toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une majorité des moins de 35 ans ne sait pas ce qu’est la rafle du Vel d’Hiv


Une majorité des moins de 35 ans ne sait pas ce qu’est la rafle du Vel d’Hiv

Sondage : Une majorité (57 à 67 %) des moins de 35 ans ne sait pas ce qu’est la rafle du Vel d’Hiv, qui conduisit il y a 70 ans à la déportation 13 152 Juifs arrêtés à Paris par la police française.

25 % des plus de 65 ans non plus

Selon ce sondage CSA, 67 % des 15-17 ans, 60 % des 18-24 ans, et 57 % des 25-34 ans répondent « non » à la question : « Avez-vous déjà entendu parler de la rafle du Vel d’Hiv ? ». Mais 25 % des plus de 65 ans n’en ont pas non plus entendu parler, pour une moyenne tous âges confondus de 42 %.

Et pourtant…. Les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 Juifs étrangers réfugiés en France furent arrêtés à Paris et en banlieue par la police française, avant d’être déportés vers des camps d’extermination, notamment Auschwitz.

Que fait l’Education Nationale?

Des centaines de personnes commémorent la rafle du Vel’d’Hiv’ à Drancy

Plusieurs centaines de personnes ont participé lundi à Drancy (Seine-Saint-Denis) à une cérémonie d’hommage aux victimes de la rafle du Vel’d’Hiv’, au cours de laquelle 13.152 Juifs furent arrêtés par la police puis déportés, il y a 70 ans, les 16 et 17 juillet 1942.

Les participants à la cérémonie se sont recueillis pendant de longues minutes devant le monument aux déportés, à l’emplacement de l’ancien camp d’internement d’où des milliers de Juifs furent déportés vers les camps de la mort. Des gerbes de fleurs ont été déposées devant le Wagon Témoin, symbole de la déportation.

Parmi eux figuraient d’anciens déportés, mais aussi des descendants de ceux qui périrent dans les camps et des membres de la communauté juive.

Dénonçant les « crimes inouïs du nazisme », le rabbin Moché Lewin, porte-parole du Grand Rabbin de France, a invité à respecter « le devoir de mémoire », pour « transmettre les valeurs humanitaires (…) de génération en génération ».

« Il faut le faire pour le salut de l’humanité elle-même, pour ne pas laisser se développer à nouveau l’idéologie barbare », a-t-il insisté.

Selon un sondage commandé par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) au CSA et publié lundi, une majorité (57 à 67%) des moins de 35 ans ignore tout de la rafle du Vel’d’Hiv’.

Une commémoration officielle aura lieu le 22 juillet à Paris, dans le XVe arrondissement, sur les lieux de l’ancien Vel’d’Hiv’, détruit en 1959, en présence du président de la République, François Hollande.

Les 16 et 17 juillet 1942, 13.152 Juifs étrangers réfugiés en France furent arrêtés à Paris et en banlieue par la police française, avant d’être déportés vers des camps d’extermination, notamment Auschwitz.

Parmi eux, 8.160 personnes, dont 4.115 enfants, avaient été enfermés durant quatre jours au Vélodrome d’hiver, un stade voué aux courses cyclistes, tandis que les 4.992 autres, couples sans enfants et célibataires, étaient entassés dans le camp de Drancy.

Sur les 13.152 victimes de cette rafle – la plus massive effectuée en France à l’encontre des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale – seule une centaine de personnes ont survécu, dont aucun enfant.

source : Le Point

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec un lien vers la source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Une majorité des moins de 35 ans ne sait pas ce qu’est la rafle du Vel d’Hiv

    1. choasef

      C’est normal, l’education nationale, a fait l’impasse sur ce sujet, et comme la gauche n’est pas claire par rapport a cette epoque, il vaut mieux ne pas en parler

    2. patrick

      bonjour,

      que la jeunesse n’ait jamais entendu parler de la rafle du Vel D’Hiv n’a rien de vraiment surprenant. Cela n’entre pas dans leurs « centres d’intêrêts », et d’ailleurs, à l’école, peu de chose entre dans leurs « centre d’intêtêts » !!

      ce qui me choque le plus, dans ce sondage, c’est que 1/4 des 65ans n’en ait jamais entendu parler !!!!!

      pour info, j’ai un neveu qui a 18 ans; jusqu’à un passé très très récent, il situait la bataille de verdun (nous habitons en lorraine !) pendant la seconde guerre mondiale !!!!!

      j’ai beau essayer de comprendre, ça me dépasse !

      j’ai 46 ans et la première fois que j’en ait entendu parler, c’est à l’époque où j’étais en classe de 3ème; et jusqu’à la parution de ce sondage, j’étais persuadé que toute les personnes, je dis bien toute les personnes, de ma génération ainsi que ceux de la génération précédente, étaient au courant.

      je me souviens aussi, quand j’étais gamin avoir vu à la tv la série « holocauste », qui retrace le destin de plusieurs familles juives à l’époque de la déportation.

      j’ai donc d’autant plus de mal à admettre que 25% de 65 ans ignorent cet événement !

      cordialement,
      patrick M.

    3. Gérard Pierre

      Ce sondage ne m’étonne pas !

      Il ne se limite d’ailleurs à connaissance de la rafle du Vel d’Hiv. Une écrasante majorité de Français, y compris parfois parmi ceux qui connurent l’occupation allemande, ignore que l’Alsace Moselle ne fut pas occupée mais ANNEXÉE par le IIIème Reich, et de ce fait considère les Malgré Nous comme des volontaires ayant servi dans l’armée nazie au même titre que ceux de la LVF !

      C’est toute l’Histoire du XXème siècle qui constitue une sorte de bouillie dans la tête de bon nombre de jeunes, et depuis qu’un ministre a envisagé de supprimer l’étude de l’Histoire en classe terminale, ça n’a rien arrangé.

      Étonnons-nous après cela que la propagande gauchiste fonctionne à fond, que les « palestiniens » passent pour un peuple (ce qu’il n’a jamais été) opprimé, alors que c’est lui qui terrorise. Étonnons-nous qu’Israël passe pour un colonisateur, en habitant sur sa terre multimillénaire.

      C’en est à un point que même la personne du général De Gaulle commence à prendre des significations historiques de plus en plus pittoresques, au point de passer chez certains pour un contemporain du général Boulanger.

      Il y a un énorme travail de DEVOIR DE MÉMOIRE à ne jamais relâcher, un travail sur lequel il faut sans cesse se remettre à l’ouvrage, sans se décourager. Les thuriféraires de l’oubli n’attendent qu’une chose : que nous finissions par baisser les bras !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap