toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le gouvernement français est-il antisémite ?, par Guy Millière


Le gouvernement français est-il antisémite ?, par Guy Millière

Je sais. Lors du démantèlement d’une cellule islamiste en France voici peu, Manuel Valls et François Hollande ont dénoncé la remontée de l’antisémitisme en France.

Ils l’ont fait, cela dit, en termes si généraux qu’il était difficile de savoir s’ils désignaient effectivement l’antisémitisme qui remonte aujourd’hui en France, à savoir, essentiellement, l’antisémitisme islamique, ou s’ils se contentaient d’incantations vides.

Les infinies précautions prises par le gouvernement pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de « stigmatisation » de l’islam et pour expliquer que les extrémistes tels Jérémie Louis-Sidney ou Mohamed Merah n’ont rien à voir avec l’islam, ou fort peu, sont en elles-mêmes significatives d’un aveuglement volontaire assez forcené.

 Je sais aussi. Le gouvernement français n’est pas composé d’antisémites : Il comprend juste des gens qui ont tellement peur de l’islam radical qu’ils se refusent à le dénoncer explicitement et qu’ils refusent aussi de dénoncer l’antisémitisme tel qu’il est aujourd’hui.

 Et je sais dès lors que l’antisémitisme en France va continuer à monter et l’islam radical continuer à se propager.

 Je sais par ailleurs que lors de la visite à Paris de Binyamin Netanyahou ce mercredi, des propos diplomatiques seront échangés.

Les activités diplomatiques de la France au Proche-Orient seront-elles évoquées ? J’en doute, ou en tout cas, pas devant les micros.

Il faut donc dire ce qui doit l’être : La France contribue à la guerre diplomatique contre Israël, et contribue donc à la diabolisation de l’Etat du peuple juif, et des diplomates, que nul n’arrête dans leur élan, semblent vouloir tout faire pour contribuer à rendre le Proche-Orient judenrein.

A mes yeux, contribuer à cette diabolisation et à ce qui peut en résulter n’est pas très éloigné de l’antisémitisme, même si certains rebaptisent cela « antisionisme ».

Learn Hebrew online

Il faut le dire : Cette activité de la France existait déjà sous Sarkozy, qui a fortement contribué à l’admission de l’Autorité Palestinienne à l’Unesco, et qui souhaitait que la même Autorité Palestinienne dispose d’un siège d’Etat associé à l’Onu, « comme le Vatican », ajoutait-il.

Mais il faut le dire aussi : Cette activité se poursuit aujourd’hui.

 

L’un des objectifs de l’Autorité palestinienne est de falsifier totalement l’histoire du Proche-Orient et d’en effacer toute trace d’un passé juif, aux fins d’y substituer un « passé palestinien » aux allures de solution finale sur un plan culturel, et la France contribue activement à cette falsification totale.

 L’Autorité palestinienne entend présenter les lieux saints juifs en Judée-Samarie comme n’ayant jamais été des lieux saints juifs, mais des lieux saints musulmans et « palestiniens », et la France accompagne ce mouvement.

 Récemment, le 17 octobre, le consul de France à Jérusalem, Frédéric Desagnaux, a signé avec Mahmoud Abbas une allocation de deux cent mille euros destinée à « restaurer l’église de la Nativité à Bethlehem », et il a tenu à cette occasion un discours dans lequel il a remercié les archéologues français présents pour leur contribution à la « redécouverte de la Palestine », ajoutant que la France comprenait l’importance de sites archéologiques tels que les grottes de Qumran pour la « reconnaissance internationale de la Palestine ».

Un dignitaire « palestinien » a déclaré, lui, que les manuscrits de la Mer morte découverts à Qumran avaient été « volés » aux Palestiniens et que la Bible était un récit mythique sans fondements. Le consul n’a pas réagi.

Que des dirigeants « palestiniens » pratiquent le négationnisme concernant l’histoire du peuple juif est logique et normal.

On ne peut attendre autre chose de lecteurs de Mein Kampf et de disciples d’Amin Al Husseini.

Qu’un consul de France se fasse le serviteur zélé de ces gens et ose parler de lieux tels que Qumran comme de sites archéologiques « palestiniens » est proprement répugnant.

Qu’il parle de « redécouverte de la Palestine » est également répugnant.

Qu’il évoque en ce cadre la « reconnaissance internationale de la Palestine » montre ce que sont les intentions du gouvernement que ce consul représente.

 En évoquant le Qatar, je demandais récemment quel jeu sordide joue la France, je me dois de renouveler la question : Quel jeu sordide joue la France ?

Le gouvernement français entend-il devenir membre de l’Organisation de la Conférence Islamique ? Il m’arrive de me le demander.

 Et en un moment où l’Autorité palestinienne semble en perdition et sur le point d’être emportée par la vague islamiste qui déferle sur le Proche-Orient, l’attitude du gouvernement français équivaut à se placer de fait du côté de la vague islamiste, et à traiter Israël comme l’ennemi à éradiquer.

 Le gouvernement français n’est pas antisémite, non, bien sûr.

Mais il ne se contente pas d’avoir peur de l’islam radical et de se refuser à dénoncer l’antisémitisme tel qu’il est aujourd’hui.

Il se couche piteusement devant l’antisémitisme islamique et le négationnisme concernant l’histoire du peuple juif au Proche-Orient, et contribue donc, en ces temps de mondialisation de l’information, à la propagation en France et en Europe de l’antisémitisme islamique et du négationnisme susdit.

 Source : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

 

PS : Un regard sur le site du Consulat de France à Jérusalem est en lui-même édifiant : http://www.consulfrance-jerusalem.org/. Peut-on faire plus hostile à Israël ? Je suis sûr qu’on y réfléchit au Quai d’Orsay.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Le gouvernement français est-il antisémite ?, par Guy Millière

    1. didier

      Normal, ils ont le nombre, l’argent et la haine de tuer.
      La France a pour habitude de se coucher mais restera française.

    2. le gobi furax

      Bien sûr qu’il l’est, mais le peuple qui n’a pas une mémoire de poisson rouge sera bien obligé de lui mettre les points sur les « i » à défaut de lui mettre ses poings sur la gueule !

    3. jlmsika

      La France porte la lourde responsabilité de jeter de l’huile sur le feu en soutenant la propagande négationiste (réécrire l’histoire…) et maximaliste (tout ou rien…) des « palestiniens » au lieu de les inviter:
      – à des compromis raisonnables
      – à devenir enfin de bons voisins paisibles d’Israël
      – et à cesser d’enseigner la haine des juifs à leurs enfants (voir les manuels scolaires de l’AP et dans le reste du monde arabe..).
      Il est infâme et criminel d’envenimer et prolonger ainsi le conflit: dans quel but, vendre des mirages et des centrales nucléaires aux arabes??
      Ce crime français actuel contre l’Etat Juif vient prolonger les crimes du gouvernement collaborationniste pro-nazi de Vichy.

    4. Robin

      Pour que la France et ses représentants ne soient plus antisémites trois conditions sont indispensables :
      1 : que les juifs dans le monde soient 1,5 milliards d’individus
      2 : que la terre d’Israël soit un grand producteur de pétrole
      3 : que l’on mette à la porte, ou en prison au choix, la totalité des diplomates français, le quai d’Orsay étant le pire nid de vipères contre Israël
      Comme vous le voyez c’est très simple

    5. choasef

      Oui la france est antisemite, le pouvoir politique jongle plus avec le nombre de musulmans que s’attquer veritablement aux problems d’antisemitisme.
      N’y a t il pas des policiers qui ont dit qu’ils ne voulaient pas servir de bouclier, dans le cadre de la protection des lieux de culte, c’est tout dire.
      Maintenant contrairement a ce que dit Hollande la place des juifs francais est en Israel.
      On voit bien maintenant l’augmentation du nombre d’agressions contre les juifs, et quand ceux portent plainte, la police, transforme celle ci en agression, et non pas comme acte antisemite.
      Qui donne les ordres c’est l’etat, alors de qui se moque-t-on

    6. choasef

      Oui la france est antisemite, le pouvoir politique jongle plus avec le nombre de musulmans que de s’attaquer veritablement aux problemes d’antisemitisme.
      N’y a t il pas des policiers qui ont dit qu’ils ne voulaient pas servir de bouclier, dans le cadre de la protection des lieux de culte, c’est tout dire.
      Maintenant contrairement a ce que dit Hollande la place des juifs francais est en Israel.
      On voit bien maintenant l’augmentation du nombre d’agressions contre les juifs, et quand ceux portent plainte, la police, transforme celle ci en agression, et non pas comme acte antisemite.
      Qui donne les ordres c’est l’etat, alors de qui se moque-t-on

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *