toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vidéo : JO 2012 la judokate voilée éliminée, la polémique reste


Vidéo : JO 2012  la judokate voilée éliminée, la polémique reste

17 délégations comportent des femmes voilées aux J.O. de Londres : les fédérations internationales de sport cèdent devant la discrimination des femmes. Le CIO ne respecte pas la charte olympique et promeut la discrimination des femmes. Les Jeux olympiques décidément, entre antisémitisme et discrimination, ne sont pas un modèle de fraternité et de tolérance.

La judokate saoudienne Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani n’a pas passé le premier tour. Sa présence aux Jeux olympiques de Londres aura mis en lumière les difficultés de l’égalité homme/femme dans le sport.

Elle ne sera restée qu’une minute et trente secondes sur le tatami. Eliminée dès le premier tour, Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani se souviendra de ses premiers Jeux olympiques. La judokate saoudienne a plusieurs fois failli être disqualifiée.

Objet de la discorde, le hijab, ce voile que portent certaines musulmanes pour dissimuler leur chevelure. Selon son père, sa particpation aux JO était conditionnée au port du voile. La solution trouvée pour le combat ressemble à s’y méprendre au tissu que portent les Sikh sous leur turban (le tissu noir au début de la vidéo).

Le voile s’est peu à peu imposé dans les Jeux olympiques. En 1984 et en 1992, une athlète marocaine puis une Algérienne gagnent chacune une médaille d’or, les bras, les jambes et la tête découverts. Mais dès les JO de 1996 à Atlanta, le hijab fait son apparition avec l’Iranienne Lyda Fariman à la carabine. En 2008 à Pékin, pas moins de 14 délégations défileront voilées lors de la cérémonie d’ouverture, les femmes marchant derrières les hommes.

Favoriser l’égalité hommes/femmes?

Pour Jacques Rogge, président du CIO, la présence de la judokate saoudienne est « une nouvelle très positive », qui « peut être vue comme le signe d’une évolution encourageante. Avec ces athlètes saoudiennes qui rejoignent leurs consoeurs du Qatar et de Brunei, à Londres, tous les comités olympiques nationaux auront ainsi envoyé des femmes aux Jeux olympiques ». Par cette déclaration, Jacques Rogge entend défendre l’égalité homme/femme dans le sport. Lors des précédents Jeux, l’Arabie Saoudite, le Qatar et Bahreïn n’avaient pas envoyé d’athlètes féminines.

La polémique sur le port du voile ne se limite pas au JO. Le football aussi est confronté à cette question. Jeudi 5 juillet, l’International Football Association Board (Ifab), organe garant des lois du jeu, autorisait les joueuses à porter le hijab. Une décision validée par la Fédération Internationale de Football Association (Fifa). La proposition émanait du Prince Ali Bin al Hussein de Jordanie, l’un des six vice-présidents de la Fifa.

 

 

Instances nationales contre instances internationales

Depuis, plusieurs voix se sont élevées contre cette décision, notamment la ministre de Sports Valérie Fourneyron et la Fédération Française de Football (FFF). Les déclarations du président de la Fédération internationale de judo démontrent que le malaise est loin d’être réglé. Une opposition apparait: les fédérations nationales n’ont pas le même point de vue sur la question que les instances internationales, telles que la Fifa ou le CIO.

Les sportives aussi ont un avis sur la question. Automne Pavia, médaillée de bronze dans la catégorie -56 kg en judo, et Murielle Dupond, entraineuse de l’équipe de France de Judo, ont décrit les risques de strangulation et de sécurité pour les mains. L’ancienne judokate Céline Géraud a expliqué au micro de RMC qu' »il y [avait] un mouvement de protestation collégiale de toutes les fédérations de judo, qui se rebellent contre cette brèche qu’on vient d’ouvrir ».

Carine Bloch, vice-présidente de La Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra) s’est aussi exprimée sur le sujet: « Une brèche avait été ouverte par la Fifa. Pour nous, c’est encore un mauvais signe qui est donné. On compte beaucoup sur le sport comme vecteur d’émancipation et je ne suis pas sûr que ce soit un signe donné en ce sens. »

source : L’express

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Vidéo : JO 2012 la judokate voilée éliminée, la polémique reste

    1. Aaron

      Mme Bloch, je vais exceptionnellement être impoli avec une femme: »FERMEZ-LA »
      Secondo, au vu de la photo, elle pourrait servir d’épouvantail à moineaux dans le champ de mon voisin.
      Tertio: les JO ce n’est pas le Carnaval de Rio.
      A bon entendeur, salut!

    2. Esaïe

      La chartre des jeux olympiques jetée dans la tamise, voilà un acte qui nous change beaucoup du politique infiniment corect, pour moi ces femmes musulmannes en hidjab pour concourir aux jeux olympiques est une provocation et cache une intention trés détérminée, il me parraît impossible que que la chariya surtout venant d’Arabie saoudite, puisse permettre a leurs femmes de se montrer dans des lieux ou le regard de plusieurs milliers d’hommes soit elles.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap