toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les motifs de la rage islamiste, par Dore Gold


Les motifs de la rage islamiste, par Dore Gold

La dernière vague anti-américaine qui a submergé le Moyen-Orient et s’est propagée jusqu’à Sidney en Australie, a été suivie par une série d’articles dans la presse internationale essayant d’expliquer les origines de la rage islamiste.
On nous a expliqué que la colère a éclaté suite à la diffusion du film sur Mahomet, « la naïveté des Musulmans ».

Ce film produit aux Etats-Unis a été diffusé sur You Tube il y a plus de deux mois.

Juste après les attentats spectaculaires du 11 septembre 2001, divers commentateurs ont tenté de déterminer les motivations des pirates de l’air et se sont posés la même question à savoir : Pourquoi cette colère noire a éclaté soudain ?

Pourquoi les islamistes sont-il fous de rage et ont lancé cette terrible opération suicidaire ?

Les questions sont justifiées et fondamentales et ce film n’est pas toujours la cause directe de la flambée de la violence, il existe sans doute d’autres facteurs.

L’un des principaux observateurs et analystes de la presse arabe, Ouraib Rantawi, a estimé dans un article publié dans le journal jordanien « al-Doustour » que l’explication est nécessaire parce que Washington a tenu les brides du « printemps arabe » et en a fait son propre cheval de bataille. De ce fait, la nouvelle vague anti-américaine a éclaté dans ces même pays. Cet observateur privilégié va plus loin dans son analyse et pense que les dernières réactions contre l’Amérique sont semblables à un « nouveau 11 septembre ».

Dans ce contexte nous devrions donc examiner les motifs du « printemps arabe » et s’ils ont bien contribué à l’intensité de la dernière flambée de violence.

L’attaque du Consulat américain à Benghazi et l’assassinat de l’ambassadeur Christopher Stevens avec ses trois collaborateurs ont été sans doute les plus cruels. Cet attentat contre des diplomates occidentaux n’est pas lié à la protestation générale.
Il s’agit belle et bien d’une opération planifiée, préméditée et parrainée par Al Qaïda. Déjà l’année dernière, des cellules d’al Qaïda ont mis en place et en toute liberté des camps d’entrainement dans des régions où le contrôle du gouvernement central de Libye est bien limité. Une situation similaire a pris forme dans la péninsule du Sinaï en Egypte et dans des régions du Yémen Sud.
Cela se produira probablement en Syrie après la chute de Bechar el Assad.

Les capacités limitées des nouveaux régimes de mettre un terme à la violence et leur manque de volonté d’agir fermement contre les émeutes aura sans doute un impact sur l’avenir. Les foules arabes ne craignent plus les régimes et n’ont plus peur de l’armée et des services de sécurité, et donc un incident marginal dégénère rapidement, une petite étincelle pourra mettre le feu aux poudres. L’escalade est immédiate et imprévisible et aura des conséquences graves pour la stabilité des nouveaux régimes.

L’objectif commun des manifestants et des régimes de limiter par tous les moyens l’influence des Etats-Unis au Moyen-Orient et de chasser les Américains de la région a réussi à établir en Tunisie, en Egypte et au Yémen des régimes islamiques liés à l’embryon des Frères musulmans.

Le « printemps arabe » a donc créé de nouvelles donnes dans le monde arabe alimentant et véhiculant une politique farouche et anti-américaine. Sur le plan économique, les révoltes arabes ont bien déçu. Elles n’ont pas réussi à apporter d’importantes transformations pour le bien être et la prospérité des populations. Bien au contraire, la perspective d’investissements américains dans les pays contrôlés par les Frères musulmans n’est plus acquise.

Enfin, si la rue arabe pense que les Américains ont profité du « printemps arabe » en le transformant en leur propre cheval de bataille, alors il faudra s’attendre que les populations arabes condamneront demain l’Amérique en l’accusant d’être responsable de la crise économique qui les frappe et les plonge dans la misère.

Source : Le Cape, par Dore Gold





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Les motifs de la rage islamiste, par Dore Gold

    1. Redomier

      La société musulmane est vivante . Tous ses composantes , religieuses ou politiques grouillent ,s’entrechoquent , tassées par le nombre et le manque de place , chacune tentant sa chance pour prendre les meilleures places .

      Toutes les surenchères ne manquent pas d’être faites , dans un sens ou dans l’autre :les déshérités veulent plus de viande et de confort, les nantis plus de luxe et d’opulence .

      Il ne peut en sortir qu’un inaudible tintamarre , un nouveau capharnaüm , musulman, lui .

       » Printemps arabe « , vous avez dit ? Passez votre chemin , grand nigaud .Il n’y a que des Saint Barthélémy comme en Syrie ou en Libye .

      Les couteaux sont affutés car le propre des cannibales , c’est d’avoir faim .

      Cette religion , sanglante ,dans ses principes , dans tout son verbiage ,est le contraire du monothéisme dont elle prétend se prévaloir.

      C’est le nouveau cannibalisme, celui des Temps nouveaux

    2. Marchini - Oger

      printemps arabe ; ça me fait marrer , je pensais que pour eux c’était un moyen de liberté et d’expression ! finalement ça marche a reculons . même pas les comparer a des moutons , pire que des moutons !!! qu’on le veuille ou non c’est bel et bien une secte arrière et sanguinaire. tous les pays essaient de vivre en harmonie , chez eux c’est tueries, assassinats, attentats permanent .De plus des fénéants regardez un peu dans quel état se trouve les pays du moyen orient!et d’Afrique ; que des ruines , caillasses et guenilles . une chose qui me choque fort c’est de voir que malgres tout ça les fameux dit pacifistes ou intégrés que font t’ils pour eviter tout ce sang ! rien ? même pas le courage de se révolter envers leurs freres de l’ extreme. tous se taisent, geignent et consentent. C’est toujours la faute de l’autre !!! Bonjour l’automne !

    3. Maria dit

      Tout le monde crie hurle chaque-un trouve des explications politique, religieux aux causes de la misère qui sévit dans les pays arabes.
      Les arabes, comme ils ont l’habitude rendent les autres responsable.
      La vrais raison de cette situation reste non dit tabous.
      « l’explosion démographique. » Il n’est guère possible a scolariser, nourrir, faire avancer une population qui se double en nombre a chaque génération.
      Alors le printemps arabe est une rigolade. La religion qui s’impose au lieu de la démocratie va encore augmenter la natalité, les pays du golf s’en réjouissent, Il leurs faut de la chair a canon de préférence illettrés en vu d’envahir le monde et imposer la charia et leur pouvoir.
      C’est ainsi que les souris riches du golf manipulent les souris pauvres des champs a leur seul avantage.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap