toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Allemagne, la compensation fatale : La circoncision dans le regard allemand, par Shmuel Trigano


Allemagne, la compensation fatale : La circoncision dans le regard allemand, par Shmuel Trigano

La réalité est ironique. Ce sont les Allemands dont l’histoire récente est lourde de la responsabilité d’un génocide qui font la morale aux descendants de leurs anciennes victimes. On ne peut s’empêcher de voir dans leur vertueux jugement, puisqu’il s’agit de droit, une compensation psychique qui vise à les déculpabiliser. Mais ce travers moral nous aide aussi à comprendre quelque chose de plus enfoui. C’est au fond la même volonté de « pureté », la même conviction « morale » qui a mu les Nazis, qui cherchaient à éradiquer ceux qu’ils comparaient à des poux et à des rats.

Shmuel Trigano Chroniques d’été 2012.

Le langage ne ment pas. Deux types d’arguments contre la circoncision ont été évoqués par les instances allemandes : La violence qu’elle représenterait et le fait de l’imposer d’office à un enfant en le privant ainsi de sa capacité de choix ultérieure.

Loading...

En juin le tribunal de grande instance de Cologne a rendu publique une décision selon laquelle « l’ablation du prépuce pour motif religieux relevait de coups et blessures volontaires, et était donc passible de poursuites pénales ».

En août, le Comité d’éthique allemand déclare que la circoncision devrait être autorisée mais à condition qu’il y ait eu une information des parents, qu’ils soient tous les deux d’accord, qu’il y ait un traitement de la douleur et que la circoncision soit conduite par un spécialiste.

Ces arguments nécessiteraient chacun une étude approfondie et les Allemands tombent mal avec des Juifs rompus à la dialectique talmudique ainsi qu’à la psychanalyse. Il faut d’abord rappeler que dans le judaïsme cet acte intervient à l’âge de 8 jours et non entre 8 et 14 ans comme chez les musulmans, ce qui est fondamentalement différent sur le plan de l’expérience et des conséquences.

Si l’on poussait jusqu’à l’absurde l’hygiénisme et le purisme des Allemands (que l’on retrouve aussi chez les Scandinaves), on pourrait faire remarquer à ces grands moralistes qu’il vaudrait mieux aussi que les enfants ne naissent pas, c’est à dire qu’ils ne sortent jamais du ventre de leur mère, ce qui représente une expérience d’une très grande violence. L’enfant une fois expulsé et tiré avec force de son ventre (à moins qu’on ouvre son ventre s’il faut pratiquer une césarienne) reçoit pour la première fois dans ses poumons un air qui le brûle comme un incendie. Il lance alors son cri pour la première fois, expression de douleur, ce qui est considéré pourtant par le corps médical comme un très bon signe de vie.

Il faudrait aussi interdire de couper le cordon ombilical, un organe qui relie le bébé à la vie et qui représente une ablation violente : On cisaille la chair à vif. La naissance en général aussi est sanguinolente. Tout accouchement verse du sang …

La remarque allemande est au fond ennemie de la vie. Et la vie comporte une violence intrinsèque que l’homme doit apprendre non à nier mais à canaliser. La circoncision, justement, reprend la violence natale pour la maitriser et l’humaniser. C’est peut être ce qui évite justement le penchant ultérieur au génocide …

Learn Hebrew online

Quant au fait d’imposer à l’enfant un choix sur lequel il ne peut se prononcer, ce qui serait répréhensible de la part des parents, il faudrait tout de même faire comprendre aux Allemands que naître dans une famille allemande, avec l’héritage que l’on sait, pourrait aussi être considéré comme l’imposition d’un destin non choisi à des enfants qui n’ont pas demandé d’en être.

Pourrait-on attendre 18 ans pour que les enfants allemands décident de choisir s’ils seront allemands ou turcs, ou quoi que ce soit d’autre et donc durant ces 18 ans éviter de leur inculquer toute culture et langue allemandes, toute identité allemande afin qu’ils choisissent en connaissance de cause et ne tombent pas dans une culture qui a conçu le génocide, avec tout ce que cela entraine comme problèmes identitaires.

Je dis sans ambages des choses dures mais la gravité de l’attaque le justifie.

Loading...

S’il faut jouer au plus fin, on nous trouvera. C’est aussi pour souligner l’absurdité qui inspire les jugements allemands sur la circoncision quand on pousse leur logique jusqu’au bout. Au point que l’on se demande s’ils ne sont pas un prétexte, sans doute inconscient, à une autre motivation.

Comme en France l’attaque symbolique ou réelle lancée sur le judaïsme et les Juifs est en fait une attaque contre l’islam dont les auteurs n’ont pas le courage parce qu’ils en ont peur et que cela enfreint le politiquement correct.

Au contraire, il n’y a rien à craindre des Juifs d’autant que les mettre en premier sur la sellette constitue une justification de l’impartialité de la décision que l’on veut appliquer çà l’islam. Les Juifs sont donc mis en question pour que les musulmans le soient.

Sinon on ne comprend pas la raison de ce tournant subit envers eux … De ce point de vue le facteur islamique, pour toutes sortes de raisons, constitue un facteur aggravant pour la condition du judaïsme en Europe et le cercle de l’ironie est clos lorsque les instances juives s’abritent derrière lui, infiniment plus puissant politiquement mais hostile à leur encontre, pour défendre leurs positions …

Source : Israël Flash





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Allemagne, la compensation fatale : La circoncision dans le regard allemand, par Shmuel Trigano

    1. Desterel

      Bref, vous interdisez aux allemands le droit de critiquer cette mutilation qu’est la circoncision sous prétexte qu’ils ont été nazis…
      Et si on n’est pas nazi et qu’on trouve également que la circoncision est une mutilation indigne d’une époque civilisée, que dites vous?

    2. Daniel Ilan

      Shmuel trigano aime ratiociner. Ce pied noir oublie que les plus grands furent des juifs allemands : Marx, Freud, Einstein et les autres ; sans compter la dernière prise de position de Angela Merkel qui s’est exprimé clairement à ce sujet et s’est réjouie de voir la population juive augmenter, car c’est bien le seul pays d’Europe où la population juive augmente.

    3. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Daniel Ilan, vous avez bien entendu le droit de ne pas apprécier les analyses de Shmuel Trigano. Mais en quoi le fait qu’il soit « pied noir » (ce qu’il n’est pas, pas davantage que tous les Juifs s’inscrivant dans l’histoire de la communauté juive en Algérie, vous devriez le savoir !) interfère-t-il dans votre dépréciation ?

    4. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A Desterel,

      Vous semblez avoir mal lu et/ou mal compris l’article de S. Trigano et vous inversez les rôles.
      Aucun Juif n’envisage d’interdire quoi que ce soit aux Allemands, mais à l’inverse, ce sont les Allemands, ou du moins certains d’entre eux, qui cherchent à interdire aux Juifs la pratique de la circoncison, selon leur culture et leur rituel spécifique.
      Vous semblez aussi tout ignorer des conditions et de la signification de la circoncision pratiquée par les Juifs sur les garçons de 8 jours (pas un jour de moins) et exceptionnellement au-delà. Il existe des traités qui expliquent cela, il serait très long de m’y attarder, surtout si vous avez un très fort a priori négatif.
      Vous dites que « nous » (les Juifs) contestons « aux allemands le droit de critiquer cette mutilation qu’est la circoncision sous prétexte qu’ils ont été nazis ». Et je fais le lien avec la suite de votre propos quand vous dites « si on n’est pas nazi et qu’on trouve également que la circoncision est une mutilation indigne d’une époque civilisée ».
      En effet, je note que les allemands qui ne pratiquent pas la circoncision n’ont pas pour autant été immunisés en générant la pire barbarie que l’humanité ait connue. C’est donc un bon prétexte de rappeler que beaucoup parmi eux ont été nazis.
      Aussi, quand vous invoquez « une époque civilisée » (c’est quoi « une époque civilisée » ?), je note que les Juifs qui pratiquent selon leurs règles et leur éthique la circoncision depuis des millénaires ont produit pour l’humanité ce qu’il y a de plus élevé en matière de culture, de recherches et d’innovations et de justice et ont donc grandement contribué à la civilisation humaine.
      Je ne cherche pas à vous convaincre du bien fondé de cette pratique, vous risqueriez d’être tenté d’y recourir …

    5. Prince

      « La remarque allemande est au fond ennemie de la vie. Et la vie comporte une violence intrinsèque que l’homme doit apprendre non à nier mais à canaliser. La circoncision, justement, reprend la violence natale pour la maitriser et l’humaniser. C’est peut être ce qui évite justement le penchant ultérieur au génocide … »

      De tels propos vous discréditent TOTALEMENT. La violence, toujours la violence! Je n’ai aucune prédisposition au génocide parce que je ne me suis pas fait circoncire….. Quelle folie intellectuelle! C’est hallucinant!

    6. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Le deuxième, voire le troisième degré de l’analyse semble vous échapper. C’est ce qui fait que vos propos n’ont pas de crédit. Quant à la question de la violence, lisez davantage, j’ai une bibliographie à votre disposition.

    7. Vasara

      Cette hystérie vous sied mal: la circoncision n’est nullement interdite en Allemagne si le pénis appartient à un adulte. Et la mention du nazisme est de fort mauvais goût.

    8. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A Vasara, à l’inverse, vu l’état dans lequel l’idée d’avoir à débattre de cette question, et plus encore d’avoir à tolérer que d’autres que vous – et les Juifs en particulier ! – puissent pratiquer leurs coutumes, l’hystérie paraît mieux vous séoir. Et l’invocation du nazisme vient chez vous ne rien arranger à votre hystérie.

    9. Michel Hervé Navoiseau-Bertaux

      « Il faut d’abord rappeler que dans le judaïsme cet acte intervient à l’âge de 8 jours et non entre 8 et 14 ans comme chez les musulmans, ce qui est fondamentalement différent sur le plan de l’expérience et des conséquences. »

      Je laisse répondre le docteur Leboyer, dans le texte célèbre de sa lettre à Rosemary Romberg-Weiner :

      « Si nous nous souvenons que tout ce qui se passe dans les premiers jours de la vie, sur le plan émotionnel, modèle toutes les réactions futures, nous ne pouvons que nous demander pourquoi une telle torture a été infligée à l’enfant. Comment un être qui a été agressé de cette façon, alors qu’il était totalement sans défenses, pourrait-il se développer en une personne calme, aimante, confiante ? En effet, il ne sera jamais capable de faire confiance à personne dans la vie, il sera toujours sur la défensive, incapable de s’ouvrir aux autres et à la vie.
      Il y a eu, récemment, une grande étude, internationale, menée par l’Organisation mondiale de la santé, concernant ce qui arrive, en Afrique, aux jeunes femmes à l’âge de la puberté. L’opinion publique fut atterrée et révoltée de découvrir les tortures et mutilations (ablation du clitoris et le reste) infligées. La pratique de la circoncision est exactement de la même nature et du même niveau. Et nous nous disons « rationnels et développés » !
      Au moins ces jeunes femmes sont conscientes et on leur dit que c’est une sorte d’épreuve, un acte de courage. Quoiqu’en fait, il s’agit de les rendre soumises aux hommes et de s’assurer qu’elles ne mettront jamais en question le pouvoir des hommes.
      Mais une telle conscience n’existe pas chez le nouveau-né. La torture est subie dans un état d’impuissance totale qui la rend encore plus effrayante et insupportable. Oui, il est grand temps qu’une pratique aussi barbare prenne fin.

    10. Michel Hervé Navoiseau-Bertaux

      « Il faudrait aussi interdire de couper le cordon ombilical »

      Mais effectivement, le même docteur préconise, suivi en cela par un large mouvement international, de ne couper le cordon qu’après l’arrêt total des contractions.

    11. Michel Hervé Navoiseau-Bertaux

      « Pourrait-on attendre 18 ans pour que les enfants allemands décident de choisir s’ils seront allemands ou turcs,  »

      Cette personne raisonne par amalgame, ici entre le choix de la nationalité et celui d’une opération chirurgicale, deux choix qui n’ont radicalement rien à voir ensemble.

    12. CSL-Europe-Israël.org Post author

      Michel Hervé Navoiseau-Bertaux, il est normal, pour quelqu’un de votre génération, de vous référer au docteur Leboyer. C’est une époque où beaucoup de choses généreuses ont été dites, sans toujours avoir de réels fondements dans la réalité.
      Vous procédez ainsi par amalgame en mettant sur le même plan des actes tels que l’ablation du clitoris ou des lèvres chez la jeune fille, voire de la circoncision à un âge avancé chez le jeune musulman ou dans d’autres cultures, et comme vous dites, le reste.
      Tout n’est pas comparable et de ce fait, les conséquences non plus.
      Quand vous qualifiez de « torture » l’acte de la circoncision pratiqué chez et par les Juifs, c’est un abus de langage. A l’évidence, vous parlez d’un sujet que vous méconnaissez. Et soyez assuré que depuis si longtemps que cela se pratique, cela n’a jamais, à cause de cela, empêché ces individus advenus à l’âge adulte, d’être « calmes, aimants, confiants, ni d’être handicapés au point de « ne pouvoir être capables de faire confiance à personne dans la vie, d’être toujours sur la défensive, incapables de s’ouvrir aux autres et à la vie ».
      Ce sont là autant vos propres projections que des spéculations gratuites.
      Car, si tel avait été le cas, les Juifs, si soucieux de la vie, n’auraient attendu ces cris d’orfraie pour y remédier.
      Donc, non, contrairement à vos « généreuses » allégations, la pratique de la circoncision n’est pas exactement de la même nature et du même niveau que des actes mutilants au nom d’autres coutumes régressées.
      C’est pourquoi, en matière de « rationnalité et développement », merci de vous soucier des Juifs, mais de ce côté ça ne marche pas trop mal !

    13. CSL-Europe-Israël.org Post author

      A Prince (des arrières-pensées).
      Si le Peuple juif a une exigence, légitime, c’est d’être un Peuple unique, singulier, tout commes les autres peuples sont uniques et singuliers.
      Le « grand petit » Peuple juif n’a aucune prétention à « être supérieur » à quiconque. C’est là votre fantasme et votre projection, et peut-être même votre complexe.
      En tant que Peuple unique, le Peuple juif se bat pour que ce droit soit respecté, sans pour autant chercher à imposer, par le prosélytisme ou par d’autres manières, ses croyances ou ses manières d’être aux autres peuples.
      En revanche, votre prétention à vouloir dicter aux Juifs leurs manières d’être – vous n’êtes pas le premier ni le dernier, cela fait 2000 ans que ça dure !-, fait de vous un être cynique aux arrières-pensées spécieuses et perverses.
      Nous savons que les modes de pensée totalitaire n’hésitent pas à se parer des plumes d’une cause généreuse et d’une phraséologie à connotation prétendument « civilisée », vide de contenu bien sûr, pour mieux l’instrumentaliser. L’enfer est toujours pavé de bonnes intentions … L’on sait, par expérience, où ce type de prétention insensée peut conduire du fait de ceux dont vous semblez faire parti.
      Donc, votre soi-disant « grand respect de la vie et des individus », commencez donc par vous l’appliquer à vous-même !
      Et le Peuple juif qui paraît vous hanter continuera son chemin, envers et contre tous ses détracteurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *