toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rosh Hashana : L’heure du bilan et de l’espoir, par Marc Femsohn


Rosh Hashana : L’heure du bilan et de l’espoir, par Marc Femsohn

La fête de Rosh Hashana, le Nouvel An juif, qui débutera dimanche soir, est solennelle, car elle marque non seulement l’anniversaire de la création du monde, mais aussi les 10 jours de pénitence qui précèdent Yom Kippour, le Grand Pardon, et fournit par conséquent l’opportunité de faire un bilan de l’année passée.
Chacun réfléchira aux orientations de sa vie et aux bonnes résolutions pour l’année à venir.
C’est donc l’occasion de reprendre l’éditorial que j’écrivais, il y a exactement un an, pour vérifier si mes prévisions concernant Israël se sont avérées exactes ou non.
Concernant la Syrie, j’ai péché par excès d’optimisme, puisque j’écrivais : « le boucher de Damas n’en a plus pour très longtemps ».
C’est qu’il tient le coup, le bougre.
Mais peut-être n’est-ce pas plus mal, car lorsqu’on connait ceux qui vont inéluctablement le remplacer, il me paraît souhaitable que les deux forces s’épuisent mutuellement en regrettant néanmoins les pertes civiles dues à la cruauté des deux camps.
Les islamistes qui prendront le pouvoir ne seront pas plus tendres à notre égard que les Alaouites d’Assad. Le seul avantage sera l’impossibilité pour le Hezbollah de compter sur la Syrie comme base arrière et pour l’Iran de disposer d’un avant-poste contre l’ennemi sioniste.
D’ici là, le sang coulera encore à flots, et nous n’agirions que si les armes chimiques étaient transférées dans des mains indésirables et incontrôlables.
Pour ce qui est de l’Egypte, ma vision globale est confirmée, puisque j’écrivais : « Quoiqu’on en pense, en dépit du changement de pouvoir et des derniers évènements sécuritaires, l’accord de paix avec l’Egypte tient cahin-caha et Le Caire sait qu’il aurait tout à perdre en le remettant en cause ».
On ne peut que se féliciter de la détermination du nouveau président Morsi, bien qu’issu des Frères musulmans, pour venir à bout des réseaux djihadistes dans le Sinaï.
Il ne le fait pas, bien entendu, pour les beaux yeux des Israéliens, mais parce qu’il a pris conscience du pouvoir et de la « realpolitik ».
On l’a constaté également pas plus tard que cette semaine, lorsque le nouveau Raïs égyptien lance un appel au calme dans cette révoltante affaire du film anti-islam qui est une provocation, voire une agression stupide et inutile contre les Musulmans avec quatre diplomates américains tués, action que rien ne peut justifier, bien entendu.
Morsi ne peut se passer de l’aide américaine, il lui faut donc faire des concessions et mettre en sourdine ses aspirations à l’islamisation de l’Egypte, car actuellement, la priorité doit être donnée à l’économie.
J’évoquais les problèmes de la Turquie entourée de voisins qui lui sont hostiles.
Cette situation perdure et Erdogan n’a pas trop le temps de s’occuper d’Israël actuellement, tout affairé qu’il est avec la Syrie et les Kurdes.
Il y a un an, j’ironisais sur la « réconciliation » Hamas-Fatah.
Aujourd’hui, je ne prends pas beaucoup de risques en soutenant qu’il y a plus de probabilités d’un accord entre Israéliens et Palestiniens qu’entre Ismaïl Haniyeh et Mahmoud Abbas.
Et je répète que l’éventuelle demande de reconnaissance d’un Etat palestinien auprès de l’Onu sera un nouveau pétard mouillé.
L’année prochaine sera, par contre, cruciale pour ce qui concerne le dossier nucléaire iranien.
Le compte à rebours a commencé depuis très longtemps.
Les divergences entre Washington et Jérusalem résident dans le délai.
Nous n’avons pas le temps et nous ne sommes pas prêts à être sacrifiés pour des questions d’agenda électoral américain.
Il y a au sein du peuple israélien des désaccords sur la manière de procéder, avec ou sans les Américains, mais il y a consensus sur l’affirmation essentielle : Israël n’acceptera jamais et en aucun cas que l’Iran détienne l’arme nucléaire.
Mais ce qui inquiète l’Israélien moyen aujourd’hui, ce ne sont pas tant les menaces sécuritaires, car il n’a pas de prise directe sur les évènements qui peuvent surgir soudain et obliger la population à se réfugier dans les abris ou revêtir l’uniforme.
Ce qui le tracasse, c’est l’augmentation du coût de la vie, le prix des carburants qui devient carrément insupportable, les produits de base vraiment inabordables, d’ailleurs le contrôleur de l’Etat appelle le gouvernement, dans son rapport publié cette semaine, à réintroduire l’encadrement des prix pour les produits alimentaires basiques.
Nous percevons des salaires moyen-orientaux alors que notre train de vie est occidental.
Pourtant le pays est riche. Il ya plus de sociétés de haute technologies et de start-ups en Israël qu’en Allemagne. Nous avons 10 lauréats du Prix Nobel pour une population de moins de 8 millions d’habitants. Les Arabes en ont 3 pour 350 millions d’âmes.
En dépit des difficultés économiques dont nous nous plaignons à juste titre, mais dont rêveraient les Grecs et les Espagnols, il fait cependant bon vivre ici.
Les adolescents sont parmi les plus heureux du monde et leurs parents sont plutôt satisfaits de leur sort.
Nous avons le niveau d’éducation le plus élevé du monde après le Canada.
Tel Aviv possède le plus grand nombre de musées et de théâtres au monde par rapport à son nombre d’habitants.
Ce n’est pas de la propagande sioniste, mais le résultat d’une étude de l’OCDE.
Un brin de fierté sioniste ne nuit pas, cependant. Nous avons donc toutes les raisons d’être confiants en l’avenir de notre pays et de notre Peuple, que ce soit pour l’année 5773 ou à plus long terme.
C’est pourquoi au nom de toute notre équipe, nous souhaitons à tous nos lecteurs et téléspectateurs ainsi qu’au Peuple Juif en Israël et à l’extérieur, mais en particulier à nos chers soldats de Tsva Hagana LeIsraël :
• 1 année de santé
• 12 mois de paix dans la sécurité
• 52 semaines de bonheur et prospérité
• 365 jours de succès
• 8.760 heures de sérénité
• 525.600 minutes d’activités productives
• 31.536.000 secondes d’une année douce.
??? ???? ??????
Avec la permission de Marc Femsohn et de Guysen, Europe Israël s’associe à ces vœux que nous adressons à notre tour à tous les Juifs de par le monde et à l’Etat d’Israël, ainsi qu’à tous les amis des Juifs et d’Israël.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Rosh Hashana : L’heure du bilan et de l’espoir, par Marc Femsohn

    1. Xavier Pinto

      Merci pour vos vœux et à mon tour, chrétien ami d’ Israël et des juifs, je vous souhaite une très bonne année.
      Que D.ieu protégé Israël contre tous ses ennemis, que chaque Juif en France soit en sécurité.

      Que D.ieu envoi la confusion au milieu des ennemis d’Israel. Qu’Il bénisse et guide les,autorités d’Israel dans les décisions si difficiles qu’ils auront à prendre en cette nouvelle année. Que chaque israellien trouve et retrouve en le D.ieu d’Abraham, D’Issaac et de Jacob la force, le courage face à leur destinée qui n à pas d’égal dans l’histoire de l’humanité.

      « le salut vient des juifs »

      Sana tova !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap