toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Médiapart se livre à une manipulation de la vérité afin de justifier un acte antisémite…


Quand Médiapart se livre à une manipulation de la vérité afin de justifier un acte antisémite…

Médiapart, site d’extrême gauche islamophile dirigé par Edwy Plenel bien connu pour ses positions anti-israélienne maladives, se livre à un exercice de style afin de manipuler la vérité de l’affaire antisémite du train entre Toulouse et Lyon.

Le rédacteur de l’article un certain Kafur Altundag n’ayant peur de rien en arrive à tirailler les faits, à les distordre pour enfin justifier que le jeune garçon Juif de l’école Ozar Hathora ait été tabassé par des gentils musulmans pas du tout antisémite…

On croit rêver à lire de tels mensonges afin de justifier l’antisémitisme avec un petit air de « il n’y a pas de fumée sans feu » et si « on a frappé ce garçon Juif c’est qu’il l’avait mérité« … Cette manipulation des faits et de la vérité est tellement fréquente sur ce site de pseudo information qui n’a de cesse que de fustiger Israël et d’absoudre totalement les « gentils palestiniens du Hamas ».

Loading...

Cette fois, Médiapart franchit une nouvelle étape dans la désinformation pour tenter de justifier l’antisémitisme ! Doit on s’étonner de lire de tels mensonges sous la plume d’un musulman trop enclin à justifier les actes inqualifiables de ses « frères » ?

La vérité a vu le jour depuis la rédaction de cet article du 8 juillet mais malgré tout Médiapart persiste toujours sous la plume du même musulman et continue de prétendre que le jeune Juif a menti, que les médias ont menti, que les témoins ont menti… Bref tout le monde ment sauf nos deux maghrébins agresseurs !

Tout cela est à vomir mais malheureusement en France l’intégrité des journalistes à définitivement disparue !

Voici quelques extraits significatif de ces articles nauséabonds, l’article de Médiapart du 8 juillet 2012:

« Un des agresseurs présumés a porté plainte contre la victime pour coups et blessures, estimant avoir subi des violences de la part de la victime présumée, a indiqué une source proche de l’enquête. L’affaire est plus compliquée que ce qu’il n’y paraissait au départ »

« La victime qui voyageait sans titre de transport et ses agresseurs présumés donnent en effet deux versions des faits différentes. De leur côté, les deux suspects, arrêtés et placés en garde à vue jeudi matin, expliquent que s’ils s’en sont pris au jeune homme, c’est parce qu’il ne cessait de téléphoner et parlait très fort dans le wagon, dérangeant les autres voyageurs et notamment un bébé qui dormait. Ils assurent qu’ils ne savaient pas que la victime était juive et soutiennent ne pas avoir tenu de propos antisémites.

Learn Hebrew online

Les premiers témoignages de voyageurs recueillis par les enquêteurs vont dans le sens des deux jeunes maghrébins, agresseurs présumés, indique la police. Personne n’a entendu d’insultes à caractère antisémite »

« Les enquêteurs ont réussi à déterminer que c’est la victime du passage à tabac qui a en fait porté le premier coup. Le lycéen a expliqué avoir donné un coup de tête car il se sentait menacé !!!

Les chefs d’accusations se désagrègent lentement mais sûrement… »

Loading...

L’article du 11 juillet 2012:

Altercation du juif et des 2 magrehbins dans un train : le jeune juif a menti, les médias ont menti, la véritable histoire révélée

Yassine, 18 ans, ce Montpellierain accusé d’avoir agressé un jeune juif dans le TGV pour Lyon mercredi dernier, parle pour la première fois.

Une heure après le départ, j’entends un jeune qui parle constamment dans son portable, alors qu’on n’a pas le droit de téléphoner depuis les wagons. Il y avait un bébé qui dormait à côté. Je me retourne pour lui demander de parler moins fort, il me fait un geste de la main, style : “Va parler dehors”. Au bout de dix minutes, il recommence, je me retourne encore, il me fixe pendant dix secondes et me fait un signe de la tête, genre : “Viens dehors”.
Que se passe-t-il alors ?
Je sors dans le sas, il me suit et dit : “J’ai que 15 ans mais j’ai pas peur de toi”. Je recule, il m’envoie un coup de tête, je lui envoie une droite, il se jette sur moi au niveau de la ceinture. Je l’attrape à la tête, on tombe, il est sur moi, il m’attrape les testicules, mon collègue fonce pour nous séparer, ça dure 40 secondes et un monsieur nous sépare. Il l’a mis dans le wagon et le jeune m’a dit : “T’es mort, t’es mort !”
Et ensuite ?
On était à 10 minutes de Valence, la sûreté ferroviaire est montée, je leur ai dit : “S’il porte plainte, je porte plainte.” Le jeune a dit : “Personne porte plainte et chacun rentre chez soi, c’est mieux comme ça.” On est ensuite arrivés à Lyon, on est allés à la caserne, le lendemain on a fait nos examens médicaux, tout était bon, on pouvait faire ce qu’on voulait à l’armée. A 11 h, la police est venue nous chercher.
Comment s’est passée la garde à vue ?
C’était la première fois de ma vie. Quand la police est venue, j’ai compris que c’était pour la bagarre, mais on n’était pas au courant des propos antisémites qu’il avait rajoutés. On ne savait pas que ça avait pris des proportions aussi intenses. La première audition a été déterminante : si un de nous avait menti, on était cuits. On a dit la vérité tous les deux. Ils ont compris que ce qu’on disait était cohérent et que les témoins confirmaient ce qu’on disait.
Avez-vous été confrontés ?
Oui, le jeune a essayé de mentir, en disant qu’il était monté avec un billet, alors qu’il était en fraude, et qu’il a eu une amende.
Qu’en est-il de vos blessures ?
Lui, il a des marques au dos, c’est sûr, mais je ne l’ai pas ouvert. Moi il m’a pété le nez, j’ai encore mal et je saigne quand je me mouche.
Et ces accusations d’antisémitisme ?
Les témoins ont dit que je n’ai pas eu de propos antisémites, mais c’est vrai qu’il y a eu un moment dans la bagarre où on n’était que tous les deux. Moi, je sais que je n’ai rien dit. Lui raconte qu’on l’a agressé parce qu’on a entendu le prénom de son frère, mais comment il s’appelle, son frère ? A l’heure qu’il est, je ne connais pas leur prénom à eux deux.
Quelles conclusions tirez-vous ?
Je retiens qu’on est rien dans ce monde et qu’à tout moment tout peut basculer dans votre vie. Je retiens que je préfère mettre une gifle, une bonne grosse tarte à quelqu’un qu’insulter un juif.
N’est-ce pas déplorable de se battre dans un train ?
Oui. Ce qui me chagrine énormément, c’est que j’aurais pu passer mes tests, rentrer à l’armée, et servir la France. Et voilà ce qui nous arrive, à cause de ce jeune qui nous accuse de l’avoir insulté. Ce qui énerve dans cette société d’aujourd’hui, c’est que deux Français qui se battent, c’est 24 h de garde à vue, deux arabes qui se battent, c’est 24 h de garde à vue. Mais si c’est un arabe et un juif qui se battent, tu peux prendre dix ans. »





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Quand Médiapart se livre à une manipulation de la vérité afin de justifier un acte antisémite…

    1. manitou

      Cet enc… d’edwy plenel anti juif antisémite anti ISRAÉLIENS anti tout pro palestinien,stalinien,menteur pour faire vivre son torchon de journal et ainsi avoir des lecteurs muzz sur internet plus payant que d’avoir des lecteurs juifs.Une grosse M…en somme.

    2. manitou

      MENTEURS,MENTEURS,ET MENTEURS CETTE SALE RACAILLE VEUX NOUS FAIRE CROIRE QUE C’EST LE JUIF QUI A COMMENCER,AVEC TOUTES LES AGRESSIONS ANTI-SÉMITES DEPUIS DES ANNÉES EN FRANCE IL Y A PEU DE CHANCE QUE CES MERDES AIENT RAISON.

      VIVE L’INTELLIGENCE VIVE ISRAËL.

    3. TORAH

      Une Ode à la vie juive lol
      Le train train quotidien des juifs dans cette grande mosquée qu’on appelle la France.
      En Israel, lever la main sur un arabe c’est 5 ans de prisons mais pour tuer des juifs et faire des appels au meurtre avec récidive, c’est seulement 5 mois. JE NE PLAISANTE PAS !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *