toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La sinistre farce des « non-alignés » organisée par Téhéran, par Richard Darmon,


La sinistre farce des « non-alignés » organisée par Téhéran,  par Richard Darmon,

Réuni à Téhéran, le 16e sommet des pays non-alignés (PNA) a bien sûr élu l’Iran à la présidence de ce mouvement jusqu’en 2015. Critiquée en Israël et dans certains pays occidentaux, la présence des représentants de 120 pays de la planète – dont 29 chefs d’État dont Mohammed Morsi, et même le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon – a aussi permis aux mollahs iraniens de défendre la « légitimité absolue » de leur programme nucléaire « civil » …

Pour Ali Akbar Salehi, le chef de la diplomatie iranienne, l’un des buts essentiels du Mouvement des PNA serait « l’élimination des arsenaux nucléaires dans le monde d’ici 2025 ». Prétendant que le programme nucléaire iranien était mené « uniquement à des fins civiles », il a bien sûr aussitôt accusé Israël de ne pas avoir signé – comme l’a déjà fait l’Iran – le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Se livrant à une virulente attaque contre l’État hébreu, le « leader suprême iranien », l’ayatollah Ali Khameini, a fait le 30 août une diatribe historique contre le sionisme en insinuant qu’« une claire identité historique appelée ‘Palestine’ avait été violemment ravie par les sionistes – à son propre peuple et sur sa propre terre – par les armes et grâce à une série de massacres contre des gens sans défense, pour être remise à un groupe de gens ayant émigré de certains pays d’Europe (…). Des crimes commis par les loups sionistes assoiffés de sang (…) qui se poursuivent en Palestine depuis plus de six décennies (…). Et ce, afin de générer crise après crise dans toute la région. (…) Les sionistes ont pris le contrôle des médias mondiaux et sont directement responsables de l’image haineuse des États-Unis dans tout le Moyen-Orient ! »

La critique timorée de Ban Ki-Moon …

Peu dérangé par ces propos autant véhéments qu’aberrants, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon – qui assistait à cette rencontre malgré les demandes réitérées de Washington et de Jérusalem de s’en abstenir – a fait part des inquiétudes et les attentes de la communauté internationale « sur des sujets sur lesquels il faut urgemment progresser », et il a donc exhorté l’Iran à « à se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et coopérer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ».

Ban Ki-Moon s’est quand même défendu d’une dénonciation de la négation de la Shoah et de du droit d’Israël à l’existence d’Israël, mais sans accuser directement les dirigeants iraniens pour tous leurs propos allant pourtant clairement dans ce sens !

Fait intéressant : Le nouveau président égyptien, Mohammed Morsi, s’est brièvement rendu à ce sommet pour remettre à l’Iran la présidence du mouvement des PNA. Il s’agissait de la première visite dans ce pays d’un chef d’État égyptien depuis la Révolution islamique de 1979.
Évoquant dans son allocution le lourd dossier de la guerre civile en Syrie, Morsi a appelé à « la solidarité avec le peuple syrien – par devoir moral autant que par nécessité stratégique – contre un régime oppressif qui a perdu sa légitimité » : une « pointe » qui a entraîné le départ immédiat de la délégation syrienne… Mais pour ne pas faire trop de vagues, le traducteur iranien bien dressé devait aussitôt remplacer le mot « Syrie » par « Bahreïn » ; ce après quoi le Bahreïn a adressé une protestation officielle à Téhéran !

Nétanyaou : « Ce sommet est une honte pour l’humanité ! »

Le Premier ministre israélien devait dénoncer les pays présents à ce sommet en les accusant de cautionner le régime iranien qui « nie l’Holocauste » et veut « annihiler l’État juif » : « Aujourd’hui, a-t-il déclaré dans un communiqué officiel publié le 29 août, plus de 120 pays sont réunis à Téhéran et saluent un régime qui non seulement nie l’Holocauste, mais qui s’est engagé à annihiler l’État juif, à brutaliser son propre peuple, tout en étant complice du meurtre de milliers de Syriens innocents (…). Et personne ne s’est levé ni n’a quitté le hall de conférence !
Au sein de la communauté internationale, il semble que beaucoup n’ont rien appris de l’époque de la Shoah. Je pense que c’est là une véritable honte pour l’humanité ! (…) D’autant que le pire des rapports de l’AIEA sur les activités nucléaires militaires iraniennes était publié ce même week-end : un document qui confirme ce que nous répétons, à savoir que si elles créent certaines difficultés pour l’économie iranienne, les sanctions internationales ne stoppent pas les progrès du programme nucléaire de Téhéran ».

Learn Hebrew online

Nétanyaou devait aussi annoncer qu’il se rendrait avant la fin septembre à l’Assemblée générale de l’ONU à New York « pour faire entendre clairement aux nations la vérité sur le régime terroriste iranien qui constitue la pire menace contre la paix mondiale ».

Source : Hamodia, par Richard Darmon





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *