toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sondage: 60% des français rejettent l’Islam, 43% considèrent l’Islam comme une menace


Sondage: 60% des français rejettent l’Islam, 43% considèrent l’Islam comme une menace

Une étude de l’Ifop pour Le Figaro montre que la montée du communautarisme des musulmans accentue leur rejet par l’opinion française. Quelques chiffres: 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d’importance», 63 % rejettent le voile, 89 % rejettent le voile à l’école, 68 % estiment que les musulmans «refusent de s’intégrer à la société française», 52% constatent «Les trop fortes différences culturelles», 43% considèrent l’Islam comme une menace…

Un sondage qui montre que malgré les efforts démultipliés d’un certain nombre de politiques pour faire passer la pilule de « plus d’Islam, pseudo religion de paix », malgré l’offensive tout azimut pour tenter de vendre au français l’idée « des bienfaits de l’Islam » en inventant des découvertes que l’Islam n’a jamais faites, malgré la dhimmitude de plus en plus flagrante d’une grande partie des médias qui omettent systématiquement de citer les noms de criminels dès qu’ils ont une consonance musulmane, les français ne sont pas dupes et perçoivent de plus en plus négativement cette religion.

Ils ne peuvent que constater qu’il ne se passe pas une journée sans que les informations relatent les crimes, attentats, exactions commis dans le monde au nom de l’Islam, sans que des actes criminels de plus en plus violents soient perpétrés en France par des musulmans, sans que partout sur le territoire français les signes ostensibles d’un Islam radical s’affichent de façon provocatrice (femmes voilées, burkas, djellabas, barbus,…).

Les français ne peuvent être dupe malgré les efforts conjoints des politiques et des médias pour masquer cette vérité flagrante: les musulmans sont majoritairement responsables de l’insécurité en France, ils sont responsables de la montée de l’antisémitisme qui avait pratiquement disparu avant leur arrivée massive des 30 dernières années.

Voici quelques chiffres de cette étude de l’Ifop:

Question : Diriez-vous que la présence d’une communauté musulmane en France est … ?

Plutôt une menace pour l’identité de notre pays…………………….  43%

Plutôt un facteur d’enrichissement culturel pour notre pays……. 17%

Question : Diriez-vous qu’aujourd’hui les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont bien intégrés dans la société française ?

TOTAL Non…………………………………………………………………….. 67%

TOTAL Oui………………………………………………………………………. 33%

Question : Parmi les raisons suivantes, quelles sont les deux qui, selon vous, expliquent le plus que les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont mal intégrées dans la société française ?

Leur refus de s’intégrer à la société française ………………………….. 68%

Les trop fortes différences culturelles ……………………………………. 52%

Le fait que les personnes d’origine musulmane soient
regroupées dans certains quartiers et certaines écoles ……………… 47%

Question : Diriez-vous que la société française est suffisamment ouverte et accueillante vis-à-vis des musulmans ?

TOTAL Oui………………………………………………………………………… 69%

TOTAL Non……………………………………………………………………….. 31%

Question : Entre les mots suivants, quels sont les trois qui correspondent le mieux à l’idée que vous vous faîtes de l’Islam ? En premier ? En second ? En troisième ?

Rejet des valeurs occidentales ……………………………………………… 63%

Fanatisme …………………………………………………………………………. 57%

Soumission ……………………………………………………………………….. 46%

Soumission ……………………………………………………………………….. 38%

 Tolérance ………………………………………………………………………… 14%

Liberté ……………………………………………………………………………..   7%

Protection de la femme…………………………………………………………  5%

Démocratie…………………………………………………………………………  4%

Question : Diriez-vous que l’influence et la visibilité de l’Islam en France sont aujourd’hui… ?

Trop importantes ……………………………………………………………….. 60%

Question : Etes-vous favorable, opposé ou indifférent à l’édification de mosquées en France lorsque les croyants le demandent ?

Opposé …………………………………………………………………………….. 38%

Favorable …………………………………………………………………………  18%

Question : Etes-vous favorable, opposé ou indifférent au port du voile ou du foulard pour les musulmanes qui le souhaitent… ?

Opposé…………………………………………………………………………….. 63%

Favorable …………………………………………………………………………  7%

A l’école:

Opposé…………………………………………………………………………….. 89%

Favorable …………………………………………………………………………  3%

Question : Seriez-vous hostile ou non à … ?

L’existence de partis politiques ou de syndicats se référant à l’Islam :

Hostile…………………………………………………………………………….. 68%

L’élection d’un maire d’origine musulmane dans la commune où vous habitez :

Hostile…………………………………………………………………………….. 45%

Télécharger l’étude Ifop ici


 

L’image de l’islam se dégrade fortement en France

SONDAGE – Une étude de l’Ifop pour Le Figaro montre que la montée du communautarisme des musulmans accentue leur rejet par l’opinion.

La communauté musulmane de France s’apprête à fêter, vendredi, sa plus grande fête de l’année, Aïd-el-Kébir, également dénommée Aïd-el-Adha, fête du sacrifice. Elle intervient au lendemain du rassemblement de millions de pèlerins, jeudi, sur le mont Arafat près de La Mecque. Cette fête commémore l’acte de sacrifice, interrompu par l’ange, du fils d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive). Elle voit donc les familles musulmanes immoler, après le sermon de l’aïd, un mouton ou un bélier, parfois un bovin ou une chèvre, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque.

Une fête qui tombe dans une France qui conteste de plus en plus cette religion, comme le démontre un sondage exclusif de l’Ifop pour Le Figaro, mais aussi des faits spectaculaires comme l’occupation symbolique, samedi dernier, de la mosquée de Poitiers. «Notre sondage, explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, démontre une évolution qui va dans le sens d’un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d’une perception négative renforcée de l’islam. Même si une proportion non négligeable de Français, 40 %, continue à se dire indifférente à la question de la présence de l’islam en France.»

Ce qui explique, à ses yeux, un tel durcissement – 43 % des sondés considèrent l’islam comme une «menace» – est lié à une «visibilité» fortement accrue de l’islam sur la scène publique et médiatique. «Ces dernières années, il n’est pas une semaine sans que l’islam, pour des questions sociétales, voile, nourriture halal, ou pour une actualité dramatique, attentats, ou géopolitique, n’ait été au cœur de l’actualité.» D’où cette autre impression: 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d’importance». Ils étaient 55 % il y a seulement deux ans. Ceux qui se disaient indifférents à cette question passent de 41 à 35 %.

«De ce point de vue, ajoute Jérôme Fourquet, la polémique sur le fast-food halal à Roubaix – certes largement instrumentalisée politiquement – ou certaines publicités halal, ont eu plus d’effets que n’importe quel discours politique. Elles confirment dans l’opinion l’irréversibilité de l’enracinement de l’islam en France, qui n’est plus perçu comme un problème passager. Voilà une clé d’interprétation de ce sondage: cette caisse de résonance permanente conduit à une prise de conscience très forte qui n’a peut-être jamais été atteinte à ce point.»

Une analyse qui apparaît du reste très nettement quand les questions sont posées sur le voile islamique ou sur la construction des mosquées. En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Et les indifférents ont quasiment fondu de moitié pour n’être que 28 %. Quant au voile à l’école, le feu rouge écarlate s’allume puisque l’on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 %! Les indifférents chutant de 17 % à 6 %…

«Les avis négatifs convergent»

Sur ces sujets précis, très repérables dans la vie de tous les jours, «les avis négatifs convergent, constate Jérôme Fourquet, et l’on ne voit pas comment ils pourraient désormais s’inverser». On vérifie ainsi cette «radicalisation de l’opinion publique et cette baisse de l’indifférence vis-à-vis de l’islam», note ce spécialiste des sondages. Quand on demande aux Français quelles sont «les causes» de ce rejet: le «refus de s’intégrer à la société française» passe de 61 à 68 % en deux ans. «Les trop fortes différences culturelles» de 40 à 52 % et «le fait que les personnes d’origine musulmane soient regroupées dans certains quartiers et certaines écoles» de 37 % à 47 %. Quant à la question des «traits d’image associés globalement à l’islam», le «rejet des valeurs occidentales» arrive très largement en tête.

Tout se passe comme si les marqueurs du communautarisme étaient devenus insupportables aux Français, qui ne voient, au passage, aucun effet des «actions ou des budgets des pouvoirs publics» pour l’intégration.

Enfin, pour ce qui est de la politique, une évolution a particulièrement été repérée par Jérôme Fourquet. Il constate qu’une «digue» vient de céder. Elle séparait le refus – constant depuis 1989 – de partis politiques se référant à l’islam et une certaine bienveillance pour des élus locaux, voire des maires musulmans. Cette hostilité de principe à ces élus – très forte en 1989, avec 63 % – s’était atténuée jusqu’à 33 % en 2010. Mais cette hostilité aux élus locaux musulmans vient subitement de remonter à 45 %.

 

 




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Sondage: 60% des français rejettent l’Islam, 43% considèrent l’Islam comme une menace

    1. masca38

      Il est regrettable de constater que le Français de métropole n’a pas encore totalement compris.
      L’arabe qui respecte la France, le Drapeau, la Marseillaise, les lois de la République et les Français, peut rester en France, sous réserve qu’il ne soit pas volontairement à la charge de l’état. Celui qui refuse de respecter le Pays qui l’accueil devrait être, maintenant, remis à sa place par sa communauté ou alors quitter rapidement le Pays. Pour ceux qui sont nés en France et qui refuse l’assimilation, nous avons des lois qu’il faudrait dès à présent, mettre en application.
      Espérons que la France ne continue pas à s’endormir et ne se décide pas à présenter des excuses.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap