toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une « marche pour la vie » a quitté le camp d’Auschwicz


Une « marche pour la vie » a quitté le camp d’Auschwicz

Une « marche pour la vie » rassemble descendants de survivants de la Shoah et enfants et petits enfants de nazis.  6 millions de juifs ont été massacrés durant la Shoah, dont un million à Auschwitz. Débutée à Auschwitz- Birkenau, cette marche passera dans les camps de Belzec, Majdanek, Sobibor, Chelmno et s’achèvera à Treblinka.

 

Leurs pères, leurs grands-pères ou arrière-grands-pères ont été membres des SS, gardiens de camps de concentration, policiers, tous impliqués dans l’extermination des six millions de victimes de la Shoah.

Aujourd’hui leurs descendants allemands, telle Bäerbel Pfeiffer, petite-fille d’un électricien qui a installé les barbelés sous tension à Auschwitz-Birkenau, veulent demander pardon et témoigner pour que rien ne soit oublié.

Une cinquantaine d’entre eux se sont joints à des survivants et des descendants de victimes de la Shoah venus de Pologne, Russie, Biélorussie, Israël et États-Unis pour une « marche pour la vie » et contre l’antisémitisme.

De telles marches ont été organisées depuis 2007 dans une dizaine de pays à l’initiative des protestants charismatiques Charlotte et Jobst Bittner qui ont créé leur propre Église à Tübingen en 1987. Pour cette première édition polonaise, environ 300 personnes ont quitté Auschwitz, lundi 20 août.

Leur marche d’une semaine est découpée en de nombreux petits tronçons dessinant symboliquement une étoile de David sur 2 200 kilomètres qui relient les différents camps de concentration implantés sur le sol polonais, d’Auschwitz à Treblinka en passant par Belzec, Majdanek, Chelmno et Sobibor.

« Nous avons eu cette idée chez nous, à Tübingen (sud de l’Allemagne), où beaucoup de gens ont découvert en étudiant l’histoire de leur famille que leurs proches avaient été impliqués dans des crimes nazis« , a expliqué à l’AFP Heinz Reuss, de l’église allemande TOS.

« Les participants marcheront en se relayant par petits groupes entre plusieurs camps d’extermination installés en Pologne par l’Allemagne nazie. Ils veulent ainsi demander pardon pour ce qu’avaient fait leur grands-parents et briser une sorte de conjuration du silence sur ces actes en Allemagne », a déclaré à l’AFP l’un des organisateurs, Zbigniew Judasz.

sources :Lla Croix,  Le vif.be et Nosnondits







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap