toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Eurabia: On lui demande de se convertir à l’Islam pour se marier à Aubervilliers.


Eurabia: On lui demande de se convertir à l’Islam pour se marier à Aubervilliers.

Quant Eurabia s’infiltre jusque dans les rouages administratifs des mairies françaises: Les mairies françaises refusent le mariage civil d’un Français avec une Marocaine s’il ne s’est pas converti à l’islam… Cette histoire date du début de l’année mais illustre combien notre administration a été façonnée de façon rentrer dans la « norme » Eurabia, faisant ainsi passer des lois étrangères avant les nôtres.

Quand Frédéric Gilbert, journaliste télé, a voulu épouser sa compagne marocaine et mère de son enfant, il était loin d’imaginer le délire administratif qui l’attendait.
Après avoir retiré un dossier de demande de mariage à la mairie d’Aubervilliers, il découvre, parmi la paperasserie habituelle, un document énigmatique, intitulé «certificat de coutume».

Une pièce à se procurer auprès du consulat du Maroc, que «tous les couples franco-marocains nous fournissent, tous les jours», lui explique l’officier d’état civil. Confiant, Frédéric Gilbert se rend donc au consulat, où il apprend, éberlué, que l’obtention de ce très anodin «certificat de coutume» est en fait conditionnée à une petite formalité : la fourniture d’un «Acte de conversion à l’islam».

Refusant catégoriquement de se soumettre à cette conversion express, le mécréant repart dare-dare vers la mairie républicaine et laïque d’Aubervilliers. Et là, figé sur place, il s’entend délivrer un verdict administratif sans appel: pas de mariage civil sans certificat de coutume! Sans conversion à l’islam, donc.

Sous le choc, le postulant au mariage épluche le Code civil et découvre que ce certificat de coutume n’est en rien une obligation. Il peut éventuellement servir à vérifier l’état de célibat d’une personne étrangère si, comme il arrive dans certains pays, les mariages et les divorces ne sont pas inscrits en marge de l’acte de naissance. Un cas de figure qui, en l’occurrence, ne le concerne en rien, puisque sa future épouse est en possession d’un certificat officiel de célibat. Mais non, l’affaire est entendue, l’officier d’état civil de la mairie d’Aubervilliers reste inflexible.

Frédéric Gilbert doit arrêter d’emmerder le monde: «Vous n’avez qu’à faire semblant comme les autres, et devenir musulman sur le papier, mais pas pratiquant.»

Incrédule, Frédéric Gilbert se renseigne auprès de plusieurs mairies. Même réponse.«Autrement dit, la loi marocaine prévaut sur la loi française! Et c’est la même chose avec la Tunisie, l’Algérie et l’Égypte.»

En poursuivant son enquête, il découvre alors avec effarement que tous ses copains mariés à des musulmanes sont devenus musulmans «sur le papier». C’est si simple! Une conversion se fait dans n’importe quelle mosquée en trois minutes. Il suffit de prononcer «avec conviction et avec cœur» cette phrase: «Je reconnais qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Mahomet est son prophète», et l’imam décide que vous êtes devenu musulman. «Si j’étais raisonnable, c’est ce que je ferais, s’énerve Frédéric. On n’aurait plus de problèmes avec l’administration française ou marocaine.Et je boirais de l’alcool et boufferais du cochon dix fois plus que d’habitude pour montrer mon indépendance.»

Mais Frédéric n’est pas raisonnable. Profondément de gauche, il n’a rien contre l’islam et respecte la foi de sa femme. «Mais je n’ai jamais été musulman, ni catholique, ni juif, ni d’aucune religion, et je n’ai pas envie de l’être.» Et, vu son histoire personnelle, ça n’est pas près de changer. «Je suis fils de curé, mon père a été excommunié, il est devenu professeur de lettres classiques dans des lycées républicains, il a brandi bien haut la laïcité et m’a élevé dans cet esprit-là. Je n’ai aucun lien avec la religion et ce n’est pas demain qu’on va m’imposer de devenir musulman contre mon gré!» Malgré tous les problèmes que ça peut lui causer au Maroc et qu’il connaît déjà par cœur…

Les maires français plus royalistes que le roi du Maroc.

«Quand ma compagne a accouché, à l’hôpital de Casablanca, de deux jumelles, grandes prématurées, les petites sont restées dix-huit heures sans qu’on daigne leur donner les premiers soins, parce que c’étaient les filles d’une mère célibataire et d’un mécréant. Elles n’ont pas été intubées, pas de couveuse, on ne les a pas mises au chaud…»

Face à cet abandon, le couple se démène pour trouver une clinique privée qui accepte de les prendre en charge, à 500 euros la journée. «Finalement, l’une des deux petites est morte au bout de quatre jours. Mais je n’ai pas pu faire le deuil de ma fille, parce que, en tant que non-musulman, je n’ai pas eu le droit d’aller au cimetière…»

Au moment de déclarer leur deuxième fille, nouveau choc: «On a refusé que je le fasse parce que je ne suis pas marié et pas musulman.» Le consulat de France leur conseille alors une tactique assez courante: la maman déclare que l’enfant est né de père inconnu auprès des autorités marocaines.Le nom de la mère n’étant pas transmissible, on lui donnera un prénom, assorti d’un X et Frédéric n’aura plus qu’à se rendre au consulat de France pour reconnaître sa fille, qui deviendra française.

Sauf que le jour où la fiche d’état civil leur est remise, le couple découvre qu’on a changé le prénom de leur fille et qu’on lui a attribué un père, dénommé Abdula Mossaid.D’où sort ce père inconnu? Nul ne le sait.

«Je pense qu’on l’a inventé parce qu’il fallait un père musulman pour que la petite soit musulmane.Donc, ma fille était devenue la fille d’un autre.»>Retour furibard de Frédéric au service d’état civil marocain:>«Bonjour, je m’appelle Frédéric Gilbert, mais visiblement mes couilles s’appellent Abdula Mossaid!»

La bataille durera quatre jours. «Tout s’est terminé dans le bureau du préfet, à qui j’ai failli casser la gueule quand il m’a dit, en désignant la maman de mon bébé: «Je vous comprends, mais tout ça, c’est à cause de cette p*te et c’est elle que je vais mettre en prison.» N’oublions pas qu’au Maroc toute relation hors mariage est un délit.»

Finalement, Frédéric réussit à avoir gain de cause. Mais les problèmes continuent.Côté français, cette fois. La petite souffrant d’hydrocéphalie, il lui faut, coûte que coûte, subir une lourde opération à l’hôpital Necker, à Paris.Mais ils ont toutes les difficultés à ce que sa maman obtienne les visas pour voyager avec son bébé. «Pour le suivi de son opération, à chaque fois, il a fallu aller pleurer auprès du consulat. On finissait par avoir les visas, mais au bout de deux mois, trois demandes, deux refus… Or, en IRM pédiatrique, il faut entre quatre et six mois pour décrocher un rendez-vous. Quand on en annule un, on est reparti pour encore quatre mois de bagarre!»

C’est notamment pour toutes ces raisons que le couple avait décidé de se marier. «On voulait juste que ce soit un peu plus léger, plus simple. Et voilà maintenant que les mairies françaises s’y mettent, avec cette histoire de certificat de coutume!»

Aux dernières nouvelles, un élu d’Aubervilliers leur a fait savoir que le dossier serait étudié «étape par étape» par le service juridique de la mairie.Frédéric ne lâche rien. «Juridiquement, il n’y a rien à changer, il y a juste à dire aux maires : arrêtez vos conneries. J’ai réussi à être le père de ma fille, ce n’est quand même pas une Mairie “française” qui va m’empêcher d’être le mari de ma femme!»





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Eurabia: On lui demande de se convertir à l’Islam pour se marier à Aubervilliers.

    1. beate

      Peut-être faudrait-il que les citoyennes et les citoyens écrivent une lettre personnalisée aux maires pour protester contre ces « certificats de coutume » qui n’ont rien à faire en France et Europe…

      Pour ceux qui pensent que la conversion n’a pas de conséquence, il faut savoir ceci :
      “Il n’y a de dieu que Allah et Mahomet est son messager” parole du prophète et devise de l’Arabie Saoudite inscrite à côté d’un sabre. – Le prophète dit “Si quelqu’un (1 musulman) s’écarte de sa religion, tuez-le.” Récit d’Ikrima, Bukhari LII 260

    2. popi soudure

      cette info est plus que réelle ! un de mes amis voulant officialiser une naissance avec une marocaine voulut se marier et bien ce fut comme l ‘ article le dit , convertion a l ‘ islam et aucune mairie de l ‘ ile de france ne voulut les marier sans ce fameux papier de convrsion ! bravo la france ! un veritable scandale , bienvenue en EURABIA !

    3. Redomier

      Ces bureaucrates , ronds de cuir français , certainement de gauche cégétiste ou F.O. ?sont très lâches , apeurés avec les musulmans dont ils craignent ,au quotidien de la vie administrative, les menaces ,les coups et les « corrections « .

      Alors,amers ,ils se rattrapent comme ils peuvent et exorcisent leur mépris d’eux mêmes par une agressivité tous azimuts envers leurs concitoyens français d’origine.

      C’est une des formes de la haine de soi ,esquissée par Alain Finkelkraut ou d’autres .

      C’est, là ,un des horizons du monde occidental gangréné par la colonisation musulmane rampante .

      Allah ouèèhh l’kber ,Mohammad Rasso lè lah ( D. , lui, est le grand ,Moh est tourné vers lui _traduction personnelle_ )

    4. choasef

      Pour un journaliste, cela lui fait les pieds, car ils font suffisemment la merde dans la presse, en deformant la verite sur Israel, vous voulez les arabes, non seulement vous les aurez, masi vous plierez a leurs exigences de gre ou de force.

    5. azoi

      je compatis avec ce journaliste quant à la mort d’une de ses jumelles et aux très graves problèmes de santé de l’autre. cela dit je ne suis pas étonné de la position de l’administration française car elle n’est pas meilleure que celle qui consiste à refuser d’admettre que Jérusalem se trouve en Israël. toutes les administrations de part le monde se ressemblent et ont un langage et un système de pensée identiques c’est à dire hors de la compréhension du commun des mortels que nous sommes.

    6. Redomier

      Rappelons qu’Aubervilliers, dans la région parisienne ,est la ville où Pierre Laval , alors socialiste (aile droite )fut député en 1914 puis maire à partir de 1923 puis jusqu’à la Libération tantôt allié des communistes puis rival ou ennemi .

      Curieux destin pour cette ville , non ?

    7. ady

      Excusez mon incrédulité : mais si tout cela est « vrai »…. et la situation et les mots employés , c’est un scandale à l’état pur. J’espère que ce journaliste a assez de « connection » pour essayer de médiatiser plus encore cette affaire. Quoiqu’il en soit, de jour en jour, le comportement des français et de son administration se dégrade et ressemble à ce « renoncement » (….j’édulcore) des années 40…. Un relâchement veule qu’il m’est difficile de comprendre.

    8. Marcel Fafouin

      Franchement, ça carrément pas de bon sens, surtout dans un État dit Républicain de citoyenneté libre, responsable, et laïque, démocratique, cette histoire de certificat sollicité !

      Épouvantable affront ! – 2 sept 2012 / 15 eloul 5772 –

    9. Secotine

      pour un certificat de conversion il vous en coutera de 0 à 200 euros en fonction de la Mosquée qui vous le délivrera. De même en fonction de la Mosquée il vous faudra 3 témoins qui vont attester que vous avez bien prononcé les paroles idoines, et que vous pourrez recruter dans la rue, ou alors, si vous avez des amis musulmans, ils viendront avec vous si vous n’avez ni l’un ni l’autre peu importe, il y a des sites internet où vous pourrez vous convertir en ligne.
      Elle est pas belle la vie ?

    10. NICOLE

      Une chose m’étonne : ce certificat de coutume n’est pas une obligation de loi, selon les dires du journaliste.
      Alors où est le problème ?! Attaquer cette mairie, la traduire en procès en conseil d’Etat et tribunal administratif. Au besoin les Droits de l’Homme de la HAYE.

    11. richard

      Merci Frédéric Gilbert de m’ouvrir les yeux. Ce scandale aurait dû être connu depuis longtemps des Français. Pourquoi nous le cache-t-on?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap