toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mettez-vous bien ceci en tête : Israël est là pour rester !!! par Thérèse Zrihen-Dvir


Mettez-vous bien ceci en tête : Israël est là pour rester !!! par Thérèse Zrihen-Dvir

Il y a un certain temps, une de mes amis exhortait les juifs de la Diaspora de visiter Israël le plus tôt possible, car, selon ses lumières, l’avenir de l’Etat juif s’étiole rapide. Elle craignait que d’ici cinq ans, Israël n’existerait plus. Entre-temps, plus de cinq ans se sont écoulés depuis cette terrible prophétie et Israël n’est non seulement parmi les vivants, mais connaît actuellement un essor de prospérité technologique et entrepreneuriale que peu de pays occidentaux peuvent revendiquer.

 

Plus récemment, Henry Kissinger, dont la présumée sagesse peut aisément être confondue à une sénilité très avancée, estimait que «dans dix ans, Israël cesserait d’exister ». Il est beaucoup plus probable que dans dix ans, c’est Henry Kissinger qui cessera d’exister.

 

Ce n’est pas dans le but de suggérer qu’Israël n’a pas d’ennemis puissants et voués à sa perte. Tout état ou entité musulmane sur la planète couve l’indéracinable profond désir de détruire Israël, à l’exception de celles/ceux dont la survie, en dépit de leur rhétorique revancharde, dépendent de la vigilance israélienne, comme la Jordanie et l’Autorité palestinienne. Ce n’est guère un secret que l’Iran se précipite vers sa propre version de la « solution finale », avec ses centrifuges tournent à une vitesse folle et sa rhétorique trompeuse qui prétend à un  enrichissement nucléaire à des fins pacifiques. Ce n’est non plus pas un secret que le président Barack Obama souhaite voir les dimensions d’Israël se rapprocher aux indéfendables frontières de pré-1967- correctement surnommées par feu le diplomate Abba Eban les «frontières d’Auschwitz»- dans ce cas, Israël pourrait raisonnablement cesser d’exister en moins de cinq ans.

 

En outre, la gauche internationale en a assez de ce qu’elle considère depuis longtemps un taon (casse-pied) sioniste qui a la témérité d’affirmer un sentiment si fort d’identité nationale, contraire à la doctrine utopique post-démocratique du progressisme transnationale, et a l’audace de résister à l’empiètement de ses amis et alliés islamistes.

 

La majorité des églises protestantes s’occupe à dépouiller les entreprises qui gèrent des activités commerciales avec Israël, qu’elle accuse faussement d’apartheid. Rowan Williams, archevêque de Canterbury entasse sur sa longue cargaison de déchets anti-israéliens, ses déclarations que la barrière de sécurité israélienne érigée pour soi-disant se protéger des terroristes, contribue au déclin de la communauté chrétienne en Terre Sainte.

 

Le courant principal médiatique fait de son mieux pour dépeindre Israël comme un état paria – comme ne cessent de le faire les très corrompues et partisanes Nations Unies. Bien sur et comment non, il y a aussi la croupe gauchiste israélienne, les soi-disant « partis pour la paix », les ONG financés par les pays étrangers, les militants de la Cour Suprême et les universités lymphatiques et écervelées qui peuplent les marais purulents de la décrépitude institutionnelle comme l’université Ben Gurion, qui ne se détendra que lorsque les prémonitions funestes d’Henry Kissinger se concrétiseront.

 

Il s’agit là d’un axe formidable de forces exterminatrices que même une superpuissance ne peut considérer sans une certaine appréhension. Ajoutons à cela les nombreuses erreurs cruciales commises par Israël, dont l’endossement des accords d’Oslo, qui permirent le rapatriement et les initiatives terroristes de Yasser Arafat, le retrait de la péninsule riche en pétrole et zone tampon du Sinaï en échange d’une paix froide avec l’Égypte, aujourd’hui abrogée et fragmentée, le retrait inconditionné du Liban et de Gaza qui expose les populations du sud d’Israël aux roquettes palestiniennes.

 

Néanmoins, Israël est une petite nation à la peau dure, résiliente et infatigable, capable de résister à l’adversité et de triompher dans le long terme. Certes, il doit démontrer plus de détermination dans sa lutte contre les éléments subversifs au sein de sa population, pour parer à la dangereuse menace contre son intégrité d’état juif qui représente sa cinquième colonne. La démocratie israélienne est remarquablement flexible, s’adaptant à ceux qui travaillent contre sa souveraineté et force, et pourtant la direction politique du pays se tourne progressivement et obstinément vers une attitude plus réaliste concernant l’agenda de ses assaillants dissidents internes. Israël possède l’extraordinaire capacité à se survivre, accomplissement considérable par rapport aux divisions internes qui frappent la plupart des pays occidentaux dont la situation géopolitique est beaucoup moins critique.

 

Compte tenu de sa miraculeuse survie, contre vents et marées, depuis sa création en 1948, on peut facilement croire qu’Israël est présidé par le D-IEU de l’Ancien testament, comme en fait, beaucoup le croient. C’est peut-être ou non le cas, mais nul ne peut exclure l’intervention sporadique et imprévisible de HASHEM dans les affaires de l’homme. La perduration du pays est clairement due au courage du sacrifice, au dévouement et à l’intelligence de la majorité de ses habitants : Une communauté qui, malgré tous ses défauts, ses imbéciles et ses traitres accrédités manifestes, il n’en existe pas de pareille de par le monde.

 

Il est presque inconcevable que quelques millions de citoyens d’une nation nouvellement créée puissent résister inlassablement à l’assaut militaire de vastes armées sophistiquées. Il faut aussi lutter contre l’hostilité de ses alliés nominaux de l’Occident, les campagnes de propagande diffamatrices des ONG de par le monde, les mentors d’opinions des organismes, mensonges, calomnies des élites politiques et médiatiques, ignorance des foules et le spectre quotidien de la terreur. Il est également inconcevable que cette même nation assiégée, puisse en même temps, devenir l’un des principaux innovateurs dans le monde de la science, de la technologie, de la médecine et de l’agriculture, offrant hors toute proportion, ses avantages à l’humanité, avec ses myriades circonstances – et ne récoltant en contrepartie en fin de compte, que ressentiment, convoitise et violence.

 

Pour certains, l’existence d’Israël est un signe de la sollicitude DIVINE, pour d’autres de force humaine, d’espoir et d’engagement, comme une torche incandescente. Mais quelque soit la raison de ce rare phénomène, l’émergence de la théorie impossible, il est presque certain qu’Israël sera toujours là… quant à ses adversaires et ses détracteurs, ils succomberont à leur propres contradictions, dilemmes et manigances.

 

Habituez-vous à ceci : ISRAEL est là pour rester car c’est le vœu même de l’ETERNEL.

 

Thérèse Zrihen-Dvir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Mettez-vous bien ceci en tête : Israël est là pour rester !!! par Thérèse Zrihen-Dvir

    1. Frank Adam (Manchester RU)

      Pour le moment Israel a assez de gaz pour s’energiser 20 annnees non seulement point de vue d’electricite et autres matieres industrielles; mais surtout extraire de l’eau potable de la mer car: ou il y a de l’eau il ya des gens, et ou il y a des gens il y a de l’eau – ayfoh mayim yesh benei adam, ve ayfoh benei adam yesh mayim. C’etait le tuyeau nationale de Kinneret au Negev qui a effectivement rattacher le peuple, l’etat et la nation en place a ses territoires pendant les premiers soixante annees d’Israel.

      Heureusement le Professeur Zaslavsky du Technion a rechercher une tour solaire de capacite de 400MW electricite et 200 m cubes par an, piece et le planning a identifie une site pres de Timna. Il ne reste qu’a trouver le courage et les fonds ($1800 millions piece)d’en construire; Une pilote de 200metres, puis une prototype de 1200 m de haut puis une programme de 4 ou 5 a Timna 15 kms au nord d’Eilath, puis encore cinq au nord de Beer Sheva le long du chemin de fer.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap