toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Discours de Serge Klarsfeld à Yad Vachem en commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’


Discours de Serge Klarsfeld à Yad Vachem en commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’

Ces quelques mots trés concentrés de Mr Serge Klarsfeld rappelant les sombres jours du régime de Vichy ont été lus par Valérie SPIRA, organisatrice de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’ à Yad Vachem, Jérusalem.

Chers amis,

Il y a 70 ans, le 16 juillet 1942, les seuls parisiens dans la rue à l’aube étaient des juifs de tous âges et des policiers français en uniformes ou en civile qui les poussaient et les dirigeaient vers leurs grands cars noirs ou vers les autobus réquisitionnés par la préfecture.

C’était la première fois depuis la Saint-Barthélemy qu’ont s’attaquait aux enfants.

Certes on ne tuait pas sur place ceux qu’on avait raflés, 3 000 hommes, 6 000 femmes et 4 000 enfants, mais toutes ces familles allaient très vite être livrées aux allemands et déportés à partir du 19 juillet :

-13 000 êtres humains allaient être assassinés entre le 22 juillet et le 31 aout à l’autre bout de l’Europe dans l’abattoir à juifs d’Auschwitz Birkenau.

Il n’a fallu que 5 semaines pour les arrêter, les déporter et les mettre à mort.

La coopération entre Vichy et les nazis a été si cruelle qu’elle a obligé les parents à partir les premiers, qu’elle a brutalisé parents et enfants pour les séparer de force dans les camps du Loiret, qu’elle a laissé  3000 enfants en bas-âges seuls pendant 15 jours dans la plus affreuse détresse affective et matérielle avant de les transférer à Drancy et de les entasser dans des wagons à bestiaux, mélangés à des milliers d’adultes extradés de zone libre, et qui, eux, allaient être les seuls juifs au monde à arriver à Auschwitz en provenance d’un territoire où il n’y avait pas d’allemands

Cet immense crime contre l’humanité auquel s’est associé le gouvernement de Vichy devenu complice actif du IIIème Reich dans la Shoah exige beaucoup de courage et de lucidité de la part de ceux qui dirigent notre pays et qui évoquent cette page de notre histoire, dont j’ai dit qu’elle était la plus noire écrite jusqu’ici.

En déclarant que ce jour là, le jour de la rafle du Vel d’Hiv, « La France accomplissait l’irréparable », Jacques Chirac, a eu ce courage et cette lucidité salués dans le monde entier.

Aujourd’hui, alors que la haine anti-juive assassine encore des enfants dans notre pays, la république doit se mobiliser pour mettre fin à ce nouvel antisémitisme par la prévention, par la répression et surtout par l’éducation.

Serge Klarsfeld

source : Parole Volée

 








Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Discours de Serge Klarsfeld à Yad Vachem en commémoration de la rafle du Vel d’Hiv’

    1. gerard david

      Cet acte, ignoble, abjecte, commis par le gourvernement de la france, sous vichy,
      par des policiers, gendarmes, collaborateurs des nazis, doit être inscrit dans les livres d’histoire de la france a tous les enfants, afin qu’ils sachent, ce que leurs ainés ont été capables de faire. Tuer des civils, des innocents, des francais,des enfants vivants sur le sol de la france, et être considérés comme des chiens, des aninimaux
      qu’on menent a l’abbattoir. Et pourquoi, parcequ’ils étaient des juifs, la premiere religion monothéiste. Aujourd’hui, encore, on tuent des enfants, parcequ’ils sont juifs. France, jusqu’a quand pourra tu admettre qu’on puissent encore commettre ces abonimations. Tous les auteurs de ces crimes, doivent être punis, comme ils le font, par la peine de morts. On n’a que faire des ces barbares assassins. Chalom.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap