toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Ils sont des centaines susceptibles d’avoir été attirés par l’Islam radical », par Daniel Haïk


« Ils sont des centaines susceptibles d’avoir été attirés par l’Islam radical », par Daniel Haïk

L’ambassadeur de France en Israël fait le point sur la nature des entretiens que Binyamin Nétanyaou aura lors de son passage en cette fin de semaine en France. Et il revient sur les mesures prises par les dirigeants français pour lutter contre les réseaux islamistes radicaux et terroristes qui voudraient s’en prendre à la communauté juive.

Entretien.
Hamodia : Monsieur l’ambassadeur, quel est le but de cette visite du Premier ministre israélien en France, alors que l’on est en Israël en période électorale et que le dossier du nucléaire iranien semble en suspens ?

Christophe Bigot : Il n’y a pas eu encore de rencontre de visu entre le président Hollande et le Premier ministre Nétanyaou. Les deux hommes n’ont pas pu se voir à New York pour des motifs de calendrier. Le souhait des autorités françaises était donc d’avoir cet entretien avec le Premier ministre israélien pour qu’ils puissent débattre des grands dossiers à l’ordre du jour : Il s’agit bien sûr de l’Iran.

Nous allons rappeler l’importance que nous accordons à cette menace pour la sécurité d’Israël, mais aussi pour la sécurité du Proche-Orient et de la planète. La France est en première ligne et depuis longtemps, pour réclamer plus de sanctions, ce qui s’est produit le 15 octobre dernier en durcissant les mesures financières et commerciales contre Téhéran. Et tant que le régime iranien ne changera pas de politique, il faudra renforcer la pression. Nous voyons que ces démarches commencent à porter leurs fruits, en particulier avec la dévaluation du riyal. Ce dossier sera donc au cœur des discussions entre François Hollande et Binyamin Nétanyaou.

Hamodia : Lorsque Laurent Fabius affirme que l’Iran se sera doté de l’arme nucléaire au printemps 2013, il s’aligne sur la position exprimée par Nétanyaou à l’ONU en septembre. ?

Christophe Bigot : Lorsque Laurent Fabius dit cela, il rappelle ce que l’AEIA a déclaré à plusieurs reprises à savoir que les centrifugeuses tournent, le matériel fissile s’accumule et donc que la menace progresse.

Hamodia : En dehors de l’Iran, de quels sujets vont traiter les deux leaders français et israéliens ?

Christophe Bigot : Il sera également question du processus de paix. Nous pensons qu’il faut relancer les négociations entre Israéliens et Palestiniens après plusieurs années d’impasse. Seules ces négociations permettront de parvenir à un accord qui sera bénéfique pour les deux peuples, pour leur sécurité et leur existence. Comment créer les circonstances qui permettront à ces négociations d’être relancées et d’être productives ? Les deux leaders l’étudieront tout comme ils débattront des problèmes financiers que connaît l’autorité palestinienne.

 
Hamodia : Cette visite de Nétanyaou intervient dans un contexte pesant en France avec la résurgence des actes antisémites et d’ailleurs, le Premier ministre se rendra à Toulouse pour honorer le souvenir des victimes de la tuerie d’Ozar Hatorah …

 

Christophe Bigot : Effectivement, l’antisémitisme sera également à l’ordre du jour des discussions entre M. Nétanyaou et les responsables politiques français. Et l’inquiétude de la communauté juive de France est légitime. Il y a bel et bien de l’antisémitisme en France, un antisémitisme qui s’exprime sous une forme nouvelle et qui prend sa source dans des groupes islamistes radicaux et terroristes dont certains comptent des membres de nationalité française convertis à l’Islam. La menace existe et lorsque le président Hollande a reçu les dirigeants de la communauté, lorsque Manuel Valls est allé à Toulouse pour signer un accord avec le FSJU portant sur les mesures de protection de la communauté juive et leur financement, cela signifie qu’il y a une réelle prise de conscience de cette menace et une vigilance extrême.

 

Je rappelle qu’une loi vient d’être votée par le Sénat pour viser ceux qui auraient fait des séjours dans des camps d’entraînement terroristes à l’étranger. Enfin, un comité interministériel sur la lutte contre l’antisémitisme doit se tenir d’ici la fin de l’année afin de coordonner l’action des ministères face à ce fléau, en particulier sur internet. Tout cela sans parler de l’action permanente de la police et des forces de sécurité. Ils sont des centaines susceptibles d’avoir été inspirées par cet Islamisme radical. Et là encore, on en parlera avec le Premier ministre Nétanyaou qui, comme vous l’avez dit, sera jeudi à Toulouse.

 

Source : Hamodia, par Daniel Haïk





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “« Ils sont des centaines susceptibles d’avoir été attirés par l’Islam radical », par Daniel Haïk

    1. Joëlle

      « ceux qui auraient fait des séjours dans des camps d’entraînement terroristes à l’étranger » sont devenus des djihadistes violents, et à ce titre ils devraient être interdit de retour chez nous, ce qui éviterait entre autres qu’ ils fassent des émules, et risquent de passer dans les mailles du filet de la surveillance. pour la France ils ne représentent qu’ un danger et un coût sans rien de positif ni même de neutre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap