toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah, un documentaire à voir absolument


Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah, un documentaire à voir absolument

Lundi 29 octobre, à 23 h 10 sur France 3

Un documentaire à voir absolument, si vous ne pouvez le voir enregistrez-le, ce documentaire révèle des informations historiques terribles et choquantes. Quel dommage que ce documentaire ne soit pas diffusé à une heure de grande écoute…

Voici ce qu’en disent les spectateurs qui ont vu le documentaire :

Au printemps 1945, le monde entier découvre avec horreur des images des camps d’extermination qui défient l’imagination. On sait aujourd’hui que les grands chefs alliés Churchill, Roosevelt, Staline et De Gaulle ont eu accès à certaines informations dès 1941. Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah, projeté mercredi au Mémorial en présence de sa réalisatrice le prouve. Durant le film de Virginie Linhart, elle-même petite-fille de juif polonais, on découvre des images d’archives peu connues, voire inédites, jusque récemment classées secret défense. Chacun des documents témoigne avec précision de ce que les quatre dirigeants savaient, et à quel moment. De minute en minute, on se rend compte avec stupéfaction à quel point, volontairement ou non, les appareils d’État ont été impuissants face à ces révélations toujours plus nombreuses, plus précises, plus sordides relatives au génocide juif en cours.

À l’issue de la projection, le spectateur encore sous le choc oscille entre effroi et indignation. Le silence est tendu, pesant, long, seulement brisé par les premiers applaudissements, rejoints par ceux de la centaine de spectateurs. Dans la salle, des rescapés des camps particulièrement émus témoignent : « J’étais petite-fille lors de ma déportation, toute ma famille a été exterminée par les Nazis. Grâce à ce film, je découvre encore des éléments de l’histoire, mon histoire, jusqu’ici inconnus. »

Anne-Capucine Langlais

Lundi 29 octobre, à 23 h 10 sur France 3, diffusion du film Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah.

 

Ce qu’ils savaient

Ce qu’ils savaient

Les informations dont disposaient les Alliés sur l’holocauste pendant la seconde guerre mondiale auraient-elles pu sauver une partie des juifs européens ?


Un documentaire de Virginie Linhart
Conseiller historique : Henry Rousso
Produit par Fabienne Servan-Schreiber et Lucie Pastor (Cinétévé)
Commentaire dit par Jeanne Balibar et Stanislas Nordey

Les informations dont disposaient les Alliés sur l’holocauste pendant la seconde guerre mondiale auraient-elles pu sauver une partie des juifs européens de la folie meurtrière nazie ?
Sur la base des révélations issues de documents déclassifiés, le film dévoile les choix et les motivations qui guidèrent Roosevelt, Churchill, Staline et de Gaulle pour sauver le monde du désastre tout en négligeant la question juive.

Pendant des décennies, le monde a retenu une image : celle du général Eisenhower découvrant l’horreur des camps le 12 avril 1945 à Ohrdruf. Avec l’ouverture d’une partie des archives de la Seconde Guerre mondiale au cours des années 90, il est désormais impossible de dire qu’on ne savait pas… Dès 1941, Churchill et Staline, puis Roosevelt et de Gaulle, eurent des preuves irréfutables sur le sort que les nazis réservaient aux juifs. Pourtant jusqu’en fin 1943, rien ou presque, ne fut fait pour leur venir en aide. Comment s’explique cette passivité qui désespéra tout un peuple ?

En choisissant de revenir sur le génocide du point de vue des quatre grands alliés, le film propose une autre histoire de la Seconde Guerre mondiale. Une histoire méconnue faite de choix difficiles et de dilemmes restés secrets. Les Alliés auraient-ils pu gagner la guerre et sauver une partie des six millions de juifs européens exterminés ? Comment vécurent-ils le poids de leurs décisions ? La morale est-elle un luxe en temps de guerre ?

France 3

 

ET LES 7 JOURS SUIVANTS LA DIFFUSION SUR PLUZZ.FR

A lire, nos précédents articles :

Les neutres retardent la victoire.1940-1944. par Marc-André Charguéraud

Le sauvetage des Juifs devra attendre la victoire – 1942-1945.

Washington et Londres refusent la constitution d’une armée juive 1940-1944.

Les Alliés en guerre refusent de sauver des Juifs 1942-1944 par Marc-André Charguéraud

Est-il moral de choisir quelles vies doivent être sauvées ? par Marc-André Charguéraud

Pas d’aide des Alliés pour les neutres accueillant les réfugiés. 1942-1944. – Par Marc-André Chargueraud

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah, un documentaire à voir absolument

    1. cohen motti

      can the jews or/and israel trust the neutral states? can they depends on the big nations? after reading the above document its up to you to decide… i can »t.!!!!

    2. Macina

      Merci de nous prévenir (de justesse!). Je diffuse immédiatement sur mon site.

      A toutes fins utiles, je vous signale que j’ai consacré un ouvrage, paru récemment aux éditions du Cerf, Paris, sous le titre : « L’apologie qui nuit à l’Eglise. Révisions hagiographiques de l’attitude de Pie XII envers les Juifs » (http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=9537).

      Bien qu’il ne traite pas directement du sujet qu’expose ce documentaire, il en constitue cependant un complément utile, plus accès sur la querelle des « silences » de Pie XII et de l’Eglise catholique du temps de guerre.

      Cordialement

      Menahem Macina
      (http://fr.wikipedia.org/wiki/Menahem_Macina)

    3. michel boissonneault

      j’ai toujour hais roosevelt car jamais il avait ordonner de bombarder
      les rails de chemin de fer que les convois vers les camps de la mort

    4. Bourgault

      Âprès avoir vu ce documentaire unique, On s’interroge. On ne veut pas croire ce qui est démontré dans ce documentaire qui représente le verso de « Shoah ».
      Mais le doute est désormais là gravé à jamais. Ainsi que les questions : pourquoi ? Et à la demande de qui ? Ou bien encore au nom de quels intérêts ?

      Parce qu’il y a une explication à tout.

      Virginie Linhart nous permetta de mourir en ayant à tenter désormais de chercher à savoir. Et d’autres encore après nous.

      Merci admiratif à Virginie Linhart et à tous ceux qui l’ont assistée.

    5. c.i.a.

      Les alliers avaient déjà bombarder, les chemins de fer, mais étaient reconstruires presqu’ aussitôt!, ils ont également pensers bombarders les camps, avec des B-25 mitchel,mais exclus, car ils croyaient, qu’ils auraient faites eux-mêmes des victimes!
      Mais comme l’avait dit, une victime rescapé,  » Nous étions déjà morts  », nous aurions au moins eux, une chance!

    6. LeClairvoyant

      10/06/19, Je viens d’entendre sur TF « le plus grand massacre de civils de la 2èmme guerre mondial est « Oradour-sur-Glane. » et je l’ai visité il y a déjà des années et je suis d’accord que c’est un massacre abominable de 642civils. Mais quel rang d’abomination de grandeur on lui accorde a la Shoah ?. Que je sache étaient tous des civiles les 6 millions de juifs exterminés, dont, 1,5 millions d’enfants. Oradour-sur-Glane, c’est un bataillon de soldats « ivres » d’alcool de haine de vengeance, qui ont pu commettre ce massacre qui a duré quelques heures. La Shoah est très différente comme massacre-génocide, pensée et exécute de manière industrielle par des gens tenant le pouvoir du régime nazi durant des années (38/45). L’antisémitisme criminel est ici a son paroxysme de cruauté, d’injustice et de barbarie qui dépasse tout entendement. Et ce qui me dérange le plus, c’est que les alliés connaissaient la situation dans le Ghetto de Varsovie et Camps d’extermination, et la destination des rafles de juifs dans toute l’Europe. parfois ce sont des tranchées comme en Ukraine, remplis de familles entières (homes ,femmes enfants) fusillées par les soldats et achevées à coup de marteau par les paysans ukrainiens qui devaient refermer les grandes tranchées. Puis personne ne savait rien, de tout cela qui se passait, au vu et au su de tout le monde des ville et villages. Car entre 40/45 il n’y avait pas de téléphone, et personne ne savait écrire dans toute l’Europe, ni avait des journalistes comme Robert Kapa en 36/39 durant la guerre d’Espagne. l’Europe complice et antisémite, était dans la préhistoire, il n’y avait pas de presse ni personne qui savait lire ni écrire. Pas même le personnel des 150 Camps d’Europe. France, Allemagne, Pologne, Pays Baltes, le Biélorusse, l’Ukraine, etc. Et personne n’a rien vu, ni dit, Ou sont les chefs n’ont pas voulu écouter les crimes qu’ils ont vu faire ou qu’il ont fait, obligées, etc ? L’omerta sur la Shoah, est le plus grand crime des nazis et des démocraties de toute l’histoire humaine. Puis on nous sort par-ci par là une lettre, un témoignage des Camps Nazis de 1932 ; la Nuit de Cristal 38 ; la libération des Camps en 1945. Sont 13 ans de crimes Nazis au vu et au su de tout le monde. Il y a des milliers de documents, volontairement couverts par le secret. Conclusion « On ne savait rien de ce qui se passait dans les Camps». La honte !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap