toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une tempête d’une ampleur colossale se prépare au Moyen-Orient


Une tempête d’une ampleur colossale se prépare au Moyen-Orient

Le printemps arabe, qui a été salué – à tort – à l’Ouest comme signalant la naissance de la démocratie au Moyen-Orient, est davantage susceptible d’être le prélude à une convulsion régionale et mondiale.

Si tel était le cas, il est temps de se préparer à un changement d’époque.

Circulez, il n’y a rien à voir. Vrai ? Faux ?

La classe politique et les médias européens sont à côté de la plaque. Par paresse ou par ignorance, ou les deux, ils persistent à privilégier un script obsolète – vieux de 30 ans – lorsqu’ils font leurs déclamations sur les affaires du Moyen-Orient. Selon ce script « l’occupation », les « colonies », le « tunnel », le « mur » et les autres « motifs de crise » sont la cause de tous les maux de la planète et la clé de la tranquillité, de la paix, voire de l’utopie se trouverait dans la naissance de la Palestine.

Selon cette lecture, la résolution du problème palestinien permettrait de résoudre les problèmes du monde. Ou au minimum ceux de la région. Ce raisonnement était faux il y a 30 ans et il reste tout aussi faux aujourd’hui, comme me l’a confié une source politique arabe. « Ne vous méprenez pas », me confia-t-il avec conviction au cours d’un dîner la semaine dernière, « Nous sommes au bord d’une catastrophe. Et elle n’a rien à voir avec le conflit israélo-palestinien ».

Il a ajouté : « Les Palestiniens n’ont jamais figuré parmi les dix premières priorités d’un seul gouvernement arabe. Les dirigeants arabes se foutent des Palestiniens. Ils ont simplement utilisé la question palestinienne pour détourner l’attention de leurs propres échecs – pour dissimuler leur incompétence, leurs insuffisances et leur corruption. Leurs mesures de sécurité répressives n’ont jamais été destinées à combattre « l’agression sioniste », mais à réprimer la colère de leur propre peuple. Cela a été purement et simplement un exercice de cynisme. Et les gouvernements occidentaux ont gobé ces explications ».

A présent, d’après lui, le monde arabe – et le reste du monde islamique – est confronté à la réalité. C’est une réalité qui n’a rien à voir avec le printemps arabe, la démocratie, l’émancipation et la liberté. Et elle n’a rien à voir non plus avec la rage et violence prétendument provoquées par le conflit israélo-palestinien, les théories du complot, l’impérialisme occidental, le trafic d’influence auquel se livreraient des Juifs, l’agression des croisés, les caricatures insultantes ou des vidéos postées sur YouTube (bien que tout ceci sert de prétexte pour organiser des manifestations de violence). […]

Le monde arabe, qui est en déclin par rapport à l’Occident depuis 300 ans, est sur le point d’imploser (les 57 États islamiques comptent pour environ 20% de la population mondiale, mais représentent moins de 7% de sa production).

Aujourd’hui, le Moyen-Orient est au bord d’une éruption de violence fratricide qui est susceptible de balayer l’ordre existant et modifier radicalement l’ordre régional avec d’importantes implications stratégiques pour l’Occident.

La région se déchire et les conflits sont sur le point de déborder les frontières en grande parties artificielles sur la base de deux lignes de faille, ethnique et religieuse. Elles ont émergé clairement après la chute de l’Irak de Saddam Hussein en 2003. La division ethnique entre musulmans sunnites et chiites, le clivage religieux entre les mouvements extrémistes islamistes wahhabite et salafiste encore plus extrémiste. Les différences ne sont pas seulement idéologiques, elles sont existentielles.
Les conflits sont susceptibles de toucher les principaux acteurs régionaux : l’Arabie saoudite sunnite, l’Égypte et la Turquie, l’Iran chiite, et, le plus riche de tous, le Qatar pro-salafiste, où le PIB annuel s’élève à plus de 100.000 dollars par personne. Les mouvements jihadistes comme Al-Qaïda saurant sans aucun doute profiter de l’anarchie pour tenter de gagner de nouveaux adeptes.

Tout comme le commerce mondial s’est mondialisé, la violence islamique s’est également mondialisée. Il est peu probable que ces conflits puissent être circonscrits au seul Moyen-Orient. Ils vont rapidement se propager à d’autres états islamiques en Asie (principalement au Pakistan, à l’Indonésie et à la Malaisie) et en Afrique (principalement aux États du Maghreb : la Tunisie, le Maroc, l’Algérie et la Libye, mais aussi aux États sub-sahériens ayant d’importantes populations musulmanes, comme le Nigéria).

Ils ne sont pas de nature à provoquer des grandes batailles classiques entre Etats avec des armées et des canons (bien que ceux-ci, comme en Syrie, seront utilisés contre les « rebelles »). Au contraire, on assistera au genre d’insurrection qui a dévasté l’Irak, avec des bombes humaines, voitures et camions piégés, à des affrontements intercommunautaires, interethniques et intertribaux, le tout provoquant des mouvements de population considérables qui répondront aux exigences de plus en pressantes de nettoyage ethnique.

Sous ces pressions, les allégeances se déliteront et les garants de l’ordre – l’armée, la police et les services de renseignement – se fragmenteront. En fin de compte, les bureaucraties et les directions politiques se désintégreront. Nous avons déjà vu de tels scénarios. Mais ce que nous n’avons pas encore vu c’est ce qui se passe maintenant sous nos yeux. Jusqu’à présent, personne n’a été témoin des scènes finales.
Personne ne prédit l’issue, la seule certitude étant que la fin de la partie est totalement incertaine. Le conflit sera long, incontrôlable et la diplomatie occidentale, qu’elle choisisse d’être dure ou nuancée, sera sans effet. Il n’y aura pas d’hommes en chapeaux blancs et en chapeaux noirs. Il n’y aura que des gars méchants et des gars encore pires.

Selon ma source, c’est cette sombre perspective qui se dessine dans sa région. Mais l’instabilité politique du Moyen-Orient a également une incidence dans la politique intérieure de l’Europe et de l’Occident en général. Pour l’Occident – et en fait pour le monde industrialisé – le cauchemar ne fait que commencer. Deux priorités sont susceptibles de se trouver en bonne place dans le programme de n’importe quelle insurrection.
La première est la fermeture de ce qu’on appelle dans le domaine du transport les « points d’étranglement » à travers lesquels les hydrocarbures et le commerce doivent naviguer. Au Moyen-Orient, ce sont principalement le golfe Persique et le canal de Suez.

La seconde est une attaque sur les richesses de l’Arabie Saoudite par des sécessionnistes chiites qui forment le groupe dominant dans sa région orientale. Celle-ci abrite les gisements de pétrole (les chiites saoudiens peuvent compter sur l’aide des chiites du côté de la frontière irakienne qui est également une région riche en pétrole).

Le résultat net de ces événements se traduira par une hausse brutale et prolongée des prix du pétrole, qui se répercutera sur le prix de presque tous les autres biens. Il pourrait également y avoir une pénurie grave de pétrole jusqu’à ce que le goulot d’étranglement du Golfe puisse être débloqué.

En outre, la fermeture du canal de Suez – une voie d’eau qui a moins de 700 pieds de large et relie les mers Méditerranée et Rouge – obligera les navires à emprunter une voie beaucoup plus longue l’Europe et l’Asie en passant par le Cap, ce qui aggravera encore l’effet sur le coût des importations et des exportations.

D’autres conséquences sont prévisibles en Occident, en particulier dans des pays comme la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, qui abritent d’importantes populations musulmanes, et qui ne seront pas à l’abri de poussées de violence. Cela conduira à des mesures de sécurité supplémentaires et à l’érosion d’autres traditions démocratiques, comme la liberté d’expression, la liberté d’information et la liberté de la presse.

Le printemps arabe, qui a été salué – à tort – à l’Ouest comme signalant la naissance de la démocratie au Moyen-Orient, est davantage susceptible d’être le prélude à une convulsion régionale et mondiale.

Si tel était le cas, il est temps de se préparer à un changement d’époque.

Source : Philosémitisme, A storm of massive proportions is brewing in the MidEast par Douglas Davis @ The Commentator





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Une tempête d’une ampleur colossale se prépare au Moyen-Orient

    1. Claude Germain V

      Il paraitrait ,mais je n’affirme pas que des loups affamés peuvent se bouffer entre eux ….. au fond ce n’est qu’une sélection naturelle ,…………. si ce pouvait être vrai …..

    2. sidonie

      Oui c’est peut-être cela la prédiction de la fin du monde en décembre 2012?
      ce sera la fin d’un certain monde,la fin de notre société actuelle un changement radical, une autre époque, je pense aussi que le cauchemar ne fait que commencé,où allons nous ? quel avenir auront nos enfants?

    3. Armand Maruani

      Si Israêl n’existait pas , ils auraient explosé depuis longtemps . Ils ont tout essayé , Israêl a tenu 64 ans . Maintenant les  » festivités  » pourront commencer , ils vont s’entre-tuer .

    4. Esaïe

      @sidonie

      On sait très bien ou mènent les changements, a des catastrophes, la seule issue concernant le carburant est connue depuis très longtemps, c’est l’Hydrogène, des machine solaires pourraient fabriquer de l’Hydrogène nécessaire a toute l’industrie et a tous les véhicules, ou trouver de l’hydrogène? Dans vôtre robinet d’eau, n’importe qui pourra en fabriquer, l’oxygène et l’hydrogène fonctionnent comme l’essence et l’oxygène, une étincèle et ça explose, il y’a bien entendu des sécurités un peu plus importantes a respecter qu’avec l’essence, et cerise sur le gâteau, que sort-il du tuyau d’échappement? de l’eau, H2+O = H2O, ce qui résoudrait alors tous les problèmes de pollutions liés au pétrole et au nucléaire. Pourquoi alors ne passe t-on pas a ce carburant 100% non polluant? sans doute pour des raisons d’intérêts majeurs d’argent.

      Si quelqu’un peut me contre-dire, je serai heureux de connaître son opinion sur ce sujet.

    5. Frank Adam (Manchester RU)

      Enfin la pagaille en moyen orient nous poussera a s’adapter au energies alternatives: isolement thermique des batiments, les marees et les eoliens, memes gaz de nos propres rochers de Betagne jusqu’a la Pologne. Faites marcher nos moissoneuses et tracteurs avec des gazogenes munis des dechets agricoles, et la moitie jeune reprendra la bicyclette qui en supplement ameliora la sante cardiaque des nations.

      Nous en servirons de l’hydrogene comme moyen de stockage et distribution: laissons rouler les eoliens et marees motrices a toute heure que le vent souffle et les marees coulent. Les surplus d’electricite tireront de de l’eau de l’hydrogene a remettre au gazometres. De la, quand nous en avons besoin l’hydrogene sera brule en turbines a gaz adaptes de l’aviation a generer l’electricite et les vapeur dechetes sera conduites en deuxieme cycle a turbiner encore de puissance des turbines a vapeur. Aucune technologie toute neuve n’est necessaire.

      Selon les precedents une grande changement des infrastructures nous faudra dix ans mais c’est possible en cinq ans avec coup de piston.

    6. Gérard Pierre

      …… et pendant ce temps, …… en France, …… « on » ballade le bon peuple avec la TVA sur la restauration, avec le mariage gay, avec le mot « croissance », avec le nouvel album d’Antoine [j’ignorais qu’il en existait un ancien], avec la pilule pour demoiselles de 15 à 18 ans, et avec des reportages sur l’hiver précoce et le sort des SDF, … comme s’il était exceptionnel que tout cela intervienne au dernier trimestre de l’année !

      Rien sur le « bombardement » d’une usine bizarre au Soudan !

      Rien sur les révélations progressives et peu ragoutantes des dessous de l’affaire de Bengazi !

      Rien sur le « amen » du président Égyptien à l’issue d’une prière appelant à la mort des Juifs !

      …… même pas un léger clin d’œil en direction du gala de Johny en Israël, …… lui dont la santé inquiétait pourtant tant nos médias, … semblait-il !

      Naaaaaaaaaaaaaaaaan ! …… ne soulevons pas le couvercle ! …… ce sera bien temps lorsque le chaudron explosera ! …… « on » dira encore : « C’est de la faute à Israël ! … ils n’ont jamais voulu négocier la paix ! … en bons ‘’colonisateurs‘’ qu’ils sont !»

      LA VÉRITÉ ÉCLATERA TOUT DE MÊME LE MOMENT VENU ! …… Trop de personnes dans le monde la connaissent ! … « on » ne pourra jamais les faire taire toutes indéfiniment !

    7. Claude Germain V

      A Esaïe , on ne va pas rentrer dans des spéculation sur le FN , aux dernières élections ,la SEULE ET UNIQUE PERSONNALITÉ POLITIQUE qui a osé parler du carburant du futur qui serait mis en application très rapidement si elle était elue aux élections a été Marine Le Pen ,qui s’engageait a créer un immense institut de mise en application de l’Hydrogène …. Toutes les techniques d’utilisation de l’hydrogène sont connues …..Voila plus de 30 ans que les Russes ont fait voler plusieurs Bi ou Quadri- réacteurs a l’hydrogène … D’autres pays l’ont fait plus discrètement . Même pour l’automobile les techniques sont enfermées sous clefs ……. Ah …… pognon et intérêts divers quand tu nous tiens ..
      25 ans d’aéronautique ,je sais de quoi je parle ……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap