toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Gange : L’Inde lance un défi à la technologie israélienne


Gange : L’Inde lance un défi à la technologie israélienne

On trouve plus de jeunes israéliens partis vadrouiller en Inde que de restaurants Mc Do … Pas anodin au pays de la vache sacrée. Service militaire fini, des milliers de jeunes israéliens partent à la conquête du Nirvana, s’alanguir dans les paradis artificiels du pays des éléphants, des Maharadjahs et des épices multicolores … Or, à part ce tourisme estudiantin de faible envergure, la nation de l’innovation et le cerveau informatique du monde n’ont jamais réellement travaillé main dans la main … Mais comment n’y avions-nous pas pensé avant ?

Début mai, le site Ynet avançait qu’Israël allait envoyer en Inde une armada d’ingénieurs, chercheurs, scientifiques et autres entrepreneurs dans le domaine des technologies de l’eau afin d’épurer les eaux sacrées du Gange, célèbre pour faire office de baignoire rituelle, de cimetière pour cadavres humains ou d’animaux et même d’urne funéraire commune. Ces eaux sacrées sont depuis un demi-siècle menacées par une lourde pollution qui plombe l’écosystème richissime du Gange. Le fleuve abrite en effet deux espèces de dauphin, le dauphin du Gange, le dauphin de l’Irrawaddy, ainsi qu’une espèce de requins unique au monde : Le requin d’eau douce.

En fait, l’Inde voit en Israël un modèle en matière de gestion de l’eau. Etant avant tout un petit pays au sol bien souvent désertique, Israël a pris une mesure d’avance sur l’immense défi que représentera le manque d’eau dans les prochaines années pour les pays du Moyen Orient. On ne pouvait trouver meilleur élève en la matière.

Prophètes et Maharadjahs redonneront vie au fleuve …

Depuis le mois de février, le gouvernement indien a donc décidé de faire appel aux israéliens pour redonner vie aux eaux du Gange comme site religieux mais aussi comme une source potentielle d’eau potable…

A l’instar de leurs voisins japonais qui ont sollicité le génie israélien pour reconstruire Fukushima, l’Etat indien enverra prochainement en Israël plusieurs représentants de sociétés expertes des techniques durables de gestion des eaux de Bombay et de New Delhi ainsi que des membres du gouvernement et de l’Institut indien de la technologie. Ils rencontreront sur place les Autorités israéliennes de l’eau et des professionnels israéliens de l’épuration, du dessalement et de la vidange des eaux usées. Objectif : Rentrer en Inde pour mettre en œuvre les compétences acquises en Israël pour raviver les eaux du Gange.

Mais la coopération entre Israël et le géant émergeant indien ne s’arrête pas là. Ces derniers mois elle a pris des allures plus … décalées !

Il y a un an, l’ingénieure Noa Lerner s’est éprise du manque d’hygiène dans les bidonvilles des mégalopoles indiennes. Révolution : Lerner a conçu un modèle unique de WC ambulants pour pallier à l’absence de traitement des déchets fécaux dans les bidonvilles.

Ces dernières années, Israël n’a cessé de renforcer ses liens avec l’Asie, en particulier avec la Chine, l’Inde et bien sûr le Japon pour reconstruire Fukushima.

En janvier dernier, le premier ministre Benyamin Netanyahu a d’ailleurs annoncé le plan de construction de deux nouvelles voies ferrées reliant la mer Méditerranée au Nord-Ouest d’Israël, à la mer Rouge au Sud.
Cette nouvelle communication, longue de plus de 32 kilomètres reliera les métropoles de Tel Aviv et d’Eilat et bénéficiera aussi à la Chine, à l’Inde et au reste de l’Asie pour améliorer ses relations commerciales avec le Moyen Orient et a fortiori avec l’Europe.

Ruée vers l’or bleu…

Israël se place en chef de file de la ruée vers l’or bleu. Elle n’hésite pas a partir en croisade pour l’eau des que l’occasion se présente. Pour preuve, la cérémonie du 64eme anniversaire de l’Indépendance d’Israël était placée sous le signe de l’eau. A l’occasion, le gouvernement a rendu hommage à de nombreux experts scientifiques dans le domaine de l’eau.

Comme l’affirme Oded Distal, chef de l’unité des investissements au ministère du Commerce, de l’Industrie et du Travail israélien : « Israël est le leader mondial dans le domaine des technologies de l’eau. Israël est un des seuls pays à même d’offrir des solutions sures et durables au gouvernement indien pour répondre au problème de la rareté de l’or bleu ».

Source : siliconwadi, par Jonathan Seror





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *