires de 40 ans.

Un deal entre le conducteur et son passager ?

En janvier dernier, Claude Khayat avait été filmé en caméra cachée, affirmant qu’il était bien au volant du véhicule lors de l’accident.

Selon les informations du Parisien, l’homme âgé de 37 ans aurait pu accepter d’endosser la responsabilité en échange du remboursement par son complice d’une dette importante contractée auprès d’une organisation mafieuse basée en Israël.

« Aucune valeur juridique »

Ce nouvel élément n’a pas surpris les avocats de la famille de Lee Zeitouni. Me William-Gilles Goldnadel s’est dit « guère étonné » par ce revirement du principal suspect. De son côté, l’avocat de Claude Khayat affiche sa prudence. « Tant que les déclarations de mon client ne sont pas consignées sur procès-verbal, tout cela n’a aucune valeur juridique », a précisé Me Joseph Cohen-Sabban au Parisien.

Désormais, Claude Khayat attend d’être entendu par le juge d’instruction parisien en charge du dossier. Cette audition ne pourra intervenir qu’après la remise de la procédure israélienne à la justice française, attendue pour la mi-novembre.

Europe1





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap