toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’islam de France n’existe pas, par Guy MILLIERE


L’islam de France n’existe pas, par Guy MILLIERE

Il paraîtrait que Jean-François Copé a tenu des propos monstrueux en évoquant des enfants qu’on empêche de manger en temps de ramadan.

Il a évoqué l’islam, et il a parlé de voyous et de violence. Comment a-t-il pu ?

Il devrait savoir que l’islam est toujours non violent et qu’il n’y a pas de voyous musulmans.

Dans les zones de non-droit en France, ce sont donc des bandes composées de non-musulmans qui agissent.

Quand des violences sont commises par des musulmans, elles sont commises par des gens, dit la presse, « qui ne sont pas musulmans ».

Quand des non-musulmans se voient empêcher de manger en temps de ramadan, ce ne sont pas non plus des musulmans qui agissent contre eux, dit la même presse.

On me dira qu’il ne faut pas faire d’« amalgame » et qu’il ne faut pas « stigmatiser ». Ces propos reviennent tout particulièrement lorsque des actes barbares sont commis par des gens qui, donc, ne sont pas musulmans, sauf lorsqu’ils le sont et n’ont donc rien compris à l’islam – ainsi Mohammed Merah, ou, plus récemment, ce groupe djihadiste démantelé par la police conduit par un certain Jé­rémie Louis-Sidney.

 

Ne stigmatisons donc pas ! Disons que tous les musulmans ne sont pas islamistes, que tous les musulmans ne sont pas violents et que tous les musulmans ne sont pas des voyous. C’est incontestable.

 

Mais disons aussi qu’il semble exister une forte proportion de musulmans dans les prisons et dans les zones de non-droit.

Disons que, même si « cela n’a rien à voir avec l’islam », les pressions « communautaristes » s’accentuent en France, et ail­leurs en Europe, depuis des années et qu’en période de ramadan, manger dans un quartier à prédominance musulmane est une activité réprouvée, potentiellement dangereuse.

Même hors des périodes de ra­madan, il est fortement déconseillé aux jeunes femmes de sortir après la tombée de la nuit, sauf si elles portent le voile.

Disons que la recrudescence d’antisémitisme qui se rencontre dans ce pays n’émane pas des communautés musulmanes, sauf lorsqu’elle en émane. Disons que les prisons sont des lieux de conversion de délinquants non-musulmans à une religion qui n’est pas l’islam, sauf lorsqu’il s’agit de l’islam.

Disons que les convertis rejoignent souvent une branche radicale de l’islam. Et répétons que, si tous les musulmans ne sont pas islamistes, tous les islamistes sont musulmans. Ajoutons que les cloisons entre islam et islam radical sont poreuses et les passerelles nombreuses.

Quand bien même il ne faut pas faire d’amalgame et pas stigmatiser, il y en a assez de ce discours censé susciter l’aveuglement et l’intimidation.

 

Et il n’y a rien de plus grotesque que les affirmations selon lesquelles l’islam n’a rien à voir avec l’islam radical et qu’il existe un islam de France distinct de l’islam qui se pratique ailleurs.

Oui, l’islam a à voir avec l’islam radical. Et c’est seulement en le reconnaissant qu’il sera possible de combattre l’islam radical.

Oui, il y a un grave problème inhérent à l’islam, et ce problème est au cœur du sous-développement économique, politique, culturel et moral qui marque les sociétés musulmanes.

Et, non, il n’y a pas d’islam de France. L’islam ne connaît pas les frontières et ne fait pas de différence entre la France, la Belgique, l’Allemagne ou la Tunisie.

Il existe des écoles juridiques différentes dans l’islam, une différence entre chiites et sunnites, des courants mystiques, des écoles de pensée, mais il existe fondamentalement l’islam, la oumma, la communauté des croyants.

Et il existe dans l’islam des lignes de démarcation porteuses d’inégalités : L’une passe entre hommes et femmes, une autre passe entre croyants et mécréants (et chrétiens et juifs sont des mécréants selon l’islam), des gens inférieurs qui devraient rester à leur place inférieure.

À force de ne pas dire la vérité sur l’islam, à force d’énoncer des mensonges ineptes, à force d’inciter à la censure, on obtient un double effet : D’une part, une peur globale des non-musulmans vis-à-vis de tous les musulmans (l’amalgame qu’on prétend éviter !) ; d’autre part, une propagation continue de l’islam radical, que rien ne freine.

Des dizaines de Mohamed Me­rah existent. Des bandes analogues à celle récemment démantelée existent aussi.

L’aveuglement n’empêche pas la réalité d’être ce qu’elle est. Au contraire.

Source : Les 4 vérités, par Guy Millières





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’islam de France n’existe pas, par Guy MILLIERE

    1. ali

      Guy Millières,
      Vous pouvez le dire ou le crier, l’islam est tordu, mauvais, rempli de haine vis à vis des non islamique. Je n’ai rien contre les arabes, mais je n’aime pas leur état d’esprit islamique qui est étriqué, qui pense que ceux qui non pas embrasser l’islam sont des chiens. Cette religion qui est plutôt pour moi, une secte religieuse pas mieux que le KUKUSCLAN, pense etre au dessus de toutes les lois de la démocratie et des libertés. Imposant sa débile charia qui traîne avec elle tout son cortège funeste de violence et de morts, rejetant le principe fondamentale de l’amour du prochain et du respect l’autre et de ses pensées.

    2. Ixiane

      Il n’y a qu’un Islam : le Coran et ses Hadiths . Il faut les lire et zarmagh a tout à fait raison!
      Ne nous dites pas qu’il y a des gentils et des méchants; les gentils sont ceux qui ne connaissent pas le Coran!!

    3. Marchini - Oger

      Islam = secte = terrorisme = tous idem . Pas d’islam gentil ça n’existe pas . et bien sûr toujours la faute de l’autre ! jamais la leur .
      c’est quoi islam de France ? encore une belle invention . Comme les grands frères ? Ben voyons !

    4. Armand Maruani

      Dans la journée ils vont à la mosquée , le soir ils mettent une cagoule pour aller braquer ou assassiner des enfants Juifs dans une école en leur tirant dans le dos . Ils n’ont pas peur des flics parce que les lois sont mal faites . On devrait donner carte blanche à la police , prolonger les gardes à vue et s’ils sont menacés ils leur démontent la gueule , le seul langage qu’ils comprennent . Ils seraient en Russie ils auraient fermer leur gueule ou ils seraient tous morts .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap