toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lorsque le Canard Enchaîné se contredit.


Lorsque le Canard Enchaîné se contredit.

Louis-Marie Horeau est rédacteur en chef du Canard Enchaîné depuis mars 2012. Recruté par cet hebdomadaire en 1979 il connaît donc parfaitement le ton et les sujets de prédilection du caneton qui font vendre. L’un d’entre eux est l’Etat d’Israël, dénoncé à longueur de colonnes. Pour cause, au choix, soit de « faucons », « d’extrémisme de droite », « d’ultra-orthodoxie » ou encore de « racisme » comme vu dans un article du 20 juin 2012 intitulé « Terre compromise » (1) dans lequel est affirmé que l’état juif vient « d’expulser par charters 4500 Africains », alors que tous étaient volontaires au départ avec en poche une ‘’cagnotte’’ de mille euros, et que « des Soudanais ont été sauvés de justesse du lynchage dans un village de Galilée…. ». Oubliant de préciser au passage, évidemment sinon où serait le charme, qu’il s’agissait d’un village Arabe et Musulman qui les avait violenté !

Si les Israéliens juifs peuvent, par omission, être désignés comme ségrégationnistes et porter le chapeau pour des violences, pourquoi donc s’en priver ?

Article publié alors avec l’accord du nouveau rédacteur en chef, Louis-Marie Horeau !

Loading...

Dans une tribune publiée dans le canard le 27 septembre dernier et intitulée « Crise de binaire » (2), celui-ci s’interroge au sujet de la liberté d’expression soulevé par les caricatures de Mahomet. Une liberté qu’il réclame pour les caricaturistes mais aussi pour les critiques. « A condition de laisser les kalachnikovs au râtelier, les cocktails Molotov au frigo et la dynamite au rancart… ».

Ce qui sous entend clairement que les paroles peuvent tuer ! D’où sa remarque de bon sens : « Les islamistes font leur miel de toute provocation. Ils se radicalisent et tentent d’attirer à eux les simples croyants qui se sentent attaqués et se croient obligés de défendre leur religion. Faut-il continuer de nourrir la chaudière? Il y a pire. Certains écrits, certains dessins peuvent servir de prétextes à des actes criminels. Bien sûr, cela ne fait pas des journalistes ou caricaturistes des coupables. Mais cela les rend peut-être un peu responsables? (…) Réfléchir avant d’imprimer n’est pas une atteinte à la liberté d’expression. Pas davantage à la liberté, sacrée elle aussi, de ne pas s’exprimer ».

Que n’a-t-il, alors, réfléchi avant de permettre la publication, dans un article non signé, des deux mensonges par omission contre Israël cités plus haut ? Que n’a-t-il protesté lorsque sous Claude Angeli, encore rédacteur en chef, Israël était présenté comme un paria ? Il ne manque pas de références trainant sur Google que l’on pourrait citer, ici, en exemple de cet état de fait !

Israël, comme les caricaturistes, peut être critiqué. Les Israéliens, eux-mêmes, ne s’en privent pas. Ce pays l’est depuis sa renaissance et nul ne s’est vu, à ce jour, condamné pour délits d’opinions et encore moins trainé en procès. L’Etat juif est une démocratie exemplaire très peu copiée de par le monde. Il est donc évident que celle-ci gène sur plusieurs plans les dictatures, musulmanes notamment, qui, pour parodier le rédacteur en chef, ‘’font leur miel de ces condamnations perpétuelles des médias occidentaux. Celles-ci se radicalisent et tentent d’attirer à elles ceux qui croient aux mystifications répandues par ces médias et qui serviront comme prétextes à des actes criminels contre « l’entité sioniste » et les juifs de par le monde.

Faut-il donc que ces médias continuent de nourrir la chaudière anti-israélienne ?’’

Cette question est posée, entre autres, à Louis-Marie Horeau. Si celui-ci ainsi que ses confrères ne seront pas comptables des conséquences, ils seront à coup sûr « un peu responsables » de l’antisémitisme qui se propage à vive allure à travers toute la planète.

Learn Hebrew online

« Réfléchir avant d’imprimer n’est pas une atteinte à la liberté d’expression » a-t-il écrit ! C’est même dorénavant une garantie pour la sécurité des communautés juives de diaspora et la pérennité d’Israël

Victor PEREZ ©

Liens :

Loading...

(1) : http://www.terrepromise.net/archives/3985

(2) : http://crif.org/fr/tribune/crise-de-binaire/32713





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Lorsque le Canard Enchaîné se contredit.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *